Longperrier ► À la Sainte-Madeleine, la ville se met en scène

Pendant quatre jours, du samedi 25 au mardi 27 juillet, les Longperrois ont fêté la Sainte-Madeleine. Le début des festivités a été lancé par le maire, Michel Mouton, samedi à 15 heures. Jeux d'adresse et manèges ont donné le top départ.

Peu avant le coucher du soleil, les habitants se sont munis de lampions et ont paradé autour du village aux côtés des musiciens du groupe des "Clowns musicos", des bénévoles de la ville déguisés en clowns accompagnés des échassiers des "Artistes de la piste".

Une véritable vague de bonne humeur s'est propagée dans la ville puisque même les automobilistes arrêtés au milieu de la route par le passage du cortège gardaient le sourire. Y'avait de la joie, comme dans la chanson de Charles Trenet, reprise en cœur par les grands et... par les plus petits aussi ! À la nuit tombée, un feu d'artifice a fait briller le ciel et les yeux de tous.

La fête communale de la Sainte-Madeleine est une tradition annuelle qui se perpétue à Longperrier. Elle se déroule le dernier week-end de juillet. "J'organise tous les ans mes vacances en fonction de l'événement" raconte Janine, qui venait déjà avec son père lorsqu'elle était enfant, et qui défile maintenant avec son petit-fils.

La fête se poursuivra lundi par un lâcher de ballon et les manèges seront ouverts jusqu'à mardi.

[gallery type="slideshow" size="medium" ids="7387,7362,7361,7360,7358,7356,7355,7363,7359"]

Longperrier ► Au Livr'échange, la culture circule

 

vidéo Des trésors de livres egaleriet des trésors de marque-pages découverts dans les ouvrages... L'initiative innovante, dans l'ancienne cantine, a un parfum de vieilles dentelles... Sur le papier, on y traversera les années, lointaines parfois, contemporaines d'autres fois...

Le Livr'échange a été inauguré samedi 6 juin, à Longperrier, par le maire, Michel Mouton. Dans les locaux de l'ancienne cantine des maternelles, plus de 2 000 ouvrages de toutes catégories, provenant de dons, pourront être échangés gratuitement. "Chacun viendra avec un livre et repartira avec un autre de son choix" explique Nadine Doyelle, élue municipale et créatrice du dispositif.

Il a fallu près de six mois pour récolter, trier, classer et dépoussiérer tous les livres provenant du grenier de la mairie mais aussi des établissements scolaires et bibliothèques des villes voisines. Même les étagères et les fauteuils ont été récupérés. "C'était un travail de longue haleine qui a réservé plein de bonnes surprises. Nous avons ainsi trouvé des documents permettant de connaître l'histoire des propriétaires de bouquins" raconte un bénévole.

"La culture pourra circuler entre les gens et les œuvres et facilitera, c'est certain, les échanges et le dialogue. L'équipement pourra aussi être utilisé par les écoles dans le cadre des TAP (temps d'activités périscolaires)" a indiqué le maire.

La permanence sera tenue par des bénévoles, chaque lundi de 18 h 30 à 20 heures et le samedi de 10 heures à 12 h 30.

[gallery columns="2" size="medium" type="slideshow" ids="4188,4187,4186,4185,4184,4183,4182,4181"]

Le mensuel n°26 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.