Vie locale

Mitry-Mory ► La ville a un nouveau maire

La vidéo : https://youtu.be/KZLb-mkVxMw

Le conseil municipal à Mitry-Mory a eu lieu ce soir, vendredi 10 avril et c'est Charlotte Blandiot-Faride qui a été élue, sans surprise, après avoir été désignée par Corinne Dupont pour prendre sa suite.

L'événement n'a pas manqué de faire réagir l'opposition UDI, représentée par Laurent Prugneau, qui s'est lancé dans un long discours.

La salle Jean-Vilar était pleine à craquer d'une assistance manifestement du côté de la majorité municipale.

Au premier rang figuraient Corinne Dupont et Bernard Corneille, le conseiller départemental élu avec son binôme Marianne Margaté, également adjointe au maire de Mitry.

Galerie : les photos du conseil 

[gallery type="slideshow" size="medium" ids="1493,1497,1490,1491,1492,1489,1488"]

Publié dans Vie locale

Dammartin-en-Goële ► Troc des jardiniers : tout le programme

Le troc des jardiniers de Dammartin-en-Goële aura lieu samedi 11 avril, de 10 à 17 heures, au parc de la Corbie.

Nombreuses nouveautés en plus du troc entre particuliers pour échanger boutures, plantes, semis... et les Taxis de la Marne qui reviennent !

Toute la journée
Faites votre troc : échangez plants, semis, graines, petits mobiliers de jardin.
Prenez conseil auprès du responsable espace vert de la municipalité et faites participer vos enfants à l’atelier plantation.
Grande exposition « Stop au gaspi » de la Cie Coccinelle à sept points, prêtée par la Maison de l’environnement de l’Aéroport Roissy-CDG.
Activités autour de la mare
Pêche aux déchets
Compost offert
Jeu concours avec son gros lot, un broyeur.
Stand sur la protection des oiseaux
Art floral
Stand sur les plantations et la lune
Pour les enfants
Ferme pédagogique
Jeux en bois grandeur nature
Atelier origami
Maquillage
Atelier plantations
aromatiques
Réalisation d’une fresque sur
l’éco-citoyennenté
Customisation d’objets en fleurs...
à 10 h 30 , conte musical
de 13 h 30 à 16 h 30, promenades à poney pour les enfants de (< 8 ans)
à 15 h 45, farandole d’enfants pour le goûter au gymnase du centre.
À 15 heures et 16 heures : conférence sur les abeilles et le miel, par un apiculteur.
En plus
de 10 heures à 19 heures
Replongez en 1914 au gymnase du centre
Reconstitution d’une infirmerie de 1914
Grande exposition à redécouvrir
Spectacle théâtral pour tout public
Film reportage sur les Taxis de la Marne

Publié dans Vie locale

Sortir ce week-end ► Le festival de Compans est lancé

Le festival de Compans vient d'être lancé par le maire, Joël Marion, vendredi soir, 10 avril. L'élu a invité la population a partager un apéritif avant le concert d'ouverture dans la salle Coluche. Un concert de "tribute" (NDLR : hommage) à Daniel Balavoine par David Caruso, a entamé les festivités. "Il faut trois ans pour préparer un festival d'une telle ampleur. Ce n'est pas rien pour notre village de 800 habitants" s'est enthousiasmé l'élu. Samedi à 20 heures aura lieu le concert de Gaëlle Buswel, chanteuse de blues puis à 21 h 15, le concert de Gérard Lenorman et se terminera dimanche avec, à 15 h 30, l'orchestre Ecorce et à 17 h 30, Ian Scott, chanteur de new-folk-rock.

Les photos de l'apéritif, juste avant que la musique ne démarre :

[gallery type="slideshow" size="medium" ids="1517,1518,1502,1503,1504,1505,1506,1507,1508,1509,1510,1511,1512,1513,1514,1515,1516"]

 Le programme

Festival CompansFestival Compans

 

Publié dans Vie locale

Où sortir dimanche ► Tout un festival avec Custom Bik'Cœur à Amillis

Dimanche 12 avril à Amillis, festival et bourse expo-motos avec pièces anciennes et customs. Une journée avec l'association Bik'Cœur pour apporter un mieux-vivre aux handicapés par traumatisme crânien, première cause de mortalité chez les 15-25 ans.

Dimanche, les bénévoles récolteront des bénéfices pour une action destinées à soutenir le Foyer d'accueil médicalisé (FAM), l'Orangerie. Les Bik'Cœurs veulent ainsi améliorer le confort des bénéficiaires, personnes handicapées physiques et cérébrolésées.

L'association Custom Bik'œur, présidée par Gilles Navarre, habitant d'Amillis, regroupe des personnes qui ont en commun le plaisir de la moto custom. Elle organise sorties et balades moto entre ses membres, des manifestations diverses dans le but de récolter des fonds qui permettront une participation financière de l'association pour ses activités. Custom Bik'Cœur doit permettre de promouvoir, d'organiser ou de participer à toute action de sensibilisation, de prévention et de perfectionnement, améliorant la sécurité routière, le comportement ainsi que la cohabitation des divers usagers de la route.

Alain-Marc Malga, Bik'Cœur de l'association et qui se charge le communication, indique : "L'événement, dimanche, va être d'autant plus exceptionnel que les résidents du foyer vont participer. Ils ont mis au point des courtes scènes qu'ils joueront en public. Ils le font avec beaucoup d'humour et pratiquent l'auto-dérision sur des gestes de leur quotidien. Ce sera drôle et aussi émouvant, surtout quand on sait que beaucoup ont d'énormes problèmes de mémoire".

Les Custom Bik'Cœurs rêvent d'offrir au foyer, un voyage au Tréport et des tricycles médicalisés pour que les résidents puissent se balader dans le magnifique parc de l'Orangerie. Alain-Marc ajoute : "Ce ne sera pas un mince affaire d'organiser le voyage en bus. Les résidents ne peuvent pas s'absenter plus d'une journée du foyer, en raison des soins qu'ils doivent suivre".

Dimanche, le festival à Amillis attend des bikers et des familles avec les enfants.

Le programme

  • Exposants professionnels et particuliers
  • Parc d'exposition motos anciennes et customs
  • Unités de tatouage et piercing
  • Pôle sécurité routière animé par les pompiers : initiation aux gestes de premiers secours
  • Concerts - scène avec avec "Du rock dansl'Blues"
  • Restauration et buvette (foyer rural)
  • Tombola animée par les associations d'Amillis
Renseignements au 6 26 96 74 25 (Isabelle) ou 06 21 64 47 88 (Gilles)

E-Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Suivez-l'action sur Facebook et soutenez l'action de Custom Bik'Cœur avec un like. Pensez aussi à partager.

https://www.facebook.com/events/344343565745078/

Publié dans Vie locale

Save the date ► Journée Santé : marcher à son rythme avec Goële Rando

Offrez la randonnée à votre santé, samedi 18 avril, à 13 h 30. Rendez-vous sur le parking du cimetière à Dammartin-en-Goële pour la première journée Rando Santé.

