Chelles ► Quatre étudiantes ont voyagé pour mieux apprendre l'anglais

Quatre étudiantes sont parties à l'étranger en septembre grâce au Rotary club de Chelles Marne-et-Chantereine qui a sponsorisé leur voyage. Elles sont allées améliorer leurs connaissances en anglais et découvrir une autre culture.

Audrey, 18 ans, Claire, 19 ans, Julie, 16 ans et Eléonore, 18 ans, ont pu réaliser leur rêve d'étudier "ailleurs" : "Elles sont parties dans le cadre du programme rotarien d'échange de jeunes. Il consiste à envoyer des lycéens au sein de Rotary clubs partenaires à l'étranger et, en échange, notre club organise l'accueil de jeunes étrangers dans des familles d'accueil françaises" raconte Franck Virenque du Rotary de Chelles. "Ces échanges destinés aux jeunes de 15 à 19 ans sont extrêmement enrichissants pour les jeunes et les familles d'accueil qui leur offrent une chambre, les repas et les font participer à toutes leurs activités" conclut le Rotarien. "J'ai étudié l'anglais au collège bien sûr, mais quand j'étais sur place, c'était différent. J'ai appris sur le tas et je suis plus en confiance maintenant" explique Audrey.

Des vestes chargées de souvenirs

Après leur voyage, certains reviennent avec les poches pleines de souvenirs. Les étudiantes françaises, quant à elles, viennent de rentrer avec des vestes couvertes de pins' : "Avant de partir, le Rotary nous a offert des pins', des cadeaux divers afin qu'on les échange avec les étudiants étrangers. Maintenant ma veste pèse une tonne... Difficile de croire qu'elle est bleu uni sous les pins' " s'amuse Eléonore.

 

 

Villepinte ► Hôpital Ballanger et Rotary club : 10 ans de partenariat

Les médecins, infirmières et éducateurs du service pédiatrie de l'hôpital Robert Ballanger* ont fêté les 10 ans de collaboration avec le club Rotary de Villepinte Expositions. A cette occasion, mercredi 16 septembre, le pôle femme/enfant a présenté le projet Papillon : une idée novatrice d'éveil des sens du jeune malade.

Le partenariat avait commencé en 2005 lors d'une rencontre entre Anne Bernier, cadre santé au pôle femme-enfant, et Chantal Pothier, alors présidente du Rotary club de Villepinte Expositions : "A l'époque, les parents ne pouvaient pas rester auprès de l'enfant pendant la nuit. L'impact sur l'enfant était conséquent surtout lorsque l'hospitalisation était longue ; mais difficile de justifier cette idée au Ministère. C'est alors que le Rotary nous a offert des fauteuils afin que l'un des parents puisse passer la nuit auprès de son enfant. L'idée a fait son chemin puisque, depuis, chaque chambre est équipée" explique l'équipe soignante.

Anne Bernier raconte : "Les années suivantes, le Rotary a participé à l'achat d'ordinateurs pour le pôle femme-enfant, a offert des appareils photos pour le service des grands prématurés, des tablettes pour occuper les enfants avant une intervention chirurgicale... puis cette année, le club a offert une télévision pour la salle de repos des adolescents". Une rotarienne explique : "Quand le club a offert les appareils photos en 2013, j'ai appris que les enfants qui étaient nés prématurés reprochaient, consciemment ou inconsciemment, à leurs parents de ne pas s'être occupés d'eux quand ils étaient dans l'incubateur. Ce qui était faux, d'où l'idée des appareils photos afin que les parents puissent se photographier pendant la manipulation très minutieuse du jeune prématuré. On a vu des photos impressionnantes, de parents en train de changer la couche d'un prématuré à travers des machines par exemple".

Un projet novateur de thérapies sensorielles

Le service femme-enfant de l'hôpital Robert Ballanger a toujours œuvré pour que les nourrissons et enfants soignés dans ses locaux ne souffrent pas, physiquement ou psychiquement. Offrir des tablettes afin de détourner l'attention du jeune enfant et lui éviter une prise de calmant, installer une aire de jeux avec livres, jouets et télévision pour occuper son esprit font partie de la démarche de prise en charge de la douleur.

Anne Bernier explique : "La thérapie sensorielle s'appuie sur l'hypnothérapie. Il s'agit d'une approche non médicamenteuse utilisant la stimulation des sept principaux sens : la vision, l'ouïe, le goût, l'odorat, le toucher, la proprioception et le sens vestibulaire ou équilibre. Cette thérapie nécessite l'utilisation d'espaces et de matériels spécifiques pour explorer les sens : dedans, dehors, la maladie, la santé, moi et les autres... Nous avons déjà obtenu, en 2015, le financement d'un premier projet de thérapie sensorielle grâce à la fondation Pièces jaunes. Nous recherchons maintenant un financement pour créer un parcours sensoriel afin d'aider l'enfant à réinvestir son corps douloureux et lever les inhibitions dues au manque de stimulations que peut subir l'enfant suite à des crises de douleur".

Le projet Papillon proposé par le pôle femme/enfant consiste à "construire un parcours sensori-moteur" autrement dit un jardin agrémenté d'équipements destinés à stimuler les sens : carillons, jeux d'eau, plantes odorantes, plantes aux feuillages duveteux ou rugueux, parcours pieds nus sur galets, sable, écorces : "Ce parcours permettra aux professionnels de travailler avec l'enfant le rapport à son corps et à ses perceptions" concluent les éducateurs chargés du projet.

*Le centre hospitalier Robert Ballanger, intercommunal et est situé à Aulnay-sous-Bois. Ses territoires de santé s'étendent sur Villepinte, Aulnay, Sevran, Tremblay-en-France et Le Blanc-Mesnil en Seine-Saint-Denis et Mitry-Mory, Villeparisis et Mauregard en Seine-et-Marne.

Vidéo

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=yV7tFK9mj-0&w=560&h=315]

 

Galerie photos

 

[gallery type="slideshow" columns="2" size="large" ids="9722,9719,9718,9720,9723,9724"]

 

 

Villepinte ► 10 000 euros pour la lutte contre la sclérose en plaques

La 8e édition du salon des vins et produits du terroir a été une réussite : "40 stands, des milliers de visiteurs et plus de 10 000 euros récoltés pour lutter contre les maladies du cerveau. La somme a pu être collectée grâce à la collaboration de la mairie et la générosité des sept Rotary clubs qui ont consacré tout le week-end à accueillir le public" expliquent les organisateurs. "Le lieu est idéal : l'espace V est une salle équipée et vraiment adaptée à ce type de manifestations. Le nombre de places de parking et les hôtels à moins de 80 mètres ont contribué à la bonne organisation" concluent les Rotariens qui se consacrent au salon chaque année depuis 8 ans et qui versent 10 000 euros à l'ARSEP, association pour la recherche sur la sclérose en plaques. Martine Valleton, maire de Villepinte, a salué l'action qui permettra d'aider la recherche et de soutenir les familles touchées par la maladie.

[gallery type="square" size="medium" ids="1687,1670,1669,1668,1667"]

Horoscope

Programme TV

Sudoku

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.
J'accepte Je refuse