×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 563

Meaux ► Le jumelage prévoit un rapprochement avec Québec

Le comité de jumelage meldois envisage un rapprochement avec la ville de Québec. Le projet a été annoncé au Caf'conf (Café conférence) qui s'est déroulé jeudi 23 juin.

L'événement a eu lieu à la Brasserie du Luxembourg et était animé par Bruno Cadoret, l'auteur du livre intitulé "De la Brie à la Nouvelle­ France , l'émigration en Amérique française de 1634 à 1763"  - Editions Fiacre - (Voir notre article ici).

Ainsi Bruno Cadoret a retracé le chemin "des Briards, volontaires pour un départ qui n'était pas sans risque et probablement sans retour"... "Que cherchaient ils ? Leur projet était ­il à la hauteur de leur volonté ?"

"En s'appuyant sur des archives, en identifiant personnages isolés ou familles entières, Bruno nous a fait revivre leurs formidables expéditions, leurs difficultés parfois à vivre dans un pays qu'ils ne connaissaient pas. Aujourd'hui, les descendants de certaines familles parties chercher fortune outre-Atlantique reviennent à Meaux le temps d'un voyage, d'une rencontre, comme la famille Charron-­Ducharme, installée au Québec, à Saint-Jean-sur-Richelieu" indique le président du comité, Laurent Guillaume.

Sous son impulsion, un pacte d'amitié devrait être scellé prochainement entre la ville de Meaux et celle de Québec. "Ce sera un premier pas vers un jumelage" a encore confié le président.

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Mitry-Mory ► Jumelage : visites locales et resto le temps d'un week-end

Le comité de jumelage de Mitry-Mory a reçu les délégations de Prudhoe (Royaume-Uni) et de Schmelz (Allemagne) le temps d’un week-end.

Samedi 21 mai, les participants ont pris le départ pour Provins en bus mis à disposition par la ville. Le programme de la journée comprenait une randonnée pédestre, la visite des remparts, de la vieille ville et l’après-midi, de la roseraie.

Le groupe a pu profiter de la journée agrémentée par un pique-nique. Le soir, les promeneurs se sont retrouvés à la maison de quartier de l’Orangerie à Mitry pour la fameuse auberge espagnole concoctée par les familles mitryennes.

Echanges et discussions allaient bon train, et bien sûr, chacun s’est appliqué à travailler les langues étrangères.

« Nous organisons des échanges au fil de l’année entre les délégations. Chacun reçoit une délégation suivant la disposition des familles. Au fur et à mesure, des affinités se créent pour devenir de l’amitié » déclare Florence Audonnet de la délégation mitryenne.

Le lendemain, dimanche, la mauvaise météo a fait changer les plans de l’organisation. La visite du parc de la Poudrerie à Vaujours a été annulée et remplacée par un petit déjeuner "à la maison" et un déjeuner au restaurant. C'est vrai que la France est réputée pour sa cuisine... A 15 heures, les visiteurs ont quitté Mitry pour regagner leurs pays respectifs.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="24905,24906,24904"]

 

 

Villeparisis ► Vœux : des projets malgré la morosité financière

Le maire de Villeparisis, Hervé Touguet, et le conseil municipal ont présenté les vœux de la municipalité, mardi 5 janvier. Les adultes étaient accompagnés par le conseil municipal des enfants.

La réception s'est déroulée au centre culturel Jacques-Prévert. A cette occasion, le maire a remis la médaille du courage et du dévouement à Youri Dinga et la lettre de félicitation du préfet à Séverine Estivan qui ont sauvé de la noyade le jeune Gordon tombé dans le canal de l'Ourcq le 4 novembre dernier (voir notre article ici). Il a également prononcé un discours dont voici des extraits :

