De Saint-Jean

De Saint-Jean

Les cérémonies du 11 novembre revêtent dorénavant un caractère tout particulier à Meaux. Depuis 2011, Grande Guerre rime avec le musée qui lui est dédié et qui a été inauguré évidemment le 11 novembre de cette année-là.

Mercredi, le 11 novembre, le maire, Jean-François Copé, les élus et de nombreux habitants se sont rassemblés devant la mairie et se sont acheminés en cortège jusqu'au monument aux morts. Le maire a prononcé son discours, rappelant les terribles combats de guerre de 14. Il a également indiqué : "Le musée de la Grande Guerre, depuis son ouverture, a accueilli 450 000 visiteurs".

Comme à chaque commémoration de l'armistice, l'accès aux collections du musée était gratuit toute la journée. En outre cette année, pour les 4 ans du musée, le pass annuel ( à 27 €) permet d'inviter trois personnes de son choix. L'opération durera jusqu'au 3 janvier 2016.

[gallery size="large" ids="13252,13253,13254,13266,13267,13255,13251,13265,13264,13263,13262,13260,13259,13257,13258,13256,13261"]

Photos Marie-Cécile Meyer

 

 

 

SORTIR -

Jusqu'au dimanche 15 novembre, Mitry-Mory accueille, salle Jean-Vilar, l’exposition annuelle d’accessoires, réalisée par les stagiaires du Centre de formation professionnelle aux techniques du spectacle (CFPTS), intitulée Robotech.

"Nous sommes dans le futur. Les robots sont partout. Dans cette galaxie, certaines planètes ne sont pas très riches et les populations doivent souvent se contenter de robots d’occasion. C’est pourquoi les commerces comme celui de Bra’hafatt sont parfois florissants : il rachète, plus ou moins légalement, des stocks de vieux robots et droïdes, les démonte, les répare et les revend, souvent sans garantie !"

Une exposition qui surprendra petits et grands par la qualité du travail engagé par les accessoiristes du CFPTS qui n’ont qu’une seule idée en tête : transformer la réalité ! À noter que le jeudi et vendredi, des scolaires de la ville de Mitry-Mory ainsi que des enfants inscrits aux Temps d’activités périscolaires pourront découvrir cette exposition et apprendre quelques ficelles des métiers du spectacle. Le CFPTS de Bagnolet (Seine-Saint-Denis) est un organisme de formation à destination des personnels techniques du spectacle vivant. Association conventionnée par le ministère de la Culture et de la Communication, le CFPTS s’inscrit dans le champ de la formation continue et propose plus de 90 stages et formations par an. Salle Jean-Vilar, avenue Jean-Baptiste Clément - entrée gratuite. Horaires d’ouverture au public : vendredi 13 novembre, de 17 à 19 heures -  samedi 14, de 14 à 19 heures - dimanche 15, de 14 à 18 heures.

Accompagnez votre week-end en musique, retrouvez la vidéo de notre sélection, le samedi.

Elle pourra vous donner la pêche, vous donner des frissons, vous émouvoir, peut-être vous faire pleurer, rappellera des souvenirs ou bien vous faire découvrir des événements qui ont eu lieu en unplugged, des duos inattendus dont vous n'aviez pas entendu parler, des concerts avec des milliers de spectateurs ou quelques notes en toute confidence, des reprises ou des originales... Avec des artistes mondialement connus ou moins célèbres, à coup sûr, elles éloigneront l'indifférence ! La surprise chaque samedi !

Et on continue par la seconde d'une longue série. C'était il n'y a pas si longtemps, en 2009 :

Accompagnez votre week-end en musique, retrouvez la vidéo de notre sélection, le samedi.

Elle pourra vous donner la pêche, vous donner des frissons, vous émouvoir, peut-être vous faire pleurer, rappellera des souvenirs ou bien vous faire découvrir des événements qui ont eu lieu en unplugged, des duos inattendus dont vous n'aviez pas entendu parler, des concerts avec des milliers de spectateurs ou quelques notes en toute confidence... Avec des artistes mondialement connus ou moins célèbres, à coup sûr, elles éloigneront l'indifférence ! La surprise chaque week-end !

