Mitry-Mory ► Un jardin prend feu

Video -

Jardin ► Pensez aux plantes aromatiques

Des plantes aromatiques, il vous en faut ! Leur culture n'est pas difficile et vous les garderez en pot ou bien en pleine terre. Attention cependant, en pot, surtout l'été, il faudra penser à bien les arroser.

Pourquoi les plantes aromatiques ? Parce qu'elles réhaussent tous les plats et vous pouvez les utiliser aussi comme "plantes santé". Une infusion par-ci pour aider à digérer, une autre par-là pour se nettoyer le visage... . Persil, ciboulette, thym, sauge, oseille, romarin, lavande, citronnelle, estragon, verveine, ache... Méfiez-vous cependant de la menthe, elle est incroyablement invasive... Celle-ci sera ainsi mieux en pot afin qu'elle ne vienne pas étouffer ses voisines. Ne la mettez en terre que si vous voulez combler un coin de jardin limité, particulièrement vide ou difficile à cultiver, et surtout dans lequel vous serez certain de ne pas vouloir y voir pousser autre chose.

Persil et basilic se tiennent bien en jardinière. Le premier sera semé à partir de maintenant (de mars à août) dans une terre maintenue bien humide jusqu'à la levée. Le second se sème en avril. Il est toutefois plus délicat et demande pas mal de soleil et surtout pas de courants d'air...

Si vous avez la flemme de faire vos semis, vous irez acheter les plantes toutes prêtes en jardinerie.

Le basilic

Extérieur ou intérieur

Si vous achetez votre basilic en pot, plantez-le en pleine terre à partir du mois de mai et tout au long de l’été. On n'en a jamais assez. Deux ou trois branches pour une sauce tomate, deux ou trois autres pour un pesto, encore un peu pour parsemer ciselé sur les pâtes...

Vous pouvez également le laisser dans son pot d’origine quelques temps pour une utilisation à l’intérieur ou sur un balcon.

Cependant l’idéal pour la culture du basilic en pot est d’effectuer un rempotage dans un pot plus grand immédiatement après l’achat.

  • Préférez une situation bien ensoleillée et abritée du vent
  • Le sol doit être bien drainé pour éviter l’eau stagnante
  • Après la plantation, arrosez régulièrement mais sans excès
Le basilic est aussi parfaitement adapté pour une culture en intérieur ou sur un balcon, en pot ou dans une jardinière.

Il faudra principalement prendre soin de l’arroser régulièrement afin que le terreau ne se dessèche pas. Ne le détrempez pas non plus en permanence, il pourrirait.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="20649,20648"]

 

Jardin ► Plantez l'ail rose

Au jardin, c'est le moment de planter l'ail rose. Ne loupez pas l'occasion de vous faire profiter des bienfaits de la plante qui en offre de nombreux pour la santé.

L'ail est un bulbe appelé "tête". Celle-ci est constituée de plusieurs petits bulbes, les caïeux. Ce sont ces caïeux qu'il faut planter : chacun donnera naissance à une nouvelle tête d'ail. Seuls les caïeux situés sur le pourtour de la tête d'ail sont suffisamment forts et développés pour être plantés, tous les 15 cm. Il suffit d'enfoncer légèrement le caïeux en terre, la partie plate (celle qui était accrochée au reste de la tête) vers le bas, et la pointe vers le haut. Enfoncer légèrement l'ail du bout des doigts dans la terre. La gousse sera ainsi bien en contact avec la terre ce qui facilitera sa reprise.

L'ail rose est tardif, c'est pour ça qu'on le plante de février à mars. C'est une variété dite de printemps.

ailL'ail violet se plante en automne. Il est précoce et se cultive surtout dans les régions au climat doux.  L'ail blanc se plante également en automne mais se contente d'un climat tempéré.

Maintenant que vous avez planté votre ail, il vous suffit d'attendre quelques semaines et vous verrez apparaître vos plants qui ressembleront comme deux gouttes d'eau à de jeunes poireaux.

Votre ail n'exigera pas grand chose en matière d'entretien ni en richesse de sol. Ce qu'il n'aime pas, ce sont les terres argileuses, lourdes et humides. Il pourrait alors pourrir avant d'avoir été récolté. Si votre terre est argileuse (ce qui est souvent le cas dans la région), ameublissez-la, et si vous pouvez établir votre plantation d'ail au pied d'un mur exposé au sud, c'est encore mieux !

Le truc
Pour que les têtes d'ail en terre grossissent bien avant la récolte, nouez les tiges de chaque plant dès que le feuillage commencera à jaunir, tout en laissant le plant en terrre. Le développement aérien de la plante s'arrêtera et toute la sève sera utilisée pour le développement de la tête.

Vers juin ou juillet, lorsque les bulbes auront atteint une taille respectable, vous pourrez les récolter et les conserver en les laissant sécher à même le sol ou dans un local sec pendant quelques jours. Ensuite, vous pourrez, au choix, couper les tiges et conserver les bulbes dans une caissette, ou bien garder les tiges et confectionner des tresses. L'avantage des tresses : on peut les suspendre en grappes, et c'est d'un joli effet !

Voici une vidéo qui montre bien la méthode. Si vous ne comprenez pas l'anglais, c'est pas grave, les images sont suffisamment parlantes.