... Au-delà des évènements dramatiques, notre pays ne va pas bien. L’activité économique stagne et le chômage a encore progressé en 2015. Dans le même temps, la réduction des dotations d’État aux collectivités locales se poursuit, contraignant ces dernières à des choix de plus en plus cornéliens : diminution des investissements, réduction des services à la population, augmentation des impôts… Cette baisse de dotation pour Villeparisis entraînera de 2014 à 2017 une perte cumulée de 4 M€. La nécessité pour notre pays de réduire son train de vie ne fait pas de doute. Que les communes, qui elles, doivent voter un budget en équilibre, participent à cet effort, pourquoi pas ? Mais des dispositions plus progressives auraient été préférables pour les villes et les entreprises locales, dont beaucoup vont se retrouver dans une situation catastrophique. En effet, ces mesures ont eu pour première conséquence un violent coup de frein sur l’investissement public. Rappelons que les collectivités locales assuraient en 2012 plus de 70 % des investissements publics en France. S’il en résultera à terme un retard dans les travaux d'équipement et une dégradation du patrimoine local, aujourd’hui, c'est l'activité économique des entreprises du bâtiment et des travaux publics qui en souffre... L'association des Maires de France a exprimé, quant à elle, son inquiétude sur le risque de voir de nombreuses villes contraintes de voter un budget en déséquilibre d'ici 2018. Comme dans la majorité des cas, à Villeparisis, l’optimisation des dépenses et des recettes a déjà été menée, même si on trouve encore parfois quelques gisements d’économies...

Quelques "bonnes nouvelles"
"Le budget municipal 2016 sera particulièrement délicat à élaborer. Avec 1,8M€ de moins sur notre budget en raison de la baisse des dotations de l'État et la perte de la dotation de solidarité communautaire versée par la CCPMF (communauté de communes Plaines et monts de France), l’autofinancement de la commune sera insuffisant au regard des besoins d’équipement toujours aussi importants. En l'état actuel, pour financer les opérations d’investissement non seulement de 2016, mais aussi celles des années à venir, nous ne pourrons compter que sur l’excédent constaté au dernier compte administratif et que nous avons su préserver. Cette enveloppe devra être complétée par l'emprunt et par les subventions qui se raréfient malheureusement. Dans ce contexte difficile, divers projets seront toutefois mis en œuvre en 2016, même si nous aurions souhaité en prévoir plus".

Ainsi, pour la réalisation du terrain de football en gazon synthétique, Villeparisis a constitué les dossiers de demande de subventions et ceux-ci sont en cours d’examen auprès des différents partenaires. Le projet devrait voir le jour l’été prochain. Les travaux qui permettront de rendre plus accessible la mairie dans le cadre de l’« Agenda d'Accessibilité Programmé » viennent d'être démarrés. L'opération sera aussi l’occasion de créer un guichet unique permettant aux administrés de voir se traiter plusieurs démarches au même guichet. Cette mise en œuvre coïncidera avec le transfert des activités de l'Office Municipal de la Jeunesse au sein des services municipaux. L'association gérait jusqu'à présent les centres de loisirs, les séjours de colonies, la ludothèque, la maison de la jeunesse et le multi-accueil. La municipalité a souhaité opérer ce transfert car "les compétences assurées par cette association relevaient d’une mission de service public et sont totalement complémentaires avec la gestion des affaires scolaires et les activités périscolaires que la ville assure déjà. Le service Enfance permettra une harmonisation et une cohérence des projets pour la jeunesse". À la prochaine rentrée, et pour accueillir de nouveaux élèves, au moins une classe supplémentaire devra être aménagée dans une école élémentaire. Dans le même temps, les études relatives à la future école du marché seront engagées. Les travaux engagés sur la commune en 2015 par la CCPMF se poursuivront sur l’avenue Mattéotti. La ville réalisera les travaux de voirie dans la foulée. Le maire a également souligné : "Si Villeparisis est confrontée à des difficultés diverses ou à un environnement complexe, elle peut se réjouir de bonnes nouvelles. C’est ainsi qu’après avoir vu une entreprise importante quitter la zone d’activités de L’Ambrésis, avec les conséquences qu’on imagine en termes d’emploi et de fiscalité, nous avons appris que le groupe Fos Levage Services, spécialisé en manutention et en levage et qui compte plus de 1 800 salariés, avait décidé d’investir à Villeparisis. Elle compte y implanter le siège social de sa filiale parisienne représentant près de 120 emplois. L'entreprise a retenu Villeparisis en raison de sa situation géographique stratégique, de nature à favoriser son développement et donc la création de nouveaux emplois. Toujours en matière de bonnes nouvelles, la ligue de football d’Ile-de-France a retenu le site de Morfondé pour y implanter « Campus » son centre technique régional mais aussi un vrai centre de formation professionnel, car les jeunes footballeurs passionnés et talentueux ne feront pas tous carrière dans le football. Il importe donc qu’en plus d'un ballon au pied, ils aient un métier en mains. C’est en cela que le projet de la ligue de football d’Ile de France est original et exemplaire. Dans les prochains mois, nous aurons le plaisir de voir le projet se concrétiser".