Et on commence par la première d'une longue série. C'était il n'y a pas si longtemps, en 2012 :

EN NOVEMBRE

 
 enfants  Charny - Othis  Serris
 Mitry

Décembre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DECO  - Toutes les occasions sont bonnes pour faire la fête et rigoler. Laissez vous gagner par l'ambiance d'Halloween avec quelques idées déco simplissimes. Ça égaye la maison et ça occupe les enfants ! C'est que les vacances ne sont pas encore finies...

Idée 1

Prenez des tubes en carton de rouleaux de papier toilette. Vous en aurez bien quelques-uns qui jonchent le sol des toilettes que les têtes en l'air auront oublié de jeter. Découpez-y des yeux genre de chat, de chèvre... Placez dedans des bâtons luminescents (quelques euros en magasin) qui s'allument quand on les tord. Fixez avec du ruban adhésif et placez-les dans un coin sombre...

Idée 2

Découper dans du carton que vous aurez peint en noir, ou bien dans un papier assez rigide, les formes du jour : chauves-souris, fantômes, araignées... et fixez-les sur un abat-jour. Attention de ne pas les mettre directement sur une lampe, ça pourrait prendre feu !chauve souris modèle

Idée 3

Faîtes des traces de sang sur les miroirs. Un peu de colorants alimentaires rouge et bleu feront l'affaire, mélangés à du blanc d'œuf ou à défaut du ketchup. Pour un tantinet de réalisme, vous pouvez imprimer des empreintes de mains avec traînées vers le bas. Effet redoutable !

Traces de sang sur miroir

Idée 4

La classique citrouille, ou Jack o lantern (si vous avez vu notre post Facebook, vous savez déjà ce que c'est !). Celle-ci n'est pas la plus facile car il faut évider la citrouille, mais elle est bien traditionnelle. Découpez le haut avec la queue, comme un chapeau et videz la citrouille par là. Faites lui des yeux en enlevant des parties de l'écorce, une bouche avec une seule dent, ou plusieurs, selon votre courage à la découpe. Vous pouvez également adopter d'autres formes comme un chat, une lune...

A placer le soir à l'extérieur avec une bougie allumée à l'intérieur (de la citrouille).citrouille

Idée 5

Il y a aussi la non moins classique mais efficace toile d'araignée, avec son araignée. Là, il vous faudra aller chercher un peu de matériel en magasin, ne serait-ce que l'araignée... et peut-être même la toile, sauf si vous avez prévu deux mois à l'avance et n'avez pas fait le ménage... Etirez bien le tissu pour la toile d'un objet à l'autre dans le salon ou dans l'entrée ou bien sur le balcon ou encore la rambarde de l'escalier.

Idée 6

Le coup du bocal. Celle-ci fera dresser les cheveux sur la tête de vos convives, si vous en avez. Prenez un grand bocal en verre qui ferme. Glissez-y une photo imprimée d'une personne que vous ne portez pas forcément dans votre cœur ou alors qui fait preuve d'un humour à toute épreuve... Il faudra que le papier soit tout de même assez robuste. Remplissez le bocal d'eau. Vous pouvez ajouter une goutte de colorant jaune. A défaut de photo, vous pouvez mettre un masque de visage que vous aurez acheté au retrouvé dans les vieux déguisements. A côté, placez un second bocal dans lequel vous aurez mis quelques têtes et miettes de chou-fleur qui ressembleront à un cerveau, peut-être avec une vieille pomme blette et un ou deux morceaux de bacon. Ajoutez l'eau à ras bord et un petit peu de colorant alimentaire bleu ou vert (pour un effet verdâtre).

Amusez-vous !

