Tribune libre ► Ligne P : Meaux ne lâche rien !

Ligne P : Jean-François Copé reste mobilisé sur le sujet des transports de la SNCF.

« Avec Artur Jorge-Bras et Jean-Michel Morer, nous suivons le sujet de très près. Nous nous manifestons régulièrement auprès du président de la SNCF pour nous rappeler à lui. La ligne P doit être une priorité ! »

Ils le savent, les sujets qui exaspèrent les usagers du train ne manquent pas : wagons fumeurs, insécurité, trains trop courts, ponctualité…

Récemment, la SNCF a reconnu qu'une partie de la dégradation des conditions de transport ces derniers mois provenait de son technicentre de Noisy-le-Sec. Celui-ci est saturé, avec des équipes peu formées, et semble-t-il un défaut de management. La direction de Paris-Est nous assure avoir repris en main le sujet avec :

  1. Un management renforcé ;
  2. Le renforcement des équipes en semaine ;
  3. La mise en place d'équipes le week-end afin d'assurer dès le lundi une disponibilité maximale du matériel roulant.
Par ailleurs, deux nouvelles rames sont venues renforcer la ligne Paris Est / Meaux / Château Thierry. Ainsi, depuis début mars, nous avons pu constater l'absence de trains courts aux heures de pointe.

La SNCF et le STIF vont poursuivre leurs actions conjointes sur les incivilités dans les trains avec des actions de dissuasion, tout en veillant à ne pas perturber le trafic.

Depuis peu, sur l’amélioration de l’information aux voyageurs, les panneaux d'affichage lumineux en gare de Meaux indiquent si la composition du train est "train court" ou "train long". Cette information est aussi disponible sur le blog de la ligne P, la veille au soir. L'objectif étant d'informer le plus en amont possible les usagers afin d'anticiper au mieux le changement de train.

Enfin, la nouvelle présidente de la région, Valerie Pécresse, a promis un plan de transports ambitieux qui facilitera la vie quotidienne des Franciliens. A la fois en améliorant la sécurité, en menant des opérations de contrôle anti-fraude, en investissement fortement dans près de 700 nouvelles rames. C’est ce projet tant attendu de faire de la ligne P une priorité que Valérie Pécresse et Jean-François Copé ont décidé de défendre ensemble suite à leur rendez-vous de travail.

Jean-François Copé a ainsi rappelé au Stif et à la SNCF « que la gare de Meaux voit passer chaque jour ouvré 14000 voyageurs. L'offre n'a pas évolué depuis la mise en place du cadencement obtenu il y a quelques années. La croissance démographique sur notre agglomération, et plus globalement le Nord Seine et Marne, nous conduit à envisager un développement de l'offre à court, moyen et long terme. »

Le Stif invitera prochainement (courant avril) les élus à un comité de ligne afin d'évoquer les pistes d'amélioration envisagées.

Les élus du pays de Meaux demanderont le renforcement de l'offre sur l'axe Paris / Meaux / Château Thierry, tout en assurant la régularité sur la ligne de la Ferté Milon et sans baisse de l'offre.

Le député-maire de Meaux annonce « poser prochainement une question écrite à l’assemblée, à Alain Vidalies, sur l’application de la Loi Savary » : loi qui devrait permettre aux agents de patrouiller en civil et renforcer l’efficacité des actions anti-fraude et de sécurité.

Par ailleurs, Jean-François Copé reste mobilisé sur l’engagement pris part la SNCF de la réouverture du guichet grandes lignes en gare de Meaux. « Car bien qu’il ait été remis en service le 9 mars dernier des affiches apposée sur les vitres indiquent 'pas de vente grandes lignes, servez-vous des automates' ».

La SNCF a pris l'engagement de former son personnel pour assurer la vente grandes lignes d’ici l’été. Sur ce point, les élus de Meaux restent mobilisés pour l'obtenir très rapidement, afin que le guichet grandes lignes soit fonctionnel.

Ville de Meaux et Pays de Meaux

 

Horoscope

Programme TV

Sudoku

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.