Animaux ► La kokoï de Colombie passe en fraude

Elle est interdite à la vente en France. Néanmoins la grenouille phyllobate terribilis, dite aussi "kokoï de Colombie", réussit à s'introduire dans le pays. C'est que son importation s'effectue par des pays voisins. Par exemple, l'Allemagne ou encore la Hollande ne sont pas aussi regardantes, et surtout n'ont pas les mêmes lois. Ainsi, c'est par là que le petit animal ou plutôt ses acquéreurs vont parvenir à franchir les frontières et à importer la grenouille en France.

Le prochain salon aux reptiles - c'est là qu'on trouve les grenouilles - aura lieu en France à Arras. Il est réputé, tout comme celui de Béthune qui s'est déroulé en août. "Ceux-là sont très contrôlés par l'Office de la chasse et différentes autorités. Il y en a plusieurs dans l'année. Le danger vient de l'étranger où la législation diffère et permet de faire venir en fraude des grenouilles de Colombie aux Etat-Unis, puis, avec de faux documents, elles passent en Europe où elles se retrouveront dans les plus grandes bourses aux reptiles comme Houten (Hollande) ou Hamm (Allemagne) qui a eu lieu le 12 septembre. Là-bas, elles sont en vente libre. Les gens n'hésitent pas non plus à vendre des serpents venimeux et même aussi mortels que les petites grenouilles. Il y en a même qui les vendent sur des sites comme "le Bon coin" indique un douanier de l'aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle.

Les phyllobates terribilis sont extrêmement toxiques. Elles sécrètent un poison mortel par la peau lors de la digestion et on se demande quel intérêt peuvent bien trouver les acquéreurs dans ces miniatures d'animaux aux effets plus que dangereux. "La porte est ouverte à toutes les suppositions" ajoute le douanier qui sous-entend qu'on pourrait bien se servir du poison pour faire passer l'arme à gauche à la belle-mère acariâtre, à l'opposant au football ou à l'épouse d'un mari volage. Tout, on peut tout imaginer comme dans les romans d'Agatha Christie...

La phyllobate terribilis est l'une des plus grandes espèces de dendrobates et elle peut atteindre la respectueuse taille de... 41 mm, même pas la taille d'un pouce. L'amphibien est considéré comme une espèce en danger, particulièrement du fait du recul incessant de son aire de répartition. Les spécimens sauvages sont mortellement toxiques car ils stockent dans les glandes de leur peau de la batrachotoxine. Un simple contact avec une grenouille peut suffire, pour un humain, à causer une sensation de brûlure qui dure plusieurs heures.

 

 

 

 

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Abonnez-vous à la newsletter : une revue hebdo et l’agenda chaque lundi

captcha 

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°41 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top