Chelles ► Rodéos dans les rues : la municipalité alerte l'Etat

Chelles n'en peut plus des rodéos qui se pratiquent régulièrement dans les rues de la ville. Motos et quads font des démarrages en trombe et les pilotes se livrent à des courses improvisées. La mairie a alerté le ministère de l'Intérieur.

C'est sous la forme d'une pétition que la municipalité de Chelles a alerté le ministère de l'Intérieur, mardi 16 février, au sujet des rodéos qui se pratiquent dans la ville et plus particulièrement sur les grands axes de circulation, créant ainsi de véritables dangers pour les piétons et les automobilistes. Le maire, Brice Rabaste réagit : "Le maintien de l'ordre public est d'abord et surtout de la responsabilité de l'Etat. Malgré tous les efforts déployés quotidiennement par la police municipale, les rodéos se perpétuent".

La pétition remise au ministre, mardi 16 février, a été signée par plus de 1 500 Chellois. Le maire en a profité pour demander à nouveau l’augmentation des effectifs et des moyens dédiés à la police nationale et à la justice à Chelles afin de compléter les efforts menés par la police municipale.

Brice Rabaste a aussi soutenu la demande de subvention de la Ville au titre du FIPD (Fonds Interministériel de Prévention de la Délinquance) qui permet de financer une partie de l’installation de la vidéo-protection, "un outil majeur de lutte contre les rodéos urbains" selon lui.

La note ministérielle datée du 11 février indique dans la partie "programme d'actions pour améliorer la tranquillité publique : "Dans le cadre de ce programme d'actions, les projets de prévention financés au titre du FIPD en 2016, y compris de vidéoprotection, ont vocation à s'inscrire pleinement dans les schémas locaux de tranquillité publique inscrits dans les plans locaux de prévention de la délinquance qui ont vocation, dans les territoires de la politique de la ville, à constituer l'un des volets du contrat de ville".

Mardi, Chelles a insisté auprès du ministère sur l'appel qu'elle avait déjà formulé au printemps 2015.

 

Chelles ► Délinquance : le maire cible le trafic de stup et les quads non homologués

L'un des prochains objectifs prioritaires du maire de Chelles, Brice Rabaste, est la lutte contre les trafics de stupéfiants et les rodéos de deux roues et de quads non homologués.

Il voudrait aussi que les halls d'immeubles ne soient plus occupés par des "gêneurs". Trafics de stupéfiants, agressions verbales ou parfois physiques, menaces, bruit... sont autant de troubles qui rendent l'environnement invivable pour les habitants.

Afin de mettre en place des actions efficaces dans ces domaines particuliers comme de manière plus générale, le maire a renouvelé la réunion du GLTD (Groupement local du traitement de la délinquance). Ainsi une seconde réunion a eu lieu mercredi 30 septembre, la première s'étant tenue en mai. Le maire entend bien lutter efficacement contre la délinquance qui s'est développée dans la ville. "Il est impossible d'atteindre 0 % mais on peut réduire fortement les taux de délinquance" déclare-t-il.

Le procureur de la République ainsi que les acteurs locaux de la sécurité (police municipale, police nationale), les représentants des bailleurs sociaux, de l'éducation nationale, des transports publics (RATP, SNCF, STBC) et des pompiers participent à chaque rencontre.

"Il s'agit de coordonner la lutte contre la délinquance en ciblant l'action pénale sur certains secteurs stratégiques du territoire. Tous les acteurs peuvent ainsi échanger des informations dans leurs domaines respectifs" indique le maire qui qualifie déjà les résultats comme "encourageants".

Brice Rabaste met également l'accent sur la réponse pénale. Autrement dit, si les délinquants sont interpellés, il faut qu'il y ait une décision de justice appropriée. La réunion de travail de mercredi a d'ores et déjà permis de souligner les améliorations en matière de tranquillité publique et de réponse pénale sur les faits délictuels à Chelles. "La politique de sécurité de la ville ne peut pas réussir sans le soutien actif de l’Etat et de la justice" ponctue le premier magistrat.

 

 

 

Horoscope

Programme TV

Sudoku

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.