Meaux - Villeparisis ► Le Secours populaire a emmené les enfants à la mer

Le Secours populaire français a emmené plus de 5 000 enfants d'Ile-de-France à la mer. Cent-vingt bus ont conduits les groupes des "oubliés des vacances" à Cabourg, en Normandie, le dernier jeudi d'août.

Les 5 000 petits Franciliens et leurs parents ont investi la plage de Cabourg. Le comité de Meaux du SPF, pour sa part, avait affrété trois bus pour des enfants de Villeparisis et Meaux.

"Tout au long du trajet, les enfants ont manifesté leur enthousiasme et ont chanté en chœur dans les bus qui les acheminaient sur la Côte Fleurie" racontent des bénévoles qui encadraient l'expédition.

Voir la mer

pour la première fois

Même pas fatigués par le voyage, les enfants se sont rués vers le sable avec émerveillement. Certains découvraient la mer pour la première fois et commentaient leurs impressions. « C'est rigolo, elle est salée !" s'exclamait Kader, tandis que Momo et son copain, Bruno, préféraient commencer une collection de coquillages.

D'autres enfants ont profité des activités proposées : volley-ball, courses de sac ou même danser au son d'un orchestre Batucada qui se déplaçait le long de la plage.

Une organisation bien rodée
Jean, secrétaire général du Comité SPF de Meaux indique : « Cela fait maintenant plus de 40 ans que le SPF organise l'évènement. Pour l'organisation sur place, c'est trois jours de travail en amont. Les huit départements d'Ile-de-France se sont vus attribuer une couleur. Chaque participant arbore une casquette et porte un bracelet pour éviter de se perdre sur la plage".  

Le comité de Meaux du Secours populaire francais est implanté rue Guillaume-Apollinaire à Meaux. Il recherche toujours des bénévoles.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="30097,30111,30096,30098,30099,30100,30101,30102,30105,30104,30106,30107,30103,30108,30110,30109"]

 

Val d'Europe : Auchan et le Secours populaire s'allient contre la rentrée trop chère 

Les bénévoles du Secours populaire collectent aujourd'hui des dons sous forme de fournitures scolaires auprès des clients de l'enseigne nordiste Auchan du centre commercial Val d'Europe. L'opération a débuté hier, mercredi 26 août.

Pour beaucoup de familles en situation de précarité, les dépenses pour la rentrée scolaire riment avec difficulté. Hier, la confédération syndicale des familles avait évalué le coût de la rentrée à 151,18 euros pour un élève entrant au CP et à 337,80 euros pour un élève de 6e, pointant ainsi une hausse de 3 % par rapport à l'année dernière. Quant à l'allocation de rentrée scolaire d'une moyenne de 383 euros, versée le 18 août dernier, elle n'a pas été beaucoup  réévaluée et pour beaucoup de familles, c'est la chasse aux bonnes affaires, aux matériels d'occasion. "J'achète un cartable tous les deux ans" explique la maman de Théo qui entre en CM1 . "J'ai déjà presque tout dépensé et il faudra encore l'inscrire au judo et acheter un nouveau kimono" se soucie la mère célibataire de Montévrain.

Les associatifs se tiendront encore aujourd'hui en arrière-caisse du magasin du Val d'Europe pour recueillir les dons des clients (stylos, cahiers, pochettes, crayons de couleur...), qui seront ensuite redistribués aux familles par les antennes locales de l’association. Comme l’an dernier, l'enseigne du groupe Mulliez mettra aussi  la "main à la poche" en offrant 20 % de fournitures scolaires supplémentaires.

En 2014, 26 tonnes de fournitures ont été récoltées dans toute la France.

  

Feuilleter le mensuel

Magjournal 77 - Mensuel N°25 - Avril 2020
 
 

Le mensuel n°25 : les solutions des jeux

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.