De Saint-Jean

De Saint-Jean

Accompagnez votre week-end en musique, retrouvez la vidéo de notre sélection, le samedi.

Elle pourra vous donner la pêche, vous donner des frissons, vous émouvoir, peut-être vous faire pleurer, rappellera des souvenirs ou bien vous faire découvrir des événements qui ont eu lieu en unplugged, des duos inattendus dont vous n’aviez pas entendu parler, des concerts avec des milliers de spectateurs ou quelques notes en toute confidence, des reprises ou des originales… Avec des artistes mondialement connus ou moins célèbres, à coup sûr, elles éloigneront l’indifférence ! La surprise chaque samedi !

Le mois d'août se présente-t-il sous les meilleurs auspices côté météo ? Les météorologues ont planché sur la question...

2016 est venu sans hiver. Le printemps a été loin d'être des plus beaux et le mois de juillet n'a pas brillé par sa chaleur...
Et août alors ?
Eh bien, août devrait être un peu plus sympa que juillet et il sera là demain.

Les scénarii envisageaient un mois d'août plutôt chaud et sec. En effet, sur Paris et sa région, le soleil sera bien de la partie... en partie, avec des températures qui pourraient monter jusqu'à 28° parfois, mais guère plus et rarement. La moyenne se situera plutôt autour des 23, peut-être 26°. Aucune canicule à l'horizon mais peut-être deux ou trois épisodes orageux.

Bref, rien de grandiose... Ce sera encore quand même du mitigé toujours humide qui accompagnera le mois dans la région et la France en général car le célèbre anticyclone des Açores qui protège parfois l'Europe est aux abonnés absents.

Le spectacle est magique en plus d'être gratuit. Les nuits des étoiles auront lieu cette année, vendredi 5, samedi 6, dimanche 7 et vendredi 12 août.

Ça tombe bien, c'est sur un week-end. Le 5, 6 et 7 août, vous pourrez rester éveillés pour admirer le ciel, ses scintillements et les nombreuses étoiles filantes, si les nuages ne les cachent pas. Dans la région, le ciel pourrait sans doute être plus dégagé samedi et dimanche que vendredi. Le phénomène se reproduira le 12 août et cette nuit-là devrait être un véritable feu d'artifice !
Pourquoi ces nuits-là ?
Chaque année, la Terre traverse la route de la comète, "Swift-Tuttle". Quand celle-ci s'approche du soleil, sa glace fond et libère une multitude de petits cailloux et particules de poussières, gros comme une tête d'épingle ou un petit pois, et qui y étaient emprisonnés. Toutes les poussières et cailloux suivent alors la trajectoire de la comète. L'ensemble finit par ressembler à une immense guirlande qui s'étend sur des millions de kilomètres.

Et alors, quand la Terre traverse la trajectoire du cortège, elle rencontre tous les petits débris. Se trouvant plongés dans l'atmosphère terrestre, ils marquent la différence de température et s'embrasent au contact de l'air auquel ils se frottent. Ce sont les jolis traits de lumière qui se dessinent dans le ciel : les étoiles filantes. Tout spécialement quand elle proviennent de Swift-Tuttle, on les appelle Perséides. Evidemment, on s'en doute, plus le caillou croisé est gros, plus sa lumière sera visible et impressionnante. C'est aussi que l'étoile filante passe tout près de nous, à peine à 300 km au-dessus de nous.

En réalité, l'essaim de météores peut être observé entre le 20 juillet et parfois jusqu'au 25 août.

A d'autres moments de l'année, la Terre traverse d'autres trajectoires sur lesquelles elle rencontre des débris d'autres comètes. C'est pour ça qu'on peut apercevoir une étoile filante par-ci par-là ou un groupe certaines nuits.

Pouvoir bien les observer
Reste à espérer que le ciel soit dégagé et que les nuages ne viennent pas gâcher le spectacle.

