×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 563

Vie locale

Serris ► C'est parti pour les illuminations !

Les illuminations embelliront l'hôtel de ville et les rues jusqu'au 31 janvier. Le maire de Serris, Philippe Descrouet, a allumé les décorations de la ville, mardi 1er décembre à 20 heures.

Outre les adultes, les enfants étaient également nombreux pour le lancement de l'opération. Il faut dire que le chocolat chaud et des papillotes de confiseries leur étaient offerts. Si d'autres sont venus pour les échassiers et la tombola, Mélanie, 4 ans, attendait avec impatience le père noël. "Je lui ai fait un dessin" précisait la fillette toute trépignante. L'homme à la barbe blanche a laissé quelques minutes ses lutins, très occupés à emballer les cadeaux pour le jour J, pour rendre visite aux petits Serrissiens et prendre quelques photos.

Juste avant le lancement des illuminations, le ciel s'était déjà paré de lumières lors du grand feu d'artifice qui a fait scintiller les yeux tous levés vers le haut.

"Nos concitoyens attendent le merveilleux spectacle des illuminations de Noël. Je sais que petits et grands sont subjugués par les couleurs féériques données aux rues de Serris en cette période qui doit rester malgré tout magique : arches lumineuses, ampoules multicolores, flammes incandescentes et projections scintillantes habillent somptueusement les rues, places et avenues du cœur du Val d’Europe. Plus que jamais, Serris se transforme en « ville lumière » !" a ainsi insisté l'élu local.

Toutes les ampoules sont en LED, "ce qui permet d'économiser 80 % d'énergie par rapport aux ampoules classiques " a aussi précisé le maire.

Les illuminations ne sont que le début d'un mois chargé en événements pour petits et grands. Le 11 décembre, le marché de Noël ouvrira sur la place Toscane.

[gallery size="large" type="slideshow" ids="14683,14678,14677,14674,14676,14679,14675,14684"]

Publié dansVie locale

Meaux ► La Brûlerie va déménager

La Brûlerie de Meaux songe à se reconvertir en ressourcerie et surtout à déménager. D'ici 2019, elle pourrait recevoir ses clients du côté de la gare, ceux qui viennent boire leur café "tranquilles" ou qui viennent acheter les grains de café ou les brins de thé aux arômes parfaits. En plus, ils y trouveront services et conseils...

Rencontre en vidéo avec l'endroit quasi mythique et son propriétaire :

Ressourcerie... le mot fait un peu new-age et pourtant, le sens du contact de Frédéric Delarose lui donnera vie ailleurs que dans les locaux qui, depuis 37 ans, sont consacrés à la torréfaction. La pause café et thé au son du ronron et des cliquetis de la machine est en effet devenue, au fil des années, incontournable au numéro 4 de la Petite rue Saint-Christophe.

Depuis 1978, la famille Delarose développe les arômes du bon grain venu de l'Equateur pour le plaisir des connaisseurs. Mais le conte touche à sa fin... Frédéric cherche un repreneur, la brûlerie devrait être mise en vente prochainement...

Le patron est forcément un passionné - le mot n'est pas trop fort - et il explique son métier :  "Le dosage des cafés de différentes provenances se compose en fonction des goûts du client. La torréfaction demande beaucoup de subtilité et se calcule en nombre d'années pour arriver à une composition de choix" décrit Frédéric. Il ne compte pas les heures qu'il consacre à la petite graine verte, le caféier qui pousse dans la boutique en atteste.

Les sacs s'empilent dans l'arrière-boutique et attendent ainsi que le thé mature pour restituer leurs saveurs dans les tasses. Du producteur au consommateur, il n'y a qu'un homme qui met son savoir en œuvre pour le plaisir de ses clients.

Les amateurs découvrent également une production locale de bière. Le malt et l'orge n'ont pas résisté à se faire bronzer le grain dans la machine rouge.

Frappé "d'utilité publique"
La Brûlerie est un lieu atypique où les Meldois en quête de senteurs caractéristiques ont toujours trouvé leur place : un tantinet artisanale mais sans exagération, là où on peut boire son café ou son thé tranquillement, où les impressions de café se mêlent au bois des meubles... La petite boutique en centre-ville de Meaux n'existera plus.

Frédéric Delarose est bien obligé de voir l'avenir "autrement" car son immeuble est frappé d'utilité publique par la mairie, comme onze autres dans Meaux. Le brûleur explique : "Nous avons obligation de faire des travaux sur tout l'immeuble d'ici 2019. Leur montant est estimé à 400 000 euros. C'est simple, je n'en ai pas les moyens. Je suis coincé, il va falloir que je déménage. Il est vraisemblable qu'on installera la Brûlerie du côté de la gare, à côté de Music Studio, côté Villenoy. elle deviendra alors une SCOP (Société coopérative et participative)".

C'est en effet à plusieurs que Frédéric entrevoit le futur de son activité mais comme il le précise, "tout est à mettre en œuvre. On n'aura pas trop de trois ans pour que tout soit calé".   La brûlerie

[gallery type="slideshow" size="large" ids="14649,14648,14650"]

 

Vidéo Marie-Cécile Meyer

 

 

Publié dansVie locale

Dammartin-en-Goële ► Le Téléthon vendredi et samedi

Le Téléthon se déroulera à Dammartin-en-Goële sur la place des Prieurs, vendredi 4 décembre à partir de 18 heures, et prendra fin samedi soir à minuit.

Le programme

Vendredi :
Au gymnase Maurice Lerozier, 18 h 30 – 20 h 30 :  animation Zumba et stretching.

Sur la place des Prieurs, Fil Rouge sur un parcours, 18 heures – 20 h 30 : ouverture du fil rouge par une parade derrière un camion de pompier, et course-relais avec un dévidoir tracté.

Les Dammartinois sont invités à faire le parcours avec tous les moyens possibles (course, vélo, trottinette, marche...)

Pour le fil rouge, la rue Saint-Jean sera fermée à la circulation ainsi que la rue du Jeux-d’Arc.

Prévoir un signe de reconnaissance pour les participants ayant fait un don au Téléthon (autocollant, badge et brassard)

Samedi :
Sur la place des Prieurs, de 8 heures à 17 h 45 : reprise du fil rouge et vente de fleurs pour le logo Téléthon

Au gymnase Maurice Lerozier, de 10 heures à 12 h 30 : animation gym + volley

15 heures : match de basket.

18 heures : démonstration de danse avec 120 danseurs de Transcen’Dance

19 h 30 : match de basket

Au gymnase de Longperrier, de 14 à 18 heures : tournoi de badminton

Une mesure de précaution toutefois : Les manifestations à l'extérieur (fil rouge) et vente de fleurs seront annulées sur la voie publique si l’arrêté préfectoral est prolongé. Dans ce cas, la vente de fleurs se fera au gymnase Maurice-Lerozier.

