×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 563

Le transformateur électrique du square Couperin à Meaux, dans le quartier de Beauval, avait besoin d’un coup de jeune. La municipalité a fait appel au peintre Soudin pour décorer les façades et réaliser une fresque, aidé par les enfants du quartier.

Trompe l'œil et faux-semblant... La municipalité a choisi de planter le décor pour les habitants de Beauval. Fausse boulangerie, fausse porte, fausse brasserie, fausse fenêtre... mais vrai travail. Le transformateur a été pris à son propre jeu. A force de transformer, c'est lui qui s'est fait avoir. On ne le reconnaît plus et sans doute s'en sent-il mieux. L'ensemble est plutôt kitsch et donne en même temps une touche de contemporain teintée d'un brin d'humour par clins d'œil.. des faux yeux d'ailleurs qui épient les visiteurs à travers des carreaux de verre.
La peinture a changé l'allure du transformateur qui gâchait un peu le paysage du "nouveau Beauval". Depuis plusieurs années, la mairie s'applique en effet à rafraîchir le secteur. La vue va encore évoluer radicalement le 22 novembre quand les deux tripodes, Auvergne et Artois, vont être démolis.
Square Couperin, l’artiste peintre décorateur Soudin a réalisé la fresque autour de la vie des quartiers. La peinture a été inaugurée, vendredi 6 novembre à 19 heures, par le maire, Jean-François Copé.
Les habitants, parents et enfants, venus nombreux, se sont pressés autour du maire pour le traditionnel coup de ciseaux au ruban tricolore officialisant l'événement.
Alice, qui vit à deux pas, confie : « L’amélioration de la vie des quartiers passe par la décoration des espaces. Beauval se transforme et s’embellit, c'est vrai, on le remarque ! ».
Bernard Soudin raconte le début de l'aventure qui a abouti à la réalisation de la fresque  : « L’histoire a commencé quand Caroline Pierre, animatrice de l’urbanisme, a fait appel à moi. J'ai été tout de suite séduit par l'idée : il fallait réaliser l’habillage du transformateur avec les jeunes du quartier".

[gallery size="large" ids="13003,13002,13000,13001"]

ANIMATION - La médiathèque George-Sand propose, samedi 14 novembre, à la salle Louis-Lumière, le 1er salon du jeu vidéo.

Des écrans géants accompagnés des consoles PS3, XBOX, WII et les toutes nouvelles consoles PS4 et WII U, prêtées par la médiathèque départementale, équiperont la salle.
Les amateurs de jeux vidéo pourront jouer après inscription.
Des animations sont prévues tout au long de la journée : 11 heures - 12 h 30,- tournoi de bowling sur WII ( une carte d'adhésion à la Médiathèque sera offerte au gagnant) ; 15 - 17 heures, tournoi de Just-dance sur XBOX ( une deuxième carte d'adhésion sera offerte).
Salon à partir de 10 h 30. Ouvert à tous. Entrée gratuite.
CNI demandée pour emprunter les jeux.
Renseignements : Chantal Chapon, directrice de la médiathèque George-Sand, 41 place des Prieurs. Tél. 01 60 54 97 32 - 01 60 54 63 66

La nouvelle crèche "Les petites abeilles", au parc d'activités de Noëfort à Saint-Pathus, a été inaugurée samedi 7 novembre. Les élus de Plaines et monts de France ont célébré l’ouverture de la structure de 40 places dédiée aux enfants de 0 à 3 ans.

Le traditionnel ruban tricolore a été coupé par Bernard Rigault, président de la communauté de commune, entouré de Jean-Benoît Pinturier, maire de Saint-Pathus, de Jean-François Copé, député de la circonscription, des partenaires sociaux et des élus ayant contribué à la réalisation de l'opération.
Florence, maman pathusienne, ravie, indique : « C’est un vrai plus pour les mamans qui travaillent en horaires décalés sur la plateforme aéroportuaire de Roissy. Nous allons pouvoir nous relayer plus facilement avec mon mari ». Marianne Margaté, conseillère départementale de Seine-et-Marne, souligne : « Comme adjointe au maire de Mitry-Mory, déléguée aux droits des femmes, je sais combien cette question de la garde des jeunes enfants est essentielle car de nombreuses femmes sont aujourd’hui contraintes d’abandonner le monde du travail pour garder leurs enfants, faute de place en crèche ou par soucis d’économie ».
Plusieurs crèches et micro-crèches ont déjà vu le jour à Mitry-Mory, Dammartin-en-Goële, Juilly, Rouvres, Moussy-le-Neuf et Othis, ainsi que des haltes jeux à Mitry-Mory et Claye-Souilly. « D’autres suivront » assure Bernard Rigault.
Présentation et chiffres
Sur un terrain de 3150 m2 cédé pour l’euro symbolique par la commune, le bâtiment accueille les enfants dans un espace de 600 m2. Le module articulé autour d’un hall central offre l’accès à toutes les salles d’activités et à une cour extérieure agrémentée d’un parc paysager. La structure intègre un coin restauration, une pataugeoire et un atrium équipé d’un module de motricité.
« Les Petites Abeilles » ont été financées en majeure partie par la CCPMF, la CAF, la Région et le Département.
CCPMF : 2 066 000 €
Conseil Régional : 585 000 €
CAF : 472 000 €
Conseil départemental : 52 000 €
Mutuelle Sociale Agricole : 5 000 €
TOTAL : 3 180 000 €
Renseignements : 01 60 54 65 57
Les crèches à
Mitry-Mory ici
Dammartin-en-Goële ici
Juilly, Othis, Moussy-le-Vieux, Rouvres ici