L'idéal est d'aller en pleine nature pour être dans le noir. Les lumières de la ville atténuent la luminosité du ciel. Si vous êtes coincés en ville, éteignez bien toutes les lumières autour de vous et mettez-vous dans un endroit dégagé où vous pourrez regarder partout en même temps. Pas besoin de jumelles ni de téléscope, les étoiles filantes s'observent à l'œil nu. Armez-vous toute de même d'une bonne dose de patience. Allongez-vous sur le sol (pensez à emporter une couverture !) ou sur un transat.

Au moment où vous en verrez une, faites un vœu, on dit que ça porte chance. En une ou deux heures d'observation, il serait possible de voir une dizaine d'étoiles filantes. Certaines années sont plus riches que d'autres en matière d'étoiles filantes.

Des animations
Depuis 1991, des soirée "Nuits des étoiles" sont proposées partout en France et dans plusieurs pays d'Europe par des associations comme l'Association française d'astronomie. Pendant trois nuits, des observations du ciel et des animations sont programmées. Ce sont des astrophysiciens ou des scientifiques renommés, comme Hubert Reeves ou Alain Cirou, en association avec France 2, qui ont lancé l'événement.
Dans la région
  • Au stade de Trilport, avec le club Uranie, vendredi 5 et samedi 6 à 22 heures
Ailleurs
  • A Paris, c'est en haut de la Tour Montparnasse que tout se passe. Des conférences et des séances d'observation sont proposées au 59e étage à l'espace 56
  • Au Bourget, le musée de l'Aéronautique ouvre ses portes pour une nocturne exceptionnelle
La cité des Sciences et de l'Industrie peut également être un bon spot pour observer le ciel mais l'événement a été annulé.

 

Aujourd'hui, mardi 19 juillet, c'est, dans la région, la journée la plus chaude de la semaine et jusqu'à maintenant de la saison. On n'est pas encore habitué et il faut toujours se méfier des rayons du soleil, même si on trouve qu'ils sont bien agréables. Ne lésinez pas sur la crème solaire.

S'exposer aux rayons piquants et surtout brûlants du soleil, c'est courir après le cancer. On nous le répète assez. Et ce n'est sans doute pas sans raison. Le bon sens ne peut que nous faire réaliser que si notre peau est rouge et qu'on sent qu'elle chauffe, ce n'est pas bon. Mettons-nous notre main au-dessus de la flamme de la gazinière en attendant que la paume cloque ? Sous le soleil, c'est pareil et les enfants ne sont pas exempts d'attraper des coups de soleil. Alors méfiance et même s'ils râlent, tartinez-les aussi : bout du nez, front, dessus des oreilles et épaules s'ils vont se baigner. Partout s'ils jouent sur l'herbe en short.

Certains sont d'ailleurs plus sensibles que d'autres et les crèmes solaires avec leurs indices sont à adapter en fonction des types de peaux. Il est dans ce cas intéressant de connaître son phototype et... à vous de juger.

Phototype I Peau très claire avec des taches de rousseur / Cheveux blonds ou roux : ne bronze pas et a des coups de soleil systématiquement - IP* 60

Phototype II Peau très claire / Cheveux blonds ou châtains / Taches de rousseur naissantes avec le soleil : bronze difficilement et attrape souvent des coups de soleil - IP 40 et 60 sur les taches de rousseur

Phototype III Peau claire / Cheveux blonds ou châtains : bronze progressivement et a parfois des coups de soleil - IP 30 puis 20

Phototype IV
Peau mate / Cheveux châtains ou bruns : bronze bien et attrape peu de coups de soleil - IP 20 à 12
Phototype V
Peau foncée : bronze facilement et coups de soleil rares - IP 10 à 15
Phototype VI
Peau noire : jamais de coups de soleil - IP < 10
Evidemment les peaux claires réclament un indice plus élevé contre les rayons UV que les peaux foncées. Cependant, même les peaux foncées doivent être protégées. Les coups de soleil ne les épargneront pas. Elles auront juste un peu plus de temps pour être enduites de crème !

Pour une protection efficace, il est indispensable d'appliquer sa protection solaire sur une peau sèche, toutes les deux heures, et de la réappliquer après la baignade ou une quelconque activité sportive, plus particulièrement entre 10  et 16 heures, la période de la journée où le soleil est au plus haut et tape au plus fort

IP : Indice de protection.