Publié dansVie locale

Othis ► Le Rotary et les scouts unis pour la banque alimentaire

Le Rotary club de Dammartin-en-Goële et les scouts avaient installé un stand au beau milieu de l’allée commerçante de l’Intermarché d’Othis, du 27 au 29 novembre, pour leur participation annuelle à la banque alimentaire.

Sacs vides en main, les bénévoles de l’association rotarienne et les scouts de Dammartin invitaient les clients du magasin à revenir vers eux avec les sacs remplis de denrées alimentaires. Aurélie, cliente du magasin, indique : « C’est une bonne action, je participe volontiers à la collecte. Demain c’est peut-être moi et mes enfants qui seront dans le besoin. Il faut aider les plus démunis, c’est normal ».

L’an dernier, presque sept tonnes de produits divers et variés ont été récoltés par les bénévoles dans la galerie. Xavier de Montpreville, président du Rotary, souligne : « Nous espérons faire aussi bien voire mieux que l’an dernier, peut-être huit tonnes, malgré un climat peu engageant suite aux événements que nous avons connus dernièrement ». Il ajoute : « Les denrées sont récupérées par la banque alimentaire nationale, organisme reconnu du gouvernement et qui redistribue gratuitement à toutes les associations comme les Restos du cœur. La banque alimentaire est le plus gros organisme français de récupération de nourriture ».  Pour récompenser les scouts volontaires ayant participé, le Rotary a procédé à une distribution de casquettes à l’effigie du Rotary et des Scouts de France.

Othis-Les-scouts-et-le-Rotary-unis-dans-la-banque-alimentaire-8-1024x511

 

Publié dansVie locale

Juilly ► Le Photo caméra club a fêté ses 40 ans

C'était un grand succès pour l'exposition annuelle du Photo caméra club à la salle des fêtes de Juilly, dimanche 29 novembre.

Les nombreux visiteurs et invités ont marqué leur intérêt pour les 200 photos originales prises par les membres du club. Cette année, le thème sur lequel les photographes ont travaillé était « les lignes et les formes ».

L'exposition a été l'occasion de marquer l'événement : les 40 ans du club photo créé en 1975 par le couple Lebeau. Dimanche, c'était aussi un peu "leur fête à eux" puisque les membres et le président du club, René Stoufflet, leur ont rendu hommage et ont souligné toutes les actions menées au sein de l’association.

La municipalité s’est associée à la célébration et le maire, Daniel Haquin, a rappelé dans son discours, "le formidable travail  de mémoire qu’ils ont accompli en collectant, années après années, de nombreux films et photos sur  les évolutions et les manifestations populaires qui ont ponctué la vie du village".

Contact : 9 rue Paul Fuan E-Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Site Internet ici Local de réunion et studio : rue Pierre-Loyer Tél. 03 44 60 51 97

Publié dansVie locale

Lognes ► Frayeur pour les occupants d'un avion

FAITS DIVERS -

Les quatre occupants d'un petit avion ont bien cru leur dernière heure arrivée à l'aérodrome de Lognes, samedi 28 novembre.

A 12 h 50, le pilote a sorti le train normalement, prévoyant l'atterrissage. Cependant le train ne s'est pas verrouillé. Ainsi tandis que l'aéronef se posait sur la piste, les roues sont rentrées dans leur logement sous le poids de l'avion. Par chance, l'accident n'a fait aucun blessé.

Des investigations seront malgré tout menées sur les causes de l'avarie qui aurait pu tourner au drame.

A l’occasion de la COP21, des mesures de sûreté aérienne doivent être appliquées du 24 novembre au 15 décembre. Voir ici

 

Publié dansVie locale

Pontault-Combault ► Un dimanche matin en garde à vue

FAITS DIVERS -

Un individu de 26 ans a pris son petit déjeuner en garde à vue, au commissariat de Pontault-Combault, dimanche matin.

Ce n'était pas vraiment ambiance croissant au beurre et tartine de confiture pour l'automobiliste qui venait d'être interpellé, dimanche 29 novembre à 4 heures, à  Pontault-Combault. Il a appuyé sur le champignon au moment où, rue de Nogent, des policiers ont voulu effectuer un contrôle. La patrouille a aussitôt poursuivi le véhicule qui a terminé sa course dans la cour d'un pavillon. Sans doute le conducteur n'avait-il plus trouvé dans quelle direction fuir... Toujours est-il qu'une fois sa voiture immobilisée, il refusait d'en descendre. Il a fallu que les fonctionnaires brisent la vitre latérale pour l'extirper de l'habitacle. L'automobiliste était toujours rebelle et surtout fortement alcoolisé. En se débattant, il a quand même blessé deux policiers. L'un a reçu une ITT* (incapacité totale de travail) de quatre jours et un autre de sept jours. Le jeune homme a été placé en garde à vue et a reçu une convocation devant le tribunal pour le 27 septembre 2016. *L'ITT sert à qualifier pénalement des faits. Voir ici
Publié dansVie locale

Mitry-Mory ► La fête des associations et 104 ans pour Robert Marchand

La fête a rassemblé les quatorze associations sportives de la ville de Mitry-Mory, samedi 28 novembre à la salle Jean-Vilar .

Présidents, bénévoles, membres, élus... Tous étaient là comme chaque année pour rendre hommage aux plus méritants sportifs et bénévoles de la ville.

Charlotte Blandiot-Faride, le maire, lors de son allocution, a mis en avant les présidents des diverses associations ainsi que les bénévoles qui font marcher tout le petit monde du sport à Mitry. "Malgré les baisses de dotations infligées par l’Etat de plus de 7 millions d’euros pour l’année prochaine, nous allons poursuivre nos investissements dans les locaux sportifs : la reprise du tennis couvert, la buvette sur le stade Ladoumègue... Nous allons aussi lancer l’opération de la construction de l’espace sportif et culturel. Les travaux vont commencer dans les semaines qui viennent. Début 2018, nous aurons un très bel équipement qui servira à tous les Mitryens et tous les sportifs. Par ailleurs, la baisse des dotations ne nous empêchera pas non plus de conserver les subventions que nous allouons aux associations ».

Depuis septembre dernier, Mitry a lancé le "ticket sport" aux 0 - 6 ans, un bon permettant aux jeunes Mitryens de bénéficier, lors de leur inscription à une association sportive mitryenne,  d’une participation financière versée directement à l’association.

Le ticket-sport sera étendu aux 0 - 21 ans pour l’an prochain sans condition de ressources.