[gallery type="slideshow" size="large" ids="18813,18814,18815,18816,18820,18819,18818"]

Jean-Marc Généreux est venu inaugurer le tout nouveau magasin d'optique Atol à Claye-Souilly. Le juré de l'émission "Danse avec les stars" sur TF1 est célèbre pour son exclamation : "J'achète !"

L'illustration était parfaite pour symboliser le dynamisme des commerçants nouvellement installés et c'est d'ailleurs le propriétaire du magasin, Richard Silotto, qui était à l'initiative de l'invitation du danseur chorégraphe québecois.
Ainsi, mercredi 4 novembre, la fête s'est-elle déroulée dans la rue qui a été en travaux pendant sept mois. Ceux-ci se sont d'ailleurs terminés la semaine dernière (voir l'article ici).
Dès 18 heures, les Clayois faisaient la queue sur le trottoir en attendant de pouvoir rencontrer l'idole et d’obtenir une dédicace. Grosse ambiance dans la rue : attraction photos à bord d’une Ford Mustang décapotable des années 60, danseurs en tenue de soirée et danseuses en robes rockabilly vintage à pois de l’association clayoise « Let’s Danse » qui enchaînaient les tangos argentins, bachata, salsa, rock’ n’roll sous l’œil amusé des passants.
En pleine séance de dédicace, Jean-Marc généreux a offert au maire de la ville, Yves Albarello, son livre « Danse avec l’espoir » en faveur du Téléthon 2015.
Richard Silotto et ses deux collaborateurs, Eric Russeaux et Aymeric Leyris, ont invité les visiteurs à découvrir le monde de l’optique.
« Nous souhaitons que les clients voient l’envers du décor d’un magasin d’optique »... Il ne fallait pas de lunettes spéciales pour y voir plus clair, mais simplement se laisser guider par les opticiens.
L'émission Danse avec les stars en replay en cliquant sur le lien : l'émission

[gallery type="slideshow" size="large" ids="18836,18841,18840,18839,18837"]

 

Les motos avaient été sagement garées par leurs propriétaires devant le local des « Road Monsters HDC ». Samedi 31 octobre, les bikers ont fêté Halloween à Vémars.

Les organisateurs avaient concocté un programme qui comprenait un concert avec le groupe « Passe-Partout ». Ça chauffait sous les tôles du hangar transformé pour l’occase en boîte de nuit.
Une bonne centaine de participants se sont régalés de musique rock une bonne partie de la nuit. Déguisements, maquillages, citrouilles étaient de la partie. Gilbert, un habitué des lieux, indique : « Nous sommes une bande de potes qui aimons nous amuser en nous réunissant devant une bonne bouffe et de la musique. On parle Harley, on parle de nos périples, on refait le monde, c’est sympa, tout le monde s’entend bien, c’est une bonne ambiance familiale. Aujourd’hui nous fêtons Halloween, une autre fois ce sera la Saint-Patrick et puis d’autres fêtes nous conduirons vers des contrées plus éloignées car on se réunit aussi ailleurs. [NDLA : Comme à Othis - voir la vidéo et l'explication de Rackam]. L’ambiance Harley est vraiment unique, nous sommes des passionnés de motos et de grands espaces ».
Plus rutilantes les unes que les autres, les motos, ont attiré photographes et admirateurs pendant une bonne partie de la soirée, pour la fierté des propriétaires.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="18866,18865,18868,18869,18863,18864"]

Après sept mois de travaux, la rue Jean-Jaurès a été inaugurée en grandes pompes, samedi 31 octobre. La cérémonie a débuté par le traditionnel ruban bleu blanc rouge coupé par le maire, Yves Albarello.