Au jardin ► Plantez les échalotes

JARDIN -

En ce moment, vous l'aurez remarqué, la terre est loin d'être gelée. Aussi, au potager, vous pouvez planter les échalotes.

C'est un légume condimentaire indissociable de la gastronomie française. L'échalote est le bulbe le plus simple à cultiver. On peut laisser une place de choix dans le potager à cette cousine de l'oignon, de l'ail, de la ciboulette et du poireau.

L'échalote traditionnelle se plante, même si récemment des variétés hybrides à semer ont fait leur apparition. Il faut enfoncer les caïeux en terre, pointe vers le haut, sur les deux-tiers de leur hauteur. Espacez-les de 15 à 20 cm sur des rangs eux-mêmes distants d'au moins 25 cm. Au bout d’un mois, les feuilles commenceront à se développer et le caïeu va alors donner naissance à d’autres bulbes. L'échalote grise se plante d'octobre à janvier et de février à mars pour les autres. Ce sont ces dernières qui nous intéressent puisque après-demain nous serons en février.

L'échalote ne demande et ne supporte aucun apport de fumure. Comme elle craint l'eau stagnante, binez plutôt que d'arroser. En cas de sécheresse prolongée, effectuez un seul arrosage au moment de la formation des bulbes. Evidemment ce ne sera pas le cas ces jours-ci mais vu que la récolte devra se faire entre fin juin en début août. Mais d'ici là, vous pourriez avoir à faire face à quelques besoin en eau de la part de vos échalotes. Si le sol devient trop humide comme dans un terrains argileux, il est conseillé de déchausser les échalotes jusqu'à leur base renflée. Attention ! Si des fleurs apparaissent, coupez-les ! Elles épuiseraient les plantes au détriment des bulbes.

Vue d'ici ► Le lys

Originaire d'Asie, Inde, Japon, Philippines, aussi implanté aux Etats-Unis, Canada, le lys s'épanouit également sous nos latitudes. Même en pot, bien soigné et un peu abrité pendant l'hiver, les genres les plus exotiques fleurissent, royalement !

lys

Jardinier malin 

Messy ► Le premier troc aux fleurs aura lieu dimanche

Le village de Messy organise son troc aux fleurs pour la première fois. L'événement se tiendra dimanche 24 mai de 10 à 18 heures, sous la halle Saint-Pierre, en face de la mairie.

"Les participants pourront s'échanger des boutures, bulbes, plantes ou fleurs qu'ils ont cultivé eux-même et cueillis de leur jardin. On s'entend bien à Messy et ça donne une bonne ambiance" confie Manuela Quérou, adjointe au maire et organisatrice de l'événement. L'initiative semble d'ores et déjà séduire les passionnés de jardinage aux petits budgets. Déjà, dans les villes et villages voisins, les amateurs ont prévu de venir faire un tour au troc aux fleurs.

 

Jardin ► Les 4 dents font des ravages

Un 4 dents, qu'est-ce que c'est ? On le voit rarement dans le jardin, pourtant il laisse des traces bien visibles derrière lui ! D'abord, au moment de la récolte au potager, vous constaterez les "belles" ponctions qu'il aura effectuées dans vos légumes. Et puis il se pourrait que vous tombiez nez à nez avec l'entrée de la galerie qu'il a creusée pour arriver jusqu'aux victuailles (les vôtres) qu'il partagera avec vous, si vous avez de la chance... Nuit après nuit, il viendra voler tout ce qui pousse et aimera particulièrement pommes de terre, carottes, fraises, artichaut, endive, laitue... Il peut même ronger la base des arbres dans les vergers. Un répulsif ne fera que lui faire déplacer sa galerie.

L'animal n'est pourtant pas un diable. C'est un campagnol des champs. Il vit dans des terriers et creuse des galeries avec des ouvertures béantes reliées en surface par des coulées où il dépose ses crottes.

Le chat de la maison ne pourra pas forcément l'éliminer, bien que les chats mangent les rongeurs. Il faudra quand même qu'il l'attrape. La partie n'est pas gagnée !
Le campagnol se reproduit vitesse grand V mais une certaine régulation peut intervenir grâce aux nombreux ennemis naturels du campagnol : rapaces diurnes et nocturnes, renards, belettes, martres, hermines...
Des études de plus en plus nombreuses montrent qu'il faudrait réaménager des structures paysagères, particulièrement des haies, des nichoirs à chouettes et des perchoirs à rapaces, favorables à l'installation de prédateurs naturels.
En attendant, au potager, pour limiter les dégâts, fabriquez un potager en carré et placez la terre sur du petit grillage métallique, infranchissable pour le 4 dents. Il en faudra dessous et quand on peut, dessus.
Un carré hors-sol, surélevé peut aussi être une solution.

Les poules, animaux de compagnie

Les poules ont le vent en poupe. Dans les jardins, elles font désormais partie du paysage. Quand il s'agit de les nourrir, elles sont toujours prêtes et les enfants adorent ces séances quotidiennes durant lesquelles les volatiles non seulement se laissent approcher mais viennent même courtiser une main humaine qui pourrait receler quelque miettes goûteuses.

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.