Depuis le 1er janvier, le club Goële Rando s’est engagé dans une nouvelle discipline, la ’Rando Santé’. Elle a pour but principal de sortir de la sédentarité les personnes qui sont atteintes ou qui sortent d’une pathologie grave qui les a entraînés a ne plus bouger et cela contre l’avis du corps médical.

Avec Goële Rando, sous l’égide du comité départemental de la randonnée pédestre de Seine-et-Marne, les amateurs pourront pratiquer la randonnée pédestre, l’activité d’endurance par excellence. Elle s’adapte à tous les niveaux physiques, exige peu de matériel et se pratique toute l’année.

"C’est logiquement qu’elle est prescrite pour la réadaptation à l’effort des personnes fragiles, malades, sédentaires, isolées, femmes enceintes…" indiquent les organisateurs de l'événement.

Samedi 18 avril, la journée sera encadré par des animateurs brevetés qui initieront à la pratique de la randonnée douce sur 2 parcours 4 et 9 km.

Contact : Jean-Mary Montéan 06 16 86 04 79.

[gallery type="rectangular" size="medium" ids="1385,1386,1387"]

 

Publié dans Vie locale

Conduire et téléphoner ► Adieu oreillettes, écouteurs et MP3

Les appels au volant, avec écouteurs ou oreillettes sans fil, seront d’ici peu interdits. Le pas va être grand, d’autant que nombre d’automobilistes (on les croise sur les routes), continuent de conduire, téléphone collé à l’oreille. On les reconnaît bien : ils roulent vite et ne voient pas ce qui se passe autour d’eux. Ils sont distraits (encore plus) en cherchant une direction. Ceux-là ne croient pas au danger du téléphone en conduisant. Heureusement, la plupart du temps, les autres parviennent à les éviter… Bientôt, même les conducteurs qui étaient déjà « dans les clous » et respectaient une loi interdisant le portable tenu en main (et toute manœuvre qui pourrait gêner la conduite), devront se soumettre aux termes de la loi proposée récemment par le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve. La réglementation prévoira que seul le kit mains libres bluetooth restera autorisé. Cette technologie permet de téléphoner tout en laissant les mains sur le volant, la voix de l'interlocuteur étant relayée par le haut-parleur de la radio.

Prochainement, Bernard Cazeneuve visera également d'autres pratiques, interdisant « de porter tout système de type écouteurs, oreillette, casque… susceptible de limiter tant l'attention que l'audition des conducteurs ». Écouter sa musique en roulant et en utilisant son baladeur ou son lecteur MP3 deviendra une infraction.

 

3 idées fausses

1 : Conduire en téléphonant est moins dangereux avec une oreillette ou un kit mains libres.

FAUX. L’augmentation du risque d’accident est essentiel­lement due à la perte d’attention provoquée par la conversation téléphonique. Cette perte d’attention est identique que le conducteur utilise un kit mains libres, une oreillette ou un téléphone tenu en main.

 

2 : Téléphoner en conduisant n’est pas plus risqué que de discuter avec son passager.

FAUX. Contrairement à un passager, un interlocuteur téléphonique ne voit pas ce qui se passe sur la route et ne s’interrompra pas de parler en cas de danger.

 

3 : Marcher dans la rue en téléphonant est sans danger.

FAUX. Piéton, vous êtes aussi un usager en circulation, qui plus est fragile. En téléphonant, vous risquez de mal percevoir ce qui vous entoure et de ne pas prendre le temps d’analyser une situation dangereuse, notamment lors de la traversée de la chaussée.

 

Les risques multipliés

Les conducteurs qui téléphonent en conduisant ont 5 fois plus de risque d'avoir un accident et 1 accident sur 10 est désormais associé à l'usage du téléphone au volant. Ce risque est indépendant du type de téléphone utilisé, qu’il soit tenu en main, équipé d’une oreillette ou muni d’un kit mains libres.

 

Les sanctions d’après le code de la route

L’usage d’un téléphone tenu en main pendant la conduite constitue une infraction, sanctionnée d’une amende de 135 € et d’un retrait de 3 points au permis (pas de retrait de points pour les cyclistes ou cyclomotoristes).

En cas d’accident, le fait d’utiliser un kit mains-libres peut engager la responsabilité du conducteur, car il a l’obligation de se tenir "[…] constamment en état et en position d’exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent" (article R.412-6 du code de la route).

 

Question express

-

Et vous, si votre smartphone sonne en voiture…

 

1 : Vous laissez sonner

;

2 : Vous répondez

;

3 : Vous répondez en kit main libre

;

4 : Vous répondez avec le bluetooth du véhicule.

 

Avec ou sans téléphone

 

Publié dans Vie locale

Serris ► Roger Marion, l'ancien patron de l'antiterrorisme, raconte

Une conférence aura lieu à l'hôtel de ville de Serris, mercredi 8 avril à 19 h 30. Le maire, Philippe Descrouet, a pris l'initiative de faire venir le célèbre préfet honoraire et ancien patron de l'antiterrorisme, Roger Marion, animera une conférence-débat sur le thème : "Terrorisme international : Quelles réponses des démocraties occidentales face à ce danger ?"

Roger Marion, patron de la DNAT (Division nationale antiterroriste) de 1990 à 2002, décennie marquée par l'assassinat du préfet Erignac et les affaires corses, évoquera l'actualité récente en accordant une large place aux attentats survenus à la rédaction de Charlie Hebdo et à la porte de Vincennes.

Consultant sur BFMTV, l'ancien homme fort de la lutte antiterroriste dévoilera à l'auditoire les coulisses des grandes affaires évoquées dans son livre "Raisons d'état".

[Vidéo] Qui est Roger Marion ?

Publié dans Vie locale

Interco ► La taxe des entreprises va augmenter, pas celle des ménages

Cette année sera la dernière fois que le taux de majoration spéciale de la CFE (cotisation foncière des entreprises) pourra être augmentée. L'important sujet a été débattu le 30 mars au dernier conseil communautaire de Plaines et monts de France à Dammartin-en-Goële. (Les vidéos au bas de l'article)

C'est par soucis de répartition, "et parce que l'intercommunalité a besoin d'argent", que les élus ont calculé une "fenêtre de tir", calée entre l'année dernière et cette année. Ils ont indiqué : "L'année dernière, la part intercommunale des impôts locaux a augmenté pour les habitants mais elle a été compensée par la mise au taux zéro puis la suppression de la taxe des ordures ménagères. Les ménages n'ont donc pas senti de différence. Cependant, ils ont tout de même participé à l'effort commun. Pendant ce temps, les taxes locales des entreprises n'ont pas été augmentées. Cette année, nous allons demander un effort aux entreprises car nous ne souhaitons plus augmenter leur CFE par la suite".

Ainsi, la CFE s'élèverait de trois points en passant de 22,31 % à 25,38 %. Certains trouvent que c'est beaucoup, d'autres que c'est indispensable. Le président Rigault assure : "Une augmentation de la CFE n'empêchera pas les chefs d'entreprise de venir s'installer car cette taxe servira à l'équipement du secteur. Transport, logement, petite enfance sont autant de services que nous pouvons offrir aux habitants et qui en attireront de nouveaux, y compris des chefs d'entreprise."

