×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 563

Villeparisis ► Le lave-vaisselle met le feu

FAITS DIVERS -

Le lave-vaisselle met le feu : Début de journée animée, ce matin, mardi 27 septembre, pour les riverains de la rue Eugène-Varlin à Villeparisis. Ils ont été réveillés à 4 h 50 par les sirènes et gyrophares des pompiers.

La cause du remue-ménage était due à un incendie survenu dans un immeuble de quatre étages. Une importante fumée noire se dégageait du premier étage du bâtiment à l’arrivée des policiers. Les deux occupants ont immédiatement été évacués et relogés par les services de la mairie.

Les autres résidents de l’immeuble ont, quant à eux, été confinés dans leurs appartements jusqu’à ce que les pompiers viennent à bout du feu circonscrit au premier étage. L’enquête de police a finalement établi que l’incendie provenait du branchement défectueux d’un lave-vaisselle.

Rouvres ► Le feu ravage la ferme Salandre

FAITS DIVERS -

Le feu a ravagé la ferme Salandre à Rouvres, ce matin, mercredi 7 septembre. De manière inexpliquée, l’énorme tas de foin entreposé à l’extérieur s’est embrasé.

L'incendie laissait s'échapper une colonne de fumée visible à des kilomètres à la ronde. Les flammes de plusieurs mètres de haut, attisées par un vent d’ouest, se sont propagées aux granges toutes proches. Dans ces dernières se trouvait du matériel agricole : tracteurs, remorques… Tout a été détruit.

Il s'en est fallu de peu pour les vaches : le feu a également attaqué l’enclos à proximité. Les animaux ont dû être évacués en toute hâte par le propriétaire. Par chance, les bovins n’ont été que légèrement blessés. "Les vaches ont quelques traces de poil roussi, mais rien de grave" ont raconté des voisins de la ferme.

L'incendie a tout de même fait une victime, un employé de ferme qui a été soigné pour "une blessure superficielle à la tête", signalent les sapeurs pompiers.

Les centres de secours de Dammartin-en-Goële, Saint-Soupplets, Meaux, Claye-Souilly et Villeparisis ont été mobilisés une bonne partie de la journée afin de parvenir à maîtriser le feu.

Restait ensuite à évaluer l’ampleur des dégâts. Sur place, ce matin, les voisins commentaient : « La moisson n’a pas été bonne, maintenant l’incendie, cela ne va pas être facile pour les exploitants ».  

Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l'incendie.

A l'heure où nous mettons cet article en ligne, le tas de foin réduit en cendre fume toujours. Il faudra sans doute plusieurs jours afin que la chaleur qui couve sous le foin diminue et que les risques de reprise du feu soient totalement éloignés.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="30324,30325,30323,30322,30321"]

Monthyon ► Incendie à l'usine Somoval

FAITS DIVERS -

Un incendie s'est déclaré en début de soirée, mercredi 20 juillet, à Monthyon dans les locaux de l'entreprise Somoval. Les pompiers sont actuellement en train de maîtriser le foyer.

Les pompiers se sont déplacés en nombre à l'usine Somoval, le centre de traitement des déchets ménagers, rue de la Croix-Gillet. Une épaisse fumée noire s'échappe d'un tas de détritus comprenant un matelas qui pourrait être à l'origine du feu.

Les automobilistes qui empruntent la RN 330 peuvent apercevoir la fumée encore dense aux alentours des locaux du Smitom.

"Les gens se trompent parfois dans le tri de leurs déchets et certaines matières provoquent des échauffements" indique le maire, Claude Decuypère.

A l'heure où nous mettons cet article en ligne, les pompiers cherchent activement l'emplacement exact du foyer afin de pouvoir évacuer les matières qui se consument. Ils ont déployé d'importants moyens pour tenter de parvenir à localiser le foyer, cependant les fumées dégagées ne sont vraisemblablement pas toxiques.

Les vingt-quatre employés qui travaillaient à l'intérieur du site ont été évacués. Un seul a été transporté à l'hôpital par mesure de précaution. En effet, il a découvert le feu et a été légèrement intoxiqué par les fumées.

