La place des Prieurs était noire de monde, lundi 13 juillet au soir. Les familles dammartinoises se sont déplacées pour le défilé aux lampions à travers la ville, suivi du feu d'artifice tiré parc de la Corbie.

A la fin du spectacle, le public s'est dirigé à nouveau vers la place des Prieurs où le bal populaire attendait le millier de personnes venues danser.
Marie-Ange, venue en famille, a été étonnée de voir autant de monde : "C'est super ! Les gens se sont déplacés en nombre. Nous sommes super contents du feu artifice, surtout les enfants. Nous sommes nouveaux arrivants à Dammartin, on ne pensait pas trouver une aussi bonne ambiance, c'est formidable !".
Les danseurs se sont amusés jusqu'au bout de la nuit.  Le comité des fêtes a assuré le stand restauration : les participants pouvaient se désaltérer avec des boissons fraîches sans alcool.
La vidéo
[youtube https://www.youtube.com/watch?v=kpiZUmWv35Y&w=560&h=315]
La galerie photo
[gallery type="slideshow" size="medium" ids="6508,6509,6510,6512,6513,6506,6507,6511,6503,6504,6505"]

 

 

Vendredi 24 juillet 

Au parc de la Corbie, vendredi 24 juillet, projection de la comédie  « Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ? » de Philippe de Chauveron, avec Christian Clavier et Chantal Lauby. Avec barbecue participatif (la municipalité offrira l’apéritif).
Fête du livre jeunesse au parc de la Corbie, rue Eugène Hémar et à la médiathèque, place des Prieurs. Gilles Brulet, auteur jeunesse, animera 4 ateliers d’écriture poétique pour les enfants de 6 à 11 ans. Le matin : 10 h 30 – 11 h 30 et 11 h 30 - 12 h 30. L’après-midi : 14 h 30  - 15 h 30 et 15 h 30 - 16 h 30.
Jeux d’artiste et jeux de langage. Toutes les interventions du personnel de la médiathèque se feront autour de cette thématique (les contes, les films, les jeux).
Manifestation sous l’égide du ministère de la Culture et de la Communication.
 

Samedi 11 juillet, la Pétanque charnicoise a reçu quatorze visiteurs, encadrés de leurs éducateurs du centre médicalisé pour adultes handicapés de Pomponne.

Démonstration, barbecue, concours et remise de coupes ont agrémenté la journée qui avait revêtu un caractère exceptionnel.
Pour la première fois, les adhérents de la pétanque de Charny ont partagé leur activité en rencontrant des personnes différentes. Serge, le "monsieur événementiel" de Charny, a eu l'idée du "pourquoi pas ?" et explique : "Cela me tenait à cœur de faire quelque chose d'inhabituel. Les boulistes sont ouverts. Ils savent recevoir des visiteurs et ont l'art de gommer leurs différences."
Le matin, les invités ont pu s’entraîner avec les adhérents locaux avant de partager un copieux déjeuner sous les arbres du parc.
François Sadowski, président des boulistes, a profité de l'occasion pour fêter l'anniversaire de son épouse Marie-Thérèse.
L'après-midi, les choses sérieuses ont commencé avec le concours par équipe. En fin de soirée, la remise des coupes a récompensé les meilleurs mais tout le monde est reparti avec un plein de délicieux souvenirs.
Le moniteur-éducateur, comme il se désigne, explique : "C'est la première fois que nous organisons un "handiboules". Quatorze résidents du centre se sont portés volontaires pour la sortie qui s'est avérée une réussite. Le week-end, nous organisons des sorties avec des activités différentes de celles de la semaine. Habituellement, nous allons dans les centres de loisirs comme Torcy ou nous faisons des pique-niques. Il est important que les résidents du centre voient autre chose et se mêlent à la vie locale".

[gallery type="slideshow" size="medium" ids="6424,6423,6422,6421,6420,6416,6419,6415,6418,6417,6414,6413,6412"]

Surf et Snow ont donné rendez-vous aux Dammartinois pendant trois jours pour s'initier aux sports de glisse. Petits et grands ont pu s'adonner aux joie de la glissade sur le tapis pneumatique de 20 mètres linéaires, arrosé copieusement de mousse et d'eau. De vrais simulateurs de surf et de snowboard, installés par des professionnels de la glisse, ont ravi les plus acrobates. Jonathan, 11 ans, commente : "C'est super ! J'adore ! Je pratique le snow à la montagne mais là c'est rigolo, on peut tomber sans se faire mal et recommencer, c'est un bon entraînement".