Les anniversaires des jumelages
D'autre part, à la fin du mois de janvier, la commune recevra une équipe féminine de football allemande dans le cadre du jumelage avec Wathlingen. Courant 2016, elle fêtera le 40e anniversaire du jumelage avec Pietrasanta, en Italie et le 20e anniversaire avec Maldon, en Angleterre.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="16720,16722,16718,16721"]

Le Mesnil-Amelot ► Les Portugais ont fait danser le village - Vidéo et diaporama

Les convives ont été nombreux, samedi 19 septembre, à venir partager le repas de spécialités portugaises et à danser sur les airs typiques. La soirée au Mesnil-Amelot était organisée par le comité des fêtes soutenu par les bénévoles du village.

Si le Portugal a été mis à l'honneur ce soir-là, c'est que la municipalité souhaiterait établir un jumelage avec une ville portugaise. "Nous avons commencé à chercher une ville qui nous corresponde en bordure de l'Atlantique. Pour l'instant, nous n'avons pas encore trouvé. Il faut qu'elle soit notre équivalent, avec un nombre d'habitants similaire" indique la mairie.

Samedi, l'ambiance a - une fois de plus - montré que les deux peuples sont faits pour s'entendre. Le Mesnil compte un bon nombre d'administrés portugais. D'autres avaient également fait le déplacement depuis les communes voisines.

La vidéo : 

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=G_9tXn4VfEM&w=560&h=315]

Le diaporama :

[gallery type="slideshow" size="large" ids="18920,18923,18924,18926,18925,18922,18928"]

 

 

Villeparisis ► La fête du canal baptisée à l'eau de pluie

La mairie de Villeparisis a inauguré "La fête du canal" pour promouvoir son patrimoine. Une inauguration qui a résisté à la pluie persistante grâce aux bénévoles qui se sont mouillés pour que tout se passe au mieux.

La pluie n'a pas eu raison de la fête : des tentes et barnums supplémentaires ont été montés par les services techniques appelés à la rescousse et par les responsables associatifs : "C'est dommage, les bénévoles travaillaient sur cette action depuis des mois. Ils sont déçus, mais la bonne humeur est au rendez-vous" raconte Dominique Fages, conseillère municipale. Chapeaux, orgue mécanique, musiciens de rue, banquet sur le pont du canal : hormis le soleil, tous les ingrédients étaient réunis.

Sur le canal, les visiteurs ont pu s'essayer au canoë kayac. Au stand restauration, ils ont pu goûter les lasagnes "faites maison" par Maria Tesa de l'association Viva Italia. La maison pour tous a proposé des animations au bord du canal et Claude et Josiane de la "Compagnie Flonflon de rue" ont joué des airs du début du XXe siècle avec leur orgue mécanique datant de 1924.

La fête placée sous le signe de la rencontre européenne

A l'occasion de la fête du canal, Bernard Engelmann, président de l'association JHE (Jumelage à l'Heure de l'Europe) et les élus de Villeparisis ont accueilli une délégation de 12 Allemands : Torsten Harms, maire de la ville de Wathlingen (Basse-Saxe), Friedrich Mund, président du comité de jumelage et 10 membres du comité.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=t4aRWPOLdUk&w=640&h=360]
[gallery type="rectangular" size="medium" ids="9681,9682"]

Villeparisis ► Exposition photo sur le jumelage du 1er au 20 septembre

La Maison Pour Tous Jacques-Marguin présente l’exposition « Wathlingen vu par ses photographes » du 1er au 20 septembre dans la galerie d’art du centre culturel Jacques-Prévert (en accès libre).

Renseignements auprès de la Maison Pour Tous Jacques-Marguin, 3 chemin de la Couronne à Villeparisis. Tél. 01 64 67 58 50 ; Fax. 01 64 67 58 52 ; E-Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ; site internet : www.mptjm.fr

Centre culturel Jacques-Prévert, Place Pietrasanta. Standard : 01 64 67 59 60. Billetterie : 01 64 67 59 61/69. Relations publiques : 01 64 67 59 69. Site Internet : www.ccjp.fr Ouvert les mardi, mercredi, jeudi et vendredi de 9 à 12 heures et de 14 heures à 17 h 30 ; le samedi de 10 à 12 heures. Le centre culturel est fermé le samedi pendant les vacances scolaires.

Horoscope

Programme TV

Sudoku

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.
J'accepte Je refuse