Vaccins ► L'obligation des onze a été adoptée

L'obligation des onze vaccins a été adoptée par l'Assemblée nationale, hier, vendredi 27 octobre. Les enfants qui naîtront à partir du 1er janvier 2018 devront recevoir les injections. L'extension sera applicable le 1er juin.

Les onze vaccins comprenant coqueluche, rougeole-oreillons-rubéole, hépatite B, bactérie Haemophilus influenzae (source de méningites), pneumocoque, méningocoque C, en plus de la diphtérie, du tétanos et la poliomyélite, seront indispensables à l’enfant pour être admis en collectivité (crèche, école…), ainsi que le prévoit l’article du projet de budget de la Sécu, adopté en première lecture par 63 voix contre 3, sous les applaudissements de la majorité.

Jusqu'ici seules les vaccinations contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite étaient obligatoires.

Il n'y aura pas de sanction pour les parents refusant de vacciner leur enfant.

L'article a été adopté à l'issue d'un long débat au cours duquel des députés de plusieurs groupes ont exprimé leurs réserves sur l'obligation.

Soutenant l'extension de l'obligation vaccinale, une députée LREM a provoqué un grand moment d'émotion dans l'hémicycle en déclarant : "Il y a 30 ans j'ai voulu attendre moi aussi et j'ai perdu un enfant".

L'examen par les députés du PLFSS 2018 devrait s'achever dans la nuit de vendredi à samedi, l'Assemblée devant se prononcer mardi prochain par un vote solennel sur l'ensemble du projet de loi.

 

 

 

Publié dansLe coin mag

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Programme TV

L'agenda

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°27 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.