×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 563

Le Mesnil Amelot ► Le forum pour l’emploi a attiré 700 visiteurs

Le forum pour l'emploi a attiré 700 visiteurs, jeudi 11 février, au Mesnil-Amelot. L'opération a rencontré un réel succès, tant pour les gens en recherche d'emploi que pour les entreprises recruteuses.

Le gymnase du Mesnil a ouvert ses portes pour la deuxième édition du forum pour l’emploi, orchestré par la municipalité. 46 exposants représentant des entreprises sont venus faire connaître leur métier comme Cirfa, ID acier, ERDF, la gendarmerie, l'armée, la police, Plaine Oxygène, ou Aéroport de Paris. Les entreprises proposaient des postes ou bien des stages au Parc Astérix, à l'hôtel Campanile, à La Factory, à l'association Perspective emploi, chez Pro emploi intérim, Kéolis CIF...

Des organisations ont aussi proposé des formations ou des conseils : Pôle emploi, Aero scool, Greta MTE 77, la chambre des métiers, la mission locale.

Comme au forum tout est possible, différentes associations ont profité de l'occasion pour lancer des appels au bénévolat comme l’Association du Don du Sang Bénévole de Meaux (ADSBM). Bernard, bénévole, indique : « L’association recherche des chauffeurs, des infirmiers, des secrétaires, des ingénieurs etc, qui ne viennent pas forcement du médical. Des stages de formation sont mis en place chaque année ».

Gilles, 45 ans, chômeur depuis deux ans, peine à retrouver un emploi ou même une formation. Il confie : « Peu importe le poste, il faut que je travaille, c’est vital. J’étais dans le bâtiment comme contremaître. Ma boîte a fermé et depuis je galère. Chômage, stages, tests… Je tente ma chance au forum pour l’emploi du Mesnil-Amelot pour sortir de l’ornière. Les entreprises locales sont bien représentées. J’espère trouver quelque chose suivant mes compétences. Je suis même prêt à gagner moins ».

La mairie déclare : « L’année dernière, nous avons enregistré plus de 500 visiteurs. La deuxième édition s’avère être encore un plus gros succès avec plus de 700 entrées ».

Les entreprises recrutent bien souvent sur un profil de compétences et non plus sur un CV long comme le bras et tous les recruteurs sont d'accord pour un même conseil adressé aux demandeurs d'emploi : "Ne rien lâcher... Tout est possible ».

[gallery type="slideshow" size="large" ids="19482,19480,19481,19479,19478,19477"]

Le Mesnil-Amelot ► Le forum pour l'emploi, demain

Le forum pour l'emploi au Mesnil-Amelot, jeudi 11 février, rassemblera plus de 40 professionnels.

Pour la seconde année consécutive, la municipalité du Mesnil-Amelot organise un forum pour lutter contre le chômage, répondre aux préoccupations des demandeurs d’emploi et faire profiter les entreprises locales d’un vivier de candidatures.

De nombreuses entreprises locales proposeront des postes, des stages ou feront simplement connaître leur métier.

Parmi elles :
- hôtellerie/ restauration (Hôtels Campanile, première classe, Océania, Nomad, Nautilus, Radisson Blu,

- travaux publics (Eiffage route, Eurovia),

- aéroportuaires (Aéroports de Paris),

- BTP (ECT),

- distribution d’électricité (ERDF),

- entretien des espaces verts et terrains de sport (Idverde),

- transports (keolis-CIF, RATP),

- location matériel frigorifique (Petit forestier),

- loisirs (la factory, Parc Asterix, Plaine Oxygène),

- vente à domicile (Party lite, Au moulin rose),

- commerce, vente (Usines center),

- service (ID Acier, Synergie, Système hydro pure, Al climatisation),

- bénévolat (ADSB Meaux)

- centres de formation (le Greta, Aero school, Camas, Axxis Formation/onet, CAVA, CMA77…),

- accompagnement pour les travailleurs handicapés (Cap emploi),

- agences d’intérim,

mais aussi,  le commissariat de Mitry-Mory, la gendarmerie de Dammartin en Goële, l’armée, la CCPMF, Seine-et-Marne Développement, Pôle emploi et la mission locale seront là.