De nombreuses personnalités de la région se sont jointes à lui pour l’occasion. Les participants ont ensuite remonté la rue, saluant ça et là les passants et les commerçants.
Claye-Souilly se dote ainsi d’une rue toute neuve en centre ville, pour un montant de 1,8 M€. Une architecture novatrice a été pensée : pas de trottoirs, des passages piétons lumineux de couleur bleue, un pont simili bois pour enjamber la Beuvronne. Le soir, l'endroit sera illuminé et sonorisé pour attirer les clients vers les commerces.
Le coutumier bitume de la chaussée a été remplacé par un recouvrement en béton matricé plus résistant et facile d’entretien. Des poteaux garantissent la sécurité des piétons et des commerces de part et d’autre de la chaussée.
Une attention particulière à la propreté obligera les fumeurs à ne pas jeter leurs mégots et les propriétaires de chiens à ramasser les déjections de leur animal. Le maire déclare : «  Les contrevenants seront verbalisés ». « Ça va être joyeux » laisse tomber Gérard, un passant accompagné de son toutou.
Une initiative controversée
La rue toute neuve sera piétonne chaque samedi et dimanche matin. La nouvelle ne fait pas l’unanimité de tous les commerçants, surtout ceux qui, comme ils disent eux-mêmes, "drainent une clientèle pressée". Ils se posent la question du stationnement : "Où sont les parkings ?" Plusieurs d’entre eux ont, devant le passage du cortège des personnalités, baissé les rideaux et hué le maire en signe de protestation. « La municipalité aurait pu demander l’avis des commerçants avant de prendre seule ce genre de décision"  s'indigne un autre commerçant dans la rue.
Le boulanger et son épouse renchérissent en affichant leur désarroi : « Après tant de mois de travaux rendant fragile la fréquentation de la clientèle, nous sommes inquiets sur le devenir de notre entreprise ».
Éric, un autre commerçant de la rue, est plutôt content : « Rendre la rue piétonne le samedi et dimanche matin fidélisera la clientèle locale. C’est une habitude à prendre ».
Le maire, a rappelé la nécessité de moderniser le centre-ville pour faire vivre les commerces et continuer à attirer la clientèle malgré le centre commercial Les Sentiers à quelques pas, de l'autre côté de la RN3.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="18860,18855,18859,18857,18858"]

Sorcières, diables et diablesses, créatures et fantômes se sont rassemblés place de la Mairie pour fêter Halloween, samedi 31 octobre vers 20 heures. La nuit avait embrassé Iverny, et le cortège d’une centaine de personnes, emmené par le comité des fêtes, a sillonné les rues du village à la recherche de gentils voisins offrants des bonbons ou des sucreries aux enfants.
Ces derniers couraient dans tous les sens dès qu’une généreuse porte de jardin s’ouvrait. Claude, bénévole, à bord de son véhicule, tractait sur une remorque une sorcière en carton pâte qui, après le périple, allait être brûlée pour conjurer tous les mauvais sorts... éventuels.
Parents et enfants, les poches remplies de bonbons et de sucreries se sont retrouvés devant la mairie pour clôturer la soirée avec un bon vin chaud. « C’est la première fois que nous fêtons Halloween de cette façon, en faisant participer le plus de monde possible. Les voisins ont répondu à notre invitation, c’est encourageant ! » confie Sophie Fièvet-Amelot , la présidente du comité.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="18879,18878,18881,18877,18880"]

PORTRAIT - Les odeurs de cuisine alléchantes, les bons petits plats, les bruits, les clients... Michel Troiano a l'impression d'être né "pour ça".

 

Devenu chef cuisinier, il a ouvert naturellement son propre établissement à Mitry-Mory. Chez lui, on vient profiter de sa cuisine traditionnelle et passer un bon moment.

Michel Troiano et Catherine, son épouse, gèrent le café-restaurant du Commerce qu'ils ont repris en 2002. Le patron cuisinier a commencé son apprentissage à 16 ans dans un restaurant parisien puis a enchaîné plusieurs établissements tout au long de sa carrière. Il a étoffé ses connaissances et sait sur le bout des doigts comment satisfaire sa clientèle. Comme il dit : "Il faut que tout le monde soit content, les clients d'abord et moi quand je cuisine pour eux".

