De Saint-Jean

De Saint-Jean

Des stands très nombreux et des bénévoles éparpillés sur les bords de la Marne : les journées Alternatiba ont été comblées par un soleil radieux.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=oZ2U0ac3UJo&w=560&h=315]

Vendredi 25 septembre et samedi 26 septembre, les responsables du mouvement "Le village des alternatives Alternatiba", qui a pour objet la lutte contre le réchauffement du climat, étaient ravis : tel un complice discret, le soleil était au rendez-vous pour soutenir l'association. Des stands variés en lien avec les solutions alternatives ont accueilli les visiteurs : "Certains bénévoles nous suivent depuis plusieurs années et nous en accueillons aussi de nouveaux. Tous les stands encouragent à changer nos comportements et surtout à modifier facilement certaines habitudes du quotidien" explique Daniel Enselme, responsable de Vivre autrement à Marne et Gondoire.

Le stand de Dominique Marion proposait des salades gratuites : "Nos bénévoles ont récupéré des légumes invendus à l'AMAP (Association pour le maintien d'une agriculture paysanne) et sont en train de les éplucher et découper pour préparer différentes salades" explique-t-elle. Le groupe de musiciens Quinte et sens a égayé les bords de Marne au déjeuner et, pour clore la manifestation, les musiciens de Grains de phonie ont offert un concert à 17 heures.

 

[gallery type="rectangular" size="medium" ids="10465,10464,10602,10601,10600"]

 

Le spectacle d'hypnose de la troupe Xav Magic a accueilli 600 personnes. 20 % du public est monté sur scène ou a réagi aux ordres de l'équipe de Xavier, l'hypnotiseur.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=jXM2LnYz1-k&w=560&h=315]

Des sceptiques, des convaincus, des jeunes, des moins jeunes et des adeptes complètement sous l'emprise de la voix de Xavier se sont retrouvés samedi 26 septembre dans la salle Agora. La commune d'Othis a fait salle comble. "Le public a répondu présent : il faut avouer que le spectacle est impressionnant" déclare Bernard Corneille, maire d'Othis. "Au début, j'y croyais pas du tout. Puis, j'ai rencontré Xavier au cours d'une soirée privée et j'ai vu mes amis proches faire des choses incroyables. Maintenant, je viens à tous les spectacles !" raconte Kevin Louis.

Des techniques différentes d'hypnose, des thèmes variés, une musique adaptée : Xavier sait tout faire. L'un en perd sa voix, l'autre se met à parler chinois et martien couramment et un autre se met à adorer les serpents : le spectacle montre que l'hypnose permet de changer l'état de conscience, mais le sujet reste maître. "J'étais conscient et c'était plus fort que moi. Il fallait que j'obéisse à ce qu'on me disait de faire" avoue Florent qui, sous hypnose, a dansé toute la soirée collé-serré avec un autre garçon. "Tout le monde peut être hypnotisé, certains ont besoin de plus de temps et ne peuvent pas lâcher prise devant un public" conclut Xavier.

Contact Facebook : Xav magic ou XavMater Hypnoteam

[gallery type="rectangular" columns="2" size="large" ids="10457,10454,10452,10455,10456,10453"]

 

 

Alternatiba (voir l'annonce dans magjournal "Vivre autrement pour le climat" en cliquant ici) accueillera les choristes de Grains de Phonie. Ils donneront un concert gratuit à 16 h 30 au square Foucher de Careil, quai Saint-Père, à Lagny-sur-Marne pour clore la manifestation, samedi 25 septembre.

Le groupe vocal "Grains de phonie" a été créé en 2008 par Martine Gesson : "Au départ, nous étions un groupe d’une vingtaine de copains qui avaient juste envie de chanter pour le plaisir. Depuis l’arrivée de la nouvelle chef de chœur, Mylène Labadie, la chorale n’a cessé de grossir.  Nous sommes maintenant 60 choristes. Notre pianiste, Jimmy Prévost, nous accompagne à chaque concert. Il y a aussi un travail sur la voix et la mise en scène" explique l'un des choristes. "Nous chantons et mettons en scène un répertoire de chants polyphoniques harmonisés autour des grands noms de la chanson française contemporaine comme Jacques Brel, Barbara, Renaud… mais également des chanteurs plus actuels comme Juliette, Brigitte, Agnès Bihl, Clarika, Yves Jamait" conclut le groupe.

Contact : Martine Gesson, présidente au 06 08 14 67 68 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Groupe de choristes Groupe de choristes

 

Sur les bords de la Marne, vendredi et samedi prochains, les visiteurs seront invités à découvrir un film, des conférences, des ateliers, un concert gratuit et diverses solutions pour ralentir le réchauffement climatique.

