×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 563

Ermenonville ► Le BNI Forces du Valois a réuni 110 entreprises au château

Le château d’Ermenonville a ouvert sa grande salle à l’occasion de la réunion annuelle du BNI Forces du Valois, mercredi 20 avril. 110 entreprises ont répondu à l’invitation.

Le BNI (Business Network International) est un réseau d’affaires basé sur la recommandation mutuelle entre professionnels d'une soixantaine de pays.

Le but est de "faire du business" : partager des réseaux, recommander un partenaire, favoriser le bouche à oreille… et la devise : « Qui donne reçoit ». En France, il existe 450 groupes BNI, regroupant 10000 adhérents. Avec une règle : un seul membre par métier.

BNI Forces du Valois a été lancé le 21 juin 2013, porté par la MIEF ( Maison de l’emploi-mission locale, de l’entreprise et de la formation) sous la houlette de Gisèle Marboeuf, coach professionnel diplômée de l’institut des neurosciences de Paris. Aujourd'hui, il compte vingt-six membres.

Stéphane Rouyer, directeur BNI régional Picardie Sud, explique : « La région Picardie est divisée en deux. Le secteur sud représente 230 membres répartis en sept groupes. 230 chefs d’entreprises échangent des recommandations pour augmenter leur chiffre d’affaire chaque semaine. La majorité des membres du groupe sont des entreprises ayant moins de six salariés. BNI est une méthode de travail qui  permet de générer plus de travail sur le marketing du bouche à oreille. Les petites entreprises n’ont pas toujours les moyens d’un groupe en terme de recherche marketing ou développement commercial et BNI y répond à travers sa méthode ».

Gisèle Marboeuf, directrice consultante, gère cinq groupes sur le département de l’Oise : « Le département est porteur d’affaires. Nous avons cinq groupes qui fonctionnent avec une trentaine de membres chacun. Le petit dernier est celui d’Ermenonville. Plus nous aurons de métiers représentés, plus les membres pourront développer leur business. Les entreprises sont de plus en plus intéressées par la méthode BNI ».

Augmenter le chiffre d'affaire
Pierre Jacqueau, responsable commercial du centre d’affaires EGB du Plessis-Belleville et nouveau président du groupe d’Ermenonville, souligne: « Le BNI est un réseau de professionnels qui se rencontrent toutes les semaines pour échanger leurs contacts en vue d’augmenter leur chiffre d’affaires. J’ai été élu président pour un mandat de six mois et j'ai constitué un bureau qui cherchera à élargir le groupe et le faire évoluer. J’ai connu le BNI par Jean-Claude Proust du groupe Orpi. Il vient souvent au centre d’affaires effectuer ses réunions. Il m’a invité et puis voilà, j’ai décidé tout naturellement d’adhérer au groupe. Le BNI nous apporte une visibilité, des contacts, un réseau de professionnels de qualité ».

Les réunions BNI ont donné lieu à un volume de 3 milliards d’euros brassés à travers le monde.

Pour l’Oise, il s’agit déjà de 3, 9 millions d’euros.

Contacts :

Gisèle Marboeuf, directrice consultante, Picardie sud. Tél. 06 26 16 79 49 – Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pierre Jacqueau, Président du groupe BNI Ermenonville. Tél. 06 51 65 72 22 – Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="23654,23653,23652,23655,23656,23657,23658"]

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.