La petite recette du week-end ► La patate chaude qu'on se refile volontiers

CUISINE -

La patate chaude, on dit qu'on se la refile rapidement. L'expression date du XIXe siècle et est d'origine américaine.

« Hot patatoe » désignait un problème sensible. Il s'agit d'une métaphore bien entendu ! Lorsque l'on porte dans ses mains une pomme de terre qui sort du four, elle est tellement chaude qu'on ne peut pas la garder, on doit la "refiler", un peu à la manière d'un ballon de rugby.

Aujourd'hui, c'est à peu près la même chose excepté que la patate n'est pas un "problème sensible" mais fait partie d'une recette bien sympatoche et comme d'habitude hyper facile. C'est Nathalie, du restaurant "la Patate à modeler" à Meaux, qui nous l'a soufflée à l'oreille.

La conception n'a vraiment rien de compliqué mais a bel et bien une touche d'originalité vu que la patate est accompagnée de cabillaud cuisiné au curry. Notre rentrée culinaire aurait comme qui dirait des petits airs de voyage et encore de fines senteurs de vacances.

Pour 4 personnes
Il vous faut
  • 4 grosses pommes de terre
  • 30 cl de lait de coco
  • 400 g de filets de cabillaud
  • 1 oignon pelé
  • 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
  • 4 cuillère à café de poudre de curry
  • 1 bulbe de citronnelle ou une feuille de citronnier

Préchauffez le four à 180° C et sur chaleur tournante. Lavez et essuyez les pommes de terre. Enveloppez-les de papier aluminium puis enfournez-les et laissez-les cuire 1 heure.

Dans une grande casserole, délayez l'huile d'olive avec le curry. Faites dorer l'oignon émincé et mélangez quelques minutes à petit feu. Ajoutez le lait de coco puis couvrez.
Après 15 minutes de cuisson à feu moyen, ajoutez le poisson découpé en morceaux et salez selon votre goût. Laissez mijoter 5 minutes environ.
Versez la préparation sur les pommes de terre sorties du four, débarrassées du papier alu et coupées en deux dans le sens de la longueur.
Trois, deux, un, servez !

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°29 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top