De Saint-Jean

De Saint-Jean

CUISINE -

Un vin chaud... monsieur Duce ?... Tout le monde connaît le célèbre passage dans le film "Les Bronzés font du ski". Eh bien aujourd'hui nous vous proposons la recette du vin chaud.

Le vin chaud, dans la mesure du possible, se fait avec un bon vin, pas une piquette. Il doit s'en dégager les arômes fruités du raisin et des épices... Choisissez un vin rouge de 11 ou 12°. Dans une casserole en émail ou acier inoxydable (pas de métal risquant de d'oxyder), faîtes chauffer 1,5 litre de vin sans laisser bouillir. Il sera à point quand vous verrez une mousse se former à la surface du liquide. Sucrez avec du sucre roux, parfumez avec deux bâtons de cannelle, une pointe de couteau de noix de muscade que vous aurez râpée, deux clous de girofle, deux étoiles de badiane - appelé aussi anis étoilé -  un zeste de citron ou d'orange, un morceau de gingembre émincé. Il est préférable d'éviter les aromates en poudre qui troublent le vin. Mélangez tous les ingrédients et laissez frémir très doucement pendant cinq minutes. Filtrez et dégustez aussitôt prêt. Le vin chaud se boit... bien chaud, servi dans des verres. Disposez une rondelle d'orange à cheval sur chaque verre.

Il existe dans le commerce des préparations spéciales vin chaud que vous pouvez acheter pour parfumer votre vin. Etant donné que le vin perd son alcool en cuisant, certains en ajoutent pour donner un peu de punch à leur boisson. En général, ils y ajoutent un alcool fort genre eau de vie.

On peut aussi utiliser du vin blanc à la place du vin rouge, du moment qu'il est doux.

Attention, l'abus d'alcool est dangereux pour la santé et pensez à ne pas prendre le volant.

Vous pouvez proposer une version pour les enfants : le jus d'orange chaud en mélangeant un litre de jus d'orange, un grand verre d'eau, 60 g de miel, un bâton de cannelle, une étoile d'anis et un citron (non traité après récolte). Coupez le citron en rondelles en gardant la peau. Dans une casserole, faites frémir l'eau avec la cannelle, l'anis, le miel et le citron. Ajoutez le jus d'orange et chauffez doucement sans faire bouillir. Avant de servir, récupérez tout ce qui flotte. Le citron peut servir à décorer les verres ou les tasses, selon la façon dont vous servirez la boisson.

JARDIN -

La cendre de bois peut être utilisée pour enrichir le sol du jardin, au printemps. Cependant, il est important de ne pas contaminer les plantes en apportant des substances toxiques par le biais des cendres.

Il faudra donc faire vos feux de bois, qu'ils soient dans une cheminée à la maison ou bien au grand air, avec du bois non peint et non traité. Vous n'y mettrez pas non plus de plastiques. La cendre de bois, c'est du bois réduit en cendre.
Mode d'emploi
Lorsque le feu a bien refroidi, ramassez les cendres. Passez-les au tamis afin d'éliminer les plus gros morceaux  que constituent les restes de bois mal consummé, le charbon... qui ne pourraient être assimilés par les plantes.

Si vous ne l'utilisez pas tout de suite, stockez votre cendre dans un endroit bien sec. Si elle n'est pas à l'abri de l'humidité, vous risquez de retrouver un tas aggloméré qui sera difficilement épandable. Saupoudrez-en au pied des massifs et grattez le sol légèrement pour un enfouissement superficiel.

Les cendres ne sont pas extrêmement riches. En fait, leur teneur en sels minéraux dépend du bois qui a été brûlé. Elles contiennent du calcium, du phosphore (P), du magnésium et de la potasse (K), dans des états plus ou moins solubles.

Attention, à cause de la présence de calcium, il est préférable de ne pas employer la cendre sur les massifs de plantes de terre de bruyère.