Le maire s'est rendu sur place tandis que les employés de l'usine ont été évacués. Le maire s'est rendu sur place tandis que les employés de l'usine ont été évacués.

 

Meaux ► Incendie dans un appartement

FAITS DIVERS -

Un incendie s'est déclaré dans un appartement de l'avenue Henri-Dunant à Meaux, hier, mercredi 6 juillet.

Le feu a pris aux environs de 11 h 30 dans un appartement situé au rez-de-chaussée d'un bâtiment de trois étages, au numéro 13 de l'avenue Henri-Dunant.

Les secours ont fait sortir quatre des occupants de l'immeuble par un élévateur qu'ils ont actionné à l'extérieur. Ils leur ont au préalable fait enfiler des cagoules afin de les protéger des fumées et de la chaleur.

Treize autres personnes ont été évacuées et examinées par les médecins du SMUR, cependant, aucun des occupants n'a été blessé.

Les pompiers ont éteint l'incendie à l'aide d'une lance et ont déblayé les décombres qui auraient éventuellement pu faire reprendre le feu.

Trois habitants de l'immeuble ont été transportés au centre hospitalier afin d'y subir des examens de contrôle.

Une personne a dû être relogée. La mairie s'est occupée des formalités d'hébergement.

 

 

Meaux ► Incendie dans un hôtel

FAITS DIVERS -

Un incendie qui s'est déclaré dans la nuit de lundi 30 à mardi 31 mai, a obligé à reloger les occupants d'un hôtel du quartier de Beauval à Meaux.

Le foyer serait parti des combles au troisième étage de l'hôtel, boulevard du Chevalier Bayard. Il était un peu avant une heure du matin quand l'alerte a été donnée. Soixante seize occupants de l'établissement ont été évacués et regroupés par les sapeurs pompiers afin de pouvoir les mettre en sécurité.

Le feu a été maîtrisé et les soldats du feu ont dû enlever la matière qui composait l'isolation pour éviter toute reprise de l'incendie. "En effet, il peut arriver que le feu continue de couver sous les épaisseurs de laine de verre ou d'autres matières isolantes puis finisse par reprendre de plus belle si les précautions n'ont pas été prises" indique-t-on du côté des pompiers.

Il a ensuite fallu que les secours posent une bâche sur le toit.

Treize personnes ont pu être relogées dans un autre établissement, avec l'aide du gérant de l'hôtel, et soixante-cinq ont été hébergées par le SAMU social.

L'un des occupants a été conduit à l'hôpital : il se plaignait de maux de ventre.

Meaux ► Foyer Adoma : une chambre s'embrase

FAITS DIVERS -

Un feu s'est déclaré dans une chambre du foyer Adoma, dans le quartier de Beauval à Meaux. Le bâtiment a dû être évacué.

C'est une chambre de 10 m2 qui a pris feu, hier, dimanche 28 février, peu après 16 heures, au foyer Adoma*, rue du Chevalier-Bayard. Les fumées toxiques se sont rapidement propagées à l'intérieur du bâtiment de quatre étages et l'air est devenu vite irrespirable dans les couloirs et les chambres attenantes. Les secours ont fait évacuer tout l'immeuble qui comporte 228 chambres pour 288 résidents et ont aidé à sortir des lieux deux résidents restés coincés par les flammes.

Tous les occupants, y compris ceux de la chambre où a démarré l'incendie, ont été rassemblés dans d'autres locaux situés à proximité du bâtiment.

Quatre des résidents incommodés par les émanations toxiques ont été transportés au centre hospitalier de Meaux par les pompiers.

Dix-huit résidents ont dû être relogés par Adoma à la suite des faits. Ils ont été accueillis dans un hôtel.

Une enquête a été ouverte mais il semblerait que l'incendie soit accidentel.

*Adoma : Acteur de l’insertion par le logement, Adoma propose des solutions de logement très social et d’hébergement adaptées à tous celles et ceux – salariés ou sans emploi, personnes seules ou familles – qui traversent des difficultés économiques et d’insertion et ne trouvent pas à se loger dans le parc immobilier traditionnel.

 

 

Ils adhèrent

ilsadherent2

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Météo

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Lire les mensuels

Go to top