Forum pour l’emploi, jeudi 11 février, au gymnase, rue du stade Sauvanet, de 9 à 17 heures. Ayez un contact privilégié avec les recruteurs et déposez votre CV en main propre…

Pour de plus amples renseignements, contactez Isabelle Rigault au 01 60 03 60 83.

Moussy-le-Neuf ► Entreprises : la traditionnelle soirée annuelle

Les entreprises locales et leurs chefs étaient à l'honneur : la municipalité de Moussy-le-neuf a respecté la tradition et invité tous ceux qui constituent le tissu économique de la commune.

La soirée s'est déroulée dans la salle de spectacle du Chêne, jeudi 28 janvier.

Solange, chef d’entreprise implantée dans la ZAC de la Barogne, indique : « Il est important de se réunir au moins une fois par an pour mieux se connaître et échanger ses points de vue. Moussy-le-Neuf est dynamique sur le plan de l’emploi et sur le développement des entreprises du secteur. Nous sommes installés depuis moins d’un an sur la commune et nous pensons avoir fait le bon choix d’implantation. L’avenir nous dira si nous avons eu raison. Il faut être optimiste ».

Bernard Rigault, le maire, a rappelé lors de son allocution, "la nécessité d’une bonne cohésion entre les entreprises et la municipalité". Il a parlé également des travaux en cours comme la voirie, les réseaux, la résidence des jeunes travailleurs et l’extension de la zone de la Barogne et a déclaré : "La qualité de vie, ce n’est pas seulement le fleurissement, la propreté, l’embellissement. Elle passe aussi par l’emploi à proximité de son domicile. La zone de la Barogne a créé 1 500 emplois, ce qui représente mille familles concernées par l'implantation d’entreprises depuis 30 ans ».

Des logements sociaux en prévision
Il a aussi expliqué le projet de logements sociaux : « L’état nous taxe de trente-six mille euros par an parce que nous n’en avons pas assez. Il va donc falloir en construire parce que la nouvelle réglementation nous oblige à 25 % de logements sociaux. Pour pallier à ce manque, nous avons lancé la construction de vingt nouveaux logements locatifs sociaux. Ceux-ci pourront éventuellement servir aux entreprises pour y loger leur personnel".

Moussy envisage également la construction d’une résidence pour jeunes travailleurs. Elle pourra être occupée par le personnel des entreprises de la zone d’activité. "Nous avons le plaisir d’accueillir de nouvelles entreprises sur la commune, comme S3E, spécialisée dans les travaux d’électricité, la vidéo protection... Nous avons également de nouveaux services comme le centre médical de Moussy qui accueille déjà trois professionnels, ostéopathe, pédicure, sophrologue".

D’autres professionnels de santé devraient venir prendre leurs quartiers dans la commune au fil des semaines.

Par ailleurs, le maire n'a pas manqué de souligner les difficultés financières des communes liées à la baisse des dotations de l'Etat et à l’augmentation des taxations, comme il a insisté à nouveau sur le démantèlement de la communauté de communes Plaines et monts de France (Voir notre article sur les dernières nouvelles).

[gallery type="slideshow" size="large" ids="17838,17839,17832,17836,17837,17833,17834,17831"]

Villepinte ► Centre d'affaires YSO : une location stratégique

Le centre d’affaires Yso (Your Savvy Office), allée des Impressionnistes à Villepinte, au sein de Paris Nord II,  a ses habitués. Dans les 700 m2 de la surface totale des lieux, les clients ont trouvé leur place dans les bureaux et salles de réunion à louer.

C’est qu’ils ont découvert auprès de Sandrine Muscianese, la directrice d’exploitation, un accueil et un service qui leur apportent le confort nécessaire à la vie « au bureau ».

Malgré les difficultés liées à la crise, le centre d’affaires a gardé des locataires « longue durée ». D’autres, nouveaux, sont arrivés.