Le maire ajoute : « Nous avons également cette année repris le cross scolaire, une activité remise en valeur par le service des sports, sous la houlette de Sophie Hingant. Grâce à vous tous, la ville s’est vue décerner le label "ville sportive première étoile" par le comité olympique de Seine-et-Marne.  Nous sommes très fiers que vos activités soit reconnues au plus haut niveau ».

La salle entière a souhaité son anniversaire à Robert Marchand qui compte 104 ans. Le doyen des Cyclos mitryens et évidemment de toutes les associations sportives de Mitry, se porte toujours comme un charme. Les jarrets entraînés, il s'est même, pour l'occasion, livré à quelques pas de disco sur la piste de danse.

Le maire a aussi remis une médaille à José Vallecillo, président de l’USJM (Union sportive des jeunes mitryens) pour son dévouement depuis tant d’années. Il laisse dorénavant la place à deux co-présidents, Lucien Zede et Bernard Leroy.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="18454,18452,18456,18457,18450,18449,18448,18458,19181,19180,19179,19177"]

 

Publié dansVie locale

Moussy-le-Neuf ► Le marché de Noël a fait le plein

La place de l’Eglise à Moussy-le-Neuf a accueilli son marché et les traditionnels chalets de Noël, vendredi 27 et samedi 28 novembre.

Plusieurs centaines de visiteurs comme tous les ans se sont retrouvés sous la halle transformée pour l’occasion en restaurant géant avec plusieurs stands cuisine : ici de la tartiflette, là du poulet au miel, plus loin des crêpes faites maison.

Les marchands, pas en reste dans leurs chalets, ont fait déguster aux passants les produits du terroir et autres confiseries. La grande halle donnait un air de tradition et le décor enchanteur plongeait les promeneurs dans la magie de la période : animaux de la ferme, orgue de barbarie, carrousel à l’ancienne où les petits s’adonnaient aux joies du manège d’antan pendant que d’autres s’essayaient à la patinoire. D'autres encore faisaient des tours en calèche ou à dos de poneys. Les échassiers lumineux des animateurs de rue en ont surpris plus d'un.

Mathilde, habitante de Moussy-le-Vieux, confie : « Nous venons tous les ans avec les enfants et nous retrouvons des amis qui habitent ici. C’est un moment à partager, l’endroit est particulier et vraiment joli ».

Le clou de la soirée du vendredi a été la projection d’un conte de Noël, en mode laser, sur le mur de l’église. Le public ébahi a applaudi le moment merveilleux.

..

[gallery type="slideshow" size="large" ids="18360,18359,18358,18356,18355,18354,18353,18352,18351"]

 

 

Publié dansVie locale

Charny ► C'était le banquet du club Bel Automne

La salle des fêtes charnicoise a reçu le club Bel Automne, samedi 28 novembre, pour son traditionnel banquet de fin d’année.

L’après-midi a été agrémenté par l'accordéoniste Patrick Adamczak et d’un jeu original où les hommes étaient appelés pour représenter un animal.  Ainsi âne, coq, chien, cochon, bouc, sont allés chercher leur femelle dans la salle et danser un slow suivi d’ un sirtaki. Les participants ont "bien rigolé" !

Les convives ont aussi pu s’adonner à leurs danses favorites et se régaler d’un menu gastronomique au champagne. Denise Sautereau, présidente de l’association, entourée de ses amis bénévoles, a mis un point d’honneur à la réussite de l’événement : « A Charny, nous mettons toujours les petits plats dans les grands. Nous aimons la fête. Le monde est assez triste en ce moment, il faut remonter le moral aux adhérents. Aujourd’hui, nous avons fait venir un accordéoniste de talent, né avec son instrument dans les mains. C'est un régal musical ».

Le club Bel Automne compte pas moins de 65 membres et se réunit tous les jeudis après-midi pour jouer aux cartes et prendre un goûter. Plusieurs sorties sont orchestrées pendant l’année et le club participe également aux festivités communales. Xavier Ferreira, le maire, approuve : « Les anciens de notre commune sont importants. Ils représentent nos valeurs et nos traditions ».

[gallery type="slideshow" size="large" ids="14524,14523,14519,14522,14521,14520,14518,14516,14517,14515,14514,14513,14512,14511"]

Publié dansVie locale

Courtry ► Le Club Co s'installe à l'espace Robert-Jacobsen

Le Club Co, jusqu’ici installé dans une salle du Collège Maria-Callas, va désormais prendre possession de ses nouveaux locaux dans l’espace Robert-Jacobsen à Courtry.

Depuis le déménagement du conservatoire de musique, les salles sont vacantes. Le maire, Xavier Vanderbise, a saisi l'opportunité pour y installer le club destiné aux collégiens. « Le nouvel espace est une vraie chance. Cela permet aux jeunes de sortir du cadre scolaire, et puis c’est un gain de temps car nous devions déménager le mobilier et le matériel du Collège Maria-Callas vers l’accueil de loisirs à chaque vacance scolaire » précise Olivier Vorms, le coordinateur.

Les jeunes aussi sont ravis du nouveau lieu. Même si, pour le moment, la salle n’est pas complètement aménagée. Un canapé, une table basse et un petit frigo devraient compléter le matériel de base pour les activités. « Aujourd’hui, ils confectionnent eux-mêmes des poufs qui participeront à créer un espace chaleureux dans cette salle. L’objectif est de favoriser leur autonomie. Même si nous restons force de proposition, nous souhaitons que les jeunes s’impliquent dans le choix des activités et des sorties » explique Baptiste, l'animateur, une aiguille à coudre à la main.

« Moi, j’ai proposé d’aller à Koézio. C’est un parc d’aventure génial, basé sur la cohésion de groupe avec parcours, jeux et énigmes... » explique, enthousiaste, Laëtitia. Prochainement, les jeunes vont plancher sur le visuel de la fresque géante qu’ils vont pouvoir réaliser sur le mur de leur salle.

Entre les activités manuelles, les sorties et l’attention qui leur est portée, les adolescents en redemandent. Vivement les prochaines vacances !

 

 

Publié dansVie locale

Serris ► Dès demain, la ville sera en fête

Serris va faire la fête pour la fin de l'année dès demain, mardi 1er décembre. Les festivités se dérouleront du 1er décembre au 3 janvier.

Les deux événements qu'il ne faudra pas manquer sont le lancement des illuminations dès demain, mardi 1er décembre à 19 h 30, et le marché de Noël du 11 décembre au 3 janvier.