 

Le conseil d’administration du Secours Catholique vient de nommer Laurent Lurton au poste de délégué départemental de Seine-et-Marne. Il succède à Jean-Luc Pichon qui rejoint le département « projets France » du siège national de l’association. Après des études littéraires à la Sorbonne et à l’Institut Catholique de Paris, Laurent Lurton, a exercé dans le domaine de l’économie sociale et solidaire, d’abord à la Croix-Rouge et au Centre national de la transfusion sanguine puis comme directeur administratif d’une association qui vient en aide aux enfants en difficulté scolaire. En 2003, il devient secrétaire général de la Fédération nationale de l’ACE (anciennement Cœurs vaillants et Ames vaillantes) puis délégué général de l’Action catholique des milieux indépendants en 2008. C’est en 2011 que Laurent Lurton rejoint le Secours Catholique. Il est alors nommé délégué départemental de l’Essonne. Il impulse plusieurs projets pour l’accompagnement des étrangers, des demandeurs d’emploi. Il met en place le réseau « Young Caritas Essonne » qui rassemble des jeunes mobilisés pour réaliser des actions de solidarité. Le Secours Catholique de Seine-et-Marne, fort de ses 700 bénévoles - regroupés en 35 équipes - et de ses huit salariés, est engagé dans une dynamique visant à favoriser la participation des 13 000 personnes qu’il rencontre chaque année. L’association est en effet convaincue que les personnes en situation de précarité peuvent contribuer à la construction d’une société où chacun a une place pleine et entière.

En anglais, stamping signifie "tampon". Il s'agira donc ici d'expliquer comment s'y prendre pour décorer les ongles de motifs choisis, la technique se rapprochant de la méthode du pochoir et du tampon encreur. Pour vous aider dans vos débuts, Nail Art Boutique propose ses conseils, ci-dessous et une vidéo sur ce lien.

Le matériel nécessaire

- Un tampon et son racloir en plastique. Il existe des racloirs en fer, mais à force ils vont rayer la plaque de stamping et le but est de ne pas créer un nouveau motif sur sa plaque.

- Une plaque de stamping. Il existe énormément de modèles, cela peut être de la plaque ronde, à la plaque XXL qui contient plus de 200 motifs contre 7 environ pour une petite plaque ronde.

- Des vernis spécialement conçus pour le stamping. Ils sont plus opaques et plus pigmentés que les vernis classiques. C'est important car on ne va finalement pas garder beaucoup de vernis pour créer sa décoration. Konad est une marque de référence mais il existe aussi les vernis Stamp de la marque Laura Clauvi qui fonctionnent à merveille et sont un peu moins chers. Le seul hic chez Laura Clauvi c'est qu'ils ne proposent pas des couleurs très travaillées contrairement à Konad.

- Et enfin pour bien finir sa déco, il faut utiliser un Top coat. C'est un vernis transparent un peu épais qui va protéger le stamping et faire briller vos ongles.

Comment s'y prendre  

Appliquez une base à votre ongle, laissez sécher. Appliquez un vernis de la couleur de votre choix et laissez sécher. Et maintenant on attaque le stamping ! Appliquez du vernis spécial stamping sur le motif de la plaque de votre choix, râclez immédiatement une fois et munissez vous de votre tampon. Faites un mouvement de bascule de gauche vers la droite ou inverse pour que votre tampon récupére le design. Pendant ce mouvement de bascule il n'est pas nécessaire de trop appuyer, il faut le faire le plus naturellement possible. Ensuite, avec le tampon, faites à nouveau ce mouvement de bascule sur votre ongle. Ça y est ! Le dessin est sur votre ongle.

Il est important d'avoir des gestes doux et rapides car il n'y a pas beaucoup de matière (vernis) et donc le résultat sèche rapidement.

S'il vous vient l'idée de profiter de la terrasse ou du balcon en même temps que vous décorez vos ongles, oubliez ! L'air fait sécher trop vite le vernis et donne des résultats catastrophiques.

Pendant l'application du top coat, attention de ne pas appuyer sur votre ongle avec le pinceau et ne passez qu'une seule fois à l'endroit où se trouve votre dessin, sinon c'est la bavure assurée !

