Correspondant

Correspondant

Un ouvrier âgé de 44 ans, domicilé à Paris, est décédé mercredi 9 septembre, vers 15 heures alors qu'il travaillait sur un chantier de rénovation d'un hôtel du parc Disneyland Paris à Chessy. Le travailleur s'est tué en chutant d’une hauteur de douze mètres. Le garde-corps de l'échafaudage où il se trouvait aurait cédé pour une raison encore indéterminée.

Il travaillait sur la façade de l’hôtel Newport Bay Club.

Il a succombé 40 minutes après sa chute, sur les lieux de l’accident malgré plusieurs tentatives des secours pour le réanimer.

Le sport était en fête, dimanche 6 septembre après-midi, au complexe sportif du Bicheret à Chessy. Organisé par le SAN du Val d'Europe, la manifestation a permis de présenter toutes les activités sportives proposées par les 70 associations des cinq communes de la communauté d'agglomération.

Les visiteurs pouvaient ainsi tester gratuitement les disciplines proposées et s'y inscrire. Du stade au gymnase, chaque club permettait de s'initier à sa discipline. Le choix n'était pas facile entre les arts martiaux, les sports de raquette, les sports de ballon, les sports de glisse, les sports aquatiques, l'escalade et surtout les sports venus des Etats-Unis. Les stands de base-ball et de football américain n'ont pas désempli de la journée.

L'engouement pour les disciplines d'outre-Atlantique était-il réellement dû à l'attrait pour ces sports ou au pom-pom girls du club des cheerleaders installé juste à côté ?

[gallery type="slideshow" size="medium" ids="8972,8973,8974,8975,8981,8980,8979,8978,8977,8976,8982,8983,8985,8984,8986,8987,8988"]

Le carrefour des associations s'est tenu samedi 5 et dimanche 6 septembre à l'espace Robert-Jacobsen à Courtry. La ville accueille 41 associations, ce qui permet d'offrir un large panel d'activités pour les plus jeunes et les plus âgés, allant du Vo Vietnam, un art-martial du sud-est asiatique, au scrapbooking en passant par le club de judo et le club philatéliste. "Nous comptons au total 3 500 adhérents dont 800 dans un club sportif" a indiqué le maire, Xavier Vanderbise. Il a profité de l'occasion pour annoncer l'inauguration du complexe sportif avec un nouveau dojo et une salle de gym agrès, le 2 octobre prochain.

Deux nouvelles associations se sont d'ailleurs installées pour la nouvelle saison : le Basketball et l'Ultimate frisbee.

[gallery type="slideshow" size="medium" ids="8778,8773,8774,8775,8776,8777,8779,8780,8783"]

Une nouvelle ligne de bus, mise en service depuis le 31 août par la société de transport de la communauté d'agglomération Pep's, relie la gare Transilien de Lagny-sur-Marne et la gare RER de Serris-Val d'Europe. La ligne 2 dessert les Hauts-de-Lagny, Conches-sur-Gondoire, Chanteloup-en-Brie et Montévrain. Les usagers peuvent prendre le bus du lundi au samedi, entre 6 heures et 20 heures, toutes les 30 minutes durant les heures de pointe et toutes les heures le reste de la journée.

A la gare de Lagny, l'arrêt se situe sur le quai de la ligne 26 et, à la gare de Serris, les bus arrivent et partent du quai de la ligne 22. Cependant la ligne est interrompue les dimanches et jours fériés.

Pour les élèves des lycées Saint-Laurent-la-Paix-Notre-Dame et Van-Dongen et du collège des Quatre-Arpents à Lagny, la nouvelle ligne est un moyen supplémentaire voire plus pratique pour rejoindre leur établissement.

Clément, habitant de Montry, vient d'entrer en seconde au lycée Saint-Laurent. Il doit prendre deux bus et faire un changement à la gare de Val-d'Europe pour arriver à l'école. Les trajets peuvent devenir stressants. "Il suffit que le premier bus ait un peu de retard pour que je rate le deuxième. Avec la nouvelle ligne je suis plus rassuré car j'ai une autre option" confie le lycéen.

Un nouvel arrêt baptisé Léo-Gausson - Rue Saint-Laurent a d'ailleurs été installé en face de son établissement.

