Saint-Jean-Lès-Deux-Jumeaux ► Il couche son Scénic sur le flanc

FAITS DIVERS -

Un habitant de Reims (Marne), âgé de 33 ans, a perdu le contrôle de sa voiture, Renault Scénic, sur l'A4 à la sortie de Saint-Jean-Lès-Deux-Jumeaux, dimanche 8 novembre.

Il était 21 h 35 quand l'accident s'est produit. Dans sa course, le véhicule a percuté un panneau de signalisation, s'est renversé et a s'est immobilisé sur le flanc gauche.

Les gendarmes ont fait souffler le conducteur dans l'éthylomètre embarqué et celui-ci a affiché le taux d'alcool de 1,17 mg par litre d'air expiré. C'était largement au-dessus de la limite autorisée, 0,25 mg. Cependant, étant donné qu'il venait d'être accidenté, l'automobiliste a été conduit à l'hôpital pour un bilan de santé. Il en est sorti le lendemain, soit lundi matin. Il aura quand même quelques comptes à rendre à la justice pour sa conduite en état d'ivresse et les dégâts causés au domaine public.

 

La Haute-Maison ► Quatre mineurs victimes d'un accident de la route

Le parquet de Meaux vient de rendre sa décision hier, lundi 10 août : un mineur a fait l'objet d'un rappel à la loi et devra suivre un stage de citoyenneté. L'affaire ne pouvait pas passer inaperçue après le drame de la route survenu en Bretagne dans la nuit du 1er au 2 août et dans lequel quatre adolescents avaient trouvé la mort. Ils avaient embarqué dans la voiture que l'un d'eux avait emprunté à son père, à l'insu de celui-ci. Comment passer à côté d'un fait quasi identique qui s'est produit vendredi 7 août, routes des Loges à la Haute-Maison, et qui aurait pu se terminer de manière aussi tragique ?

Ce jour-là, peu après 14 heures, quatre ados sont partis à bord de la voiture du frère de l'un d'eux. Le petit frère, qui avait invité ses copains à la maison et se trouvait sans doute un peu désœuvré pendant les vacances, a pris la voiture du grand sans que ce dernier soit au courant. Il a conduit sur la route puis s'est dirigé vers un chemin de terre. C'est dans celui-ci qu'il a perdu le contrôle de la voiture. Elle est partie en tonneaux et a terminé sa course sur le toit, secouant au passage ses occupants comme des bouteilles de la célèbre boisson dont il faut décoller la pulpe du fond (NDLR : On peut en rire puisqu'aucun n'a finalement et fort heureusement été blessé).

Une fois la voiture immobilisée, les quatre mineurs, âgés de 15 à 16 ans, en sont sortis et ont appelé leurs parents. Les pompiers ont également été prévenus, alertant par réaction en chaîne les gendarmes.

Après la terrible hécatombe du Morbihan la semaine précédente, on imagine facilement que les parents ont été contents de récupérer leur progéniture indemne.

Personne n'a porté plainte : ni le grand frère dont la voiture a été détruite, ni les autres parents dont la vie des enfants a été mise en danger par le conducteur mineur.

Cependant, le ministère public a estimé qu'il pouvait difficilement ne pas marquer le coup.

Ainsi, les stages de citoyenneté sont une alternative à l’incarcération et concernent généralement les jeunes de 18 à 22 ans condamnés pour des incivilités, dégradations, rebellions, outrages, violences sur personnes dans le cadre de l’exécution des peines de travail d’intérêt général (TIG).

En savoir plus, cliquez sur stages de citoyenneté 

Mouroux ► Un père de famille, ivre, perd le contrôle de sa voiture

Un apéritif un peu trop "chargé", un repas un peu trop arrosé... Un père de famille de 33 ans, habitant de Mouroux, a accidenté la voiture qu'il conduisait et dans laquelle se trouvaient ses deux enfants âgés de 4 et 5 ans...

Le conducteur a perdu le contrôle de sa voiture, jeudi 23 juillet. Il était 21 heures, avenue du Maréchal-Leclerc à Mouroux quand le véhicule s'est braqué et s'est couché sur la chaussée. Par chance, ses deux enfants à l'arrière n'ont pas été blessés. Le conducteur non plus d'ailleurs. Cependant, il a dû souffler dans l'éthymomètre qui a affiché un taux de 1, 25 ml d'alcool par litre d'air expiré. Il aura quelques comptes à rendre aux autorités.

 

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.