La cendre est aussi bien utile pour empêcher les limaces et escargots de venir grignoter vos plantes. Il suffit de l'épandre en cercle autour de chaque pied et elle constituera un vrai barrage. Evidemment, il faut renouveler l'opération après la pluie et par temps sec.

L’armée de l’air recrute 2 300 jeunes en 2016. Les conseillers Air du CIRFA de Meaux ainsi que de Melun restent mobilisés.

Alors que ses publicités sont à l’écran, l’armée de l’air rappelle ses objectifs de recrutement pour 2016. Dans un contexte particulièrement exigeant, entre opérations en cours (Chammal, Barkhane, Sangaris) et montée en puissance de nouvelles flottes (drones, A400M, MRTT), l’armée de l’air poursuit une politique ambitieuse sur le terrain de l’emploi qui devrait être confirmée en 2017 : dans toute la France, plus de 2 000 opportunités, accessibles du niveau 3e à Bac+5, avec ou sans expérience professionnelle, sont proposées dans plus de 50 métiers.
Les filières qui recrutent
Outre le personnel navigant (pilotes et navigateurs), les besoins sont particulièrement prégnants dans les métiers de la protection-défense, de la maintenance aéronautique, des systèmes d’information et de communication (SIC) et télécommunications, de l’informatique, de la cyberdéfense et du renseignement.

La majeure partie des spécialités sont accessibles avec un bac, y compris celle de pilote. L’essentiel des recrutements se fait entre 17 et 25 ans (dès 16 ans pour les élèves techniciens et jusqu’à 30 ans pour les officiers sous contrat du personnel non navigant - OSC PNN).

Le bureau Air mobilisé auprès des jeunes
L’équipe des trois conseillers du bureau Air (Meaux et Melun) est à la disposition des jeunes (et parfois de leurs parents) pour les informer sur les métiers, formations et carrières proposés par l’armée de l’air, répondre à leurs questions sur les spécificités d’un engagement militaire et les accompagner tout au long de leurs démarches de candidature le cas échéant. En 2015, le bureau Air de Melun/Meaux a reçu 889 jeunes et suivi 175 candidats ; 62 jeunes de la région ont rejoint l’armée de l’air.

Le bureau Air de Meaux et de Melun ouvre ses portes mais travaille aussi beaucoup « hors les murs », en étroite collaboration avec ses partenaires locaux (académie, mission locale, Pôle Emploi…). En 2015, il a réalisé 110 présentations en milieu scolaire et participé à 37 événements (salons, forums…). Le calendrier 2016 ne désemplit pas depuis janvier.

Les métiers de l'armée de l'air ici

CIRFA de Melun/Meaux - Bureau Air, 161 Rue Gaston Monnerville 77100 Meaux et rue Claude-Bernard, 77000 La Rochette

Accueil sur rendz-vous : du lundi au jeudi 8 h 30 - 11 h 30, 13 heures - 17 h 30 | vendredi 8 h 30 - 11 h 30, 13 heures - 15 h 30 | 2e et 4e samedi de chaque mois 8 h 30 - 12 heures (sauf vacances scolaires pour le samedi)

Tél. : 01 60 65 89 64 | E-Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Accompagnez votre week-end en musique, retrouvez la vidéo de notre sélection, le samedi.

Elle pourra vous donner la pêche, vous donner des frissons, vous émouvoir, peut-être vous faire pleurer, rappellera des souvenirs ou bien vous faire découvrir des événements qui ont eu lieu en unplugged, des duos inattendus dont vous n'aviez pas entendu parler, des concerts avec des milliers de spectateurs ou quelques notes en toute confidence, des reprises ou des originales... Avec des artistes mondialement connus ou moins célèbres, à coup sûr, elles éloigneront l'indifférence ! La surprise chaque samedi !

C'était en 2015 mais la chanson date de 1966 :

JARDIN -

En ce moment, vous l'aurez remarqué, la terre est loin d'être gelée. Aussi, au potager, vous pouvez planter les échalotes.