Le trafic du RER E reliant les gares de Chelles et Tournan-en-Brie à Saint-Lazare et de la ligne P, au départ et à l'arrivée de Paris-Est, sera interrompu dimanche 6 et dimanche 20 septembre. Aucun train ne circulera entre 9 et 18 heures. Des bus de substitution seront mis en circulation.

Des opérations de déminage sur la ligne nécessitent de prendre toutes les précautions. Le 17 février dernier, lors de travaux d'aménagement, un obus anglais datant d'un bombardement d'avril 1944 a été découvert. "Des analyses plus approfondies menées depuis sur le site ont permis de localiser d'autres engins pyrotechniques" explique t-on du côté de la préfecture de Seine-Saint-Denis.

Dans la rue de Paris à Mitry-Mory,  mardi 1er septembre vers 23 heures, les occupants illégitimes d'un pavillon empêchaient le quartier de dormir tellement le vacarme qu'ils faisaient était dérangeant. Un couple demeurant dans la maison voisine a voulu faire savoir aux squatteurs sa façon de penser et surtout son besoin de retrouver la sérénité en même temps que le sommeil.

Visiblement, les remontrances n'ont pas été appréciées par les tapageurs. Cinq énergumènes sont sortis de la maison et ont agressé le couple retourné chez lui. De sources proches de l'enquête, "les individus qui squattaient la maison ont escaladé la barrière du pavillon des voisins pour leur régler leur compte."

Les cinq agresseurs, de nationalité roumaine, ont été interpellés jeudi 3 septembre dans l'après-midi par les policiers du commissariat de Villeparisis.

Le procès d'Adrien Desport, 25 ans, et de ses six complices, âgés eux aussi d'une vingtaine d'années, s'est ouvert mercredi 2 septembre à 9 heures devant le tribunal correctionnel de Meaux. Les prévenus sont arrivés à l'heure et plusieurs semblaient impressionnés par la foule dans la salle des pas perdus. Il faut dire que ce procès était très attendu, à la fois par les victimes des incendies, par la ville de Mitry-Mory qui s'est portée partie civile, et par les adversaires politiques des ex-militants du Front National. Il devait avoir lieu le 15 juillet mais a dû être reporté car les analyses psychiatriques du principal prévenu n'étaient pas prêtes.

L'ex-numéro 2 du FN 77 et les militants comparaissaient pour "association de malfaiteurs", "dégradation du bien d'autrui par moyen dangereux", "usage et détention de stupéfiants" et "dénonciation mensongère à une autorité judiciaire entraînant des recherches inutiles". Dans la nuit du 7 au 8 avril dernier, une douzaine de véhicules avaient été incendiés dans le quartier de Mitry-le-Neuf.

Pendant l'audience, dans une ambiance glaciale, c'est un portrait  à charge d'Adrien Desport qu'ont dressé ses anciens compagnons. Les mots "guet-apens" et "assassinat" ont été prononcés. Son ex-petite-amie, la seule femme sur le banc des prévenus, l'a même comparé à un "gourou". Tous le décrivent comme un "manipulateur" qui leur aurait fait prendre de la drogue et des médicaments pour les entraîner dans ses méfaits. Il les aurait même menacés.

Adrien Desport, dont le psychiatre a déclaré à l'audience qu’il "ne souffrait d’aucune pathologie", a admis sa part de responsabilité mais a refusé de porter seul le chapeau. "Je suis très peu fier de ce que j'ai fait mais je ne suis pas un manipulateur" a t-il déclaré aux juges.

Le parquet a requis 4 ans de prison dont 12 mois avec sursis contre le principal prévenu.

Pour sa défense, l'avocat d'Adrien Desport a plaidé une enfance difficile, marquée par le comportement du père.

Le jugement a été mis en délibéré après plus de 9 heures d'audience (au lieu des 3 heures prévues). Le verdict est attendu le 16 septembre et Adrien Desport a été laissé libre sous contrôle judiciaire.

 

Le chiffre publié n'a pas eu un grand écho. Pourtant, compte tenu du nombre de personnes ayant un profil Facebook, il aurait dû !

Le 28 août, le réseau social californien créé par Mark Zukerberg a annoncé à 1 milliard le nombre d'utilisateurs (NDLR dont magjournal77), soit le septième de la population mondiale. Dans toute l'histoire du numérique et des médias aucune plateforme n'a autant attiré de personnes connectées. "C'est la première fois que nous atteignons ce cap et c'est juste le début de la mise en relation du monde entier" s'est félicité son ambitieux fondateur. Facebook magjournal

L'impressionnant chiffre s'explique surtout par une croissance continue. En septembre 2012, Facebook attirait déjà 600 millions d'inscrits. Sa progression a aussi explosé grâce au développement des smartphones qui constituent désormais le moyen pour se connecter le plus répandu.

