×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 563

Mitry-Mory ► Logements sociaux : la Ville veut faire plus

 

Mitry-Mory met en place des opérations destinées à répondre à la demande de logement et veut accroître ses logements sociaux. Elle est une des villes de Seine-et-marne où les demandes de logements affluent.

Sur la liste départementale des villes où sont formulées les demandes de logement, Mitry arrive en tête.

La commune compte un peu plus de 7 000 ménages. Ville à la campagne avec 50 % d’espaces agricoles, proche de l’aéroport Roissy CDG, desservie par deux gares RER et 18 lignes de bus, Mitry-Mory attire. En 2015, la mairie a enregistré 3 719 demandes de logement.

Les premiers logements sociaux collectifs datent de 1960. Ils concernaient les quartiers Cusino et Corbrion. Aujourd’hui, le parc locatif comprend 1862 logements, gérés par sept grands bailleurs sociaux (Semmy, OPH77, Trois-Moulins Habitat, ICF La Sablière...). La ville détient donc 27,80 % de logements sociaux, un ratio supérieur aux 25 % imposé aux villes franciliennes de 1 500 habitants rattachées à une agglomération de plus de 50 000 habitants. Elle n’entend cependant pas en rester là.

Les Mitryens associés au PLU
Le PLU (Plan local d’urbanisme) est en révision depuis octobre 2014. Actuellement en phase de diagnostic, il devrait aboutir en 2018. « Il s’agit de définir un projet de ville qui soit attentif au cadre de vie de chacun et au développement homogène de tous les quartiers » déclare le maire, Charlotte Blandiot-Faride (PCF). Dans le but d’y associer les habitants, la municipalité distribuait en mars un questionnaire auprès de 9 500 Mitryens. Elle a reçu 336 réponses, soit un retour de 3,50 % si l’on compte le nombre de foyers.
Un parc jugé insuffisant
62 % estiment qu’il est difficile de trouver un logement à Mitry-Mory. Pour la mairie, c’est un constat qui s’explique par l’importance des pavillons par rapport aux logements collectifs. Toujours selon le questionnaire, ils sont 20 % à soulever le manque d’offres de location en général et 18 % à regretter le manque de logements sociaux en particulier.
Le logement, une volonté politique
La  population est répartie à 60 % sur Mitry-le-Neuf, 21 % à Mory et Acacias et 19 % sur le Bourg-Briqueterie. « On considère que le logement social est un droit pour tous et, sur ce point, on satisfait à la loi. On peut s’en féliciter car toutes les communes ne le font pas. Ceci dit, on regrette toutes les dispositions qui, depuis des années, sont prises par le gouvernement et tendent à diminuer l’aide à la pierre au profit de l’aide individuelle au logement » précise Marianne Margaté, première adjointe au maire chargée du territoire et du développement durable. En 2015, 181 familles ont été relogées. Le quartier du Bourg est celui où il y a le plus de rotations (30 %) et où l’action du 1 % logement agit le plus.
65 logements neufs à Corbrion
La pose de la première pierre a eu lieu le 7 juin au parc Corbrion (Voir notre article ici). Le programme, en partenariat avec l’OPH 77, prévoit 65 logements locatifs sociaux et en accession à la propriété qui sortiront de terre d’ici 2017.
Mitry-Bourg : ZAC Maurepas
Il est aussi prévu une extension du secteur Corbrion-Maurepas, avec la création d’activités économiques et d’équipements publics sur un terrain de 5 hectares en zone agricole, à l’entrée sud-ouest du Bourg. Car même si la ZAC Maurepas a été conçue comme un quartier à usage mixte, une place importante sera réservée à l’habitat afin de répondre aux besoins des Mitryens.
200 logements à la rentrée 2018
Le chantier démarrera en 2017 pour 200 logements. 60 d’entre eux seront conventionnés, donc destinés à l’habitat social. 130 seront en accession à la propriété, dont 10 en accession sociale de type PSLA (Prêt social location-accession), un dispositif permettant au locataire de devenir propriétaire. « On souhaite garder cette diversité de création de logements : en social, en PSLA et accession à prix maîtrisés pour qu’ils restent accessibles aux Mitryens. Ainsi, on envisage un prix de 3 500 euros le m², ce qui correspond au marché de l’appartement neuf » explique Marianne Margaté.
Maîtriser les prix
Enfin, douze lots à bâtir (terrains nus constructibles) compléteront l’offre immobilière sur la ZAC Maurepas. « En termes d’aménagement et de construction de logements, notre objectif est autant de réaliser des opérations dans le tissu urbain qu’en extension, tout en maîtrisant les prix de cession » poursuit l’élue.

Les premiers logements devraient être occupés à la rentrée scolaire 2018. Une partie des recettes de la ZAC permettra de créer trois classes supplémentaires à l’école maternelle Anne-Claude Godeau. Une extension de l’école primaire François-Couperin sur le Bourg est également envisagée. La ville compte quatorze écoles (sept primaires et sept maternelles).

Mitry-le-Neuf : opération Allende
Le troisième grand projet se situe en cœur de ville et concerne la place Salvador-Allende. Il vise à maintenir la halle, créer du logement et améliorer le stationnement. Porté par la Semmy (Société d’économie mixte de Mitry-Mory), il a été présenté  aux riverains en juin et octobre 2015.

Une deuxième réunion publique s’est tenue, mercredi 6 juillet, dans la halle du marché Salvador-Allende. Après concertation avec les habitants, le projet a été revu. Ce sera finalement un bâtiment de 42 logements (dont 30 logements en accession et 12 sociaux), avec 32 places de stationnement en sous-sol et 43 à l’extérieur, rue Franklin-Roosevelt. La première pierre devrait être posée en mars 2017.

Service logement et habitat - Espace solidarité - 20 rue Biesta 77290 Mitry-Mory (01 60 21 60 08).

Pour savoir si votre ville respecte la loi sur le logement social, un outil simple créé par le ministère du logement ici 

lMitry_logement-et-habitat

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Programme TV

L'agenda

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°27 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.