Le programme complet

Mardi 1er décembre à 19 h 30, hôtel de ville : lancement des illuminations de Noël avec des échassiers lumineux, l'arrivée du Père Noël, du chocolat chaud sous la neige et des feux d’artificeVendredi 4 décembre, de 16 h 15 à 17 h 30, parvis de l’école Jules-Verne : vente de gâteaux "Saint Nicolas et fêtes de fin d'année" par l’association « De la Terre à la Lune - association de parents d'élèves de Jules Verne

Samedi 5 décembre, de 14 à 17 heures, place de Saria : les Samedis de Saria avec une vente de sapins par l’association « Le corbeau et le renard", le Père Noël et sa boîte aux lettres ainsi que des ateliers créatifs pour enfants

Samedi 5 décembre à 19 h 30, ferme des Communes : concert de Noël. Une soirée de musique classique dans laquelle seront interprétées les oeuvres de Tchaïkovski, Gershwin, Strauss et Mozart (Tarifs de 8 à 15 € - réservation au 01 60 43 25 21 ou par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)

Du 11 décembre au 3 janvier, de 11 h 30 à 20 heures (jusqu’à 21 heures les week-ends et pendant les vacances scolaires), place de Toscane : marché de Noël avec vins et chocolats chauds, marrons chauds, produits alsaciens, outils en chocolat, soupes et tartines savoyardes, gâteaux et pâtisseries de Noël, bijoux céramiques, sacs à main et accessoires, bijoux de créatrice, jouets et livres pour enfants, habillement, décorations. Vente de champagne les 22 et 23 décembre.

Vendredi 11 décembre à 19 h 30, place de Toscane : inauguration du marché de Noël avec des ateliers pour enfants et la chorale « Les EnChanteurs »

Samedi 12 décembre, de 14 à 17 heures, place de Toscane et place de Saria : tours de calèche

Samedi 12 décembre, de 14 à 17 heures, place de Saria : les Samedis de Saria avec le Père Noël et sa boîte aux lettres, des ateliers pâtisserie et une tombola pour les enfants, avec de nombreux lots à gagner.

Samedi 19 décembre, place de Toscane : le Samedi des enfants - à 14 h 30 : chorale « Les EnChanteurs », - de 16 à 18 heures : distribution aux enfants de 250 pommes d’amour et de 250 barbes à papa.

Le programme et les offres des partenaires des événements sont disponibles ici.

 nn

Publié dansVie locale

Lagny-sur-Marne ► Des sapins pour une bonne action

Ils préparent déjà Noël et feront durer leur sapin le plus longtemps possible. Ainsi, des habitants de Lagny-sur-Marne et du secteur ont acheté le leur samedi 28 novembre à l'ESAT et aideront du même coup à préserver l'emploi de personnes handicapées.

Une opération spéciale avait été mise sur pied par l'établissement et service d'aide par le travail, l'ESAT "La Grange au Bois" depuis le 26 novembre. Particuliers et collectivités sont venus chercher leur sapin Nordmann - celui qui ne perd pas ses aiguilles -  et Epicéa - celui qui sent bon la résine -  dans les locaux situés sur l'avenue Raymond-Poincaré.

L'association met en vente des sapins de Noël produits à Marles-en-Brie. "Nous avons reçu environ 600 arbres de tailles allant de 1 m à 2,50 m" indique Annie Forgeron, la responsable du centre. L'événement attire tous les ans de nombreux acheteurs. "Pour le même prix que dans les points de vente habituels, environ 25 euros pour le plus petit, j'aide à préserver l'emploi de personnes handicapés" précise Michèle, une cliente fidèle venue de Chanteloup-en-Brie, qui achète ici souvent plantes vertes et fleurs.

Deux autres ventes exceptionnelles de sapins auront encore lieu samedi 5 et samedi 12 décembre.

L'ESAT est une structure gérée par le CPRH (Centre de pédagogie et de réadaptation pour handicapés), association loi de 1901 siégeant à Saint-Thibault-des-Vignes. Il accueille 130 adultes en situation de handicap mental et psychique, encadrés par une trentaine de personnes, et propose aux particuliers et aux entreprises différentes prestations allant des travaux de maçonnerie à la blanchisserie en passant par le conditionnement, la restauration, l'horticulture et l'entretien des espaces verts.

ESAT "La grange au bois", 24 bis avenue Raymond Poincaré 77400 Lagny-sur-Marne Ouverture du lundi au vendredi de 9 à 12 heures puis de 13 à 17 heures et ouverture exceptionnelle samedi 5 et 12 décembre. Téléphone : 01 60 94 23 00.

Publié dansVie locale

Courtry ► Le conseil municipal des enfants installé

Le conseil municipal d'enfants a été investi, samedi 28 novembre matin, dans la salle où leurs aînés élus siègent habituellement, à l'hôtel de ville de Courtry.

Les conseillers, élèves de quatre classes de CM1 courtrysiennes, ont reçu des mains du maire, Xavier Vanderbise, leurs écharpes tricolores d'élus. La cérémonie s'est déroulée sous les applaudissements des parents, émus et fiers, ainsi que des élus et des enseignants.

Les seize élèves de trois écoles de la ville, élus selon les règles de la parité, seront amenés à se réunir une fois par mois pour exprimer leurs souhaits. "Ils pourront étudier et réaliser les projets qui leur tiennent à cœur pour leur ville au cours de leur mandat qui durera deux ans, jusqu’à leur entrée au collège" a indiqué le maire.

Les jeunes seront également amenés à participer aux temps forts de la vie citoyenne et démocratique de la commune et travailleront en étroite collaboration avec le conseil municipal des adultes. Le maire a souhaité que "chaque enfant élu soit parrainé dans cette tâche par un élu adulte ». Ainsi seize parrains, parmi lesquels figurent un représentant de chaque groupe d'opposition, ont en effet été désignés lors du conseil municipal du 23 novembre.

Le maire a aussi insisté sur l’importance des responsabilités des conseillers et sur la portée de l’investissement citoyen pour les jeunes élèves : « Nos enfants apprennent actuellement les éléments qui constituent la République française, les droits et les devoirs de chacun, et se préparent à la citoyenneté qui sera la leur le jour de leurs 18 ans ».

La municipalité souhaite continuer d’impliquer la jeunesse dans la vie de leur commune avec la création, pour la rentrée scolaire 2016-2017, d’un conseil communal des jeunes destiné aux enfants âgés entre 12 et 15 ans.

Publié dansVie locale

Claye-Souilly ► Le Téléthon vendredi et samedi

Le Téléthon se déroulera à Claye-Souilly du vendredi 4 décembre à partir de 18 heures au samedi 5 décembre à minuit.