Visionner les deux vidéos sur notre chaîne Youtube, dans lesquelles Christian Marchandeau, vice-président de l'interco, délégué de la commune d'Annet-sur-Marne, explique les mécanismes financiers concernant l'augmentation de la CFE pour cette année.

Dans la seconde vidéo, en première partie, la réaction du député Yves Albarello, délégué de Claye-Souilly et d'autres opinions exprimées. Christian Marchandeau résume enfin le "pourquoi" de l'augmentation de la CFE.

Ceux qui aiment les explications détaillées, chiffrées et les acronymes, se régaleront. On finit par comprendre le langage néanmoins clair du vice-président.

https://youtu.be/Xs3lJAvRKb8

https://youtu.be/uESFx58A0iA

 

 

 

 

 

Publié dans Vie locale

Crouy-sur-Ourcq ► Le festival Passion d'avril a attiré 700 visiteurs

Le temps n'était pas de la partie, pourtant les visiteurs du festival Passion d'avril, organisé par l'association Fada, présidée par Didier Laurent, ont trouvé leur compte parmi les animations. Samedi 4 avril, la fête a battu son plein toute la journée, et la soirée. "Nous aurions pu avoir 1 000 à 1 200 visiteurs s'il avait fait beau" ponctuent les organisateurs qui se tiennent déjà prêts pour concocter l'édition 2016.

[gallery type="rectangular" size="medium" ids="1372,1377,1375,1374,1373"]

©photos MCM

Plus d'infos sur les Fada : http://www.festivalpassiondavrilfada.net/associationfada.html

 

Publié dans Vie locale

Villepinte ► Nouveauté au salon de l'emploi : deux événements en un seul

salon emploi Un salon de l'emploi unique à Villepinte

Ton-Tona Khul, adjoint au maire chargé de l'emploi à Villepinte et Max Maran, adjoint au maire chargé de la jeunesse ont allié leurs services pour offrir aux demandeurs d'emploi, un salon concret et utile.

Mercredi 8 avril de 10 à 16 heures à l’Espace V de l’avenue Jean-Fourgeaud, la commune de Villepinte tiendra un « Salon mode d’emploi ». Il s’agit d’une fusion entre le salon des jobs d’été, qui se tenait jusque-là en avril et le salon de l’emploi, qui se déroulait en octobre. " La municipalité a préféré réunir ces deux salons pour des raisons pratiques et économiques. C’est plus efficace et visible pour les entreprises et les demandeurs d’emploi » explique Nathanaël Tribondeau, directeur du développement économique et du commerce de la ville de Villepinte.

Avant et après le salon

Le salon mode d’emploi se veut très concret : « L’idée est bien sûr de permettre la rencontre entre les entreprises ou centres de formation qui recrutent et les demandeurs d’emploi, mais surtout de donner des outils pour trouver un emploi. C’est pourquoi, en amont du salon, tout au long du mois de mars, nous avons mis en place des ateliers pour que les personnes intéressées réalisent leur CV, précisent leur projet professionnel et se préparent à l’oral » souligne Nathanaël.

Il faut savoir qu’en aval, la municipalité invitera les visiteurs à un débriefing : « Il ne suffit pas de se rendre à un salon. Il faut aussi savoir utiliser les informations et les contacts qui ont été pris lors de celui-ci. C’est pourquoi les habitants de Villepinte apprendront, mardi 14 avril, à exploiter au maximum leur visite : il est important de savoir comment compiler les informations ou rappeler une entreprise » conclut le directeur.

Les personnes qui n’ont pas de solution de garde pour les enfants de 1 à 12 ans pourront bénéficier de l’espace « accueil enfants ».

Après le salon, les habitants apprendront à exploiter les cartes de visite récoltées auprès des entreprises Après le salon, les habitants apprendront à exploiter les cartes de visite récoltées auprès des entreprises.

Suivez les explications en vidéo avec Nathanaël Tribondeau : l'originalité du salon du 8 avril sur la chaîne Youtube de magjournal77 : https://youtu.be/dtFIGINNvfU

Publié dans Vie locale

Serris ► Exposition sur les objets de la guerre 39-45 et sur Jean Moulin

Jusqu'au 11 avril, le hall de l'hôtel de ville de Serris accueille, deux expositions sur la Seconde Guerre mondiale. La première expo, intitulée "Jean Moulin, une vie d'engagement", retrace le parcours du résistant. La deuxième est une présentation d'objets de la guerre.

Le public pourra découvrir une moto d'époque de l'armée américaine, un pistolet mitrailleur allemand utilisé par un maquisard et des effets militaires.

"L'exposition n'est que le prélude de la grande reconstitution historique d'Ile-de-France qui aura lieu du 7 au 10 mai prochain. Toute la ville se mettra aux couleurs de 1945 et vivra comme à l'époque" annonce le maire, Philippe Descrouet.

[gallery size="medium" type="square" ids="1216,1215"]

Publié dans Vie locale

Othis, l'aventure ► Ils ont sillonné le Maroc en 4L

Depuis 18 ans, le 4 L Trophy est une formidable aventure menée à travers le Maroc, pour venir en aide aux enfants les plus pauvres.

Les deux Otissois, Jérémy Rétif et Nicolas Molnar, de retour de l'aventure, début mars, ont donné une réception-conférence, vendredi 3 avril, à la salle Pierre Mendès-France. La soirée était agrémentée de plusieurs courts métrages et explications de leur périple à travers le Maroc. Les deux amis ont parcouru plus de 6 000 km en compagnie de 2 000 autres candidats, tous étudiants. Ils ont récolté des fonds auprès de sponsors, 9 000 euros. Il leur a fallu acheter la voiture et l’équiper avant de s'embarquer dans le rallye.

Du pire au meilleur souvenir

Partis avec un sac à dos rempli de fournitures scolaires à apporter dans les écoles marocaines et un autre de matériel sportif collecté par les enfants du judo de Blanc-Mesnil dont Nicolas est membre, ils ont mené à bien la course dans le désert du Haut Atlas. Nicolas évoque son pire souvenir et son meilleur : « Nous étions dans la montagne, nous avons campé à la belle étoile et il faisait super froid ! J'en ai encore des frissons à y repenser. Mon meilleur instant, ma plus grande émotion, a été, incontestablement, quand nous avons offert aux enfants les cadeaux que nous avions apportés. »

Devant une assemblée enthousiaste, Bernard Corneille, le maire, a félicité les aventuriers, les mécanos et les organisateurs pour le célèbre 4L Trophy.

 

Publié dans Vie locale

Mitry-Mory ► Deux belles carpes au premier concours de pêche

Le premier concours de pêche de la saison a eu lieu samedi 4 avril. Malgré la pluie ce jour-là, l'événement a été une réussite avec 86 kg de poisson, dont deux carpes, une de 4,2kg et la seconde et 4,8 kg.

Jean-Pierre, 78 ans, reconnais : « Depuis que je suis gamin, avec mon grand père, je partais pêcher dans le canal de l’Ourcq.  A l’époque, il y avait encore les chevaux qui tiraient de grandes barques en bois. Mon grand-père m’a tout appris, surtout la patience et quelques astuces pour être le plus discret possible au bord de l’eau. C’était un pêcheur à la graine de chènevis. Moi, avec les années je me suis perfectionné et maintenant je ne pêche que la carpe. Je suis devenus un carpiste, mais toujours pour le plaisir. Nous pesons et remettons le poisson à l’eau... avec délicatesse ».

