Jossigny / Meaux ► Sharette, l'appli smartphone pour aller à l'hôpital en covoiturage

Il est désormais possible de se rendre en voiture aux hôpitaux de Meaux, Jossigny et même Coulommiers, pour 2, 36 euros, quel que soit le trajet.

Grâce à un partenariat avec la start-up, Sharette, "le personnel médical ou les patients pourront mettre à disposition un siège libre de leur véhicule pour transporter une autre personne" annonce Stéphanie Harriot, chargée du développement durable aux hôpitaux Est Francilien.

SharetteIl suffira de télécharger gratuitement dans son smartphone l'application sur www.sharette.fr, puis d'indiquer les lieux de départ et d'arrivée. Le service qui intègre l'offre de transport public proposera aux utilisateurs le trajet le plus adapté. Les lignes mal desservies seront ainsi complétées par le covoiturage. Pour l'automobiliste, il s'agit d'un moyen de couvrir un partie de ses dépenses en carburant puisqu'il gagne 2 euros par trajet et par passager.

Sam habite Mitry-Mory. Il avait abandonné depuis longtemps l'idée de se rendre à l'hôpital de Marne-la-Vallée par les transports en commun.  "Je ne peux plus conduire. J'ai regardé les horaires de bus. Il y a au moins deux changements à faire et ça peut prendre au minimum une heure ! Pour y aller, je devais déranger mon fils ou  mon voisin" raconte le retraité. Faute de mieux, il avait jusque là préféré prendre le train pour se rendre à l'hôpital à Paris.

Avec l'application Sharette, le Mitryen est dorénavant plus à l'aise : il se rend à ses rendez-vous et consultations à Jossigny en à peine 35 minutes. Pour lui, le dispositif "n'a plus rien à voir avec la galère des transports en commun". Il ajoute : "J'ai fait la connaissance d'Eric, un jeune qui part travailler à Chessy en voiture. C'est sympa, on discute pendant le trajet."

L'appli permet également à toute personne de partager avec un conducteur de courts voyages en Île-de-France. Via l'application, les usagers réservent leur covoiturage  (0,36 euro) et  payent le conducteur. Les créateurs indiquent sur leurs site : "Sharette réinvente le covoiturage au quotidien au sein de la région Ile-de-France, en y intégrant l'offre de transport en commun, pour des trajets plus agréables et écologiques".

Pour cet été, Sharette a été sélectionnée par la RATP comme la solution alternative de covoiturage dans le cadre de la fermeture du RER A.

Conduite et application ► Stop au téléphone

La Sécurité routière vient de sortir une application pour smartphone afin de prévenir la tentation de répondre aux appels en conduisant. Tout récent, le dispositif est déjà utilisé par des automobilistes soucieux de ne pas perdre leurs points sur leur permis et surtout d’éviter les accidents. « Téléphoner en conduisant, c'est dangereux. Malgré l’interdiction d’utiliser les appareils au volant, plus précisément de tenir le téléphone en main, les conducteurs continuent de répondre tandis qu’ils devraient être concentrés sur la route » indique-t-on à la préfecture à Melun (77). D’après le baromètre Axa prévention « les Français au volant », ceux-ci seraient 34 % à avouer se servir de leur smartphone en conduisant, même s’ils reconnaissent le danger de la pratique. La nouvelle application met le téléphone portable en veille quand on conduit et un message d’indisponibilité « bienveillant » répond dès lors à tous ceux qui appellent ou envoient un SMS, doublé d’un message d’appel à la prudence. « Je suis actuellement sur la route. En téléchargeant l’application Mode conduite, je m’engage pour une route plus sûre à ne plus téléphoner en conduisant ».

Pour télécharger l’application : http://www.securite-routiere.gouv.fr/la-securite-routiere/les-actualites/mode-conduite-la-nouvelleappli-de-la-securite-routiere-pour-se-premunir-des-dangers-du-smartphone-au-volant ou sur http://www.routeplussure.fr/

Ils adhèrent

ilsadherent2

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Météo

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Lire les mensuels

Go to top