Le "villageTéléthon » sera installé au gymnase des Tourelles
Le programme
- « Ateliers d’Art Buffon » : ateliers enfants, peintures sur bois et exposition-vente d’œuvres réalisées par les membres de l’association.
- « Palette Clayoise » : réalisation et vente de cartes de vœux et de marque-pages. Exposition-vente de toiles et de décorations de Noël réalisées par les membres de l’association.
- « CRAB » : vente de douceurs aux saveurs de Noël (vin chaud, crêpes, gâteaux …).
- « CS Pétanque » : concours de tirs et de pointes et initiation à la pétanque.
- « À toi de jouer » : jeux de société pour toute la famille.
- Médiathèque de l’Orangerie et « BRIE » : vente de livres.
- CS Cyclotourisme : le public est invité à pédaler sur les vélos du Téléthon pour réaliser un maximum de kilomètres, sponsorisé par les partenaires.
- 1re Compagnie d’Arc de Claye : initiation au tir à l’arc avec des flèches neutralisées, dans un décor moyenâgeux. 2 € les 6 flèches.
- Espace bien-être : différents massages détente seront proposés (assis sur chaise ergonomique, massage des mains ou des pieds sur fauteuil relax, relaxation coréenne sur futon au sol, massage relaxant du dos ou des jambes avec des huiles essentielles sur table et en cabine chauffée). 10 € les 15 minutes.
- « Claye véhicule rétro » : tombola avec à la clef une Mini restaurée par les bénévoles de l’association. Tirage au sort le samedi à partir de 19 heures.
- « Société nautique de Lagny-Aviron » : défi kilométrique d’aviron en relais ! Les adhérents du club tenteront de battre leur record de 2013 en ramant sur un ergomètre tout au long des 30 heures du Téléthon afin d’effectuer une distance de 475 km, équivalente à un parcours fictif « Claye-Souilly-Deauville ». Deux autres ergomètres seront également à la disposition du public pour une initiation. Une carte géante a été confectionnée par les enfants de l’Accueil loisir pour suivre leur parcours dantesque.
- « Rotary Club » : vente de ballons pour le lâcher géant prévu le samedi 5 décembre à 12 heures. 1,50 € le ballon.
- « Viana è amor » : vente de spécialités portugaises.
- « Les Pot’iront » : vente de soupe bio aux potirons. 1€ le verre ou 6€ la bouteille.
- Accueil Loisir : vente d’objets réalisés par les enfants de l’Accueil loisir, stand maquillage (2 €) et compositions florales (5 €).
Toutes les animations et les horaires en cliquant ici
Buvette et restaurant du Téléthon
Au menu du restaurant :
- Vendredi soir : bœuf bourguignon - samedi midi : paëlla - samedi soir : choucroute
À la buvette :
À toute heure de la journée : frites, saucisses, merguez, hot-dog, sandwichs, pâtes, boissons…
Vente de miel du parc communal « Papillon de la Prée »
nn
Publié dansVie locale

Charny ► La crèche intercommunale a vu le jour

La crèche intercommunale a vu le jour à Charny. La pose de la première pierre ou plutôt de la première poutre a été entourée des élus de la communauté de communes Plaines et monts de France (CCPMF).

Samedi 21 novembre, la truelle a été remplacée par la visseuse et Xavier Ferreira, le maire de la commune, a donné les premiers tours dans le bois à l'emplacement des futurs locaux dans la rue Neuve. Le projet a été de s’aligner à la rue Neuve et de conserver le grand magnolia en place en réalisant un espace de transition entre la rue et l’entrée de la crèche.
Avec ses quatre nouvelles structures, situées à Annet-sur-Marne, Charny, Gressy et Moussy-le-Neuf, la CCPMF proposera  en 2016 sur son territoire plus de 400 places d’accueil pour les enfants de 0 à 3 ans. Le coût de l'opération s'élève à 4 500 000 € avec une subvention de la CAF  à hauteur de 700 000 €. nn
Les détails
Charny Gressy Annet Moussy

[gallery type="slideshow" size="large" ids="19252,19251,19250"]

Publié dansVie locale

Trafic routier ► La circulation sera coupée entre Roissy et Paris

La circulation va être sérieusement perturbée entre dimanche 29 (autrement dit demain) et lundi 30 novembre.

Vidéo : L'intervention du préfet de police, Michel Cadot, lors de la conférence de presse organisée à Paris mercredi 25 novembre

Des fermetures de routes ont en effet été prévues en raison de la conférence sur le climat, la COP 21. Celle-ci débutera dimanche au Bourget (Seine-Saint-Denis) et entraînera des restrictions de circulation entre Roissy et Paris pendant deux jours. Elles impacteront le trafic sur plusieurs axes routiers.

La préfecture de police de Paris recommande aux particuliers d'éviter au maximum les déplacements en voiture dans ce secteur (voir la carte) et d'utiliser les transports en communs qui seront gratuits jusqu'à mardi à minuit.

Dimanche 29 novembre, l'autoroute A1 sera coupée sur le sens Roissy - Paris, de 16 à 22 heures . Les automobilistes devront emprunter l'A3 ou la RN2 puis l'A104 pour rejoindre la capitale.

Lundi 30 novembre : l'autoroute A1 sera fermée sur l'axe Roissy-Le Bourget de 6 à 11 heures, puis du Bourget à Roissy de 11 à 21 heures. "Nous recommandons aux conducteurs d'utiliser l'A3 et l'A104" indique-t-on à la Préfecture de Paris. Retrouvez les itinéraires selon les différents horaires ici

 

nn

 

Publié dansVie locale

Lagny-sur-Marne ► Rahel Ulveczki expose chez Velin

SORTIR -

Rahel Ulveczki expose chez Velin jusqu'au 2 décembre. Le vernissage aura lieu vendredi 27 novembre à partir de 19 heures.

Le peintre travaille essentiellement en famille, pour l'atelier Ulgador à Bussy-Saint-Martin. Rahel a un sérieux penchant pour les pelleteuses et les tas de ferrailles qu'on retrouve dans ses travaux.

Elle est née en Hongrie en 1978 et est arrivée en France dans sa tendre enfance.

En 1998, elle est diplômée en décor mural à Olivier de Serres, à Paris et en 2006, diplômée des Beaux-arts de Paris.

Pour les curieux : www.lestravauxderahel.com et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Rahel Ulveczki

 

Publié dansVie locale

Moussy-le-Neuf ► Dès ce soir, le marché de Noël sous la halle

SORTIR -

Comme tous les ans à Moussy-le-Neuf, le marché de Noël se tiendra sous la halle.