Robert Perret, président des pêcheurs à la ligne de Mitry-Mory, a organisé un concours à l’américaine, (en équipes deux). Pour la première, équipe féminine et une équipe junior mixte se sont jointes aux habitués et ont été placées au bord de l’eau.

A midi, Petit-Louis, arbitre-commissaire, a sonné du clairon pour marquer la fin de la première manche. Il a ainsi signifié que tout le monde était invité à partager la paëlla géante.

La galerie photo

[gallery type="slideshow" size="medium" ids="1244,1245,1243,1242,1241,1240,1239,1246"]

 

LEGENDES PH 1:   L'équipe junior  Vincent et Angeline

2   L'équipe sensas!

3    Jean-Pierre pêcheur devant l'éternel

4    Vincent, vainqueur de la première manche

5    Didier et sa carpe de 4.8 kg

6 et 7  Vincent et Angeline et deux leurs petits carpos

Publié dans Vie locale

Spécial enfants ► Fin de journée : comment vider des œufs pour les décorer

Besoin d'occuper les enfants en fin de journée avec une idée rapide ?

Pour finir de fêter pâques et offrir une activité ludique à ses deux enfants, Joëlle, mère de famille à Lagny-sur-Marne, leur a proposé de décorer de vrais œufs. Andy, 2 ans, et sa sœur Cléa, 7 ans, ont ainsi découvert une technique pour vider un œuf : "Il suffit de percer un trou au-dessus et en dessous et de souffler pour évacuer le contenu. C'est un jeu d'enfant !" plaisante Joëlle. Une fois que l’œuf est vidé, les enfants peuvent le décorer à leur guise : "Je leur donne de la peinture gouache, des vieux flacons de vernis et des paillettes. Ils sont occupés pour quelques heures" explique Joëlle. Pendant ce temps, Maman prépare un gâteau avec le contenu qu'elle a pris le soin de récupérer. Pas de gâchis !

Visionner la vidéo sur la chaîne magjournal77 en cliquant sur le lien : https://youtu.be/ozGEBkR25to

[gallery type="square" size="medium" ids="1261,1263,1258,1264"]

 

 

 

Publié dans Vie locale

Tancrou ► Festival Cars 'n bikes : le week-end No Limit sauvé par le soleil

Plus belles les unes que les autres, les motos Harley Davidson, tous chromes étincelants, se prélassaient dans le choral ou allaient et venaient, lentement, dans les rues du village. (La galerie photo ci-dessous)

5 000 visiteurs ont été attirés pour la deuxième édition du Cars’n bikes : ce sont 3 000 visiteurs de moins que l'année dernière, mais 5 000 tout de même ! Pourtant, l'édition 2015 n'était pas gagnée. En effet, le temps n'était pas du côté des bikers, au début. Puis il s'est ravisé et a offert un dimanche ensoleillé.
L'événement a animé le village !
Le 5 avril, pendant que les montures se reposaient, les propriétaires ont pu déambuler parmi la trentaine de stands d’accessoires motos, habillements ou friandises.
Les organisateurs ont créé un vrai village autour du restaurant provisoire où ça sentait bon la frite et la saucisse, et du saloon rempli de cow-boys en cuirs, chapeaux et santiags, chope de bière à la main.
Sylvain l’organisateur et son équipe tout sourire accueillaient les participants: « Nous sommes super heureux que le dieu soleil ait pointé le bout de son nez, nous allons presque atteindre notre objectif."
C’était la fête de la moto et de la voiture d’exception.
La galerie photo ©Varg

[gallery type="slideshow" size="medium" ids="1304,1303,1302,1301,1300,1299,1298,1296,1295,1294,1293,1292,1291,1290,1289,1288,1287,1286"]

Publié dans Vie locale

Dernière minute ► Première bougie pour le BNI de Claye-Villeparisis

Il est encore temps, pour quelques heures, de s'inscrire à la réunion du BNI (Business Network International) de Claye-Souilly-Villeparisis. Les chefs d'entreprise, adhérents, leurs invités et les non adhérents, inscrits à la matinée, vont se réunir, jeudi 9 avril, à la salle des fêtes de Fresnes-sur Marne, à l'occasion de la première bougie du réseau d'affaires sur le secteur. L'événement fera découvrir les objectifs du BNI. Les chefs d'entreprise sont là pour "faire du business".

L'ancien président, Thierry Lannoy, gérant d'une SARL, indique : "L'objectif du BNI n'est pas compliqué. Nous voulons tous 'faire du business'. Depuis le 1er avril, nous avons une nouvelle présidente, Sandrine Schott, qui me succède. Nous changeons de président tous les six mois."

Les chefs d'entreprise intéressés peuvent s'inscrire, jusqu'à demain, mardi 7 avril. Contact :  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Qu'est-ce que le BNI http://www.bnifrance.fr/

Publié dans Vie locale

Ovnis ► Jean-Gabriel Greslé : secrets et expériences racontés

"Ce que j'ai vu lors de différents vols, quand j'étais pilote, était bien des engins utilisant une technique inconnue, qu’aucun gouvernement ne maîtrise et qui, pour l’heure, n’est compréhensible par aucun scientifique."

Jean-Gabriel Greslé*, devenu l’un des ufologues les plus réputés sur la planète, ne "croit en rien" mais précise qu'il s'est rendu compte que "les ovnis se déplacent là où des zones sont laissées libres par les avions. Et qu’ils viennent faire des incursions de temps en temps au milieu des avions de ligne".

Il raconte : "La première fois qu'une rencontre s'est produite, c’était en 1952 lors d’un vol au-dessus de Washington. Nous avons été dépassés par des engins inconnus qui manifestaient des performances impossibles à réaliser pour un avion normal. Le phénomène s’est reproduit un quelques mois plus tard. À l’époque, face aux interrogations, l’US Air Force a avoué son incapacité à répondre et a déclaré que les phénomènes n’étaient pas nouveaux mais inexplicables. La seconde fois s’est produite lors d’un vol Air France en 1966. Nous avons été dépassés par un engin au sud ouest de Buenos Aires et enfin à Détroit sur le vol Los Angeles-Montréal. Là encore nous avons été dépassés par un engin qui a laissé une traînée lumineuse".

Lors de sa conférence, lundi 30 mars, à Pontault-Combault, l'ancien commandant de bord aux multiples expériences et rencontres avec des ovnis, a évoqué tous les documents officiels américains parus sur le sujet. Parmi ceux-ci figure le rapport Cometa, rédigé par l’association française d'étude des phénomènes aérospatiaux non identifiés. Elle est considérée aujourd'hui comme étant en sommeil. Les extra-terrestres feraient-ils eux aussi un somme ? Auraient-ils "espacé" leurs visites sur Terre ?

Le rapport est préfacé par l'ancien président du CNES (Centre national d'études spatiales), André Lebeau et a été porté à la connaissance du grand public par ses auteurs. Il a évidemment fait couler beaucoup d’encre au moment de sa publication.