Tout en ouvrant les portes le long des couloirs au cours de la visite et procédant à de menues vérifications ici et là, Sandrine indique : « Le premier atout du centre est sa situation. Nous sommes vraiment à deux pas de la gare RER B et de la station Parc des Expositions qui est juste en face. Avoir un bureau ici est un bon choix stratégique : proximité de la gare, des axes routiers, de Paris, de l’aéroport de Roissy…. En outre, les clients sont en confiance. Nous discutons souvent, ce sont pour ainsi dire des collègues de bureau. Ils viennent, comme on va au travail chaque jour, ou alors ils louent pour un temps, ponctuellement ou bien quelques jours ou heures dans la semaine ou encore le temps d’un simple rendez-vous. C’est exactement selon les besoins des clients ».

Un réel produit de crise

Sandrine explique encore comment « louer des locaux dans un centre d’affaires évite de multiples taxes, à commencer par les taxes foncières et taxes locales, les frais de lignes téléphonique, de mobilier (c’est meublé)… Pas besoin non plus de bail classique avec toutes les charges que ça implique. » C’est aussi ce qui fait du centre d’affaires un réel produit de crise.

Sandrine a préféré privilégier le côté discrétion : « J’ai moi-même un vrai bureau à l’entrée mais il n’y a pas de guichet. Les gens doivent savoir tout de suite qu’ils entrent dans « leur » entreprise. »

Le centre d’affaires Yso accueille des entreprises qui viennent du sud de l’Oise, du Val-d’Oise, de Seine-Saint-Denis. « Il y a pas mal de clients qui veulent tout simplement éviter d’aller à Paris ou de faire venir leur rendez-vous à la capitale à cause des problèmes de circulation. Ici c’est encore supportable. Il y a un peu de bouchons aux heures de sortie des bureaux, ou quand il y a des travaux comme ces temps-ci devant la gare mais en général ça se passe bien » souligne Sandrine avant d’ajouter : « Nous pourrions avoir plus de clients de Seine-et-Marne car nous sommes vraiment tout près. »

Chez Yso, un bureau de 17 m2 coûte 850 € par mois, Internet inclus. Les salles vont de 13 à 36 m2 et ont été redessinées dans l’espace qu’occupait auparavant la société Cegelec. En 2010, Sandrine a donné une seconde vie à la surface du grand immeuble aux façades qui reflètent le ciel, mettant un point d’honneur à pratiquer, comme elle dit, « des prix moins chers que ceux du marché. Par exemple, à Paris Nord II, pour une location avec les charges, c’est 200 € (HT) le m2 à l’année. » Si, depuis un certain temps, les entreprises sont un peu frileuses, le centre est malgré tout bien rempli. « En ce moment, nous avons beaucoup d'organismes de formation et de sociétés de reclassement » précise la directrice.

D’un petit bureau confortable à une salle de réunion spacieuse, avec vue sur les grands arbres du parc et la gare, les clients apprécient le choix. Elisabeth, de la Chambre de commerce et d’industrie, Naïm, de Sunshine vacances, Céline, de Nabertherm, Patricia, professeur d'anglais, ne changeraient pour rien au monde, même s’ils ne sont pas décisionnaires dans le choix de leur bureau. Tous s’accordent à dire que Sandrine, toujours disponible, est aux petits soins pour eux et qu’ils se sentent vraiment bien dans leur cadre de travail.

Tél. 01 48 17 01 10. E-Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

[gallery type="rectangular" size="medium" ids="3243,3241,3244,3242,3245"]

Interco ► La taxe des entreprises va augmenter, pas celle des ménages

Cette année sera la dernière fois que le taux de majoration spéciale de la CFE (cotisation foncière des entreprises) pourra être augmentée. L'important sujet a été débattu le 30 mars au dernier conseil communautaire de Plaines et monts de France à Dammartin-en-Goële. (Les vidéos au bas de l'article)

C'est par soucis de répartition, "et parce que l'intercommunalité a besoin d'argent", que les élus ont calculé une "fenêtre de tir", calée entre l'année dernière et cette année. Ils ont indiqué : "L'année dernière, la part intercommunale des impôts locaux a augmenté pour les habitants mais elle a été compensée par la mise au taux zéro puis la suppression de la taxe des ordures ménagères. Les ménages n'ont donc pas senti de différence. Cependant, ils ont tout de même participé à l'effort commun. Pendant ce temps, les taxes locales des entreprises n'ont pas été augmentées. Cette année, nous allons demander un effort aux entreprises car nous ne souhaitons plus augmenter leur CFE par la suite".