Les 11, 12 et 13 juillet, les Dammartinois ont profité des animations mises en place par la municipalité pour F'été Dammartin.
"Nous avons voulu innover avec des activités modernes, les jeunes sont demandeurs d'activités ludiques et sportives. Les jeunes s'en donnent à cœur joie. Ils garderont un super souvenir de ces trois jours" souligne Thierry Chevalier, délégué à la vie locale.
Aujourd'hui lundi 13 juillet, les habitants sont invités à la retraite aux flambeaux, au départ de la place des Prieurs, suivie d'un feu d'artifice inédit.

[gallery type="rectangular" size="medium" ids="6384,6385,6386,6387"]

Gérard Proteau, champion du monde de distance en rollerski, a relevé son défi : 24 heures d'affilée, passer neuf fois devant l'imprimerie CTD en faisant le tour de Dammartin, soit 326 km.

Le recordman est devenu spécialiste des actions caritatives. Il s'est particulièrement donné pour l'association othissoise Tous avec Clément. Cette fois, c'est l'entreprise de Michel Catalano qu'il a soutenue afin de susciter les dons pour l'imprimerie toujours en difficulté financière.

Gérard explique : "Je souhaite par ma discipline et par ce défi réveiller l’opinion publique et aussi l'Etat, qui a décidé d'attendre le remboursement des assurances pour éventuellement débloquer des fonds complémentaires. Michel Catalano, patron de l'imprimerie détruite le 9 janvier dernier lors de l'assaut contre les frères Kouachi, a tout perdu. Il ne faut pas baisser la garde et continuer les petites actions comme celle-ci, maintenir l'éveil, pour que les petits commerçants ne soit pas que des victimes collatérales". Une cinquantaine de personnes était au rendez-vous fixé par l'athlète, rue Clément-Ader, samedi 11 juillet à 17 heures.

Michel Dutruge, maire de Dammartin, les conseillers, des élus des villes environnantes, la gendarmerie, des supporters, des amis, Lucie Fagedet, présidente de  l'association Tous avec Clément, Michel Catalano et son épouse Véronique et même un journaliste de la télévision néerlandaire avaient fait le déplacement pour encourager le champion dans son action.

Gérard Proteau a livré ses impressions avant le départ : "Les conditions sont excellentes. Le seul souci que je vais rencontrer est le vent que je vais avoir un peu de face. Le moral est très bon. Nous sommes là pour une bonne cause et nous avons la "niaque". Nous ne lâcherons pas le morceau, comme toujours. Je me prépare depuis six mois pour d'autres raids, cette initiative fait partie de mes divers projets. Mon alimentation est très surveillée évidemment. Je ne mange pas n'importe quoi, le sport est une lutte de tous les jours et j'aime ça !"

Le départ a été donné samedi 11 juillet à 18 heures. Après vingt quatre heures et une chute qui a quelque peu retardé l'arrivée, Gérard Proteau finissait sa course à Gretz-Armainvilliers où les supporters l'attendaient sous une petite pluie fine.

[gallery type="rectangular" size="medium" ids="6367,6366,6368,6365,6364,6363,6362"]

