Villeparisis ► Travaux : la ville s'est refait une beauté durant l'été

Travaux : Écoles, équipements sportifs, bâtiments culturels et voiries… La mairie de Villeparisis a rafraîchi la ville durant les deux mois d’été.

Les fortes chaleurs n'ont pas empêché les services de la municipalité de s'activer afin de rafraîchir la ville. Ainsi, pour la rentrée, les Villeparisiens retrouvent des coins et des installations de leur commune remis en forme. Les vacances, c'est aussi fait pour ça...

"Réparations, embellissements et réalisations se sont déroulés sous la houlette des services techniques. Les bâtiments communaux (scolaires, sportifs, culturels) ont été le théâtre de nombreux travaux tandis que certaines grosses interventions ont été réalisées par des entreprises extérieures" indique-t-on à la mairie.  

Tous les corps de métiers du centre technique municipal, ainsi que les gardiens d’écoles et de gymnases, se sont activés pour les établissements accueillant du public.

 

Les gardiens

"Être gardien, ce n’est pas simplement ouvrir et fermer des portes… C’est aussi être polyvalent comme en s’investissant dans l’entretien des bâtiments. Alors que les équipements étaient fermés au public, les gardiens d’écoles et de gymnases ont prêté main-forte aux agents du centre technique municipal (CTM) pour rénover les équipements" soulignent les services municipaux.

Ainsi, les gardiens des équipements sportifs (service Sports et Fêtes) se sont attelés à la remise à neuf de plusieurs sites. Ils ont poncé et lasuré tous les gradins du gymnase Aubertin. Ils ont peint les sols du local matériel et de la chaufferie de la piscine municipale Jean-Taris puis installé une pente entre la piscine et son local technique pour faciliter le transport des bouteilles de plongée.

Les courts de tennis Les courts de tennis

À Boisparisis, ils se sont également occupés de la peinture de l’intégralité de la salle PVC de l’espace associatif et ont décapé les terrains de tennis extérieurs.

Sur le parc des sports des Petits-Marais, ils ont peint le mur à l’intérieur et la mezzanine du gymnase mais aussi le bâtiment de l’ancien vestiaire, sous les gradins extérieurs du stade. Ils ont également posé des tableaux blancs dans les vestiaires du gymnase et au stade Delaune, où ils ont aussi peint le sol des sanitaires.

 

De leur côté, les gardiens d’écoles ont remis en état les bancs de la cour de l’école maternelle Aristide-Briand et remplacé les porte-manteaux dans les écoles élémentaires Séverine et Anatole France.

Les menuisiers

Les menuisiers municipaux ont changé les plaques du plafond et installé quatre portes dans les toilettes dames du dojo d’Aubertin, posé des baguettes d’angles sur les vitres de l’espace associatif de Boisparisis, remplacé les dalles du faux plafond de l’école élémentaire Normandie-Niemen et remis en état les stores extérieurs de l’école élémentaire Charlemagne.

Les électriciens

L’équipe des électriciens a réalisé un éclairage en alternance sur le pas de tir à l’arc du parc Honoré de Balzac, remplacé l’éclairage du 2e étage de l’école élémentaire Célestin-Freinet et fait passer des câbles encastrés entre les gradins et la scène du centre culturel Jacques-Prévert.

Les plombiers

Les plombiers Les plombiers

L’équipe des plombiers municipaux a changé les douches dans les vestiaires du gymnase Aubertin, ajouté un puisage dans les toilettes du palier de l’école élémentaire Ernest-Renan et remis en état l’arrivée d’eau des lavabos dans les sanitaires de l’école maternelle République.

Les peintres

A Charlemagne A Charlemagne

Les peintres municipaux se sont occupés d’un vestiaire du gymnase Géo André. Ils ont changé les vitres en plexiglass d’une classe de l’école maternelle Ernest-Renan, ravalé la façade du RASED de l’école élémentaire Joliot-Curie et rénové la main-courante de l’escalier de l’école maternelle Pauline-Kergomard.

 

 

Les maçons

Les maçons municipaux ont installé un parking à vélo sur la partie gravillonnée de l’espace associatif de Boisparisis.

Les polyvalents

Les agents polyvalents du CTM ont remis à neuf le sol des toilettes (en résine) de l’école maternelle République, réparé le store du préfabriqué de l’école maternelle Aristide Briand, remplacé les serrures par des centres ouvrants dans les écoles élémentaires Anatole France et Séverine. Ils ont aussi révisé les portes, mis en place un support pour le panneau d’affichage et vérifié la fermeture des fenêtres de classes à l’école Barbara et inspecté les serrures, portes et fixations du centre culturel Jacques Prévert.

Les agents de la signalisation

Les agents de la signalisation ont repeint les places de parking comme celles réservées aux PMR (Personnes à mobilité réduite) du gymnase Géo-André et remis en peinture les tracés des jeux dans la petite cour de l’école maternelle Aristide-Briand.

Les agents d’entretien

Parallèlement ou suite aux travaux de rénovation, la période estivale est également propice à un grand nettoyage. Les Atsem (Agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles) et les agents d’entretien des écoles ont nettoyé les classes, le mobilier et le matériel.
De gros travaux

par des entreprises extérieures

Même si l’investissement des agents municipaux a été important, certains travaux ont nécessité l’intervention d’entreprises extérieures.