Vendredi 27 et samedi 28 novembre, le public est attendu par la municipalité autour des traditionnels chalets, avec la participation de l'amicale du personnel, du comité des fêtes, du centre artisanal, de l'école de musique et des commerçants moussignols. L'animation débutera à 18 h 30 et durera jusqu'à 23 heures le vendredi, et de 10 à 20 heure le samedi.
Animations sur place : des échassiers lumineux, une ferme, un orgue de barbarie, un carrousel, une patinoire, des balades à poneys et en calèche ainsi que restauration et buvette.
Un conte de Noël sera projeté en image laser sur l'église, le vendredi à 21 h 30.
La patinoire prendra place sur le parvis de la halle, du vendredi 27 novembre au vendredi 4 décembre. Le carrousel restera jusqu'à samedi 28 novembre.
Renseignements : mairie de Moussy-le-Neuf - tél. 01 60 03 42 38 - www.moussyleneuf.fr
Publié dansVie locale

Dammartin-en-Goële ► Forum pour l'emploi : les conseils des recruteurs

Le forum intercommunal de l'emploi et de la formation s'est tenu mardi 24 novembre après-midi au gymnase Lerozier à Dammartin-en-Goële.

Plus de 44 exposants y ont proposé des formations et des emplois allant du contrat saisonnier au contrat à durée indéterminée couvrant les secteurs de la logistique, de l'hôtellerie-restauration et du bâtiment. L'événement était organisé par la communauté de communes Plaines et monts de France (CCPMF).

"Les chercheurs d'emploi sont jeunes (moins de 20 ans) ou bien des seniors" constate Nadège de l'agence Pro-Emploi à Meaux. Verde, un habitant de Gonesse (Val-d'Oise), a vu l'annonce du forum sur Internet : "Je cherche un emploi pour faire du ménage" indique-t-il, un tas de CV en main. Virginie attend derrière lui. Elle vit à Moussy-le-Neuf et a obtenu un BTS en tourisme en 2013. Elle espère décrocher au moins un CDD après plusieurs contrats en intérim : "Je cible les métiers de la vente ou dans le domaine aéroportuaire". D'autres candidats sont venus sans vraiment d'idée précise : "Je recherche un peu de tout" confie ainsi Ndiayo, une jeune habitante de Dammartin.

La CCPMF a reçu vingt-cinq annonces de postes à pourvoir immédiatement mais les entreprises acceptent aussi les candidatures spontanées. Le Parc Astérix embauche ainsi chaque année 800 saisonniers qui recouvrent plus de 80 métiers. "Nous recrutons des débutants avec ou sans diplôme et nous nous chargeons de la formation interne" précisent Caroline et Edwige, les chargées de recrutement.

Pour faire un bon CV, il faut...
Un bon CV doit tout d'abord contenir les informations importantes (coordonnées, formations et expériences). En revanche, la section loisirs n'a d'intérêt que s'il a un lien avec le poste. De plus, mettre un titre risque de cantonner le candidat à un seul poste" explique Blandine, conseillère d'une agence de travail temporaire à Mitry-Mory. "Lorsqu'on voit des trous dans la carrière du postulant ou une accumulation de contrats de courte durée sur plusieurs années, on se pose des questions, on est dubitatif. Il faudra alors bien soigner sa lettre de motivation afin de pouvoir s'expliquer lors de l'entretien d'embauche" conseille aussi Aurélie de l'agence Pro-Emploi.

"Nous faisons un premier listing des postes proposés et vérifions s'ils sont en adéquation avec les CV reçus.  Avoir une bonne expérience professionnelle est un bonus" remarque Nathalie, conseillère Côté-Job à Roissy, "mais un bon candidat doit déjà savoir bien parler, arriver à l'heure et s'habiller correctement". En effet, pour tous les recruteurs, à côté des compétences,  "le savoir-être" est un élément primordial pour mettre toutes les chances de son côté et décrocher un emploi.

..

[gallery type="slideshow" size="large" ids="14277,14276,14275,14274,14273,14272,14271,14270"]

 

 

 

 

Publié dansVie locale

Dampmart ► Le Quincangrogne remet le couvert

Le restaurant le Quincangrogne a réouvert ses portes depuis la mi-octobre. Le bâtiment chargé d'histoire renaît pour revenir à ses origines. En janvier 2016, l'hôtel ouvrira à son tour.

Au début, c'était une guinguette qui s'appelait "l'Auberge de Quincangrogne". L'établissement a été racheté par le chef étoilé Arthur Keller en 1964, puis fermé à nouveau pour être transformé en maison de retraite jusqu’en 2010. En 2011, l’adjoint au maire de Dampmart a fait visiter les lieux à Pierre-Antoine Lachaux, Vairois, professionnel de l’hôtellerie. Ce dernier caressait le rêve de créer sa propre affaire.

Etudes à l'appui, tous les voyants étaient au vert. Ne manquait plus au futur patron qu'un « ingénieur culinaire ». Celui-ci devait être capable de travailler avec lui, dans un premier temps sur la carte qu'ils présenteraient aux clients.

En 2012, la rencontre avec Franck Charpentier s'est soldée par une solide amitié et la décision de s'associer. Et l'affaire s'est baptisée entre les deux compères "La renaissance du Quincangrogne". L’un s’emploierait à la gestion, l’autre à la table. Les travaux s'annonçaient colossaux. Certains d'ailleurs sont toujours en cours. « Nous ouvrirons l'hôtel en janvier 2016 : 22 chambres, dont des suites. Nous allons végétaliser le toit, mettre en place un salon de thé, aménager une terrasse extérieure et nous n’en resterons pas là ! » s’enthousiasme Pierre-Antoine, les yeux toujours brillants quand il parle des prochaines réalisations.

L’établissement a ouvert. Les deux hommes sont maintenant à la tête de vastes locaux de 1 500 m2 implantés sur 3 400 m2 de terrain.

A la recherche d'une étoile Michelin
Le bâtiment a été réhabilité et vu de l'extérieur il a toujours la même allure. Ceux qui l'ont connu auparavant le reconnaîtront sans souci. Les années lui donnent maintenant des airs rétro chic. Ses bords de Marne sont enchanteurs et comme "autrefois", c'est tout de même à l'intérieur que le trésor se découvre. Il vient des cuisines... Le restaurant a été investi par Franck, chef étoilé pendant huit années, qui n'est pas avare de ses explications culinaires : « Je fais une cuisine traditionnelle avec les produits de la région, revisitée avec des influences méditerranéennes et asiatiques ».

Enfin, quelques semaines après son ouverture, le Quincangrogne affiche déjà un bilan positif. « La clientèle est satisfaite puisque le « bouche-à-oreille » fonctionne parfaitement » a expliqué Pierre-Antoine Lachaux. Si pour l’un, le projet est un aboutissement après 20 ans d’expérience dans le secteur, pour l’autre, obtenir encore une étoile Michelin avec le Quincangrogne donnerait lieu à une satisfaction personnelle et couronnerait le projet.

 

Le Quincangrogne est accompagné et financé par Réseau Entreprendre Seine-et-Marne.

 

 

 

..

Publié dansVie locale

Meaux ► La sirène d'alerte a retenti

Sirène d'alerte : Les Meldois et habitants des alentours de la ville viennent d'entendre la sirène d'alerte retentir.