Gérard Proteau (à droite sur la photo), recordman du monde en 2014 de distance en rollerski, va tenter un nouveau record à Dammartin. Le champion roulera pendant 24 heures, dans la nuit du 11 au 12 juillet, pour soutenir l'imprimerie CTD . Il engagera un circuit de 31 km et le parcourra entre 6 et 8 fois, en passant chaque tour devant l'imprimerie. Le lendemain il fera route vers Gretz-Armainvilliers et arrivera au stade du Val des Dames .
Michel Catalano, le gérant de l'imprimerie implantée à Dammartin-en-Goële, a tout perdu le 9 janvier dernier lors de l'assaut donné par les forces de l'ordre contre les frères Kouachi.
Si de nombreuses collectivités (communes, Conseil régional et départemental...), entreprises du secteur, commerçants de Dammartin et particuliers ont soutenu la reconstruction de l'imprimerie dévastée, l'Etat a décidé d'attendre le remboursement des assurances pour éventuellement débloquer des fonds complémentaires.
Malgré tout, l'arrivée de nouvelles machines dans les locaux provisoires du Mesnil-Amelot marque une étape importante dans la reconstruction de l'entreprise.
En 2014, Gérard Proteau a battu le record du monde de distance en rollerski (2783, 40 km), détenu précédemment par le vénézuélien Cesar Baena (2 500 km). L'exploit a officiellement été validé par le célèbre Guinness des records.  En 2016, Gérard Proteau tentera de pulvériser le record en s'attaquant à un tour d'Europe.
Une action fédératrice
Le parcours Olso-Paris en 2014 (2 600 km) et le tour de France en 2013 (2000 km) en rollerski, par leur originalité et leur finalité, ont suscité un enthousiasme et un véritable engouement de la part de ses partenaires, des populations, de nombreux bénévoles, des municipalités et des associations. Ces opérations ont permis de collecter environ 6 000 euros de dons en 2013 et  10 000 euros en 2014, pour la fondation "Tous avec Clément".
Les dons pour CTD seront les bienvenus.
Rendez-vous samedi 11 juillet à 17 heures, devant le 27 rue Clément-Ader,  ZA les Prés-Boucher, à Dammartin-en-Goële.
Les employés de l'entreprise Deret Logistique dans la zone industrielle de Mitry-Compans réclament une hausse des salaires de 2 à 3 % et des primes pour tous les salariés. S'estimant négligés par leur direction, ils se sont mis en grève mercredi 8 juillet. "Lors de l'NAO (négociation annuelle obligatoire), nous avons appris que la direction nous accordait une augmentation de 1 euro brut par mois. Nous sommes désabusé et en colère" explique Jean-Pierre Roland, délégué CGT de l'entreprise.
Mercredi, les employés grévistes attendaient une rencontre avec la direction. Ils ont été reçus dans la matinée mais les négociations, après plusieurs heures de discussion, n'ont abouti à aucun accord.
La direction a demandé aux employés de reprendre leur travail, en attendant de leur donner une réponse.
Le lendemain la grève s'est durcie. Une cinquantaine de grévistes ont bloqué l'entrée du site aux camions. "On veut aller à la table des négociations" a déclaré l'un des manifestants.
"Nous voulons que la direction nous traite comme des ouvriers, pas comme des moins que rien. Nous ne gagnons que 1 100 euros par mois. Nous réclamons 50 euros mensuels de plus et l'intégralité de notre treizième mois" s’insurge Marlène.
La rédaction de magjournal a joint le directeur du site mais celui-ci a refusé de s'exprimer.
Deret Logistique, prépare et livre des produits destinés aux magasins hors taxes (duty free) dans les aéroports.

Dans le cadre de l'opération "Quand tu es pressé, je suis en danger" , les enfants des classes de CE1 et CE2 ont été invités pendant leur temps d’activités périscolaires à élaborer une mascotte ainsi que des messages de sécurité. La mascotte sera placée de part et d'autre de la chaussée devant les établissements scolaires. L'activité a été animée par des agents urbains de la ville et des animateurs, spécialement formés pour l'occasion.
L'inauguration s'est tenue lundi 29 juin sur le parvis de l'école Noël-Fraboulet.
Par la nouvelle figure, la municipalité veut attirer l'attention des automobilistes et inciter ceux-ci à ralentir. "La ville a mis en place l'initiative en partenariat avec la préfecture et les écoles. Les enfants se sont vraiment impliqués dans l’opération. Trop de personnes ne respectent pas la signalisation classique. Nous espérons avec ces mascottes faire prendre conscience aux usagers de la route des risques qu'ils font courir à nos enfants" explique un agent urbain. 
Chaque école a proposé un projet. Dès le mois de juin, parmi toutes les maquettes réalisées, les enfants ont élu leur lauréate.
"Depuis plusieurs années, la ville met en place des moyens de lutte contre les incivilités aux abords des écoles. Des actions sont mises en œuvre, telles que l'opération des gilets jaunes, le projet d'éducation routière et le recrutement d'agents de surveillance des points écoles" indique Charlotte Blandiot-Faride, le maire, qui rappelle également l'importance de l'enseignement des risques encourus à la sortie des écoles. 

