Mareuil-lès-Meaux ► Les nouveaux habitants aiment "le cadre de vie"

Mareuil-lès-Meaux a célébré pour la première fois ses nouveaux habitants. Quatorze familles se sont installées dans le courant de l'année et ont assisté en mairie à la cérémonie d'accueil.

L'événement a eu lieu pour la première fois, samedi 25 juin. Les nouvelles familles de Mareuil ont été officiellement accueillies par la municipalité. Willliam Leprince, maire de la commune, entouré d'adjoints et conseillers a prononcé un discours dans lequel il a expliqué les principaux attraits de Mareuil ainsi que du Pays de Meaux, la communauté d'agglomération dont le village fait partie.

L'élu a mis en avant "la rurbanité" de Mareuil, à la fois "rurale et urbaine". Les avis des nouveaux arrivants étaient en accord avec les propos du maire puisqu'un grand nombre d'entre eux ont choisi la commune de 2 800 âmes, justement pour son cadre de vie verdoyant et sa tranquillité.

Certains étaient même déjà de la région et n'ont pourtant pas hésité à bouger de quelques kilomètres pour venir s'installer, comme les anciens boulangers de Nanteuil-lès-Meaux, (Le Fournil de chez Seb) ou bien Karen et Christophe qui vivaient encore à Villenoy en février.

Pascal et Peggy ont fait le voyage d'un peu plus loin, mais à peine, en déménageant de Villeparisis. Ils ont d'ailleurs retrouvé une autre ancienne habitante de la grande ville seine-et-marnaise de 25 000 habitants, Pascale, elle aussi nouvelle habitante de l'année. Mareuil a rapproché les deux familles anciennement villeparisiennes qui expliquent : "Nous avons fait connaissance en venant ici, nos enfants sont chez la même nounou. Nous sommes venus pour le cadre de vie et les services qu'on peut trouver comme les écoles où iront nos enfants".

Les élus ont distribué aux arrivants la pochette du kit de bienvenue avec ses documents pour "mieux connaître" le village si ce n'était déjà fait.

Le même soir, Mareuil s'est animé des feux de la Saint-Jean et du barbecue proposé sur la place du village par le comité des fêtes.

En mai, Mareuil a proposé son premier festival de musique en collaboration avec l'association Mélimélodie.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="27659,27661,27664,27666,27665,27663,27662,27660"]

 

Mitry-Mory ► Nouveaux habitants : à la découverte de la ville

La commune de Mitry-Mory a convié les nouveaux habitants à un tour de ville en bus, samedi 16 avril.

Chaque année, c’est une tradition à Mitry-Mory, les nouveaux arrivants sont invités à découvrir la commune en compagnie d’élus et de responsables des services municipaux, afin de mieux connaître les différents quartiers et de se repérer plus facilement dans leur nouveau cadre de vie.

Samedi, un bus affrété tout spécialement est allé chercher dans les différents quartiers de la ville les nouveaux Mitryens, et les a acheminés vers l'hôtel de ville où un accueil chaleureux leur a été réservé avec un petit déjeuner de bienvenue.

Puis tout le monde est remonté dans le car pour un tour de ville commenté par le maire, Charlotte Blandiot-Faride.

Les nouveaux Mitryens ont ainsi découvert les différents centres d’intérêts publics, les lieux historiques, les quartiers commerçants, la zone industrielle Mitry-Compans. Ils ont aperçu également la nouvelle salle festive en construction.

Trois témoignages
Madeleine : 

Je viens de Lagny-sur-Marne. Mon choix pour Mitry-Mory a été déterminant, vu que mon mari a dû entrer en maison de retraite. C’est une ville accueillante, avec tout ce qu’il faut à proximité.  J’ai trouvé un petit appartement juste à côté de la résidence des Acacias. A Lagny, c’était plus compliqué.

Solange et Gilbert :

Nous avons emménagé dans un appartement très bien, quartier de la Reneuse. Nous sommes au calme par rapport à avant. Nous étions à Bondy (Seine-Saint-Denis) au bord de la nationale 3, alors là, ça nous change ! Mais il faut être véhiculé ou être bon marcheur car il y a peu de commerces à proximité.

Ghislaine :

J'ai pris un appartement à Mitry-Bourg pour me rapprocher de mes enfants. Mitry-Mory est une ville à la campagne, mais proche de Paris et de l’Aéroport Charles-de-Gaulle. C’est un plus.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="23397,23396,23391,23394,23385,23387,23386"]

 

 

 

Dammartin-en-Goële ► La Ville a accueilli les nouveaux habitants

La cérémonie pour les accueillir est devenue une tradition. Les nouveaux habitants de Dammartin-en-Goële avaient rendez-vous à l'école du Petit-Prince avec la municipalité qui leur a présenté la commune.

Samedi 27 juin, la séance a commencé par un film faisant visiter la ville aux nouveaux administrés.

Michel Dutruge, le maire, a ensuite présenté les services publics, police municipale, gendarmerie, pompiers...
Les nouveaux arrivants ont pu poser des questions au maire, dans des domaines comme le social, le sport, le civisme, et les transports. Ils ont également pu discuter de la vie quotidienne, des sujets qui les préoccupent et demander des renseignements sur les associations de la ville. De son côté, le maire, a rappelé les rendez-vous importants de cet été comme F'été Dammartin.
En deuxième partie du programme, samedi, la municipalité a proposé une visite guidée de la ville en bus. Les nouveaux habitants ont aussi reçu une pochette contenant diverses informations : le guide de la ville, les horaires des bus, le guide du tri des déchets ménagers...
Dammartin, "la campagne"
La famille Konaté est arrivée à Dammartin en avril dernier : "Nous étions dans la proche banlieue en location. Nous cherchions un logement à la campagne mais proche de Paris, avec toutes les commodités : transports, écoles, associations sportives et culturelles. Pour la première fois nous devenons propriétaires, cela va nous changer la vie. Nous étions dans un deux pièces et avec nos quatre enfants. C'était vraiment trop petit".

 

[gallery type="rectangular" size="medium" ids="5577,5578"]

 

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°44 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top