Dans le détail, la croissance la plus forte est enregistrée en Asie avec + 6,7 % (malgré l'interdiction ou plutôt la limitation du réseau en Chine), et en Amérique latine avec + 6,5 %. La hausse est plus modérée en Europe avec 3,7 % et en Amérique du Nord, + 2,5 %.

L'ogre californien n'a apparemment pas fini de dévorer tout sur son passage. Facebook s'attaque désormais aux pays émergents (Inde, Brésil...) qui bénéficient d'un fort développement démographique et économique. Ainsi les programmateurs de Palo-Alto, le siège social de la firme en Californie, ont développé une version "lite" qui offrira à ces utilisateurs une application plus allégée et plus fonctionnelle.

 

Les championnats d'Europe viennent de se voir sacrer un vainqueur à une saison  palpitante, digne des meilleures années de la Ligue des Champions. Paris va accueillir cet automne la première partie de la coupe du monde de League of Legends. Le jeu n'aura cessé depuis cinq ans de rassembler de plus en plus de monde pour des finales impressionnantes dont les deux dernières étaient gigantesques.

Le jeu vidéo de type "Moba" ou en français,  « arène de bataille en ligne multijoueur », implique une stratégie d'équipe qui requiert autant de précision que les décisions individuelles de chacun des cinq joueurs. « LoL », comme le nomment les adeptes de ce nouveau sport, offre aux joueurs la possibilité d'incarner plus d'une centaine de personnages, chacun avec des pouvoirs et des caractéristiques différentes. Cela entraîne le "capitaine" d'équipe à créer une composition avec les meilleurs joueurs possibles désignés à chacun des cinq postes.

C’est ce qui s’est passé pour le jeune français "Yellowstar", capitaine de l'équipe championne d'Europe, les "Fnatic", qui aura choisi chaque joueur de son équipe et aura réussi à créer l'alchimie nécessaire pour emmener ses coéquipiers sur le toit de l'Europe.

Avec le titre de champions d'Europe, les Fnatic vont affronter les équipes venues d'Asie, d'Amérique de Nord et du Sud. Les championnats promettent des batailles féroces et des parties endiablées. Nous connaissons depuis quelques saisons maintenant la domination des équipes coréennes sur le reste du monde, trois des cinq champions du monde étant coréens.

En sachant que les Fnatic ont été les premiers champions du monde et compte tenu de leur niveau actuel, les phases de groupe du 1er au 11 octobre au Dock Pullman à Paris vont faire frissonner les amateurs de compétition. Ajoutons au jeu déjà entraînant des commentateurs passionnés, ayant le pouvoir d'enflammer une salle et de faire vivre le sport à l'instar des plus grands commentateurs de football, cet évènement ancrera un peu plus League of Legends comme le plus grand jeu d'e-sport à ce jour. Que ce soit derrière votre écran ou en live, voire au journal télévisé, vous allez entendre parler de ces championnats qui captivent les millions de joueurs passionnés par le mastodonte vidéo-ludique.

Si en été, les pastèques sont des fruits succulents et sucrés, en politique, elles ont un goût plutôt aigre.

Quelques jours après son collègue à l'Assemblée nationale, François de Rugy, le président du groupe Europe-Ecologie-Les-Verts (EELV) au Sénat, Jean-Vincent Placé a annoncé au micro d'Europe 1, jeudi 27 août, qu'il quittait la formation politique dont il a été membre pendant plus de 10 ans.

Il accuse son ancien parti d'adopter une "dérive gauchiste", pointant du doigt les positions de Cécile Duflot, ex-ministre écologiste du logement de Jean-Marc Ayrault et les tentations de certains de ses ex-compagnons de faire alliance avec le Front de Gauche.

Du côté des opposants, beaucoup soupçonnent les deux démissionnaires de viser un porte-feuille ministériel en voulant peser sur les négociations du sommet sur l'environnement de Paris en novembre prochain. Les mauvaises langues diront, et pour reprendre le vocabulaire botanique, que le sénateur aurait pris le melon.

Dans tout cas, les pastèques sans pépins, ça n'existe pas encore en politique !

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°39 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top