Le Mesnil-Amelot ► Des idées pour booster son business

Business : Un peu plus de 70 entreprises du territoire ont été invitées, mardi 5 juillet, à une réunion organisée à l'hôtel Océania, au Mesnil-Amelot, par la chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Seine-et-Marne.

L'événement devait permettre de faciliter les rencontres entre les entrepreneurs qui souhaitent développer leur réseau local.

Les organisateurs ont présenté les différents réseaux, groupements d'entreprises, clubs. Corinne Retaud-Bianchini, la directrice développement et attractivité du territoire à la CCI de Seine-et-Marne, explique :  "Il s'agit de faire connaître les actions et créer du lien entre les chefs d'entreprises et les élus locaux".

Bertrand Boissier, vice-président, précise : "Tous les entrepreneurs sont confrontés aux mêmes difficultés. Il faut qu'ils se fassent connaître pour les partager afin de trouver des solutions. Pour cela, ils peuvent faire partie d'une association de dirigeants ou d'adhérer à un club en fonction de leur secteur d'activité, rejoindre un groupement d'employeur ou simplement échanger dans un espace de co-working ".

Ainsi, le club des créateurs et jeunes entreprises de Seine-et-Marne, créé à l'initiative de la CCI, de la chambre des métiers et de l'artisanat et des chefs d'entreprises, a pour objectif de rompre l'isolement des créateurs, de favoriser les échanges, d'informer et professionnaliser les nouveaux dirigeants sur les enjeux de création et de développement et promouvoir l'entrepreneuriat. Les membres se réunissent une fois par mois. Isabelle Grugeaux, conseillère en orientation indépendante à Mitry-Mory et membre du club, confie : "J'ai pu rencontrer Aline qui m'a permis de me développer dans d'autres secteurs géographiques et de partager avec un autre adhérent un cabinet pour recevoir mes clients. J'ai réussi à compléter mon carnet d'adresse".

Claude Massa, qui vient créer une entreprise d'alimentation macrobiotique et de soins énergétiques à Saint-Pathus, est venu pour rencontrer des personnes et surtout pour apprendre. "J'ai créé mon entreprise en février 2016 et je souhaite développer le marché. J'ai élaboré un site internet, il faut penser à tout, du paramétrage au référencement" indique le jeune créateur.

Dans le même principe de regrouper des entreprises,  le GEZAP, le groupement d'entreprises de la zone d'activité des Prés Boucher, a été créé  à Dammartin-en-Goële. Michel Catalano, le patron de l'imprimerie CTD, en est membre. Il explique : "Nous souhaitons fédérer les intérêts communs des adhérents, favoriser l'emploi local, développer les échanges inter-entreprises, promouvoir et développer par tout moyen la qualité du cadre de l'exercice".

[gallery type="slideshow" size="large" ids="28674,28675,28700,28699"]

 

 

Roissy-en-France ► Roissy Entreprises propulse le site reseaux-business.com

Tables-rondes, conférences, présentation de nouveaux services, cocktail dînatoire, échanges de cartes de visite : Jean-Michel Limoges, président de Roissy Entreprises, et ses fidèles partenaires de l'association ont trouvé la recette qui plaît aux entrepreneurs. Au cinéma Europacorp d'Aéroville, le groupe avait réuni près d'un demi millier de partenaires et chefs d'entreprises, jeudi 8 octobre : "C'est le réseau des réseaux. Depuis sa création en 1997, nous sommes localisés sur le territoire de Roissy, mais nous avons vocation à étendre nos actions au niveau national voire international" explique Jean-Michel Limoges.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=xtIeLCSj_wI&w=560&h=315]

La réunion de rentrée était surtout l'occasion d'inaugurer le nouveau nom du site, "reseaux-business.com : le réseau des réseaux" et de présenter les nouvelles prestations proposées aux chefs d'entreprises : "C'est vous qui en avez fait la demande, vous êtes responsables du contenu et de son développement" clame le président. Intégration de vidéos, possibilité de créer des mini-sites privatisables, géolocalisation de tous les contenus afin que chaque entreprise soit identifiée sur le territoire... Tous les services sont personnalisés et respectent le fil rouge de l'association : donner la possibilité de mutualiser les besoins.

Pour Roissy Entreprises et son reseaux-business, plateformes et communication Internet sont devenus incontournables. "Il va falloir vous y habituer et votre intérêt est de vous familiariser au plus vite avec les technologies du web" insiste le président. L'équipe de magjournal ne dira certainement pas le contraire.

[gallery type="slideshow" columns="1" size="large" ids="11536,11787,11533,11537,11531,11535,11534,11532,11527,11529,11530,11528,11523,11524,11525,11526,11519,11520,11521,11522,11516,11517,11518"]

 

 

Fresnes-sur-Marne ► BNI : les patrons dopent leur business

Ils étaient une centaine à s'être rassemblés dans la salle des fêtes de Fresnes-sur-Marne. Les chefs d'entreprises adhérents au BNI (Business network international) de Claye-Villeparisis et leurs invités ont fêté la première année de leur club local. Ils ont trouvé leur place au sein de la grande organisation BNI mondiale.

"On est là pour faire du business et on ne le cache pas". C'est là sans doute une des phrases favorites des adhérents et animateurs du BNI. En effet, les chefs d'entreprises, directeurs et responsables commerciaux, assument et revendiquent leur objectif commun, basé sur la recommandation mutuelle. Une connaissance a besoin d'un plombier ? Celui adhérent au BNI sera recommandé. Besoin d'une banque de confiance ? Celle du BNI sera recommandée. Besoin de vendre sa maison ? L'agence immobiière du BNI sera recommandée. Et ainsi de suite.

Les membres de chaque club local se réunissent une fois par semaine.

"Les rencontres hebdomadaires se font forcément tôt le matin, vers 7 heures, parfois plus tôt, car les adhérents n'ont pas de temps à perdre et doivent être rapidement disponibles pour leur travail... Le BNI a essayé les réunions tous les quinze jours mais le résultat a été 52 % de moins d'opportunités de business. Donc nous sommes restés à une semaine. Il n'y a pas vraiment de question à se poser. Il suffit d'intégrer ça dans votre emploi du temps et de vous dire, 'le jeudi, début de matinée, c'est BNI. Comme vous le faites tous les mois pour un rendez-vous comptable, ou pour un cours de gym en soirée..."

Pascal Manthe, directeur régional de BNI qui animait la réunion exceptionnelle, a capté l'attention de la salle. Evidemment, il y avait les habitués, qui savent pourquoi ils sont là, et puis il y a les autres, qui ne savent pas encore bien ce qu'ils pourraient attendre du BNI. Responsables bancaire, électriciens, concessionnaires automobile, ostéopathes, artisans,

Pascal Manthe a enfin évoqué l'engagement financier : 870 € hors taxes et 150 € d'adhésion. Il termine : « Le retour sur investissement peut être rapide ! » Le groupe de Claye-Villeparisis vient de changer de président. Sandrine Schott a succédé à Thierry Lannoy. Le directeurde groupe précise : " Les présidents changent tous les six mois, pour la dynamique !"

[gallery type="slideshow" size="medium" ids="1597,1596,1595,1594,1593,1592,1591,1590,1589,1613"]

Horoscope

Programme TV

Sudoku

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.
J'accepte Je refuse