En forme disque ou triangulaires

La conférence a permis également de revenir sur des anecdotes souvent relatées dans les médias spécialisées : les soucoupes en forme de disque, les soucoupes triangulaires... Le conférencier, dans un ouvrage qu'il a présenté, "Document interdit, la fin d'un secret", passe en revue des documents qui, aux yeux des autorités, devaient rester secrets puis qui ont ensuite été déclassifiés. Jean-Gabriel Greslé a également fait référence à des documents qui portent sur la période de 1940 à 1954. D'autres documents ont été rendus publics jusqu'en 2010. Il a cité aussi "1942-1954 - La genèse d'un secret d'État", recueil de documents américains déclassifiés.

Si lundi, dans le public, tous semblaient convaincus de l'existence d'êtres intergalactiques, aucune image n'a circulé. Le conférencier a tout de même précisé qu’il est tenu à la discrétion sur les travaux de recherche de la commission Sigma dont il est un technicien et qu’il n'est pas autorisé à répondre aux questions actuelles sur les Ovnis.

 

*Né en 1932, Jean-Gabriel Greslé s’est engagé dans l’armée en 1951. Après avoir été élève pilote à l’US Air Force, il entre chez Air France en 1963. Durant vingt ans, il sera commandant de bord et à trois reprises, sera témoin de phénomènes aériens inexplicables.

**Photo : A défaut de pouvoir vous présenter une photo d'ovni, nous avons choisi un avion d'air France.

Publié dans Vie locale

Tancrou ► Les bikers sont arrivés : premières photos et vidéo

Aujourd'hui, vendredi 3 avril, les bikers sont arrivés à Tancrou pour le 2e festival Cars 'n bikes. Les premiers sur place, amis de Sylvain Tronche, l'organisateur principal, pépiniériste et gérant du camping du Creu du chêne, se sont alliés pour monter le chapiteau qui abritera les festivités dont les concerts. C'est une chance qu'il y ait un abri car la pluie ne semble pas vouloir s'arrêter. Que les futurs visiteurs se rassurent, la météo devrait être plutôt clémente, demain samedi et dimanche, il est même prévu un grand soleil.

Le maire et père de l'organisateur, Christian Tronche, n'a pas manqué l'arrivée des éclaireurs.

Jojo, nouvel arrivant, annonce déjà la couleur : "Un biker, ça se met à une terrasse de café, ça se pose avec une bière, et ça regarde sa bécane. Voilà ce qu'on aime faire ! " Rien de bien compliqué finalement.

Ce week-end, Tancrou va ronronner sous les vrombissements des moteurs. L'année dernière, l'événement avait attiré près de 8 000 visiteurs.

Vidéo : Sylvain Tronche donne le programme

https://youtu.be/zXE4FwAayb4

 

[gallery type="rectangular" size="medium" ids="1182,1179,1180,1178,1181"]

 

Publié dans Vie locale

Carnaval à Villepinte ► Maquillage gratuit et défilé dimanche 12 avril

Carnaval dans les rues de Villepinte, dimanche 12 avril. Animations devant l'école Marie-Laurencin.

14 heures : maquillage gratuit pour les enfants. 15 heures : départ du défilé, marche jusqu'à l'esplanade du Bel-air pour le grand final.

Publié dans Vie locale

Save the date ► Concert des jeunes talents, samedi 11 avril à Othis

Concert jeunes talents à Othis, samedi 11 avril, à 19 h 15, salle Pierre Mendès-France. Soirée animée par DJ Panam’Town.

Pour sa 4e édition, le concert Jeunes Talents a regroupé quelques-uns des meilleurs jeunes artistes de la région pour faire passer au public un moment inoubliable. Evénement organisé par l’association Tous avec Clément, en partenariat avec la municipalité.

Site web de l’association : tousavecclement.jimdo.com

Participation adulte : 5 € participation enfant (-10 ans) : 3 € Ouvert à tous (préventes conseillées au 06 98 84 11 09)

Publié dans Vie locale

Mareuil-Lès-Meaux ► La vigne recherche des bénévoles

Les bénévoles qui s'occupent de la vigne de Mareuil aimeraient donner du corps à l'association qui est en cours de constitution. Ils s'estiment encore trop peu nombreux pour entretenir la vigne.

Les petits pieds de vigne qui ont été plantés à Mareuil-Lès-Meaux il y  a trois ans, réclament beaucoup d'attention. En automne 2015, ils devraient donner leurs premières grappes de raisin qui permettront peut-être une première cuvée... sauf si tout passe dans le partage du jus avec les enfants des écoles. C'est que la première récolte pourrait ne pas être très volumeuse.

Jean Perrimond, habitant de Mareuil, retraité depuis 2010 mais toujours œnologue, un métier qu'il exerce depuis quarante cinq ans, a hâte de découvrir les fruits. Passionné, il décrit les étapes à venir : "Bientôt, il va y avoir la floraison qui ne dure que deux jours. Les fleurs de la vigne sont très parfumées et délicates. On récolte cent jours après. On aura la surprise quant au goût du raisin et par conséquent celui du vin. Nous avons planté cent pieds de Chardonnay, un cépage blanc. On a la place de doubler le vignoble le jour où on le désirera".

Entre clocher du village et viaduc de Meaux qui enjambe la Marne, sur un terrain appartenant à la commune, la vigne profite.

Les employés municipaux aident à son entretien mais "ils ont beaucoup de travail par ailleurs" indique Jean avant de reprendre : "Nous sommes déjà sept à nous occuper de la vigne. Ça demande pas mal de temps, surtout à la belle saison quand il faut désherber. On essaye de cultiver de manière la plus écologique possible. Nous enlevons les mauvaises herbes à la main en faisant attention de ne pas abîmer les racines des pieds. Tous nos produits de traitement ont le label bio, même si on est obligé de traiter un minimum pour empêcher les maladies. Sans traitement, pas de vigne et surtout pas de raisin".

Jean s'occupe naturellement des formalités pour la création de l'association, qu'il a choisi d'appeler, en accord avec les autres membres, Les Vignerons du coteau des vignolles, du nom du quartier où a été planté la vigne.

"Nous organiserons des manifestations autour de la vigne et du vin. Nous attendons les adhérents".

Pour tous renseignements, contacter Jean Perrimond au 06 10 19 11 15.

[gallery type="square" size="large" ids="1169,1170,1171"]

 

 

 

Publié dans Vie locale

Le choc à Mitry-Mory ► Le maire démissionne

La nouvelle a eu l'effet d'une bombe à Mitry parmi le personnel de la municipalité et les habitants : le maire de la ville, Corinne Dupont, a annoncé sa démission ce matin, jeudi 2 avril. Un vrai choc pour tout le monde.

Une lettre explicative a été envoyée à chaque Mitryen dans le courant de la journée. Dans le courrier, Corinne Dupont

propose aux conseillers et adjoints de placer leur confiance en Charlotte Blandiot-Faride, qui, selon le maire démissionnaire, "saura faire face aux enjeux à venir pour Mitry-Mory".

Corinne Dupont a dit "faire le choix de quitter ses fonctions pour des raisons personnelles et familiales".