Les autorités procèdent actuellement à des tests afin de reprendre les sonneries chaque premier mercredi du mois (qui correspond également à un test). Cette pratique avait été un peu abandonnée ces dernières années. Etant donné l'état d'urgence du pays décrété après les attentats de Paris le 13 novembre, il a été jugé nécessaire de remettre les sirènes en fonctionnement.

A 10 h 30 à Meaux, le test a donc été activé sur quatre séquences qui correspond à une alerte chimique. Le nombre de séquences correspond à des cas de figure différents.

Plus de détails ici

Publié dansVie locale

Othis ► Réservez votre soirée Théâtre et chansons

SORTIR -

Afin de participer aux événements Solidar'Othis, l’association le Centre culturel d’Othis, propose une soirée « Théâtre et chansons », pour petits et grands, mercredi 2 décembre à 20 h 30.

Le programme :
En première partie
les comédiens de l’atelier théâtre présenteront les extraits suivants :
- Le malade imaginaire de Molière (Béatrice, Laurent et Ninon)
- Les trois sœurs de Tchékov (Béatrice, Lynda et Jacqueline)
- Les bonnes de Jean Genet (Lynda et Morgane)
Les intermèdes seront animés par Christian à la flûte traversière.
En seconde partie
Chansons avec Mélanie Snouci, accompagnée par Eyma (The Voice Kids) et Patrice (chanteur et guitariste) et de Amina, Pauline et Léa (danseuses)
Le spectacle aura lieu à la salle Pierre-Mendès-France.
Tarif unique : 6 €
Les bénéfices de cette manifestation seront reversés à l’association Tous avec Clément.
Renseignements : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
facebook.com/OTHIS Centre culturel
Tél. 01 64 02 74 36 – 06 85 23 58 37
..
Publié dansVie locale

Meaux ► 26 logements dans l'ancienne sous-préfecture

L'ancienne sous-préfecture de Meaux abritera dorénavant 26 logements. L'immeuble a été racheté et rénové. Bientôt, il accueillera ses nouveaux locataires. Visite des lieux en vidéo avec le maire, Jean-François Copé.

Ce  ne seront plus désormais les sous-préfets qui se succéderont dans l'ancien hôtel particulier Prévost de Longperrier, rue Martimprey, mais des locataires qui passeront par le groupe bailleur, Foncia. L'ensemble, bâtiments et jardins, a été racheté par la CIR (Compagnie immobilière de restauration), un groupe national dont le siège social est situé à Bordeaux (Gironde).

La CIR a séparé en 26 appartements, du studio au T3, la grande propriété de 1400 m2. "Tout a été acheté en 2014. Nous nous inscrivons dans la démarche de la revitalisation de centres-villes anciens. Les logements ici ont été réservés par des investisseurs et seront proposés à la location dans quelques jours" expliquait durant la visite avec le maire, vendredi 13 novembre, Jean-Noël Galvan, le directeur général du groupe.

Logements clairs, spacieux, cuisines aménagées, vue dégagée... Evidemment, le plus bel appartement reste celui du rez-de-chaussée où ont été conservés les tableaux du XIXe siècle incrustés dans des moulures avec leurs scènes de chasse ou parties de campagne. Celui-là fait 100 m2... Il est unique et ses portes-fenêtres donnent accès à la terrasse privative parquetée. Au-delà des arbustes, au fond du jardin, c'est le parking où chaque locataire trouvera sa place. L'atout est majeur quand on connaît la difficulté de stationnement dans le quartier.

On a forcément un petit pincement au cœur quand ressurgissent les souvenirs de l'ancien bâtisse, qualifiée il y a encore peu "d'administrative" : les dîners du sous-préfet dans la grande salle, le coucher des enfants dans les appartements à l'étage, les cocktails dans les jardins, les discussions dans les bureaux privés... L'hôtel particulier aura maintenant sa vie en dehors des manettes de l'Etat dans le cadre des rénovations des centres urbains.

Dans Meaux, la compagnie a déjà acquis et rénové les anciens locaux du CIC en 2013.  Le permis de construire pour la transformation d'un autre site, l'ancienne BNP, vient d'être signé et la transformation est en cours. Les travaux débuteront début 2016.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="14218,14217,14214,14216,14213,14215"]

 

Publié dansVie locale

Mitry-Mory ► L'exposition philatélique jusqu'au 28 novembre

SORTIR -

L'exposition philatélique sur le rugby au CMCL (Centre municipal de culture et de loisirs) à Mitry-Mory durera jusqu'au 28 novembre. Elle a commencé le 2.

Le club philatélique de Villeparisis et Mitry-Mory et Jean-Marie Pater proposent un voyage sur le thème du rugby et de la coupe du monde à travers une collection de timbres, d’enveloppes et d’oblitérations rassemblés pour l’occasion. L'exposition retrace également l’histoire du club de rugby de Villeparisis, dissout en 1985, et la création du club de Mitry-Mory qui vient de fêter son 30e anniversaire.

Entrée gratuite.

Publié dansVie locale

Villepinte► Le CEFAA visité par les chefs d’entreprises

Le CEFAA (Centre européen de formation en alternance et par apprentissage), en partenariat avec la municipalité, a invité les chefs d’entreprises locaux à visiter l’établissement,  jeudi 19 novembre en soirée.

Youssef Jiar, adjoint au maire, chargé du développement économique et numérique, indique : « Nous avons maintenu la visite du CEFAA malgré les évènements, il est important que la vie économique continue ».  Richard Teissier, coordinateur pédagogique, a présenté les personnes "clé" de l’école et orchestré la visite des différents ateliers, cuisine, réfectoire, restaurant, salle de détente… Il déclare : « Le CEFAA de Villepinte est un centre de formation d’apprentis spécialisé dans les métiers de l’hôtellerie-restauration. Il accueille chaque année environ 600 apprentis préparant un diplôme allant du CAP au BTS. L'établissement pratique une pédagogie de l’alternance et de l’individualisation qui s’articule autour de trois principes fondamentaux : mettre la pédagogie au service de l’insertion professionnelle, promouvoir un comportement citoyen, favoriser l’épanouissement personnel ». L’établissement placé au carrefour du pôle d’activité Villepinte - Roissy CDG offre un internat de cent places.

Les chefs d’entreprises peuvent s’informer sur les aides aux employeurs d’apprentis ici – Tél. 01 49 63 42 42.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="19289,19288,19287,14156,14155,14154"]

 

Publié dansVie locale

Meaux ► Les tours Auvergne et Artois, c'est fini

Les tours Auvergne et Artois se sont effacées du paysage. Dimanche 22 novembre, les deux tripodes ont implosé pour laisser la place à un nouveau programme de construction "à taille plus humaine", indique la mairie.

