Lesches ► Elle était ivre et pourtant...

Elle avait bien arrosé la soirée... Une femme âgée de 43 ans, demeurant à Esbly a été contrôlée par les gendarmes, lundi 28 septembre à 21 h 50, sur la route départementale 89 qui relie Trilbardou à Chalifert en passant par Lesches. A hauteur de cette dernière commune, sans doute ne devait-elle pas rouler bien droit, au volant de sa voiture : les militaires ont estimé judicieux de la faire souffler dans l'éthylotest et celui-ci s'est avéré positif.

Une demi-heure plus tard, comme la législation l'impose, le test a été renouvelé et la dame présentait toujours une forte alcoolémie, même si le taux était quelque peu descendu : le premier s'élevait - tout de même - à 1, 23 mg l'alcool par litre d'air expiré. Le second affichait 1, 16 mg, ce qui équivaut approximativement à 2, 32 g par litre de sang.

Les résultats signifiaient que la conductrice avait arrêté de s'alcooliser un bon moment avant de prendre la route puisque le taux était en phase descendante. Ça ne l'a cependant ni empêchée de conduire ni de se faire alpaguer, certaine qu'elle ne croiserait pas la patrouille...

A l'heure où nous écrivons cet article, l'Esbligeoise est toujours en garde à vue à la gendarmerie. Ses droits lui ont été notifiés quand elle a eu désaoûlé et qu'elle a été en mesure de les comprendre.

Oissery ► Son chien saute par la fenêtre de la voiture

C'est dans une rue du village où il habite, Oissery, qu'un conducteur n'a "pas très bien" maîtrisé son chien. Mardi 18 août, à 18 h 30, tandis que le maître se trouve au volant du véhicule et roule la fenêtre ouverte, son chien, apercevant sur le trottoir un congénère en compagnie de ses propriétaires, bondit. Il veut s'en prendre à l'animal des passants.

Voyant son chien descendu en cours de route, le conducteur gare la voiture et va récupérer sa bête. Rapidement, les maîtres de l'autre chien s'aperçoivent que l'automobiliste s'apprête à reprendre le volant alors qu'il présente tous les signes de l'ivresse et plus particulièrement une élocution des plus compliquées.

Comme la morale alliée à la prudence le veulent, les passants indiquent à l'homme saoûl qu'ils vont appeler les gendarmes. Et là, ils expliquent qu'il ne peut pas attendre les militaires étant donné qu'il n'est pas dans un état "adéquat"...

Le bonhomme rentre chez lui et c'est là que la maréchaussée le retrouve quelques instants plus tard. La vérification de son taux d'alcoolémie confirme que l'Ostéracien est bien au-delà de la norme, la mesure affichant 2, 42 g d'alcool par litre de sang. Pas étonnant que la diction du monsieur fut laborieuse.

Les gendarmes l'ont placé en garde à vue, lui ont confisqué son permis de conduire et il a reçu une convocation en justice pour le 17 novembre.

La morale de l'histoire : Qui veut conduire serein ne laisse par la fenêtre de la voiture son chien... et surtout ne boit pas d'alcool.

Saâcy-sur-Marne ► Fiesta sur les rails !

Cinq jeunes ont bien failli passer sous un train ce matin, samedi 15 août à Saâcy-sur-Marne, car c'est sur les rails qu'ils ont fini la soirée, pour ne pas dire la fiesta. Il était 5 heures quand le conducteur d'une Ford Fiesta, âgé de 19 ans, a perdu le contrôle de son véhicule, avenue du Général Leclerc. Sans doute l'alcool qu'il avait bu avant de conduire a-t-il aidé au dérapage... Chargé de 0, 86 g d'alcool dans le sang et de quatre passagers, le conducteur est venu percuter un poteau SNCF et la voiture a terminé sa course sur les voies ferrées. Impossible de la faire redémarrer, elle restait bloquée là.

Grosse frayeur pour les occupants qui sont heureusement sortis indemnes du choc et se sont extirpés de la voiture vite fait de peur qu'un train n'arrive. Les gendarmes alertés ont fait bloquer la circulation ferroviaire qui par chance, à cette heure matinale, est loin d'être dense.

Dans son élan, la Ford a cassé la barrière du passage à niveau. Sur la ligne, deux trains ont été retardés, le temps de déplacer la Fiesta.

Le conducteur en infraction a fini "la fête" chez les gendarmes qui lui ont "proposé" une cellule pour quelques heures de garde à vue. Le jeune homme sera convoqué ultérieurement pour s'expliquer devant le tribunal.

Mouroux ► Un père de famille, ivre, perd le contrôle de sa voiture

Un apéritif un peu trop "chargé", un repas un peu trop arrosé... Un père de famille de 33 ans, habitant de Mouroux, a accidenté la voiture qu'il conduisait et dans laquelle se trouvaient ses deux enfants âgés de 4 et 5 ans...

Le conducteur a perdu le contrôle de sa voiture, jeudi 23 juillet. Il était 21 heures, avenue du Maréchal-Leclerc à Mouroux quand le véhicule s'est braqué et s'est couché sur la chaussée. Par chance, ses deux enfants à l'arrière n'ont pas été blessés. Le conducteur non plus d'ailleurs. Cependant, il a dû souffler dans l'éthymomètre qui a affiché un taux de 1, 25 ml d'alcool par litre d'air expiré. Il aura quelques comptes à rendre aux autorités.

 

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°37 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top