Au sein du conseil, les élus d'opposition rappellent qu'ils avaient prévu la démission du maire de longue date. Le soir des élections municipales, Laurent Prugneau, élu UDI, commentait ainsi les résultats favorables à Corinne Dupont : "De toute façon, elle a déjà prévu de partir. Tout est organisé, elle ne restera pas et c'est Charlotte Blandiot-Faride qui prendra sa place".

Corinne Dupont rappelle : "Le bilan positif des engagements réalisés et de la bonne santé financière de la commune est à mettre au crédit de toute l’équipe municipale qui a été à ses côtés. Elle est également satisfaite de pouvoir passer la main dans de bonnes conditions, et est rassurée quant à la capacité d’une équipe conduite par Charlotte Blandiot-Faride à mener à bien le projet municipal pour lequel les Mitryens ont voté".

Un conseil municipal extraordinaire se tiendra la semaine prochaine, vendredi 10 avril à 20 h 30, salle Jean-Vilar, au cours duquel il sera procédé à l'élection d'un nouveau maire.

Charlotte Blandiot-Faride, adjointe chargée des sports, part favorite.

Lundi dernier, le 30 mars, Corinne Dupont a pris la parole lors du conseil communautaire à Dammartin-en-Goële mais n'a pas laissé transparaître la future annonce de sa démission. Charlotte Blandiot-Faride était à côté d'elle.

Cliquez sur le lien vers notre chaîne Youtube pour voir la vidéo de l'intervention de Corinne Dupont, lundi.

La vidéo : https://youtu.be/XKqMPDbtepg

 

Publié dans Vie locale

Save the date ► Salon des vins et produits du terroir les 11 et 12 avril à Villepinte

Pour la 8e année consécutive, le Rotary club se mobilise pour la recherche sur la sclérose en plaques. Les 11 et 12 avril de 10 à 18 heures à l'espace V de Villepinte, retrouvez 34 stands : vins, fromages, charcuteries, nougats, confitures, épices, huîtres et autres produits du terroir. "Chaque année, nous reversons 10 000 euros à l'ARSEP, Association pour la Recherche sur la Sclérose En Plaques. Les bénéfices restant sont utilisés dans des actions internationales : en 2013, nous avons envoyé 1 000 euros au Rotary de Bangalore qui a acheté et remis des bancs d'école et des uniformes pour des écoles défavorisées en Inde" explique Alain Ferraris, rotarien.
Publié dans Vie locale

Dammartin-en-Goële ► Le Point Virgule a fait son spectacle

Le spectacle du Point Virgule Le spectacle du Point Virgule

La plus petite des grandes scènes parisiennes, Le Point Virgule, a produit son spectacle, samedi soir, 27 mars, à Dammartin. Les amateurs, venus nombreux, ont pu retrouver les futurs grands humoristes, Jérémy Charbonnel, Aymeric Lompret et Béatrice Facquer dans un excellent moment. Les trois artistes ont offert une soirée de rire et de plaisir appréciée de tous. La salle était comble. Plus de cent demandes de réservations ont dû être refusées, au grand regret des organisateurs.

Publié dans Vie locale

Nolimit à Tancrou : 2e rassemblement cars 'n bikes les 3, 4 et 5 avril

Vendredi 4 avril, samedi 5 et dimanche 6, le premier festival cars 'n bikes se déroulera à Tancrou. Les animations dureront trois jours avec 26 heures de concerts live pendant les 3 jours..

Le club Nolimit a organisé l'événement qui devrait déplacer quelque 8 000 motards et amateurs de belles voitures. Harleys, tatouages, piercings, le festival attirera les passionné et regroupera motos et voitures de caractère.

Des motos par milliers, de la musique, des stands Harley et accessoires motos-autos, vêtements, piercing, buvette et restauration. Les animations comprendront des combats de sumo pour distraire les adultes et des structures gonflables pour occuper les enfants.

L'Espace Nature au Creux du chêne qui propose des nuits en hébergements insolites en bords de Marne d'avril à octobre (Tipi, cabane dans les arbres, roulottes, ...), accueillera le festival.

Un important service de sécurité sera mis en place pour le bien-être de tous.
Renseignements auprès de Sylvain Tronche, organisateur du festival. Té. 06 80 05 87 98.

Publié dans Vie locale

Propriété intellectuelle ► L'avocat, Alain Geus, protège innovations et savoir-faire

L’avocat Alain Geus, avocat à Noisy-le-Grand, rattaché au barreau de Bobigny, se spécialise dans l’innovation. Il serait le seul, en France, à avoir mis sur pied un protocole pour permettre aux innovateurs de produits, de concepts, méthodes, en résumé, le savoir-faire, de protéger leur propriété de la même manière que pour les droits d’auteur. Ainsi, avoir recours à ses services pourrait éviter de se faire « pirater » ses idées, ses produits, ses innovations, par une concurrence malveillante. Il explique : « Dès qu’on commence à négocier la valorisation d’une innovation ou d’un savoir-faire, on devient vulnérable car on est bien obligé de dévoiler ce qui compose le sujet. On divulgue ses atouts, ne serait-ce que pour faire signer un contrat à un partenaire. J’ai remarqué que dans nombre de PME / PMI, on pense à tout sauf à se protéger. Je me suis alors posé la question : comment, par exemple, peut-on déposer une demande de brevet sans craindre d’être dépassé ? C’est là que la législation française comporte des failles, un vrai vide juridique, surtout quand on sait qu’en un an, 20 % des demandes de brevet sont rejetées. Que deviennent ces innovations ? Que deviennent leurs créateurs ? »

Le truc en plus : la "divulgation"

Alain Geus souhaiterait être complémentaire à l’INPI (Institut national de la propriété industrielle) et il indique : « En dehors du brevet d’invention, des marques commerciales, dessins et modèles, un peu la vitrine de l’INPI et des régimes spécifiques, il n’existe pas de régime juridique pour le dépôt d’une innovation par l’enveloppe Soleau (http://www.inpi.fr/fr/enveloppes-soleau/l-enveloppe-soleau-en-pratique.html) car elle est occulte*. Le seul régime juridique envisageable parce que valable est la protection par le droit d’auteur, ce qui implique la divulgation ». Bref, jusqu’à présent, les innovateurs n’avaient eu guère d’autre choix que de se jeter dans l’arène, tête baissée, espérant passer au travers des griffes sournoises de la concurrence aux aguets. Faute de pouvoir mettre son innovation à l’abri, dans un méandre de textes législatifs tous plus compliqués les uns que les autres, mais sans jamais y trouver vraiment son compte en matière de protection, le détenteur se rongeait les ongles puis devait nager dans le grand bain avec les requins. Alain Geus souligne : « L’antériorité et le positionnement en tant que leader sur une innovation est fondamental. J’ai donc conçu le KHP (Know-how protection). Plus concrètement, j’aide le créateur à élaborer un document faisant la description exacte de son innovation, à le valider et à le signer comme étant effectivement sa propre création, l’acte d’avocat créant ainsi un droit (NDLA : Alain Geus va d’ailleurs avoir recours à son propre dispositif pour protéger son innovation et savoir-faire). Ensuite je fais enregistrer le document aux impôts, ce qui génère une date certaine sur le plan légal et je le divulgue en le publiant sur le site Internet KHP. »

Un document qui engage l'avocat

Protection, concurrence, secret d’affaires… l’avocat, entre deux tirades plutôt abstraites, ponctuées de termes juridiques tout droit venus d’un monde élitiste, partage quelques cas de figure, heureusement bien concrets : « Un secret d’affaires, c’est, par exemple, dans le domaine de la parfumerie. Aujourd’hui, le chromatisme électronique est à même de donner la composition de chaque parfum. Les ingrédients sont identifiables. Cependant personne ne saura comment les éléments sont mélangés, dans quel ordre, à quelle température, à quel intervalle de temps pour attendre une éventuelle réaction chimique… C’est plus compliqué qu’une simple mixture. Le réel secret d’affaires, dans ce cas, est consigné dans la « fiche de fabrication » décrivant composants et processus. » L’élaboration du document sur lequel l’avocat s’engage, en le signant, se fait sur huit à quinze jours. Il faut environ une dizaine d’heures pour parvenir à « un document qui décrit parfaitement les choses ». Evidemment, l’opération a un coût mais « il est minime si le client considère ce qu’il pourrait perdre s’il ne protégeait pas son savoir-faire ».

