Claye-Souilly ► Un centre administratif et un nouveau conservatoire en centre-ville

Le futur centre administratif et le nouveau conservatoire municipal sont passés du stade de projet à la réalité. Les travaux débuteront prochainement allée André-Benoist, entre le gymnase des Tourelles et l’hôtel de ville, pour se terminer fin 2018.

Le cœur de ville va connaître un chantier important. Il s’agit de la construction simultanée du centre administratif (1 036 m² sur 3 niveaux) et du conservatoire de musique, danse et théâtre (812 m² sur 2 niveaux). Les deux bâtiments, d’une hauteur de 14,86 m, seront reliés entre eux par une passerelle vitrée de 66 m². L’hôtel de ville sera ainsi réservé aux grands événements (mariages, expositions) et les locaux de l’actuel conservatoire, près de la salle Planète-Oxygène, seront attribués aux associations.
Une mise sur l'environnement
Pour la municipalité, le rapprochement vise à « améliorer les conditions d’accueil du public et le travail des agents et des enseignants. Ils favoriseront les synergies culturelles en regroupant, au sein d’un même lieu d’échange, différentes activités de musique, danse et théâtre, jusqu’alors disséminées ». Elle précise que le projet s’inscrit dans une démarche de haute qualité environnementale (HQE) et qu’il se veut exemplaire en économie d’énergie, acoustique et confort. Une aire de stationnement en rez-de-chaussée, semi-enterrée, offrira 74 places dont 4 adaptées PMR et deux ascenseurs desserviront les niveaux. Les édifices disposeront de halls d’accueil débouchant sur des espaces de circulation ouverts sur des atriums.

Leurs terrasses seront partiellement végétalisées et des protections solaires intégrées dans la menuiserie extérieure du centre administratif. Enfin, une pompe à chaleur en géothermie profonde produira le chauffage et l’eau chaude. Coût total : 6,24 millions d’euros , la Région allouant une subvention de 906 062 euros.

Deux ans de travaux
Les entreprises, retenues sur appel d’offres pour les 15 lots couvrant tous les corps de métier, s’engagent à respecter une charte sur la réduction des nuisances, le recyclage des déchets et la maîtrise des ressources (eau, énergie). La construction des deux bâtiments commencera en septembre avec le terrassement pour s’achever en décembre 2018.
Le stationnement
L’activité du chantier neutralisera une trentaine de places de parking devant l’ancienne gendarmerie et derrière l’hôtel de ville. Pour remédier aux désagréments occasionnés, la Ville a négocié avec le Conseil départemental, propriétaire de l’ancienne gendarmerie, l’utilisation des locaux pour la base-vie du chantier. De même, le parking de la Poste verra ses emplacements redessinés et sera réglementé en zone bleue à partir du 1er septembre pour plus de fluidité.
Mais d’abord la démolition
Les anciens locaux de la Sécurité sociale devront d’abord être démolis. L’opération interviendra courant juillet. La présence d’amiante dans certains préfabriqués nécessitera des précautions d’ordre sanitaire car le chantier est entouré de plusieurs espaces publics, comme l’hôtel de ville, le gymnase et le collège des Tourelles, l’IMED, la salle Planète-Oxygène, les rives de la Beuvronne et du canal de l’Ourcq.
Des mesures pour la rentrée
Pour ne pas gêner la circulation des usagers dans le centre-ville, la mairie demandera aux entreprises du chantier de cesser les livraisons trois fois dans la journée : de 8 à 9 heures, de 12 h 30 à 13 h 30 et enfin de 16 h 30 à 17 h 30. En dehors de ces tranches horaires, la circulation pourra être alternée lors des livraisons nécessitant des interventions. « Nous recommandons d’emprunter l’allée André-Benoist durant les trois séquences de cessation d’activité. De même, il sera préférable pour les parents d’élèves du collège de déposer ou reprendre leurs enfants à l’extrémité de la rue de la Concorde, qui sera reliée par une voie piétonne au collège » indique-t-on à la mairie.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="28661,28660,28662,28659"]

 

Chelles ► Deux classes inaugurées à l'école Pasteur - Vidéo

Le conservatoire de musique de Chelles est en train de redevenir une école. Le changement a commencé à la rentrée par deux classes de CP. Ajouté à celles de la maternelle déjà installées, le nombre d'élèves dans l'école devenue primaire s'élève à 271.

Les locaux où les notes de musique résonnaient depuis plusieurs années ont été fraîchement repeints et le conservatoire sera déplacé rue Saint-Hubert, dans les locaux de l'ancienne CAF. "Ceux-ci sont d'ailleurs en travaux afin d'accueillir les musiciens au plus vite et au mieux" indique le maire, Brice Rabaste.

Les deux nouvelles classes à l'école Pasteur ont été inaugurées jeudi 10 septembre par le maire et son adjointe, Claudine Thomas, également conseillère régionale, ainsi que d'autres élus, des enseignants et des parents d'élèves.

La remise en état de l'endroit pour accueillir les classes aura coûté un peu moins d'un million d'euros. Cette année, ce sont deux classes qui sont mises en place et les autres suivront chaque année. Ainsi, le groupe scolaire Louis-Pasteur finira par accueillir toutes les sections de maternelles - ce qu'il fait déjà - et tous les niveaux de l'élémentaire - ce qui est en route.

