Réfugiés ► Christian Estrosi ne veut pas de politique des quotas

Christian Estrosi, le député et maire de Nice, refuse une politique des quotas. C'est ce qu'il a annoncé dimanche 6 septembre à la presse tandis qu'il venait de visiter le mémorial du camp de Milles, près d'Aix-en-Provence. Il était interrogé sur l'invitation adressée par Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, aux maires des villes qui souhaitaient accueillir des réfugiés.

Ainsi a-t-il fait remarquer que "sa ville, en fonction de ses disponibilités, accueillait déjà des réfugiés dont des chrétiens d'Orient".

Christian Estrosi a appelé à combattre "l'islamisme radical comme nos pères et nos grands-pères ont combattu avec la même force et mis à bas le nazisme et le stalinisme".

Le maire de Nice ne veut pas se laisser dicter par le gouvernement une politique basée sur des quotas. "Je n'ai pas attendu ce gouvernement pour prendre des initiatives (...) Un de mes adjoints se rendra sans doute à la réunion organisée par Bernard Cazeneuve, moi-même ne pouvant m'y rendre pour des questions d'emploi du temps".

 

Le camp des Milles a été utilisé comme camp d'internement sous le régime de Vichy.

La visite par le député sur Facebook

Feuilleter le mensuel

Magjournal 77 - Mensuel N°25 - Avril 2020
 
 

Le mensuel n°25 : les solutions des jeux

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.