×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 563

Moussy-le-Neuf ► C'était la fête des voisins à la résidence séniors

Résidence séniors : Thérèse s’attachait à décorer ses plats avec son persil maison, Yannick installait le tourne-disque et les disques en vinyle...

Evelyne dressait la table, rouge et blanche, joliment décorée, avec son amie Zoulickha. Le doyen de la résidence avait revêtu sa plus belle chemise et les étiquettes disposées sur la table ont été épinglées sur chacun. "C'est pour que les résidents apprennent à se connaître et puissent s'appeler par leur prénom" indique le personnel encadrant.

Des mets maison, souvenirs, discussions, rigolades et danses étaient au programme de la journée, vendredi 27 mai. Les séniors ont passé une soirée qu'ils ont particulièrement appréciée, au point de ne pas avoir envie d'aller se coucher…

Une chose est sûre, la fête des voisins à la résidence séniors connaîtra sa 2e édition !

[gallery type="slideshow" size="large" ids="26531,26530,26532"]

Moussy-le-Neuf ► La résidence pour seniors autonomes inaugurée

La résidence pour seniors autonomes, Les Maisons du parc de la Biberonne, a été inaugurée samedi 19 mars en compagnie des résidents, élus et partenaires ayant contribué à la réalisation de la nouvelle installation.

Samedi, Bernard Rigault, le maire, a dévoilé la plaque à l’entrée de la résidence avec deux résidents, entourés des officiels venus pour l’occasion et de la population. La visite des lieux a duré toute la matinée. La résidence est entièrement clôturée et fermée par un portail automatique. Un gardien assure la sécurité des 24 logements de 52 m2, agrémentés d'une maison commune, de parkings privatifs et d'espaces verts.

Après des années de réflexion et de projets, la résidence a enfin vu le jour. Carole Anne, adjointe à la direction générale des services, indique : « C’est un dossier de longue haleine qui se termine aujourd’hui avec l’inauguration officielle du site. L’idée date de plus de 20 ans :  au début la commune avait pensé à un EHPAD (établissement hospitalier pour personnes âgées dépendantes), mais les services de l’Etat estimaient que ce type de structure était en nombre suffisant en Seine-et-Marne ».

La résidence a été financée en majeure partie par des investisseurs privés. La municipalité a fourni le terrain et financé la maison commune à hauteur de 700 000 euros. Le CCAS (centre communal d’action sociale) est gestionnaire de l'opération. Carole Anne poursuit : « Pour habiter un appartement à la résidence, il faut être retraité ou préretraité, avoir 60 ans, être autonome au sens médical du terme et produire une attestation médicale précisant l'AGGIR (groupe iso ressource) de niveau 5 ou 6. 

Evelyne, 68 ans et Yannick, 79 ans : 

Nous avons choisi la résidence pour sa sécurité. Nous profitons de toutes les activités proposées. Nous avons une voiture et sommes complètement autonomes. Les enfants habitent Marignane et le soleil n’est pas mon fort. Nous sommes très bien ici. Je recommande à tous les retraités, s'ils le peuvent, d’en faire autant, c’est super !.

Simone, venue à Moussy-le-Neuf pour se rapprocher de sa petite-fille, Sophie : 

J’ai l’impression d’être en vacances : plus de circulation, plus de bruit et la sécurité en plus. Je marche beaucoup, nous avons toutes les commodités à proximité. Moussy est une petite ville à la campagne, c’est parfait !

Marie-Claire, 60 ans, la cadette des résidents : 

Je ne voulais pas de logement isolé. J’étais dans un appartement à Louvres (Val-d'Oise) avec beaucoup de bruit.  Ici, ce n’est pas pareil, je me ressource.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="21583,21592,21588,21590,21589,21587,21586,21585,21591,21584,21581,21580,21579"]

L'AGGIR

Le constructeur 

 

Moussy-le-Neuf ►Résidence pour seniors : salle comble à la réunion d'information

Ils sont venus nombreux, mardi 24 mars, à la réunion d’information sur les logements en construction de la résidence pour seniors, les Maisons du parc de la Biberonne.

Installations pratiques et modalités de fonctionnement ont constitué la plupart des interrogations : « Comment est  la salle de bain ? Y a-t-il des volets électriques ? Et une alarme ? Comment les candidats seront-ils sélectionnés ? Faudra-t-il verser une caution ? Est-ce qu’on pourra prendre un petit animal ? Quel sera le mode de chauffage ?... »   (Voir le descriptif ci-dessous)

Le maire, Bernard Rigault, et ses adjoints ont, par ailleurs, également  pris le temps d’expliquer dans un autre registre: « Pour pouvoir mettre le projet sur pied, il a fallu être inventif. Nous avons trouvé un montage qui satisfait tout le monde et surtout qui sera intéressant pour les futurs locataires. Nous avons fait appel à des investisseurs privés et c’est la mairie qui va être locataire et verser le montant des loyers aux propriétaires, soit 700 euros, plus environ 150 euros que la commune prendra à sa charge. Les occupants de la résidence verseront leur loyer mensuel de 700 euros à la mairie. »

Les six pavillons de quatre logements d’une cinquantaine de mètre carrés chacun, gérés par la commune, visent à éviter l'isolement des personnes âgées et sera livrée, entièrement meublée, vraisemblablement en décembre. En juin, le premier appartement témoin de la résidence pourra être visité.

La résidence comprendra également une maison commune où les locataires pourront venir prendre leur repas, regarder la télé, ou encore participer à des activités organisées en différents ateliers comme l’informatique ou la remise en forme. La maison commune servira aussi au club de l’âge d’or. Les enseignants du village, de leur côté, prévoient déjà d’organiser des rencontres intergénérationnelles.

La résidence

La résidence sera composée de six maisons de plain-pied, divisée chacune en quatre logements de deux pièces. Un cellier correspondant à chaque appartement sera situé de l’autre côté de l’allée qui borde la façade et protégée par le toit du bâtiment.

Le chauffage sera au gaz. Chaque logement aura sa chaudière individuelle et le chauffage sera réparti au sol, un système déjà utilisé dans les crèches.

Les locataires pourront profiter des espaces verts tout autour de la résidence, à condition de ne pas encombrer la pelouse qui sera entretenue par le gardien.

Deux chambres d’hôtes, en location, sont prévues dans la maison commune pour les visiteurs.

Un parking est prévu à l’intérieur de la résidence. L’ensemble sera clôturé par un grillage et une barrière à l’entrée.

Les résidents pourront avoir recours au portage de repas, qu’ils pourront prendre, s’ils le souhaitent dans la maison commune.

Toutes les charges et obligations sont identiques l’usage de la location.

En ce qui concerne le choix des locataires, la priorité sera donnée aux habitants de Moussy puis à ceux de l’intercommunalité et enfin aux extérieurs.

Pour tous renseignements, s’adresser en mairie.

[gallery size="medium" type="slideshow" ids="953,951,941,942,943,945,946,947,949,950"]

 

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°38 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top