Charmentray ► Flashé pour excès de vitesse à hauteur du ball trap

Un habitant de Meaux s'est fait prendre par les gendarmes, samedi 26 septembre à 23 h 20, sur la RN3 à Charmentray alors qu'il circulait à bord de son Audi A3. Le jeune homme, âgé de 23 ans, sans profession, a dépassé de 68 km / h la vitesse autorisée à 90 km sur cette portion pourtant connue des automobilistes pour ses contrôles routiers fréquents.

Le cinémomètre a enregistré 167 km / h mais ce sont 158 km / h qui ont été retenus par les autorités, d'après la marge réglementaire.

Le conducteur a dû appeler des connaissances qui sont venues le récupérer, lui et sa voiture immobilisée. Il a fait l'objet d'une rétention immédiate de son permis de conduire et a été convoqué devant la justice pour une ordonnance pénale le 25 janvier 2016.

 

Seine-et-Marne ► Les contrôles sur les routes se multiplient

Les chiffres de la sécurité routière sont en berne. Alors que les années précédentes les bilans affichaient un nombre de tués et de blessés sur les routes en diminution, les statistiques depuis le début de l'année 2015 ont à nouveau inversé la tendance. Gérard Branly, sous-préfet de Torcy, indiquait lors d'une opération de contrôle à Claye-Souilly, mardi 15 septembre : "En Seine-et-Marne, les chiffres de la sécurité routière sont très mauvais. Il y a eu 56 tués entre le 1er janvier et le 31 août alors que l'année dernière c'était 51 et 43 en 2013 sur la même période, ce qui signifie une augmentation de 30 % en deux ans".

Du coup, les pouvoirs publics ont renforcé les contrôles. Chaque semaine, policiers et gendarmes se postent à des endroits stratégiques et vérifient l'alcoolémie des conducteurs, repèrent ceux qui téléphonent au volant ou qui ne portent pas leur ceinture de sécurité.

Le 15 septembre à Claye-Souilly, la BMR (Brigade mobile de recherche), basée à Chessy et qui dépend de la PAF (Police de l'air et des frontières), participait également au dispositif mis en place sur la RN3 en fin de journée et supervisé par le commissaire Hernandez de Villeparisis. Les policiers étaient aussi là pour détecter les faux papiers grâce au service spécialisé.

A la sortie du centre commercial Les Sentiers (Carrefour Claye) et pour ceux qui arrivaient du rond point "du dragon", ou bien sur la ligne droite en direction de Paris, les contrôles étaient aléatoires. Ainsi, une habitante de Meaux a dû trouver un autre chauffeur : elle s'était fait conduire par un ami pour aller faire ses courses et il était prévu qu'il la raccompagne chez elle. Cependant, il s'avérait que les papiers du conducteur n'étaient pas en règle : défaut d'assurance, carte grise au nom du précédent propriétaire du véhicule (ce qui signifie que les amendes éventuelles arrivent toujours chez lui)... La voiture a été immobilisée, le conducteur transporté au commissariat de Villeparisis, et la passagère a dû appeler un membre de sa famille pour pouvoir rentrer chez elle...

Un peu plus tard, l'employé l'une société de bâtiment, qui se rendait dans l'Essonne, a été aussi inquiété car le chargement de son utilitaire était trop important : l'arrière du véhicule était dangereusement bas. Il a dû attendre sur place que son patron, qu'il avait appelé, vienne chercher le matériel en excès.

Ce jour-là, toute la Seine-et-Marne était sur le qui-vive avec une opération d'envergure. Police et gendarmerie avaient déployé une centaine de personnes de leurs effectifs et contrôlaient tout, y compris la vitesse. Outre les outils de vérification statiques, une voiture banalisée équipée d'un radar sillonnait les routes du département : sur la RN3 à Claye, un véhicule a été flashé à 145 km / h au lieu de 90.

[gallery type="slideshow" size="medium" ids="10334,10338,10337,10336,10335,10333,10332"]

 

Coutevroult ► Plus de permis pour le motard

Le peloton autoroute a arrêté un motard qui sortait de l'A 4 juste avant le péage de Coutevroult et qui circulait "un peu vite" sur la RN 36 en direction de Melun.

Les faits se sont produits hier, dimanche 23 août à 18 heures. Sur la route limitée à 90 km / h, le motard a été flashé à 151. La vitesse retenue est de 143 km / h.

Il a dû laisser sa moto, une BMW, sur place et les gendarmes ont retenu son permis de conduire. Il sera convoqué ultérieurement et. Sans doute va-t-il perdre quelques points... et réfléchir au danger de la vitesse en moto, pour lui et pour les autres usagers de la route.

Couilly-Pont-aux-Dames ► Flashé à 202 km / h sur l'A4

L'aiguille du radar des gendarmes de l'autoroute est montée dans le rouge, hier mardi 18 août. Une Chevrolet Cruze a été flashée à 202 km / h à hauteur de Couilly-Pont-aux-Dames à 15 h 45. Le conducteur, un Albanais de 32 ans, remontait vers l'Est. La Chevrolet, immatriculée en Macédoine, a été interceptée au péage de Coutevroult et les gendarmes ont confisqué aussitôt le permis de conduire de l'homme au volant, pour une vitesse retenue de 191 km / h au lieu de 130.

Comme les étrangers peuvent le faire, le conducteur a payé l'amende de 750 € en espèces, sur le champ et a pu repartir, par ses propres moyens. Par ailleurs il a reçu une interdiction de circuler en France pendant six mois, une décision administrative prise par la sous-préfecture.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°33 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top