Othis ► Ils ont chanté Brel, Brassens et Ferré

Le spectacle à Othis a commencé par le tour de chant de Bruno Brel reprenant les chansons de Jacques Brel : Amsterdam, Bruxelles, Madeleine… Une gouaille, une gestuelle, des intonations étonnantes de similitude à celles de son oncle et une interprétation théâtrale dont le public a raffolé. Celui-ci retiendra, entre autres, la version hilarante des « Bourgeois ».

Samedi 13 février, la salle Pierre-Mendès France était comble. Le trio occasionnel Bruno Brel, Yves Uzureau et Francesca Solleville ont embarqué le public, le temps d'un concert, dans un triptyque fantaisiste dont « l’interprétation » des chansons des trois musiciens iconiques, Brel, Brassens et Ferré, a été le maître-mot de la soirée. Standing ovations, reprises en chœurs et rires ont ponctué le spectacle.

Un public averti, inconditionnel de la chanson française, piaffait d'impatience en attendant l'entrée en scène des artistes. Certains spectateurs espéraient entendre « Mathilde », « Amsterdam », « Les copains d'abord », « C'est extra » ou encore « Avec le temps ». Alice, spectatrice, explique : « On est venus car Brel, Brassens et Ferré sont des chanteurs qu'on aime ». Paul, sexagénaire aussi, avoue ne pas être nostalgique et aimer Christophe Maé, Bénabar... Pour autant, il reste  toujours très attaché aux mots : « J'aime les chansons et les chanteurs de l'époque, surtout les textes et l'interprétation ».

Francesca Solleville a fait résonner les textes d'Aragon mis en musique et interprétés par Léo Ferré. Même si la chanteuse a eu quelques problèmes de textes durant le spectacle, le public a su tourner les petites failles en des moments de complicité avec l'artiste, rappelant des situations semblables à celles qu’Édith Piaf avait connues lors de ses tournées, des trous de mémoire dont le public a su s’emparer avec délectation. Les applaudissements de soutien ont prouvé que le public reconnaissait avant tout le talent de Francesca Solleville.

Enfin, Yves Uzureau, auteur, compositeur, interprète, comédien, est entré sur scène. Tout d'abord en campant un personnage rustique avant de prendre sa guitare et de revisiter les chansons de Georges Brassens en les réorchestrant avec une musicalité exotique et des connotations « jazzy » ou « bluesy ». Les textes habités par l'artiste ont transporté le public dans le monde de Brassens. L’interprétation comique de l'artiste a suscité bien des éclats de rire dans la salle.

Pour finir, Bruno Brel et Yves Uzureau se sont retrouvés sur scène pour entamer un « battle » à coup d'imitations d'acteurs comme Galabru, Gabin et Yves Montant s'appropriant des extraits de chansons. Pour la finale, Francesca Solleville a rejoint le duo sur scène pour chanter  l’incontournable « Les copains d'abord » sous une salve d'applaudissements.

« Super ! » pour Alice, « C'était génial ! J'ai eu les larmes aux yeux quand j'ai entendu Brel !  Je regrette ces années ! » s’est exclamée Martine . Pour Paul, un seul regret : « Je n'ai pas entendu 'C'est extra' et 'Avec le temps', c'est bien dommage ! ».

En sortie de scène, les artistes ont commenté : "C'est un spectacle qui n'est pas calculé et où l'improvisation a sa place ». Bernard Corneille, le maire de la commune a conclu : « L'association des trois a été à la hauteur du projet et du spectacle. Ils ont su interpréter les chansons en mettant de leur créativité. C'est une re-création. Beaucoup de fantaisie de la part de Bruno et Yves. C'était une excellente soirée ».

Le spectacle « Que sont nos amis devenus ? » se jouera les 4 et 5 mars à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) au Forum Léo ferré et le 19 novembre à Bangy-sur-Bresle (Seine maritime).

[gallery type="slideshow" size="large" ids="19561,19558,19556,19559,19557,19560,19555"]

Horoscope

Programme TV

Sudoku

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.