Front national ► Le père exclu du parti, la fille "confiante en l'avenir"

Ça y est, Jean-Marie Le Pen est passé à la trappe, jeudi 20 août. Il a comparu devant le bureau exécutif, auquel sa fille, Marine, ne participait pas, et a été condamné à l'exclusion. La décision n'est évidemment pas faite pour plaire au patriarche du Front national qui crie à l'infâmie, s'insurgeant, comme il dit, contre un vrai "guet-apens" et un "assassinat politique". Il se fait entendre sur radios et télévisions et a affirmé son intention de participer aux universités de rentrée du parti qui auront lieu début septembre.

Comment va-t-il s'imposer malgré le jugement du bureau exécutif ? L'homme, accompagné de son nouvel avocat, Frédéric Joaquim, espère bien contrer la décision et a d'ailleurs indiqué dans un communiqué daté du 20 août : "Le bureau exécutif réuni en section spéciale vient de prononcer contre moi une pseudo-condamnation que je charge sans délai mon avocat (...) de faire annuler par la justice". Ainsi invoque-t-il l'article 6 de la Convention européenne des droits de l'Homme pour réclamer la publicité des débats du bureau exécutif.

"Madame le Pen [NDLA : comme le père appelle sa fille, Marine] n'a pas assisté à la mise à mort de son père mais elle dirigeait tout par téléphone, de loin !" a raconté Jean-Marie Le Pen sur les médias nationaux.

De son côté, Marine Le Pen verrait dans l'exclusion du fondateur du parti un renouveau pour le FN. Avec Florian Philippot, comme tous deux l'annoncent publiquement, elle est convaincue que l'exclusion de son père va être "profitable" à l'avenir du FN.

La guerre politico-familiale chez les Frontistes n'est vraisemblablement pas terminée et perdurera sur fond de campagne pour les régionales qui auront lieu dans trois mois... Qui sait ce qui se passera pour les présidentielles en 2017 ?

Elections départementales en nord 77 ► 1er tour : le FN majoritaire dans 4 cantons sur 10

Calqués sur le schéma national, les résultats des élections départementales en nord Seine-et-Marne ont pris la configuration projetée par une partie des candidats qui tendaient le dos devant la montée du FN. En nord 77, le parti de Marine Le Pen a obtenu d’excellents scores, passant devant l’UMP (parfois renforcé par l’UDI) et le PS (parfois allié à d’autres partis de gauche) ou le PC dans quatre cantons sur dix. L’UMP aspire à la présidence du Conseil départemental (anciennement Conseil général) qui échappera à la gauche. Jean-Jacques Barbaux, à Fontenay-Trésigny, serait d’ailleurs pressenti pour le poste. Le deuxième tour, dimanche prochain, départagera les candidats.

Sur les premières marches dans les cantons du nord 77 Canton de Claye-Souilly ► FN (Lotte / Troussard) : 38,7 % ; UMP (Morin / Pasquier) : 35 % ; PC (Bardin / Jobelin) : 15,8 %. Canton de La Ferté-sous-Jouarre ► FN (Philippart / Souq) : 38,5 % ; UMP (Bullot / Pezzetta) : 34,1 % ; PS – DVG (Bernicchia / Gueniot) : 18,5 %. Canton de Mitry-Mory ► FN (Gaffet / Rumiej) : 35,9 % ; DVG-PCF (Corneille / Margaté) : 27,7 % ; UMP (Caekaert / Dometz) : 25,6 %. Canton de Villeparisis ► FN (Attias / Fornilli-Rata) : 30,1 % ; UMP (Recio / Vanderbise) : 29,3 % ; PS (Marquis / Pélabère) 25,8 %. Canton de Lagny-sur-Marne► UMP-UDI (Vouriot / Sert) : 33,9 % ; FN (Dodon / Paris) : 28 % ; DVG (Munier / Simon) : 19,9 %. Canton de Meaux ► UMP (Lacroix / Parigi) : 46,6 % ; FN (Giraud / Roullaud) : 24 % ; PS - DVG (Marguerite / Scaillet) : 17,9 %. Canton de Serris ► UMP (De Belenet / Pottiez-Husson) : 43,1 % ; FN (Hurth / Longuet) : 30,9 % ; EELV – DVG (Dudit / Guérin) : 19,3 %. Canton de Torcy ► PS (Eude / Torche) : 30,2 % ; UMP (Boutillier / Duvernois) : 28,8 % ; FN (Gonzales / Touvron) : 20,4 %. Canton de Chelles ► UDI-UMP (Netthavongs / Rabaste) : 38,3 % ; FN (Claude / Ridore) : 22,2 % ; PS (Autreux / Marion) : 22 %. Canton de Champs-sur-Marne ► PS (Eblé / Gobert) : 36,4 % ; EELV-PC (Badiatakanza / Tallet) : 21,6 % ; FN (Bouis / Pécresse) : 21,3 %.

Les sigles DVG : Divers gauche EELV : Europe écologie les verts FN : Front national PCF : Parti communiste français PS : Parti socialiste UDI : Union des démocrates et indépendants UMP : Union pour un mouvement populaire

Feuilleter le mensuel

Magjournal 77 - Mensuel N°25 - Avril 2020
 
 

Le mensuel n°25 : les solutions des jeux

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.