Pays de Meaux ► La Régie accueille son nouveau directeur

La Régie du Pays de Meaux accueille son nouveau directeur, Laurent Lurton. A 55 ans, celui-ci met ses compétences au service de l'association.

Avec près de 30 années d’expérience dans le champ de l’économie sociale et solidaire, Laurent Lurton prend la direction de la Régie du Pays de Meaux et fera profiter l’association de ses compétences ainsi que de son expertise du milieu associatif et de l’insertion par l’activité économique. Laurent Lurton a démarré sa carrière à la Croix-Rouge française. Il a ensuite occupé la fonction de directeur adjoint d’une association qui vient en aide à des enfants en difficulté puis de secrétaire général et de délégué général dans des associations d'éducation populaire.

Avant d’intégrer la régie du Pays de Meaux, Laurent Lurton était délégué départemental du Secours catholique de Seine-et-Marne. En étroite collaboration avec Philippe Timbert, le président de l’association, et Jean Carrier, le tout nouveau trésorier, Laurent Lurton a pour mission de pérenniser et de développer les activités de la régie du Pays de Meaux. « L'accueil a été excellent tant de la part des salariés, des instances représentatives du personnel que des politiques. L'arrivée d'un nouveau directeur était attendue, semble-t-il. Mon objectif est de développer la Régie du Pays de Meaux autour de trois axes : l’insertion par l’économie, le lien social et culturel, la citoyenneté. Il est important de diversifier les activités de la Régie en recherchant toujours plus la qualité ».

Sortir de l'isolement
Acteur majeur de l’insertion par l’activité économique, la Régie du Pays de Meaux est une association à but non lucratif du type loi 1901 qui intervient principalement sur la commune de Meaux et son agglomération en faveur des personnes socialement fragilisées afin de les aider à sortir de leur isolement et d'avoir à nouveau prise sur leur situation et leur avenir.

Elle emploie quelque 130 personnes, souvent pour une durée de deux ans, le temps d’entrer dans un parcours d’insertion et de se rapprocher du marché de l’emploi.

Régie du Pays de Meaux

Secours catholique ► Un nouveau délégué départemental

Le conseil d’administration du Secours Catholique vient de nommer Laurent Lurton au poste de délégué départemental de Seine-et-Marne. Il succède à Jean-Luc Pichon qui rejoint le département « projets France » du siège national de l’association. Après des études littéraires à la Sorbonne et à l’Institut Catholique de Paris, Laurent Lurton, a exercé dans le domaine de l’économie sociale et solidaire, d’abord à la Croix-Rouge et au Centre national de la transfusion sanguine puis comme directeur administratif d’une association qui vient en aide aux enfants en difficulté scolaire. En 2003, il devient secrétaire général de la Fédération nationale de l’ACE (anciennement Cœurs vaillants et Ames vaillantes) puis délégué général de l’Action catholique des milieux indépendants en 2008. C’est en 2011 que Laurent Lurton rejoint le Secours Catholique. Il est alors nommé délégué départemental de l’Essonne. Il impulse plusieurs projets pour l’accompagnement des étrangers, des demandeurs d’emploi. Il met en place le réseau « Young Caritas Essonne » qui rassemble des jeunes mobilisés pour réaliser des actions de solidarité. Le Secours Catholique de Seine-et-Marne, fort de ses 700 bénévoles - regroupés en 35 équipes - et de ses huit salariés, est engagé dans une dynamique visant à favoriser la participation des 13 000 personnes qu’il rencontre chaque année. L’association est en effet convaincue que les personnes en situation de précarité peuvent contribuer à la construction d’une société où chacun a une place pleine et entière.

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Programme TV

L'agenda

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°28 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.