Eleveurs ► Voiture ou train, la circulation risque d'être bloquée jeudi

Les rendez-vous sur Paris vont avoir du mal à être honorés jeudi 3 septembre. Les éleveurs ont prévu une grande manifestation nationale à la capitale, à l'appel de la FNSEA. La grande majorité viendra de Bretagne et a prévu de bloquer l'accès à Paris. Les agriculteurs veulent obtenir davantage que ce que le plan d'urgence (soit 600 millions d'euros) du gouvernement avait annoncé en juillet.

En outre, la société Combiwest qui effectue des liaisons quotidiennes entre la Bretagne et le Sud-Est pour l'acheminement de denrées industrielles et alimentaires, mécontente des voies d'après elle "de mauvaise qualité", que la SNCF lui attribue, prévoit de bloquer aussi le trafic ferroviaire. Pourtant, pas plus tard que vendredi 28 août, SNCF Réseau a fait une proposition pour le trajet Le Mans - Morlaix correspondant aux besoins de Combiwest et que la société de transport a acceptée.

Alors Combiwest, créée en 2009 par des agriculteurs bretons, persistera-t-elle à vouloir bloquer les voies ferrées jeudi ? Evidemment, elle apporterait ainsi en même temps son soutien aux éleveurs. Et ce sont bien les Bretons qui vont venir bloquer Paris. D'après une interview par nos confrères de France bleu, les agriculteurs annoncent que "la manifestation sera pacifique mais ils attendent des résultats", un Breton indiquant : "Il faut montrer qu'on est capable de bloquer Paris, ça va peut-être les [NDLR : l'Etat] réveiller ! " Ajoutant : "Désolé pour les Parisiens mais les paysans arrivent, tant pis".

Les premiers tracteurs sont partis du Finistère ce matin, mardi 1er septembre. Une partie des manifestants pourrait rejoindre Paris en bus. Toutes les routes ne seront donc pas bouchées... mais mille tracteurs dans la capitale, ça risque en effet de gêner la circulation.

 

Horoscope

Programme TV

Sudoku

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.