Saint-Mard ► Homicide : un père de famille retrouvé mort

FAITS DIVERS -

Un homme a été retrouvé mort, chez lui, à Saint-Mard, hier après-midi, mercredi 13 janvier. Son fils serait l'auteur de l'homicide.

Saint-Mard, homicide Hier, les enquêteurs rue Georges-Bizet à Saint-Mard.

C'est hier dans l'après-midi que les faits ont été découverts. Le corps de l'homme gisait dans le pavillon situé dans la rue Georges-Bizet. Le père de famille aurait été tué par son fils âgé d'une vingtaine d'années. Ce dernier souffrirait de troubles mentaux dont de  schizophrénie. Il a été interpellé et est entendu par les enquêteurs.

Le père serait mort depuis plusieurs jours. Les circonstances du drame sont encore indéterminées.

Le couple âgé d'une soixantaine d'années qui habitait dans la maison depuis environ quinze ans était séparé. Les deux aînés des trois enfants étaient également déjà partis de la demeure familiale.

Dès que l'homicide a été découvert, les gendarmes ont mis en place un périmètre de sécurité pour délimiter la zone et ont bouclé les abords. Seuls les riverains pouvaient accéder à la rue Georges-Bizet. Les rues des environs étaient également surveillées. Sylvie, une habitante du quartier, témoigne : "Il y avait des gendarmes partout et il demandaient à vérifier les papiers d'identité avant de nous laisser rentrer chez nous."

L'enquête devra déterminer dans quelles conditions le crime a été commis.

 

Chessy ► Un ouvrier se tue sur un chantier à Disney

Un ouvrier âgé de 44 ans, domicilé à Paris, est décédé mercredi 9 septembre, vers 15 heures alors qu'il travaillait sur un chantier de rénovation d'un hôtel du parc Disneyland Paris à Chessy. Le travailleur s'est tué en chutant d’une hauteur de douze mètres. Le garde-corps de l'échafaudage où il se trouvait aurait cédé pour une raison encore indéterminée.

Il travaillait sur la façade de l’hôtel Newport Bay Club.

Il a succombé 40 minutes après sa chute, sur les lieux de l’accident malgré plusieurs tentatives des secours pour le réanimer.

Poligny ► Un pompier de 20 ans se tue sur la route

Il était 8 h 15, samedi 4 avril, quand un pompier âgé de 20 ans, a perdu le contrôle de sa voiture sur la route départementale 225, pour une raison indéterminée.

A l’arrivée des secours, le conducteur, incarcéré dans l’habitacle, ne respirait plus. Les médecins n’ont pas réussi à le réanimer.

Pedro Nascimento était pompier volontaire au centre d’intervention et de secours d’Egreville.

Le colonel Eric Faure, directeur départemental des services d’incendie et de secours, chef du Corps départemental, avec l’ensemble des personnels du SDIS de Seine-et-Marne, s’est « associé à la douleur de sa famille et de ses proches ».

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Abonnez-vous à la newsletter : une revue hebdo et l’agenda chaque lundi

captcha 

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°41 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top