C'est un légume condimentaire indissociable de la gastronomie française. L'échalote est le bulbe le plus simple à cultiver. On peut laisser une place de choix dans le potager à cette cousine de l'oignon, de l'ail, de la ciboulette et du poireau.

L'échalote traditionnelle se plante, même si récemment des variétés hybrides à semer ont fait leur apparition. Il faut enfoncer les caïeux en terre, pointe vers le haut, sur les deux-tiers de leur hauteur. Espacez-les de 15 à 20 cm sur des rangs eux-mêmes distants d'au moins 25 cm. Au bout d’un mois, les feuilles commenceront à se développer et le caïeu va alors donner naissance à d’autres bulbes. L'échalote grise se plante d'octobre à janvier et de février à mars pour les autres. Ce sont ces dernières qui nous intéressent puisque après-demain nous serons en février.

L'échalote ne demande et ne supporte aucun apport de fumure. Comme elle craint l'eau stagnante, binez plutôt que d'arroser. En cas de sécheresse prolongée, effectuez un seul arrosage au moment de la formation des bulbes. Evidemment ce ne sera pas le cas ces jours-ci mais vu que la récolte devra se faire entre fin juin en début août. Mais d'ici là, vous pourriez avoir à faire face à quelques besoin en eau de la part de vos échalotes. Si le sol devient trop humide comme dans un terrains argileux, il est conseillé de déchausser les échalotes jusqu'à leur base renflée. Attention ! Si des fleurs apparaissent, coupez-les ! Elles épuiseraient les plantes au détriment des bulbes.

Vous êtes une femme et vous empruntez régulièrement le train en gare de Meaux. Venez donner votre avis à l'occasion de la marche exploratoire.

Des représentants de la ligne P et des élus de la commune proposent, mercredi 10 février en gare de Meaux, une « marche exploratoire » destinée aux femmes sur le thème de la tranquillité. Tout au long de cette marche, vous pourrez faire part de votre ressenti, de vos impressions ou de vos craintes.

Comme d’autres villes de Seine-et-Marne, Meaux a signé un protocole avec la SNCF pour mettre en place les marches exploratoires. L’objectif est de donner aux femmes usagers du train la parole et de dresser avec elles un diagnostic de terrain. La ville espère ainsi que les utilisatrices pourront décrire les craintes qu’elles ressentent dans leur quotidien et que la SNCF pourra régler les problèmes soulevés.

La marche se terminera par un échange autour de vos perceptions, de vos attentes et de vos suggestions pour améliorer la tranquillité des usagers du train au quotidien.

Si vous souhaitez participer à la marche exploratoire du mercredi 10 février en gare de Meaux, de 18 à 20 heures, vous pouvez vous inscrire par e-mail à l’adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La ligne P en quelques chiffres :

85 000 voyageurs et 261 trains par jour

252 km de voies - 36 gares desservies

 

Paul Gibert, le nouveau directeur général de Meaux Habitat, prendra les fonctions de directeur général le 1er février.

Le 31 janvier marquera le départ à la retraite de Pierre Denaud, 63 ans, directeur général de Meaux Habitat depuis dix ans. Le premier bailleur social de Meaux et son agglomération, dont Jean-François Parigi est le président, comptabilise 5 182 logements. Précédemment, Paul Gibert, âgé de 48 ans, a été directeur général de l’Office Public HLM de Thiais, dans le Val-de-Marne. Il œuvre depuis près de vingt ans dans le logement social, dont quatorze ans passés chez Domaxis puis chez Habitat & Territoire Conseil (HTC). À Meaux Habitat, son objectif principal est de prolonger et d’amplifier le travail accompli sous la direction de Pierre Denaud. A travers ce changement de direction, Meaux Habitat aborde une nouvelle phase de son histoire qui intervient simultanément avec le lancement du Nouveau Programme de Rénovation Urbaine (NPNRU) dont le protocole de préfiguration a été signé le 14 décembre 2015 dans les salons d’honneur de la ville de Meaux.