H&M annonce l’arrivée d’un nouveau concept de produits de beauté. En magasin dès cet automne, le concept proposera une ligne complète de maquillage, de produits de soin pour le corps et les cheveux, ainsi que des accessoires de beauté. Très mode, la ligne offrira une sélection de produits de maquillage pour tous les looks, évoluant au fil des idées et des couleurs tendance de la saison. Ces articles seront disponibles dans plus de 900 magasins à travers le monde, ainsi qu’en ligne sur le site hm.com.

Le maquillage est plus important que jamais dans la création d’un style personnel, que le look soit naturel, classique ou avant-gardiste. Dans les magasins, un merchandising dédié sera développé pour ces produits de beauté, afin de permettre aux clientes de jouer avec les tendances et de créer leur propre style.

« Nous sommes très heureux de développer la cosmétique chez H&M. C’est l’opportunité d’être inventif, créatif et de s’amuser avec la mode et les couleurs », confie Sara Wallander, concept designer H&M Beauty.

Lors du lancement, plus de 700 produits de maquillage et de soins seront proposés dans un packaging spécialement travaillé et conçu par les équipes de designers H&M Beauty, et chaque saison, quelques nouveautés seront développées en édition limitée. Cette ligne, qui remplacera les produits de beauté existants chez H&M, comprendra également deux lignes supplémentaires : une ligne de beauté premium, ainsi qu’une ligne Conscious proposant des produits durables agréés par Ecocert.

Caméra image Philippe Robquin présente la brieflette

 

 

Philippe Robquin a 63 ans. Marié, 4 enfants, il gère le restaurant Le Lauréat à Meaux et cuisine des mets, à la demande "si le cœur en dit aux clients : « Je suis un passionnel ! C’est l’inspiration qui me guide même si parfois, je crois inventer des plats et je m’aperçois qu’ils existaient déjà dans l’ancien temps ! J’oriente toujours mes mets autour des produits du terroir et je défends plus particulièrement le Brie de Meaux » confie le restaurateur. Ses recettes sont ainsi empreintes d’une touche locale : feuilletés de Brie, sauté de veau à la moutarde de Meaux, Brieflette (variante de la tartiflette à base de Brie de Meaux, champagne, lardons et pomme de terre). "C'est un restaurant traditionnel où le chef vient discuter avec les clients pour présenter ses recettes originales centrées sur le terroir meldois. J'aime bien son feuilleté croustillant fourré au brie fondu et servi avec une salade. Le goût est étonnamment fin. Avec Philippe, ça vaut le coup de sortir des sentiers battus, alors je choisis plutôt les spécialités du chef" raconte une cliente.

"La cuisine me trotte dans la tête depuis tout petit"

Philippe Robquin aime conter l’histoire du Lauréat à tous ses clients : « J’ai commencé dans le monde du ski et du tennis. Ma boutique d’import était au sommet de la pyramide : j’ai travaillé avec les plus grands comme Henri Leconte, le tennisman et Arthur H. Suite à un accident, j'ai dû arrêter le sport et je suis revenu à mes premières amours : la cuisine et la restauration. Le restaurant existait déjà en 1789 et quand je l'ai repris en 1994, les locaux étaient dans un état lamentable  » commente Philippe Robquin. Sa femme étant architecte d’intérieur, le duo a mis en place un décor typique pour les amoureux de la cuisine française. Il n’hésite jamais à décrire les plats proposés, expliquer les recettes, vanter les astuces maison qui ont fait le succès du restaurant.

Philippe Robquin cuisiné à la mode "portrait chinois"

Si vous étiez une couleur ?

J’hésite : le rouge ou le bleu car la vie ne m’a pas épargné et j’ai appris à me défendre.

Si vous étiez un animal ?

Le cheval car c’est ma deuxième passion (la première étant la cuisine).

Si vous étiez une fleur ?

Le myosotis car c’est une fleur légère, petite et que mon père adorait.

[gallery type="square" size="medium" ids="1919,1918,1921,1917"]

 

 

 

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.