Alain Geus veut ainsi proposer un outil fiable pour le savoir-faire qui est, comme il dit, « l’or du fonds de commerce ». Il s’appuie sur le fait que la France serait en retard en matière de protection de l’innovation. Son père spirituel, Maurice Vaucher, consultant en transfert de technologies du côté de Lyon, affirmait, se souvient Alain Geus, qu’aujourd’hui, dans l’innovation, il n’y a plus grand-chose en matière de recherche fondamentale. Les nouveautés se créent surtout sur des techniques qu’on rapproche pour obtenir quelque chose de différent de leur utilisation d’origine... « C’est dynamique sur le plan économique et forcément le plus exposé au danger du pillage » conclut Me Geus.

 

*Le dépôt d’une enveloppe peut également se faire par acte notarié, revêtu du sceau de l’Etat en vertu duquel la signature de l’acte par le notaire fait foi de son contenu et de sa date. Toutefois, le contenu qui y figurera sera celui que l’innovateur y aura inscrit, sans les conseils spécifiques ni la création de droit.

http://economie.fgov.be/fr/entreprises/propriete_intellectuelle/Innovation_et_propriete_intellectuelle/Preuve_de_la_date/#.VRE1po4ucn0 

Publié dans Vie locale

Post-bac ► Dernier jour pour confirmer son inscription : 5 conseils, 5 dates

Isabelle Grugeaux, conseillère en orientation à Mitry-Mory, en plein dans les demandes de conseils des élèves, prend le temps de prodiguer les derniers conseils. C'est qu'il vaut mieux bien border la préparation de son dossier post-bac et être assuré du bon choix de son orientation. Les élèves effectuent les démarches tantôt seuls, tantôt et le plus souvent accompagnés et soutenus par leurs parents. Eux aussi doivent s'y retrouver dans le panel de possibilités pour le futur de leur enfant et dans toutes les modalités d'inscription qui ressemblent parfois, il faut le dire, un parcours du combattant.

Toutes les filières demandent des dossiers de candidature, mieux vaut se résoudre à bien les monter et les présenter. Un étape difficile mais essentielle pour intégrer une filière sélective post-bac. Parmi, parfois, des centaines de candidats, pensez qu'il pourrait être intéressant que votre dossier sorte du lot. Mettez donc toutes les chances de votre côté !

Dans chaque dossier de candidature, le jury regardera en priorité les notes de première et de terminale, mais il portera un regard plus attentif encore aux appréciations. “Peut mieux faire”, “dissipé en classe”, “élève trop souvent absent”, font mauvais effet. Un peu tard pour ça, mais si vous n'êtes pas encore en Terminale, pensez-y pour l'année prochaine ! À l’inverse, de bonnes appréciations peuvent jouer en votre faveur si vos notes ne sont pas franchement au top et à condition qu'elles ne soient pas trop basses quand même. On peut dire, à ce stade, qu'il fallait y penser avant... Oups.

Les conseils pour le post-bac sont d'ailleurs également valables pour préparer un dossier et entretien d'embauche.

 La lettre de motivation : à peaufiner
La lettre de motivation est un élément incontournable du dossier de sélection. Le jury espère bien y deviner une grosse partie de votre personnalité et votre potentiel. Montrez que vous connaissez le secteur et les métiers auxquels vous aspirez. Insistez sur vos expériences personnelles, vos passions, vos rencontres qui ont abouti au choix de la formation. Expliquez bien votre projet personnel.

Il faut surtout éviter les copier-coller de lettres récupérées sur internet. Le jury les détectera vite. N'hésitez pas à demander conseil à votre entourage, à faire relire une lettre afin d'en vérifier l'orthographe. On ne voit pas toujours ses propres fautes. Cependant, écrivez-la seul car les termes d'une autre personne pourrait ne pas coller avec vous.

La lettre de recommandation

Certains établissements demandent une lettre de recommandation dans leur dossier de sélection. Le document peut être  rédigé par une personne de votre entourage, par exemple un professeur, qui peut dire du bien de vous. Ne la négligez pas : la lettre de motivation peut être le coup de pouce qui fera la différence.

 Un peu de détails dans le CV

Vos petits boulots, les langues que vous parlez, vos hobbies et loisirs, passions... tous ces détails qui viennent s'ajouter aux briques de votre personnalité, sont à préciser dans votre CV. Un jury "post-bac" attend essentiellement de ce CV un résumé concis de vos petits boulots ou ponctuels comme le baby-sitting, de vos activités extrascolaires, de vos voyages-découvert ou de vos séjours linguistiques.

Évitez de dire que vous aimez la musique si vous ne faites que l’écouter de temps en temps. En revanche, si vous pratiquez un instrument ou que vous êtes incollable sur les groupes de rock français des années 1980, précisez-le !

Avant tout, il faut mettre en avant ce qui est en lien avec le secteur d’activité de la formation.

N’en rajoutez pas ou ne mentez jamais dans un CV. Le jury vérifiera vos connaissances pendant l’entretien et si vous avez "brodé", il s'en apercevra.

Soyez vous-même 

L’entretien est toujours une source de stress pour les étudiants ou candidats à l'embauche. Pour les inscriptions de l'après-bac, le jury veut juste vérifier votre connaissance des métiers, votre aisance à l'oral et votre culture personnelle. Il veut aussi vérifier que votre projet professionnel tient la route. S'il décèle, par exemple, qu'un étudiant "brillant" risque de s'ennuyer dans la formation qu'il a choisie, il sera là pour lui demander de bien réfléchir à son orientation.

 

Le truc en plus

Isabelle Grugeaux conseille : "Pour la lettre de motivation, le candidat doit visiter le site internet de l'école afin de mieux appréhender le contenu des cours et pouvoir, en une phrase bien réfléchie, montrer qu'il est en concordance avec la formation et qu'il est réellement motivé."

5 dates à retenir 

2 avril : Dernière limite pour l'envoi des dossiers papiers et des confirmations d'inscription.

5 - 8 mai : Réponses des écoles qui valident les dossiers complets ou demandent des pièces oubliées.

31 mai : Limite pour l'ordonnancement des vœux.

