Chelles ► Un pavillon prend feu

FAITS DIVERS - Une famille chelloise de quatre personnes a dû être relogée par des proches, samedi 3 octobre. Un peu avant 11 h 30 ce jour-là, le pavillon qu'elle occupait a pris feu. L'incendie, dans l'impasse du Fossé-de-travers, a commencé alors qu'un feu venait d'être allumé dans la cheminée de la maison. "C'est un phénomène courant", indiquent régulièrement les pompiers sur les interventions du même type. En effet, à cette époque de l'année, le chauffage reprend et on ne vérifie pas toujours que le conduit est dégagé alors qu'il est encore sale des suies de l'hiver précédent.

Samedi dans le pavillon, le feu s'est propagé dans le plancher en bois entre le rez-de-chaussée et les combles aménagés. C'est environ un quart de la maison, soit 25 m2, qui a été endommagé.

Par chance personne n'a été blessé.

Meaux ► Cambriolage : deux passants en garde à vue

Deux passants ont été contrôlés par une patrouille de police hier soir, mercredi 5 août, à 23 h 50, avenue Franklin-Roosevelt à Meaux. Les fonctionnaires ont d'abord découvert sur l'un des deux copains, quelques miettes de cannabis. Les deux compères auraient pu s'en sortir avec "pas grand chose". Cependant, au moment de la palpation, les policiers les ont également trouvés porteurs de papiers d'identité qui n'étaient clairement pas à leur nom, et de la parfaite panoplie du cambrioleur : gants de cuir, lampes frontales...

A l'adresse qui figurait sur les papiers découverts, les policiers ont bien eu confirmation de ce qu'ils craignaient : le pavillon avait été fracturé. Les propriétaires étaient partis en vacances.

L'un des malfaiteurs était déjà sous contrôle judiciaire dans le cadre d'une précédente affaire pour des faits similaires. Cette fois, il a été conduit au poste de police pour être placé en garde à vue et devra répondre de la détention de stupéfiants, du port d'un couteau découvert aussi sur lui, et de vol avec effraction. Son comparse l'a suivi en garde à vue. Ils sont âgés de 19 et 17 ans et habitants de Meaux tous les deux.

Thorigny-sur-Marne ► L'occupante d'un pavillon gravement brûlée

Une habitante de Thorigny-sur-Marne, âgée de 93 ans, a été transportée à l'hôpital Percy de Clamart (Hauts-de-Seine), au service des grands brûlés. La malheureuse faisait la cuisine hier, lundi 27 juillet, peu avant 21 heures, quand son tablier s'est enflammé accidentellement. Sans doute s'est-elle approchée trop près de la gazinière sur laquelle elle avait posé une casserole.

Dans l'allée de Champagne, les cris de la nonagénaire ont alerté un voisin qui est intervenu au plus vite. Il est entré dans le pavillon et a sorti la victime des flammes qui se propageaient. Il a ensuite appelé les secours.

Les jours de la victime grièvement brûlée sont toujours en danger à l'heure où nous mettons cet article en ligne.

Le mensuel n°26 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.