Dimanche, les anciens locataires, les autres habitants de la ville et ceux des environs ont assisté en nombre aux implosions. Sur les hauteurs, autour de Meaux, les curieux se sont postés à différents endroits d'où ils ont pu voir les tours s'affaisser.

Au plus près des bâtiments, le souffle et les vibrations déclenchés par les explosifs étaient impressionnants. La terre a tremblé et un nuage de poussière s'est à peine élevé des gigantesques tas de gravats.

Restera à déblayer...
Trois mois seront nécessaires pour concasser et évacuer les gravats. Meaux Habitat interviendra en tant qu’aménageur, en concertation avec la ville de Meaux, pour la construction d’un habitat diversifié et d’une place commerciale.
Les familles ont été relogées
Avant la démolition des tours, 319 familles ont été relogées. "Chaque famille relogée a bénéficié de loyer adapté. Le montant du loyer, charges comprises, moins l’Aide Personnalisée au Logement (APL), n’est pas supérieur à celui de l’ancien logement" déclare la mairie. Les deux tours comptabilisaient 338 logements. La tour Auvergne a été fermée le 23 décembre 2014, la résidence Artois le 26 janvier 2015. 91 % des relogements ont été réalisés par Meaux Habitat. Les 319 familles issues des tours Auvergne et Artois ont été relogées majoritairement à Meaux : • 70 % dans le quartier de Beauval • 22 % sur la commune de Meaux en dehors du quartier de Beauval • 8 % dans les communes de Crégy-lès-Meaux, Villenoy et Trilport

Le Programme National de Rénovation Urbaine (PNRU) se poursuivra jusqu'en 2025. Les autres tripodes seront également démolis dans le cadre de la rénovation urbaine du quartier de Beauval et précédemment de la Pierre-Collinet, devenue "Dunant".

Le maire, Jean-François Copé, indique : "A l’issue du programme, treize immeubles représentant au total 2 910 logements auront été démolis pour reconstruire à la place des quartiers à taille humaine dans lesquels se réalise une nouvelle mixité urbaine".      ..

Meaux, après la démolition des tours Auvergne et Artois, le plan de rénovation urbaine se poursuivra.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="14069,14083,14082,14070,14072,14073,14074,14075,14076,14077,14078,14079,14080,14071,14081"]

Photos et vidéo : Marie-Cécile Meyer et Dominique Sarlabous

C'était en 2011 à la pierre Collinet

Publié dansVie locale

Mitry-Mory ► Les travaux de Roosevelt à Allende dureront 8 mois

Les travaux d’assainissement, rue Franklin Roosevelt et place Salvador Allende, dureront 8 mois.

La communauté de communes Plaines et Monts de France fait effectuer d’importants raccordements sur les réseaux d’eaux usées et pluviales. Le remplacement des conduits, la pose d’avaloirs pour la mise en séparatif des eaux étaient obligatoire dans le secteur dont l'équipement était devenu trop ancien. « Nous ne rencontrons aucune difficulté  particulière » soulignent les ouvriers qui sont sur le chantier depuis le 21 septembre.

La première phase de l’opération s’étend sur un secteur allant du croisement, entre les avenues Franklin-Roosevelt et Chênes, jusqu’à la sortie de la place Allende. Les travaux obligent à une déviation vers la place Allende par la rue de la commune de Paris car un tronçon est entièrement fermé. Pendant toute la période des travaux, les commerces sont ouverts, un parking provisoire situé derrière le marché couvert est mis à la disposition du public. « Ces travaux sont l’aboutissement d’un long travail effectué au sein de l’ancien groupe de travail d’assainissement composé d’habitants, de techniciens et d’élus. Les travaux de mise en séparatif permettront d’éviter dorénavant les inondations récurrentes dans ce secteur » informe la mairie. Une pause aura lieu pendant la période des fêtes de fin d’année.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="19306,19305,19304,19303,19302"]

Publié dansVie locale

Iverny ► Le beaujolais nouveau est arrivé à la mairie

L'arrivée du beaujolais nouveau a été fêtée à la mairie d'Iverny comme dans beaucoup d'autres communes.

Son goût peut ne pas atteindre toutes les espérances, mais c'est le jour de sa mise en vente qui est l'occasion d'une célébration. Ainsi, plus qu'une vraie passion pour le vin, c'est le plaisir de se rassembler et une tradition que fêtent les habitants. A Iverny, le comité des fêtes avait installé un stand de dégustation, samedi 21 novembre. La petite salle du premier étage de la mairie était comble.
Les membres du comité portaient chapeaux de paille et tabliers de vigneron. La table était dressée,  plateaux de charcuterie, bouteilles de beaujolais trônaient bien en évidence. L'ensemble donnait un air de foire au vin.
Claude confie : « La tradition date de 1951. C’est à partir du 13 novembre de cette année-là, sur une note de contribution indirecte que la vente du beaujolais nouveau a été autorisée ».
Martine Florençon, le maire du village, s’est jointe à l’assemblée. Les habitants ont apprécié le nouveau cru 2015. Avec modération, pour sûr.  Élodie venue en voisine, indique : « Il faut avouer que ce nouveau cru est gouleyant, il est fruité, il a du goût, quoi que un peu foncé ».

[gallery type="slideshow" size="large" ids="19325,19323,19324"]

Publié dansVie locale

Serris ► L'hommage aux victimes du 13 novembre

Les Serrisiens ont rendu hommage aux victimes des attentats de Paris du 13 novembre. A l'appel de leur maire, Philippe Descrouet, tous se sont rassemblés sur le parvis de l'hôtel de ville, samedi 21 novembre à 11 heures.

Cathy est venue avec ses enfants : " Nous sommes venus pour nous recueillir. Mon fils qui a 5 ans me pose pleins de questions depuis qu'il a vu à la télé ce qui s'est passé . Moi-même, j'ai du mal à dormir. On est tous un peu anxieux." Debout près d'elle, un septuagénaire confie avoir pleuré au moment de la minute de silence. "Montrer que nous sommes unis est déjà un message fort" livre t-il.

Avant l'intonation de la Marseillaise et la minute de silence, l'édile a dénoncé " la haine viscérale qui est venue défier ce qu'elle déteste le plus : la vie cosmopolite, généreuse, insoumise et bruyante de Paris". Il a poursuivi en rendant un vibrant hommage aux forces de l'ordre, aux services d'intervention et de secours et en appelant à l'union, à la dignité et à la solidarité.

La cérémonie s'est clôturée par un dépôt de gerbes et de roses blanches sous la chanson "Imagine" de John Lennon.

 
Publié dansVie locale

Horoscope

Programme TV

Sudoku

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.