Jeudi, dans l'assistance, des convives s'émouvaient de revoir leur "ancienne école". En effet, avant d'être transformée en conservatoire de musique, le bâtiment abritait déjà une école. Ainsi les lieux retournent à leur utilisation d'origine et viendront gonfler les possibilités d'accueil parmi les 19 écoles maternelles et les 16 écoles élémentaires de la ville pour les 8 109 enfants Chellois.

Brice Rabaste a prononcé son discours dans la salle jusque là réservée à l'auditorium du conservatoire et qui deviendra prochainement une cantine. L'élu a déclaré : "Chelles a un important retard car l'évolution des infrastructures pour accueillir les élèves n'a pas suivi l'augmentation de la population. Sans la possibilité du conservatoire, nous aurions dû installer des préfabriqués en attendant de construire des classes".

Dans la nouvelle - ancienne école, le jour de son inauguration, Maïssa, 5 ans, retrouve sa classe, les petites tables et chaises et l'étiquette sur laquelle est écrit son prénom. Lina, sa petite sœur de 4 ans encore en maternelle (dans les locaux juste à côté) viendra ici dans un ou deux ans. Leur papa, Yassine, Chellois depuis plus de dix ans, apprécie les lieux : "Ici pour nous, c'est la nouveauté et c'est bien aménagé. Pour les enfants, ça permettra un bon apprentissage et ça plaît à mes filles".

Marie-Stéphane, infirmière en hôpital, parent d'élève également, a pris le temps de venir assister à l'événement. Ses enfants ont 13, 12 et 3 ans et demi : "La petite dernière viendra d'ici deux ans. Ce sont des classes à plusieurs niveaux et ça, j'adore ! Ça tire les enfants vers le haut, c'est très bien."

 

Extrait du discours de Brice Rabaste en vidéo

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=W-UWxpMAgK8&w=560&h=315]

 

Maïssa et Lina Maïssa et Lina

Yassine Yassine

 

Dans la nouvelle - ancienne école, le jour de son inauguration, Maïssa, 5 ans, retrouve sa classe, les petites tables et les chaises et l'étiquette sur laquelle est écrit son prénom. Lina, sa petite sœur de 4 ans encore en maternelle (dans les locaux juste à côté) viendra ici dans un ou deux ans. Leur papa, Yassine, Chellois depuis plus de dix ans apprécie les lieux : "Ici pour nous, c'est la nouveauté et c'est bien aménagé. Pour les enfants, ça permettra un bon apprentissage et ça plaît à mes filles".

 

 

Marie-Stéphane Marie-Stéphane

Marie-Stéphane, infirmière en hôpital, parent d'élève également, a pris le temps de venir assister à l'événement. Ses enfants ont 13, 12 et 3 ans et demi : "La petite dernière viendra d'ici deux ans. Ce sont des classes à plusieurs niveaux et ça, j'adore ! Ça tire les enfants vers le haut, c'est très bien."

[gallery type="slideshow" size="medium" ids="9251,9256,9255,9257,9254,9252"]

 

 

 

 

Mitry-Mory ► 1 000 spectateurs à l'incontournable concert de l'Harmonie

Le concert de l'Harmonie municipale est devenu une institution au fil des années. Samedi soir, 28 mars, pour l'ouverture du gala, l'orchestre Ecorce, composé de 59 musiciens dirigés par Sylvain Leclerc, nouveau directeur de l'Harmonie, a donné des frissons d'émotion au public. Sylvain Leclerc avait tout particulièrement soigné l'entrée en matière avec Kazan,  l'ouverture de la Fuite en Egypte d'Hector Berlioz, et Pelléas et Mélisande (suite et orchestre) de Gabriel Fauré.

Après l'entracte, 140 enfants de la formation musicale du conservatoire, dirigés par Isabellle Georget et Sophie Daviet, accompagnés de l'orchestre ont chanté pas moins de douze répliques.
Les parents, sous le charme, s'activaient cependant à immortaliser l'événement et mitrailler à grand renfort d'appareils photo et caméras, leurs petits prodiges.
Le chœur Tutti Canti a également subjugué l'assemblée avec des reprises comme Lavender Blue, du film  Bella Notte du film (qu'on trouve aussi dans le dessin animé La Belle et le clochard) et Tout le monde veut devenir un cat, un air de jazz des plus swinguant extrait des Aristochats.
De nombreuses personnalité avaient fait le déplacement pour l'occasion. Corinne Dupont, le maire, et  Jean-Pierre Bouton délégué à la Culture, ont félicité les musiciens et leur ont offert des bouquets de fleurs.
La soirée était exceptionnelle. Odile grande, fan de musique classique, ne manque pas le rendez-vous grandiose :
" C'est toujours un plaisir, l'Harmonie de Mitry-Mory est prodigieuse ! Elle sera à Compans à la salle Colluche, dimanche 12 avril. Il ne faut pas manquer ça".    
La galerie photos

[gallery type="square" size="medium" ids="1051,1052,1053,1054,1055"]

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Programme TV

L'agenda

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°27 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.