Ainsi, la CFE s'élèverait de trois points en passant de 22,31 % à 25,38 %. Certains trouvent que c'est beaucoup, d'autres que c'est indispensable. Le président Rigault assure : "Une augmentation de la CFE n'empêchera pas les chefs d'entreprise de venir s'installer car cette taxe servira à l'équipement du secteur. Transport, logement, petite enfance sont autant de services que nous pouvons offrir aux habitants et qui en attireront de nouveaux, y compris des chefs d'entreprise."

Visionner les deux vidéos sur notre chaîne Youtube, dans lesquelles Christian Marchandeau, vice-président de l'interco, délégué de la commune d'Annet-sur-Marne, explique les mécanismes financiers concernant l'augmentation de la CFE pour cette année.

Dans la seconde vidéo, en première partie, la réaction du député Yves Albarello, délégué de Claye-Souilly et d'autres opinions exprimées. Christian Marchandeau résume enfin le "pourquoi" de l'augmentation de la CFE.

Ceux qui aiment les explications détaillées, chiffrées et les acronymes, se régaleront. On finit par comprendre le langage néanmoins clair du vice-président.

https://youtu.be/Xs3lJAvRKb8

https://youtu.be/uESFx58A0iA

 

 

 

 

 

Emploi ► Journée Jobs d'été au Centquatre, mardi 31 mars

6 000 offres de jobs, 40 entreprises : journée Jobs d’été, mardi 31 mars, de 10 à 19 heures, au Centquatre, Paris 19e, 5 rue Curial (métro Riquet).

Le CIDJ organise en partenariat avec Pôle Emploi et le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, la 22e édition de la journée Jobs d’été (5 rue Curial, Paris 19e, métro Riquet).

Entreprises et associations proposeront des emplois sur la saison d’été principalement dans la région Ile-de-France. Parmi les postes proposés : animateur/animatrice, surveillant(e) de baignade, hôte/hôtesse d’accueil, vendeur/vendeuse, aide chargés d’assistance, employé(e) de restauration, barista, hôte/hôtesse de caisse, commis de salle, chef de rang…

Une aide à la rédaction de CV, des ateliers de technique d’entretien et des conseils pour la recherche de jobs en France et à l’international seront proposés sur place, par les équipes du CIDJ et de Pôle emploi.

Le guide du CIDJ Trouver un job - édition Ile-de-France est d’ores et déjà offert aux visiteurs du CIDJ et des centres d’Information Jeunesse d’Ile-de-France. Il est à feuilleter sur www.cidj.com pour des conseils sur les secteurs qui recrutent, l’organisation de sa recherche, la législation…

La journée organisée à Paris par le CIDJ donnera le coup d’envoi de l’opération nationale Journées Jobs d’été du réseau Information Jeunesse qui se déroulera partout en France jusqu’en juin, en partenariat avec Pôle emploi.

Vous pouvez retrouver toutes les dates sur www.jobs-ete.com

Informations sur Twitter via #Jobsdété

Emploi ► Recrutement à la mairie de Meaux

A Meaux et ses environs, l’emploi est une compétence dorénavant exercée par la CAPM qui a créé un pôle spécifique en relation directe avec les entreprises, les acteurs locaux de l’emploi et les personnes en recherche d’un travail.

De nombreuses actions sont ainsi menées sur le territoire pour accompagner individuellement les chercheurs d’emploi mais aussi les entreprises dans leurs démarches respectives. : le Programme Pour la Deuxième Chance, le Défi 40 ou encore les Soirées de l’Emploi ou le Carrefour des Métiers sont autant d’action destinées à lutter contre le chômage au sein de l’Agglomération du Pays de Meaux.

Meaux Mardi 17 mars : médiateur culturel.

Jeudi 26 mars : éducateur sportif.

Retrouvez les fiches de description des postes et de candidature sur http://www.ville-meaux.fr/La-mairie-recrute.html

Horoscope

Programme TV

Sudoku

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.
J'accepte Je refuse