Dammartin-en-Goële ► Un poids lourd en équilibre sur la RN2

poids lourd RN2

Aujourd'hui, jeudi 27 août, aux environs de 14 h 30, le conducteur d'un poids lourd qui circulait sur la RN2 dans le sens Paris - province a perdu le contrôle de son véhicule.

Tracteur et remorque grimpaient la côte entre Saint-Mard et Dammartin-en-Goële quand, pour une raison indéterminée ajoutée aux pneus "peut-être un peu lisses" du camion et à la pluie qui n'a cessé de tomber toute la journée, l'ensemble est parti dans le décor et est monté sur le terre plein central, le tracteur restant en équilibre, coincé sur le béton .

Par chance, aucun autre véhicule n'a été pris dans l'accident. Le chauffeur du camion a été transporté à l'hôpital pour y subir des examens de contrôle mais il n'a pas été gravement blessé.

La position du poids lourd bloque la route dans le sens où il roulait ainsi que l'une des deux voies d'en face, sens province - Paris. Une grue devrait intervenir sous peu afin de dégager le camion.

En attendant, la circulation est complètement arrêtée dans le sens Paris-province et les véhicules ne roulent plus que sur une seule voie dans l'autre sens.

Les gendarmes et la DIRIF qui sécurise l'intervention ont mis en place une déviation afin d'éviter que plus de véhicules ne s'engagent sur la RN2 pour le moment.

Déviation proposée sur l'application Waze à télécharger.

En ce moment sur la RN2 (15 h 20) :

waze

 

16 h 30 : Le poids lourd dégagé à l'aide d'une grue

grue

Coutevroult ► Trois blessés dans un face à face

Une automobiliste âgée de 46 ans, demeurant à Meaux, est venue percuter une autre voiture qui venait en sens inverse, vendredi 31 juillet à 5 h 25 sur la D 406 à Coutevroult. Pour une raison indéterminée, la conductrice a perdu le contrôle de son véhicule qui s'est déporté sur la voie de gauche.

Un premier véhicule qui arrivait en sens inverse a réussi à l'éviter mais il était trop tard pour celui qui suivait. Le face à face a fait trois blessés : la conductrice à l'origine de l'accident, son jeune passager de 11 ans et le conducteur de la seconde voiture. Par chance, aucun pronostic vital n'a été engagé.

Mitry-Mory ► Une automobiliste se tue sur la RD9 

Il était 7 h 20, samedi 30 mai, lorsque une jeune femme de 22 ans, à bord d'une Peugeot 106, est entrée en collision avec un Range Rover, à Mitry-Mory, au niveau du virage sur la route des Petits-Ponts entre la Villette-aux-Aulnes et l'entrée du Bourg.

La conductrice, qui pour des raisons encore indéterminées, roulait sur la file de gauche, à contre-sens, a été tuée sur le coup. Le propriétaire du 4X4, qui n'a pas pu éviter la collision est quant à lui, indemne mais sous le choc.

La route a été barrée dans les deux sens le temps que la chaussée soit dégagée.

La police de Villeparisis est chargée de l'enquête.

 

Claye-Souilly ► Un motard se tue contre un poids lourd

Un dramatique accident s'est produit jeudi 21 mai, sur la RN3 dans le sens Paris - Meaux. Il était aux environs de 18 heures quand un ralentissement, à la hauteur de l'embranchement vers le centre commercial Carrefour de Claye-Souilly, a surpris un poids lourd. Ce dernier a freiné et le motard qui arrivait derrière lui n'a pas eu le temps de l'éviter. Il a percuté l'arrière du camion de plein fouet.

L'hélicoptère de la sécurité civile a dû se poser sur la RN3. La police et les agents de la DIRIF ont interrompu la circulation dans les deux sens de la nationale, ce qui a occasionné un important bouchon. Cependant, l'hélicoptère est reparti à vide puisque, malgré l'intervention des secours, le motard, un jeune homme de 28 ans, habitant du secteur, n'a pas survécu à ses blessures.

Accident ► Un train de voyageurs percute un camion chargé de tracteurs

Un accident s'est produit ce matin, à 8 h 40 à Nangis. Le train Intercités 1646, reliant Belfort à Paris, rempli de voyageurs, a percuté un poids lourd qui transportait des tracteurs agricoles. A la suite du choc, plusieurs wagons du train sont sortis des rails.

Le tracteur routier était vraisemblablement en panne sur le passage à niveau.

De nombreux blessés sont à déplorer. Le bilan provisoire fait état de 36 blessés dont deux gravement.

Lors du choc, des rails aurait été arrachées des voies. "Le train a déraillé mais ne s'est pas couché. Il faudra plusieurs semaines de travaux sur les rails" a indiqué la SNCF.

Les autorisations du convoi exceptionnel routier ont, selon les autorités, été déposées dans les normes en préfecture.

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.