×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 563

Mitry-Mory ► Collectif Stop CDG Express : mobilisé contre les dépenses transports à deux vitesses

Le collectif  Stop CDG Express a manifesté devant la gare Mitry-Villeparisis, jeudi 7 juillet, contre la construction de la nouvelle ligne ferroviaire CDG Express.

Le collectif Stop au CDG Express ne veut pas céder le passage à la nouvelle ligne ferroviaire que les membres estiment "hors de prix".

« C'est une ligne au coût prohibitif de 1,7 milliard d’euros... de quoi rénover un bon nombre de lignes existantes, alors que seulement 6 % des usagers du RER B se reporteront sur le CDG Express » déclarait jeudi, un manifestant.

La démarche du collectif avec en tête de file, Franck Rolland d'Europe Ecologie les Verts, conseiller municipal d'opposition à Villeparisis, est également soutenue par le Parti Communiste Français, le Front de Gauche et le groupe Ensemble.

Sandrine, co-secrétaire du "18e écolo", précise : « Nous nous mobilisons contre le projet CDG Express qui est un train pour VIP, avec un billet à 24 euros. Le mode de transport sera inaccessible pour les revenus les plus modestes. D'autre part, le CDG Express empruntera les voies qui régulent les trains au quotidien, cela conduira inévitablement à encore plus de retards sur la ligne du RER B et les autres lignes connexes . Pour Mitry-Mory, le constat reste le même ! En dehors des nuisances sonores, environnementales et visuelles que la ligne engendrera nécessairement en Île-de-France et plus particulièrement sur notre territoire, en coupant une fois encore la plaine de Mitry-Mory, elle ne saurait en aucun cas satisfaire l’intérêt général ! N’est-ce pourtant pas ce que chacun est en droit d’attendre d’une politique publique ?"

La secrétaire souligne : "Qui plus est, en empruntant en partie les voies du RER B et de la ligne K du Transilien déjà saturées, il faudra débourser 24 € pour le service contre les 9,75 € pratiqués aujourd’hui sur la ligne B ! Rappelons qu’à ce jour, 1 RER B sur 2, en direct Paris-CDG, est vide".

Le collectif ne comprend pas comment l'Etat et les institutions peuvent freiner les travaux d'amélioration des conditions de transport sur la ligne du RER B, par exemple "sous prétexte de manque d'argent", et avoir "un autre discours quand il s'agit de 1,9 milliard d'euros prévus pour la construction du CDG Express".

"Les 900 000 voyageurs journaliers du RER B, qui subissent chaque jour la « galère » de la ligne, rient jaune » s'indigne la mairie de Mitry.

De son côté, le Stif (Syndicat des transports d'Ile-de-France) pronostiquerait une augmentation des retards liés à la sursaturation des voies empruntées par le CDG Express qui servent normalement à réguler les incidents de trafic.

La Région a déjà signé pour augmenter de 3 €, dès le 1er août, le tarif du Pass Navigo pour "combler le déficit structurel de l'abonnement à tarif unique évalué à 300 millions", comme l'a indiqué Valérie Pécresse, présidente de l'institution qui s'est entendue avec le Premier ministre, Manuel Valls, sur la conduite à tenir. "C'est une politique des transports à deux vitesses" s'indigne le collectif Stop CDG Express.

"Nous sommes convaincus que le projet peut être enterré grâce à la mobilisation citoyenne » déclare Franck Rolland.

Farid Djabali, conseiller municipal de la majorité à Mitry-Mory, conclut : "Il y a aussi les nuisances environnementales. Il va falloir construire une nouvelle voie, c’est à dire imperméabiliser des sols, bousculer les biotopes existants, évacuer des déchets et les stocker, procéder à des expropriations, construire des murs antibruit… Il suffirait pour 1,7 milliard d’euros, de doubler des voies déjà existantes, de mettre en place plus de directs, de rehausser le tunnel de la gare du Nord pour laisser passer des trains avec une capacité de voyageurs beaucoup plus importantes. En un mot, fluidifier le trafic des trains sur la ligne RER B. Non au train VIP, oui à l’amélioration des trains pour tous ! »

MITRY-MORY Stop CDG express 002

Tribune libre ► CDG Express : "2 milliards pour un projet irresponsable"

Le CDG Express est de nouveau sur les rails : 2 milliards pour un projet économiquement, écologiquement et socialement irresponsable.

Cette liaison ferrée privée, qui traversera sans arrêt la ville à de grandes vitesses pour relier l’aéroport à Paris-Gare de l’Est, la ville de Mitry-Mory y est fermement opposée.

C’est un projet nuisible car il induit une forte dégradation des conditions de transport sur le RER B et la ligne K, comme le rappellent les avis de l’ARAFER, de l’Autorité Environnementale et du STIF. Avec un coût de 24 euros le billet aller, il ne sera accessible ni aux voyageurs du quotidien, ni aux touristes non-fortunés, ni aux travailleurs de la plateforme aéroportuaire. Il induit également des nuisances sonores majeures sur son parcours.

Il est inutile car des RER directs existent déjà, et sont peu remplis, et la ligne 17 va venir proposer une liaison Aéroport-Paris alternative, accessible qui plus est à la tarification STIF.

Enfin, il est dispendieux car son coût de 1,9 milliards d’euros au bas mot sera au moins en partie pris en charge par les deniers publics. Le plan de financement précis reste cependant flou, ce qui est d’autant plus inquiétant à ce stade d’avancée du projet.

De Paris à l’Oise, de nombreux élus se mobilisent déjà contre ce projet aux côtés de citoyens, de syndicats et d’associations d’usagers.

La ville de Mitry-Mory organise une réunion publique, mercredi 15 juin, salle Jean-Vilar, à 19 heures.

Nous invitons la population de Mitry-Mory et tous nos voisins qui veulent s’informer et échanger sur ce projet néfaste pour nos conditions de transport et notre cadre L’enquête publique s’est ouverte le 8 juin, et le 10 juin une permanence de la commission d’enquête aura lieu à l’hôtel de ville, de 14 à 17 heures. L’occasion pour ceux qui le peuvent de venir s’exprimer de manière officielle.

Ceux qui ne pourraient s’y rendre peuvent envoyer à la mairie leur avis sur papier libre, ou en téléchargeant les coupons d’expression en ligne sur le site de la ville. Enfin, ils peuvent aussi s’exprimer sur le site : www.enquetepubliquecdgexpress.fr

La Ville de Mitry-Mory

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

La newsletter : s'abonner

captcha 
Go to top