"Le village des alternatives Alternatiba" est un événement en lien avec le dérèglement du climat. Il regroupe plusieurs associations et collectifs de citoyens qui proposent de "vivre et imaginer le futur autrement". Vendredi 25 septembre à partir de 19 heures, le public est invité à découvrir le film "Sous les pavés, la terre" au cinéma Le Cinq, suivi d'un buffet-débat sur la péniche Damami. Samedi 26 septembre de 11 à 18 heures, divers ateliers et stands seront proposés sur les bords de la Marne, à Lagny-sur-Marne : "Au niveau mondial, 1/4 de la nourriture produite est jetée sans être consommée. Après une visite à Alternatiba, il faut espérer que chaque citoyen change son mode de vie" raconte une bénévole de Vivre autrement en Marne et Gondoire. Le collectif de citoyens soutient des solutions alternatives dans plusieurs thèmes. Le mouvement est international : l'objectif est d'anticiper les conséquences néfastes des crises climatique, énergétique, alimentaire et économique. "A travers les conférences et les ateliers, nous voulons encourager le citoyen à privilégier le commerce local et de proximité, à échanger par le troc ses biens, à réparer au lieu de jeter, à recycler correctement, à cuisiner végétarien, à se déplacer à vélo..." conclut Michelle Welinski, bénévole.

La journée de samedi 26 septembre se terminera sur une note musicale : les visiteurs pourront assister à un concert gratuit offert par les bénévoles de Alternatiba et les choristes de Grains de Phonie. 60 chanteurs, un répertoire varié allant de Brel à Juliette : concert à 16 h 30 au square Foucher de Careil quai Saint-Père à Lagny-sur-Marne (pour plus de détails : voir article "Concert gratuit").

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.collectifvamg.com

Facebook : Alternatiba en Marne et Gondoire

 

Vidéo

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=kTs3habkImk&w=560&h=315]

 

Photo

[gallery type="rectangular" columns="2" size="large" ids="10381,10380,10240"]

Les pompiers de Lagny-sur-Marne se sont rendus dans les Hauts-de-Lagny pour éteindre un début de feu dans la cheminée d'un pavillon, dimanche 20 septembre à 20 h 30. Les soldats du feu expliquent : "C'est le problème habituel de feu de cheminée. Les gens rallument leur cheminée après plusieurs mois, sans l'avoir ramonée, et c'est un incident courant pour cette période... Le feu a été rapidement maîtrisé, il n'y a rien à signaler" explique le responsable de l'intervention. Durant plus d'une heure, la rue a été bloquée et les riverains ont pu assister au déploiement des grands tuyaux rouges et de la grande échelle jusqu'à la cheminée : "Les pompiers ont dû travailler dans le noir, éclairés par une grande lampe sur pied qui m'a rappelé les outils de mesure des géomètres. Heureusement, il ne s'est rien passé de grave" explique un voisin.

Vidéo

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=FfUBjsbdUiU&w=560&h=315]

Galerie photo

[gallery type="rectangular" columns="2" size="medium" ids="10229,10228,10226"]

L'université inter-âge (UIA) Yvon Nique, à Chelles, a présenté le programme des conférences pour la saison 2015-2016.

Samedi 19 septembre, les adhérents ont découvert les thèmes des 60 conférences qui sont prévues de septembre 2015 à juin 2016. Brice Rabaste, le maire, a déclaré : "La saison s'annonce bien car les chiffres des inscriptions sont en progression : l'Université inter-âge compte déjà 400 inscrits. Des conférences, des sorties avec pour fil rouge le thème de la femme, mais également cinq conférences sur la Grande Guerre".

Echanges culturels et savoir

Depuis 11 ans, l'UIA est un espace d'échanges culturels et de savoirs qui propose à ses 660 adhérents des conférences, des cycles de cours (allant des hiéroglyphes égyptiens aux langues étrangères), des sorties culturelles, des débats, du ciné-club et des stages (prévention routière, informatique, atelier culinaire, gymnastique cérébrale ...).

 

Vidéo

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=oEnoj2bjQQ4&w=560&h=315]

 

Galerie photos

[gallery type="rectangular" size="large" ids="10121,10116,10118"]

 

Les petits chalets façon western étaient une nouveauté pour la 8e édition de Cuisines en fête à Moussy-le-Neuf. Samedi 19 septembre, le village s'est animé une fois de plus et trois chefs cuisiniers bénévoles ont chacun préparé trois entrées, trois plats et trois desserts à faire déguster aux visiteurs. Jean-Marc Sarda, Philippe Lemaire et Romain Chalvidal, les chefs, aidés par Betty Joséphine, du comité des fêtes, ainsi que par l'équipe municipale, ont tenu les ateliers de cuisine et ont accueilli les visiteurs durant la journée. "Le dessert que j'ai préféré : l'orange gratinée accompagnée de sa purée de patate douce et décorée de mini chamallows" raconte un visiteur.