17 juin : Début des épreuves écrites du baccalauréat

 

Publié dans Vie locale

Plaines et monts de France ► Prochains recrutements le 13 avril

La prochaine session de recrutement organisée par la communauté de communes Plaines et monts de France, pour Randstad Inhouse Services aura lieu lundi 13 avril à 8 h 30 à Villeparisis. Tél. 01 64 27 60 68 / E-Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Déjà, le Forum intercommunal des Jobs d’été a réuni, mercredi 25 mars, à Villeparisis près de 150 jeunes et une quinzaine d’entreprises et d’organismes. L'événement était organisé par les antennes Emploi de la communauté de communes Plaines et monts de France (CCPMF), en partenariat avec le Pôle Emploi de Mitry-Mory et la mission locale de la Plaine de France.

La 7e édition du Forum des Jobs d’été et des emplois saisonniers, dans la salle Claude Nougaro, a été l’occasion pour les jeunes âgés de plus de 18 ans, originaires des quatre coins du territoire et même d’au-delà (Meaux, Seine-Saint-Denis, Oise), de rencontrer directement plusieurs recruteurs locaux et organismes publics d’aide à l’emploi et à la formation (liste au bas de l’article).

Accueillant par un discours les nombreux demandeurs d’emploi qui s’étaient déplacés, Michel Dutruge, maire de Dammartin-en-Goële et vice-président de la CCPMF, chargé de l’emploi, et Hervé Touguet, maire de Villeparisis et vice-président de la CCPMF, chargé de l’environnement, ont remercié "les entreprises et les organismes participants et souhaité une pleine réussite dans leur recherche d’emploi à tous les candidats".

Proposant des postes dans les domaines la grande distribution, la restauration, la vente, la logistique, les transports et l’animation, plusieurs entreprises ont promis des intégrations à la fin du forum, que ce soit en CDD, en apprentissage ou en stage.

Les antennes Emploi intercommunales mettent en ligne tout au long de l’année des offres d’emploi sur le site Internet de la CCPMF : www.cc-pmf.fr (onglet « Offres d’emploi » en page d’accueil).

Ont participé au forum, mercredi :

Des organismes et partenaires

- Antennes Emploi intercommunales de la CCPMF

- Pôle Emploi de Mitry-Mory

- Mission locale de la Plaine de France

- Point Information Jeunesse de Dammartin-en-Goële

- Cap Emploi 77

- Office Municipal de la Jeunesse de Villeparisis

Des entreprises 

- Castorama

- Synergie

- Randstad In House Services du Mesnil-Amelot

- Randstad In House Services du Plessis-Belleville

- Randstad In House Services de Bonneuil-en-France

- Inside Staffing by Adequat

- Memphis Coffee

Publié dans Vie locale

Roissy-en-France ► Projet de casino à côté de l'aéroport

Un casino pourrait venir s'installer dans la région. A Roissy-en-France, le dossier est monté et sera déposé rapidement au ministère de l'Intérieur pour obtention de l'implantation d'un établissement de jeu. C'est ce que vient d'annoncer la communauté de communes du  Val-d'Oise Roissy Porte-de-France.

La loi du 15 juin 1907 qui ne permet l'implantation des établissements de jeu que dans "les stations balnéaires, thermales ou climatiques" risque d'évoluer dans les prochains mois. L'ancien préfet de la région Ile-de-France, Jean-Pierre Duport, a été chargé, dans le cadre d'une mission d'étude, de réfléchir à l'avenir des jeux. Il devra "proposer des lieux transparents et contrôlés et éviter les dérives et les fraudes de certains cercles" résume une source proche du dossier.

La communauté d'agglomération et la ville de Roissy-en-France qui parient sur une évolution rapide de la règlementation ont déjà déposé un dossier auprès du secrétaire d'Etat chargé du tourisme afin de classer la commune en "station de tourisme d'affaires". C'est la première étape vers la réalisation du projet d'implantation d'un casino. "Les choses vont évoluer" croit savoir Patrick Renaud, le président de Roissy Porte de France, qui estime "la réglementation un peu vieillotte et éloignée de la réalité des jeux de hasard."

La ville de Roissy-en-France compte sur son attractivité dans le tourisme des affaires grâce à sa proximité avec l'aéroport Paris Charles-de-Gaulle, au nombre de chambre d'hôtel (10 000) et à  la construction d'un centre de congrès. Selon André Toulouse, le maire UMP de Roissy, le projet est d'abord destiné aux clients internationaux "qui n'ont absolument rien, le soir, pour leur loisirs".

Le futur casino serait intégré dans la ZAC Sud-Roissy, en bordure de l'autoroute A1, au milieu du complexe hôtelier de 45 000 m2. Le dossier confié à la Semavo (l'établissement public d'aménagement du Val-d'Oise)  prévoit aussi l'installation d'un golf de 90 ha d'ici 2018. Les travaux commenceront l'été prochain.

Il n'existe actuellement qu'un seul casino en Ile-de-France, à Enghien-les-Bains (Val-d'Oise).

Le casino d'Enghien-les-Bains : http://www.lucienbarriere.com/fr/Casino/Enghien-les-Bains/accueil.html

Publié dans Vie locale

Vente par correspondance ► Une société condamnée pour escroquerie

Le Consortium Publicitaire Européen* (CPE) reprochait au Réseau anti-arnaques, partenaire de l’association de défense des consommateurs, UFC Que choisir, d’avoir inscrit « Les délices d’Annie », « Délices et gourmandises » et « Natur’santé ». dans "la liste noire des catalogues à éviter".

Les deux associations dénonçaient l’organisation de loteries « bidons ». Le CPE a été débouté de sa demande le 11 mars par la 17e chambre du Tribunal de Grande Instance de Paris.

Selon l’UFC que Choisir, « De nombreuses sociétés de vente par correspondance organisent des loteries commerciales dotées de plusieurs milliers d’euros afin d’inciter les destinataires de leurs catalogues à passer commande. En réalité, il s’agit souvent de loteries factices, les lots promis n’étant attribués qu’après un tirage au sort, ce qui est, en général, pas ou mal précisé. Des pratiques condamnées à plusieurs reprises par la justice ».

Le TGI a rejeté la demande du CPE. Selon les juges, les critiques du Réseau anti-arnaques sont fondées sur « les réclamations de près d’une centaine de clients » qui reprochent les courriers « singeant des actes officiels » ou qui font « croire faussement au destinataire qu’il est le gagnant d’un prix de plusieurs milliers d’euros remis le plus souvent sous la condition qu’il commande les produits du catalogue ». Non seulement, le CPE a perdu son procès mais il devra payer à Réseau anti-arnaque des dommages-intérêts et les frais de justice. Il est néanmoins probable que le CPE fasse appel de la décision.

*Le Consortium Publicitaire Européen est spécialisé dans l’offre d’ouvrages concernant la santé et le bien-être destinés aux seniors.

Voir aussi : http://consortium-publicitaire-europeen.publicoton.fr/

Publié dans Vie locale

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Programme TV

L'agenda

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 25 62 05

Où trouver la version papier

Présentation1 1

Abonnez-vous à la newsletter : une revue hebdo et l’agenda chaque lundi

captcha 

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.
J'accepte Je refuse