Meaux ► Des lycéens se sont bagarrés dans la rue

FAITS  DIVERS -

Des lycéens se sont bagarrés, lundi 27 septembre, rue Georges-Lugol à Meaux. Une élève s'est fait voler son casque de moto par les agresseurs.

Les jeunes s’étaient envoyé des messages d’insultes sur les réseaux sociaux pendant plusieurs jours auparavant avant qu’un groupe de lycéens scolarisés à l’établissement Coubertin ne vienne à la sortie du lycée Bossuet avec l’intention d’en découdre.

Hugo*, élève de première qui sortait du lycée au même moment, raconte : « J’ai vu six gars arriver. Trois ont pris un de mes camarades de classe à part pour le frapper alors que les autres essayaient de prendre le casque de sa copine. Ils l'ont finalement pris et c'est là que tout est parti en vrille. Ils se sont servi du casque pour donner des coups. D’autres sont alors arrivés pour défendre les victimes ».

Une douzaine de lycéens se sont battus en plein milieu de la rue jusqu’à ce que quelques uns se retirent, certainement par peur d’une intervention de la police. Ils étaient également nombreux à tenter de maîtriser ceux qui se bagarraient.

Alexandre*, un autre camarade des jeunes de Bossuet, confie : « Je sortais du lycée et j'ai entendu des cris. Je me suis demandé ce qui se passait. Je me suis retrouvé malgré moi pris dans la bagarre. J'ai pris un coup avant de me retirer ».

Les deux mineurs responsables du vol du casque ont été interpellés par la police et conduits au commissariat.

*Les prénoms ont été changés.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="31777"]

Chelles ► Bagarre à l’épicerie

FAITS DIVERS -

Une bagarre a éclatée dans une épicerie pakistanaise à Chelles. Mardi 26 juillet, après minuit, un client est entré dans le magasin situé avenue du maréchal Foch, pour acheter de l’alcool.

Devant l’état d’ébriété déjà avancé de son client, le gérant de l’établissement a refusé tout de go de lui en vendre. Un refus qui n’a pas du tout satisfait ni calmé le visiteur. Le ton est vite monté et le client, furieux, a alors fracassé la vitrine de la petite boutique. Le gérant a aussitôt répliqué en saisissant une batte de baseball de derrière son comptoir pour en asséner un coup sur le visage du noctambule. La victime des coups a été hospitalisée pour recevoir les premiers soins et en est ressortie.

Les deux protagonistes ont reçu tous deux une convocation par officier de police judiciaire pour comparaître ultérieurement devant le tribunal de Meaux. L'un répondra du fait d'avoir fracassé la vitrine d’un commerce, l’autre d'avoir fait usage d’un moyen de défense disproportionné.

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Programme TV

L'agenda

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°27 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.