En effet, le plat typiquement américain s'accordait avec le thème du far-west. Nos voisins d'outre-Atlantique ont pour coutume de préparer la patate douce pour leur fête traditionnelle de Thanksgiving. En général, le plat de purée est recouvert de chamallows (dits marshmallows dans le texte) et est gratiné au four. Ils se sert en accompagnement du plat principal, le plus souvent de la dinde rôtie...

"Cette année, nous avons installé des chalets : le chalet Bank encaisse et le Ranch ravitaille les convives. Cette touche western plaît beaucoup" raconte Brigitte Le Garnec.

Cuisines en fête est devenu un rendez-vous attendu pour les habitants de Moussy-le-Neuf : "Au début, il s'agissait de se retrouver autour de petits plats mitonnés par les habitants et les associations. Puis en 2010, Betty Joséphine, initiatrice de l'événement y compris de la nouvelle version, a ajouté l'ingrédient qui en fait dorénavant son succès : les chefs cuistots qui concoctent des plats originaux au sein d'ateliers mis en place pour les habitants" explique Bernard Rigault, le maire.

 

Vidéo

 

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=9iX6cB6u88s&w=560&h=315]

 

Galerie photos

[gallery type="slideshow" columns="2" size="large" ids="10110,10109,10107,10106,10108,10105,10104,10103,10101,10100,10099"]

Les convives ont été nombreux, samedi 19 septembre, à venir partager le repas de spécialités portugaises et à danser sur les airs typiques. La soirée au Mesnil-Amelot était organisée par le comité des fêtes soutenu par les bénévoles du village.

Si le Portugal a été mis à l'honneur ce soir-là, c'est que la municipalité souhaiterait établir un jumelage avec une ville portugaise. "Nous avons commencé à chercher une ville qui nous corresponde en bordure de l'Atlantique. Pour l'instant, nous n'avons pas encore trouvé. Il faut qu'elle soit notre équivalent, avec un nombre d'habitants similaire" indique la mairie.

Samedi, l'ambiance a - une fois de plus - montré que les deux peuples sont faits pour s'entendre. Le Mesnil compte un bon nombre d'administrés portugais. D'autres avaient également fait le déplacement depuis les communes voisines.

La vidéo : 

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=G_9tXn4VfEM&w=560&h=315]

Le diaporama :

[gallery type="slideshow" size="large" ids="18920,18923,18924,18926,18925,18922,18928"]

 

 

Les médecins, infirmières et éducateurs du service pédiatrie de l'hôpital Robert Ballanger* ont fêté les 10 ans de collaboration avec le club Rotary de Villepinte Expositions. A cette occasion, mercredi 16 septembre, le pôle femme/enfant a présenté le projet Papillon : une idée novatrice d'éveil des sens du jeune malade.

Le partenariat avait commencé en 2005 lors d'une rencontre entre Anne Bernier, cadre santé au pôle femme-enfant, et Chantal Pothier, alors présidente du Rotary club de Villepinte Expositions : "A l'époque, les parents ne pouvaient pas rester auprès de l'enfant pendant la nuit. L'impact sur l'enfant était conséquent surtout lorsque l'hospitalisation était longue ; mais difficile de justifier cette idée au Ministère. C'est alors que le Rotary nous a offert des fauteuils afin que l'un des parents puisse passer la nuit auprès de son enfant. L'idée a fait son chemin puisque, depuis, chaque chambre est équipée" explique l'équipe soignante.

Anne Bernier raconte : "Les années suivantes, le Rotary a participé à l'achat d'ordinateurs pour le pôle femme-enfant, a offert des appareils photos pour le service des grands prématurés, des tablettes pour occuper les enfants avant une intervention chirurgicale... puis cette année, le club a offert une télévision pour la salle de repos des adolescents". Une rotarienne explique : "Quand le club a offert les appareils photos en 2013, j'ai appris que les enfants qui étaient nés prématurés reprochaient, consciemment ou inconsciemment, à leurs parents de ne pas s'être occupés d'eux quand ils étaient dans l'incubateur. Ce qui était faux, d'où l'idée des appareils photos afin que les parents puissent se photographier pendant la manipulation très minutieuse du jeune prématuré. On a vu des photos impressionnantes, de parents en train de changer la couche d'un prématuré à travers des machines par exemple".

Un projet novateur de thérapies sensorielles

Le service femme-enfant de l'hôpital Robert Ballanger a toujours œuvré pour que les nourrissons et enfants soignés dans ses locaux ne souffrent pas, physiquement ou psychiquement. Offrir des tablettes afin de détourner l'attention du jeune enfant et lui éviter une prise de calmant, installer une aire de jeux avec livres, jouets et télévision pour occuper son esprit font partie de la démarche de prise en charge de la douleur.