Sa passion pour la bonne cuisine faite à la maison, il la tient de sa famille. Déjà tout petit, il était attiré par les odeurs des plats que préparait sa maman pour les tablées familiales. « Tous les jours, nous avons un menu différent. Nous nous efforçons de faire une cuisine simple et goûteuse. J’ai toujours eu envie de faire de la bonne cuisine familiale avec des produits frais. Tout est cuisiné à la maison, des entrées aux desserts ».
Avec Michel,  les clients en redemandent. Le gaillard crée pour ses hôtes des gâteaux qui rappellent ceux de nos grand-mères et mettent l'eau à la bouche rien que d'en parler :  tarte aux ananas et caramel, fondant au chocolat, far breton, sans oublier sa spécialité, le clafoutis.
Le café du Commerce à Mitry-Mory est un restaurant traditionnel de quartier où l’on aime se retrouver entre amis. L'établissement et ses patrons sont devenus des figures de la ville. Sur les murs, ils ont placardé les photos d'autres personnages de renom, comme les lutteurs mitryens. Il y a aussi l'illustre "plus que centenaire" qui a acquis une notoriété internationale, Robert Marchand.
Dans la salle, Catherine met la touche finale à l’accueil avec un sourire sans faille, toujours de bonne humeur,  sachant écouter ses clients. « Le travail pour nous a toujours été une priorité. Le contact avec les clients est un art de vivre. Nous aimons ce que l’on fait et le public nous le rend bien ». Catherine n’hésite jamais à décrire les plats et vanter le fait maison qui fait le succès du restaurant.

Portrait chinois

Michel, si tu étais...
... une couleur ?
Sans hésiter je serais le bleu. C’est ma couleur préférée qui me rappelle la mer.
... un animal ?
Le chat, qui est mon animal préféré pour son côté félin.
... une fleur ?
La marguerite car je l’ai toujours aimée. C’est le surnom de mon épouse.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="18463,18462,18465"]

Une nouvelle édition des rendez-vous inter-entreprises orchestrés par la direction de l’économie et du commerce de Villepinte s’est déroulée, jeudi 21 janvier, avec la visite du cinéma EuropaCorp situé dans le centre commercial Aéroville.

Une trentaine de chefs d’entreprise ont pu apprécier, le temps de la visite, l’architecture futuriste et le confort des lieux. Les rencontres sont mises en place dans le but de favoriser les relations entre les entreprises et de développer le tissu économique de la ville. « Il est important de créer des contacts entre les entreprises, c’est comme ça que nous pouvons nous connaître et éventuellement nous entraider » ont commenté les organisateurs.

Villepinte Inter-entreprises donne rendez-vous à ses partenaires économiques jeudi 18 février pour la visite du Hub Fedex à Roissy Charles-de-Gaulle.

Contact : Nathanaël Tribondeau, directeur de l’économie et du commerce.

Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="17254,17253,17252,17251,17250,17249,17248"]

Xavier Ferreira, maire de Charny, a annoncé lors des vœux à la population, les projets de la commune. Parmi eux figurent un cabinet médical et une médiathèque.

Vendredi 15 janvier, à l'occasion de la cérémonie des vœux, l’élu a indiqué : "2016 a commencé avec toutes les conséquences liées à la nouvelle organisation des intercommunalités et le démantèlement de la communauté de commune. Malgré tout, nos projets avancent. Les travaux de la médiathèque vont commencer ce mois-ci, ce qui pourrait causer quelques désagréments pour les riverains de la rue Vigne-Croix. Ces travaux sont réalisés par le syndicat France et Multien. Nous avançons aussi sur l'important projet de la maison médicale. Un kinésithérapeute s’est installé depuis peu. Nous allons pouvoir travailler avec lui, les représentants du corps médical et l’architecte. Dans un autre domaine, la boulangerie va s’agrandir. Elle connaît un réel son succès auprès des consommateurs. Les travaux débuteront début février. La poste va devenir agence postale communale fin février".

En ce qui concerne la sécurité, les élus travaillent actuellement pour la mise en place de caméras de surveillance. "Nous espérons diminuer les cambriolages et les vols de voiture. En principe tout devrait être mis en place pour le mois de juin 2016".

Une autre nouveauté a été réalisée dan la commune. Il s'agit de la mise en place d'une borne pour alimenter les voitures électriques. Elle a été installée sur la place de la cantine. La borne est opérationnelle depuis la semaine dernière.

Le maire a également énuméré d'autres réalisations effectuées sur la commune : les travaux du dojo, l’aménagement de la voirie desservant le tennis couvert et le dojo, l’agrandissement de la cantine qui permet aujourd’hui d’accueillir cent enfants par service, la circulation en ville sécurisé par des bornes "chasse-roues", l’éclairage rue du stade, un panneau d’information et enfin après plus de 20 ans de services, le bon vieux chariot élévateur a été remplacé par un nouveau qui fonctionne au gaz.

Xavier Ferreira, entouré des autres élus et du conseil municipal des enfants, a mis à l’honneur Maurine Laurent, championne de France en sport équestre section poney et Alexandre Dos Santos, arrivé dans le top dix en championnat de France moto. "Ce dernier recherche des sponsors pour boucler son budget 2016" a précisé le maire.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="17230,17229,17231,17228,17227,17226,17225"]

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°52 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top