Accompagnez votre week-end en musique, retrouvez la vidéo de notre sélection, le samedi.

Elle pourra vous donner la pêche, vous donner des frissons, vous émouvoir, peut-être vous faire pleurer, rappellera des souvenirs ou bien vous faire découvrir des événements qui ont eu lieu en unplugged, des duos inattendus dont vous n’aviez pas entendu parler, des concerts avec des milliers de spectateurs ou quelques notes en toute confidence, des reprises ou des originales… Avec des artistes mondialement connus ou moins célèbres, à coup sûr, elles éloigneront l’indifférence ! La surprise chaque samedi !

Accompagnez votre week-end en musique, retrouvez la vidéo de notre sélection, le samedi.

Elle pourra vous donner la pêche, vous donner des frissons, vous émouvoir, peut-être vous faire pleurer, rappellera des souvenirs ou bien vous faire découvrir des événements qui ont eu lieu en unplugged, des duos inattendus dont vous n’aviez pas entendu parler, des concerts avec des milliers de spectateurs ou quelques notes en toute confidence, des reprises ou des originales… Avec des artistes mondialement connus ou moins célèbres, à coup sûr, elles éloigneront l’indifférence ! La surprise chaque samedi !

Accompagnez votre week-end en musique, retrouvez la vidéo de notre sélection, le samedi.

Elle pourra vous donner la pêche, vous donner des frissons, vous émouvoir, peut-être vous faire pleurer, rappellera des souvenirs ou bien vous faire découvrir des événements qui ont eu lieu en unplugged, des duos inattendus dont vous n’aviez pas entendu parler, des concerts avec des milliers de spectateurs ou quelques notes en toute confidence, des reprises ou des originales… Avec des artistes mondialement connus ou moins célèbres, à coup sûr, elles éloigneront l’indifférence ! La surprise chaque samedi !

Accompagnez votre week-end en musique, retrouvez la vidéo de notre sélection, le samedi.

Elle pourra vous donner la pêche, vous donner des frissons, vous émouvoir, peut-être vous faire pleurer, rappellera des souvenirs ou bien vous faire découvrir des événements qui ont eu lieu en unplugged, des duos inattendus dont vous n’aviez pas entendu parler, des concerts avec des milliers de spectateurs ou quelques notes en toute confidence, des reprises ou des originales… Avec des artistes mondialement connus ou moins célèbres, à coup sûr, elles éloigneront l’indifférence ! La surprise chaque samedi !

Cinéma : Plus que quelques jours pour inscrire vos courts métrages à la compétition "Ça Tourne en Ile-de-France !"

Soutenu par la Région Ile-de-France, la DRAC Ile-de-France et la Mission Cinéma de la Ville de Paris, conçu, proposé et initié en 2014 par l‘équipe du festival international de courts métrages Paris Courts Devant, Ça tourne en Ile-de-France !, concours francilien de courts métrages, a pour vocation d’encourager, de révéler et de désenclaver la jeune création cinématographique de tous les territoires d’Ile-de-France.

Les critères d’éligibilité à la compétition sont les suivants : tous les courts métrages de 2015 ou 2016, d’une durée maximale de 26 minutes et ayant un lien fort avec la Région Ile-de-France.

Pour inscrire directement les films, c’est ici

courts métrages

Accompagnez votre week-end en musique, retrouvez la vidéo de notre sélection, le samedi.

Elle pourra vous donner la pêche, vous donner des frissons, vous émouvoir, peut-être vous faire pleurer, rappellera des souvenirs ou bien vous faire découvrir des événements qui ont eu lieu en unplugged, des duos inattendus dont vous n’aviez pas entendu parler, des concerts avec des milliers de spectateurs ou quelques notes en toute confidence, des reprises ou des originales… Avec des artistes mondialement connus ou moins célèbres, à coup sûr, elles éloigneront l’indifférence ! La surprise chaque samedi !

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.