Anne Bernier explique : "La thérapie sensorielle s'appuie sur l'hypnothérapie. Il s'agit d'une approche non médicamenteuse utilisant la stimulation des sept principaux sens : la vision, l'ouïe, le goût, l'odorat, le toucher, la proprioception et le sens vestibulaire ou équilibre. Cette thérapie nécessite l'utilisation d'espaces et de matériels spécifiques pour explorer les sens : dedans, dehors, la maladie, la santé, moi et les autres... Nous avons déjà obtenu, en 2015, le financement d'un premier projet de thérapie sensorielle grâce à la fondation Pièces jaunes. Nous recherchons maintenant un financement pour créer un parcours sensoriel afin d'aider l'enfant à réinvestir son corps douloureux et lever les inhibitions dues au manque de stimulations que peut subir l'enfant suite à des crises de douleur".

Le projet Papillon proposé par le pôle femme/enfant consiste à "construire un parcours sensori-moteur" autrement dit un jardin agrémenté d'équipements destinés à stimuler les sens : carillons, jeux d'eau, plantes odorantes, plantes aux feuillages duveteux ou rugueux, parcours pieds nus sur galets, sable, écorces : "Ce parcours permettra aux professionnels de travailler avec l'enfant le rapport à son corps et à ses perceptions" concluent les éducateurs chargés du projet.

*Le centre hospitalier Robert Ballanger, intercommunal et est situé à Aulnay-sous-Bois. Ses territoires de santé s'étendent sur Villepinte, Aulnay, Sevran, Tremblay-en-France et Le Blanc-Mesnil en Seine-Saint-Denis et Mitry-Mory, Villeparisis et Mauregard en Seine-et-Marne.

Vidéo

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=yV7tFK9mj-0&w=560&h=315]

 

Galerie photos

 

[gallery type="slideshow" columns="2" size="large" ids="9722,9719,9718,9720,9723,9724"]

 

 

Tassé ?... Oui, c'est bien ça, un soufflé "tassé". Pas terrible de prime abord : par essence, un soufflé est gonflé, levé, aérien... Cette fois, s'il est tassé c'est parce que c'est sa présentation qui diffère... Là, vous commencez à vous douter... qu'il est servi dans des tasses.

Si vous avez de belle tasses un peu bombées, avec de jolies couleurs et, le principal, qui vont au four, vous mettrez la préparation du soufflé à cuire dedans et servirez tel que.

La recette 

Pour six personnes, il vous faut 100 g de chocolat noir, 3 cuillerées à soupe de fécule de maïs, 60 g de sucre en poudre, 25 cl de lait, 50 g de beurre, 5 blancs d'œuf, 3 jaunes d'œuf et 3 cuillerées à soupe de Grand Marnier.

Préchauffez votre four à 190° (thermostat 6 ou 7). Cassez le chocolat en morceaux et faites-le fondre dans une casserole au bain-marie en le remuant. L'important est qu'il ne brûle pas : il prendrait alors un goût amer. Une fois le chocolat bien fondu, arrêtez le feu et laissez en attente dans la casserole.

Délayez la fécule dans un peu de lait froid. Elle sera ainsi plus facile à mélanger avec le reste de lait. Versez fécule et lait dans une casserole, ajoutez la moitié du sucre et portez à ébullition douce. Laissez bouillir 1 minute. Ajoutez ensuite le chocolat fondu, le Grand Marnier et 30 g de beurre en petits morceaux. Mélangez bien et laissez tiédir.

Vous allez maintenant battre les blancs d'œufs en neige en ajoutant une pincée de sel et le reste du sucre au moment où ils commenceront à monter.

Une fois cette opération terminée, ajoutez les jaunes un par un dans la préparation au chocolat. Mélangez bien et incorporez les blancs en neige. Comme vous devez le savoir, l'incorporation des blancs doit être délicate. Faites-la avec une spatule en bois ou en plastique qui sera plus douce qu'une cuillère en métal, tout en soulevant la masse que constitue la préparation. Faites un geste "d'enrobage" en tournant le poignet. Et c'est là que vous allez répartir le mélange dans les tasses - taille ramequin - que vous aurez choisies et dont vous aurez beurré l'intérieur. Si vous n'avez pas de tasses allant au four, ça sera ramequins !

Faites cuire au four pendant 20 à 25 minutes. Evidemment, les soufflés doivent être bien gonflés. Vous pouvez saupoudrer un peu de sucre glace sur le dessus. Servez aussitôt, avant qu'ils ne se tassent...

 

 

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.