[gallery type="rectangular" size="medium" ids="5940,5939,5938"]

Le mois de juillet à Dammartin va être chaud : des animations et des distractions dans toute la ville seront proposées par la municipalité et le comité des fêtes du 3 au 24 juillet.
Parc de la Corbie : Jeux, spots et contes, feu d'artifice, cinéma en plein air, fête du livre jeunesse.
Place des Prieurs : Surf, snow et tapis de glisse, projection de films, concert, marché nocturne.
Devant le collège : animations sportives.
Thierry Chevalier, adjoint à la vie locale, explique : "Cette année, nous avons voulu mettre en avant les sports de glisse. Les 11, 12 et 13 juillet, de 14 à 18 heures, place des Prieurs, de vrais simulateurs de surf et de snowboard seront à la disposition des jeunes à partir de 12 ans. Il y aura également un tapis de glisse géant de 20 mètres. C'est une activité pour tous à partir de 8 ans. Samedi 18 juillet, à 18 heures, salle Louis-Lumière, une séance de cinéma offrira la projection du film Les Rois de la glisse, pour les enfants, et plus tard à 20 h 30, un documentaire, La Nuit de la glisse et enfin à 21 h 30, un film tout public, Soul surfer. Nous voulons mettre en avant le sport de glisse pour faire découvrir ou redécouvrir aux jeunes Dammartinois ces activités et, peut-être par le biais de ces démonstrations, donner envie à certains de pratiquer et pourquoi pas de devenir de futurs champions, comme Taï Khris, Gauthier Gallas , Xavier de Le Rue ou Gabriel Medina...
Pour l'ouverture de F'été Dammartin, vendredi 3 juillet à partir de 19 heures, place des Prieurs, les habitants et les visiteurs pourront participer à la soirée paëlla organisée par le comité des fêtes.
Les moments forts
Samedi 11 juillet :  La mouette et le chat, théâtre d'ombre et de lumière sous une tente mongole, d'après le roman de Luis Sepùlveda au parc de la Corbie à 15 heures, 16 h 30 et  18 heures. Tarif 3 euros.
Lundi 13 juillet : Retraite aux flambeaux au départ de la place des prieurs à partir de 21 h 30, suivi du traditionnel feu d'artifice au parc de la Corbie dès la tombée de la nuit.
Samedi 18 juillet : Xavier Renard, concert à la salle louis-Lumière à 19 heures. Tarif 5 euros.
                         Et : Installation d'un marché nocturne sur la place des Prieurs.
Vendredi 24 juillet : Fête du livre jeunesse, 4 ateliers d'écriture poétique pour les enfants de 6 à 11 ans seront animés par l'auteur Gilles Brulet.
                         Et : Cinéma en plein air au parc de la Corbie, avec la projection du film "Qu'est ce qu'on a fait au bon dieu" de Philippe Chauveron, avec Christian Clavier et Chantal Laudry, suivi d'un barbecue participatif. (la municipalité offre l'apéritif).
Réservez votre soirée paëlla : Tel 01 64 02 56 22, participation 12 euros.
Renseignementsactivités culturelles au 01 60 54 97 32 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

50 tatoueurs venus de toute la France ont rivalisé de dextérité tout au long du week-end du 27 et 28 juin.

Nikus, le tatoueur de Claye-Souilly organisateur du salon, et ses confrères ont investi la salle des fêtes à Fresnes. Dorénavant, le salon du tatouage est devenu une institution.
Dès l'entrée, l'ambiance saisissait le visiteur. Plusieurs ateliers d'artiste étaient occupés par les amateurs de dessins sur corps.
Les créateurs étaient dans leur élément : "C'est un métier passion. Nous sommes là pour faire découvrir le tatouage aux amateurs néophytes ou pas, pour donner du plaisir à nos clients qui repartiront avec une personnalité différente, et nous, c'est cela que l'on veut donner, du plaisir et montrer notre savoir-faire pour qu'il soit reconnu et apprécié de tous"  indique Hervé, de Paris.
Le sous-sol de l'endroit était occupé également par des stands de piercings, de vente de vêtements, d'accessoires,  de bijoux...
La journée était chaude et la buvette ne désemplissait pas.
Deux concerts ont agrémenté le festival, avec le groupe Dirty Tacos ,venu de Gironde,  sur scène le samedi et Qhuit Party avec Gérard Baste, son acolyte Doc Vince DJ et RumG le dimanche.
Le festival du tatouage de Fresnes-sur Marne a acquis ses lettres de noblesse et sa renommée a propulsé l'événement vers les hautes sphères pour les amateurs et les pros.

[gallery size="medium" type="slideshow" ids="5559,5561,5562,5564,5563,5560,5552,5556,5555,5554,5553,5565,5551,5549,5550"]

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°52 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top