Le cyclocross « Prix du conseil municipal de Mitry-Mory », organisé  par l’USJM et l’US Bois-Saint-Denis, a eu lieu, dimanche 17 janvier.

L'épreuve a été courue sur un parcours dans Mitry bourg et a rassemblé 74 concurrents venus de toute l’Ile-de-France. Dans les  1re, 2e et 3e catégories, le véteran Olivier Grossetête de la Team amicale cyclisme 77(TAC) a remporté la victoire. Le bouquet de la 3e catégorie a été donné à Vincent Mercier (ECDH). Dans la 4e catégorie, Stéphane Ptak du EC Noisy s'est démarqué et le bouquet de première féminine a été pour Philippine Brouze (EC Morsang).

Chez les jeunes, la victoire a été remportée, en cadets, par Leo Ducamin (VC Villejust) et en minimes par Thomas Colasse (VC Livry-Gargan). Le comité directeur de L’USJM a été aidé de tous les bénévoles de ses sections qui ont participé a l’organisation ainsi que les bénévoles de l’US Bois-Saint-Denis.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="17089,17088"]

LE COIN MAG -

Bien traiter votre azalée, c'est assurer la continuité de sa floraison. Celle qui fleurit les appartements l'hiver a été forcée. Elle sera donc "forcément" un peu fragilisée car c'est au printemps, en avril - mai, que les fleurs sortent naturellement.

Prenez-en soin et arrosez-la comme elle aime : trempez le pot dans un seau pendant cinq bonnes minutes et dès que les bulles ne remontent plus à la surface de l'eau, égouttez le pot et remettez la fleur à sa place. Pour bien faire, il faudrait répéter l'opération tous les deux jours.

Le terreau doit toujours rester mouillé. Repérez l'humidité au bas de l'écorce du pied, qui doit idéalement présenter une teinte plus foncée car mouillé. Ne tombez pas dans l'excès habituel qui consiste à laisser de l'eau dans la soucoupe, ce qui provoque, on ne le dira jamais assez, asphyxie puis pourrissement des racines.

Attention, l'azalée craint la chaleur excessive des appartements. Pour une floraison durable, l'idéal est une température autour de 10 à 15°C, donc une pièce peu chauffée. D'accord, ça fera plutôt frisquet pour nous mais peut-être pourrez-vous trouver un compromis ?

 

 

SORTIR -

Un stage de danse, Fiesta flamenca pour rumba, aura lieu dimanche 17 janvier, dimanche 7 février et dimanche 20 mars à la salle du Vieux-colombier à Chelles Chantereine, de 10 heures à 12 h 30.

"Il ne faut pas grand-chose pour faire la fête :  juste oser ! Rocio Vadillo, professeur de flamenco, saura vous diriger dans une forme de laisser-aller " annoncent les organisateurs. (Voir la vidéo à la fin de l'annonce)

Le stage est accessible à tous et emmènera à ne pas en douter au cœur d’un voyage qui saura allier plaisir et dépaysement. Il sera accompagné  par un guitariste durant la dernière heure. Un moyen de donner un peu plus d’envol et de dépaysement au moment « espagnol ». Durant deux heures et demi, Rocio initiera aux refrains populaires pour la rumba. Elle montrera des pas  qui permettront de danser dans des soirées ou autres fiestas. Actuellement, il est possible de danser lors de ferias ou romerias en Espagne (Sevilla, Jerez, Barcelone…) mais également dans le sud de la France (Arles, Nîmes, Dax, Mauguio, Béziers …) dans des casetas (tentes) réservées ou non à cet effet.

Plusieurs tarifs sont proposés :

  • 1 stage à 30 €
  • 3 stages à 65 € ( 17 janvier, 7 février et 20 mars)
Renseignements et inscriptions au 06 30 11 93 65 - www.mcdanse77.com

E-Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vidéo de Rocio Vadillo :

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.