Radar ► Un automobiliste flashé douze fois au même endroit

L'histoire vient de Marseille et si les Marseillais ont tendance à l'exagération, cette fois, les fait sont bien réels : un automobiliste a été flashé douze fois par le même radar en quelques mois.

Que vous soyez deux kilomètres à l’heure ou vingt-deux kilomètres à l’heure au dessus de la limitation de vitesse, cela reste un excès. Dans tous les cas, vous serez rappelé à l’ordre par la maréchaussée ou bien par l'amende qui suit le flash d'un radar autonome. Et quand on ignore que l'un d'eux a été installé et que les avis de contravention tardent à arriver, on peut facilement répéter les mêmes erreurs, surtout si on n’a pas conscience d’être au dessus de la limite.

C’est ce qui s’est produit dernièrement à Marseille, où un radar autonome a élu domicile depuis novembre dernier sur l’A50. Cependant, non seulement celui-ci est caché derrière un muret mais en plus, les contrevenants ont été prévenus près de trois mois après leur infraction. Avril a fait pleuvoir les contraventions qui concernent parfois les mêmes usagers de la route. Anthony a cumulé douze amendes pour excès de vitesse entre décembre et mars.

Douze amendes, douze points

Son premier excès de vitesse a été enregistré le 19 décembre mais signalé le 14 mars seulement. Entre temps, il n’a pas jugé utile de freiner sa cadence, constatant l’absence de contravention et ignorant sans doute la présence du radar. Certes, il s’agissait à chaque fois d’excès de vitesse légers (entre 1 et 5 km/h plus vite) mais des excès de vitesse quand même. Et d’autres avis de contravention ont suivi... Ainsi l'automobiliste risque-t-il la perte de son permis et pour cause : avec douze contraventions et 816 euros d’amendes cumulées, les douze points ont progressivement sauté...

En fait, si avec les radars automatiques traditionnels, la contravention est transmise au plus tard dans les deux semaines suivant l’excès, les radars autonomes ne peuvent suivre le rythme à cause de l’absence d’une liaison télécom avec le centre national de traitement (CNT). Il faut attendre l’intervention d’un technicien qui relève les enregistrements effectués sur une clef USB cryptée. Comme les radars sont particulièrement efficaces, il y a beaucoup de messages à traiter, retardant d'autant l’envoi...

Minute-auto

Publié dansLe coin mag

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Programme TV

L'agenda

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°27 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.