À l’intérieur des bâtiments

La porte de secours du gymnase Géo-André a été changée et la peinture a été refaite dans les cages d'escaliers de l’école élémentaire Joliot-Curie.

À l’école élémentaire Anatole-France, le revêtement du sol de deux classes et la peinture du couloir ont été refaits ; la porte phonique d’une classe (ancienne salle informatique) a été changée.

Deux classes de l’école élémentaire Séverine et le sol du local de stockage du centre culturel Jacques-Prévert ont été repeints.

Une salle des maîtres a été créée à l’école élémentaire Charlemagne. Les murs et les sols de plusieurs salles de la maison pour tous Jacques-Marguin ont été rénovés.

À l’extérieur 

Les menuiseries du petit dortoir (côté grande cour) de l’école maternelle Aristide Briand ont été remplacées et une réfection partielle des cours des écoles maternelle et élémentaire Normandie-Niemen a été réalisée. Un jeu a également été installé dans la cour de l’école maternelle Normandie-Niemen.

À l’école élémentaire Anatole-France, la façade en pierre a été nettoyée et les boiseries remises en peinture tandis qu’à l’école élémentaire Séverine, les menuiseries ont été refaites dans deux classes. Sur ces deux écoles élémentaires, les portes d’entrée et les fenêtres de la façade donnant sur la rue ont été remplacées. Attendus depuis plusieurs années, des sanitaires ont été réalisés dans la cour des écoles Anatole-France et Séverine pour un montant total de 150 000 €, financés à hauteur de 12 000 € par la réserve parlementaire du député Yves Albarello. Un rideau métallique a été posé au centre de loisirs maternel Pauline-Kergomard (côté entrée).

Des réseaux informatiques sont mis en place chaque année dans deux écoles villeparisiennes. Cet été, ils ont été installés dans les écoles maternelle et élémentaire Normandie-Niemen (les treize classes et les deux bureaux de direction) ainsi qu’à l’école élémentaire Ernest-Renan (douze classes et le bureau de direction).

Des travaux de couverture ont également été réalisés, en particulier la réfection complète du préau extérieur et ligne de vie (sécurité) de l’école élémentaire Célestin-Freinet tandis que la toiture de l’école élémentaire Charlemagne a été nettoyée.

Concernant le chauffage, les radiateurs de la crèche des Petits Patoches et ceux du dojo d’Aubertin ainsi que les chaufferies de l’école élémentaire Anatole-France et du musée d’Histoire locale ont été changés.

Dans les rues 
Les agents municipaux du CTM ont également réalisé plusieurs travaux de voiries dans les rues. Ils ont, par exemple, remis à neuf le marquage au sol autour de nombreuses écoles.

Les trottoirs ont été rénovés aux 15 rue Laroche, 4 avenue du Béarn et 40 avenue de Bretagne tandis que la reprise d'une tranchée sur chaussée a été réalisée au 7 avenue du Parc.

La mise en place d’enrobés s’est déroulée au 32 avenue des Peupliers, sur la rue de Courtry ainsi qu’aux 16 et 20 boulevard de l’Ourcq tandis que les dalles béton ont été déposées puis remplacées par des enrobés du 18 au 22 rue des Tilleuls à Boisparisis.

L’allée piétonne du chemin de la Couronne et l’allée Marguerite Duras ont été remise à neuf.

57 bordures anti-stationnement ont été posées sur l’avenue Eugène-Freyssinet tandis qu’un marquage et un ralentisseur ont été créés sur la contre-allée RN3, à Bois Fleuri.

Un parking a été aménagé sur la rue Denis-Papin.

Une signalisation horizontale (marquage au sol) a été réalisée sur la rue Jean-Jaurès et la route de Villevaudé.

La chaussée et les trottoirs de la rue Matteoti ont été remis à neuf et une piste cyclable a été créée.

Gazon synthétique pour le foot
Le gazon synthétique posé Le gazon synthétique posé

Après des travaux estivaux, un terrain de football en gazon synthétique sera opérationnel dès la rentrée au parc des sports des Petits-Marais

"Villeparisis continue à s’adapter aux besoins et attentes de ses habitants. Le grand public, les licenciés des clubs de football et les scolaires pourront profiter d’un nouvel équipement puisque, dès la rentrée, le terrain de football de Villeparisis disposera d’un gazon synthétique. La nouvelle saison rimera avec plus de pratique, d’aisance et de sécurité" ponctue le maire, Hervé Touguet.

Le terrain en gazon synthétique mesure 105 mètres par 60. L'équipement respecte l’environnement puisqu’il est sérieusement économe en termes d’entretien : il ne nécessite que peu d’arrosage et les moquettes synthétiques sont recyclables. Un terrain synthétique permet surtout une pratique sportive intensive sur un revêtement résistant.

Une piste scolaire d’athlétisme de deux couloirs et une de sprint sur le pourtour du terrain est envisagée et des couloirs et lignes de départ et d’arrivée seront tracés.

La réalisation de 762 296 €, est subventionnée à hauteur de 25 % par la Région, de 15  % par le Conseil départemental, de 10 % par la Fédération Française de Football et de 10 000 € par la réserve parlementaire de la sénatrice Colette Mélot.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="29688,29686,29687,29685,29683,29690,29734,29693"]

 

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Programme TV

L'agenda

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°29 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.