Germanwings ► La passagère sans morale

Après le terrible crash dans les Alpes de Haute-Provence, de l’A 320 de Germanwings, le 24 mars dernier, une Allemande s’est fait passer pour la cousine d’une victime décédée dans l’accident.

Elle a ainsi profité des billets gratuits mis à disposition par la compagnie low-cost et destinés aux proches des victimes. L’usurpatrice a même récidivé puisqu’elle a mis son stratagème à exécution par deux fois, en faisant également « bénéficier » trois de ses proches. La dame s’est ainsi rendue à Seyne-les-Alpes où elle aurait visité le mémorial érigé en hommage aux victimes. Et pendant qu’elle y était, elle a profité des soins psychologiques auxquels les familles des vraies victimes avaient droit.

Si la menteuse a pu se glisser parmi les familles, c’est en raison de la décence que la Lufthansa a observé en accordant les billets aux proches qui les demandaient, et peut-être aussi en raison  de la précipitation dans la crise intense qui a suivi le crash de l’avion.

Le porte-parole de la compagnie aérienne a indiqué : « Nous n’avons pas effectué de vérifications très poussées afin de ne pas perturber outre mesure les familles déjà accablées et nous sommes profondément désolés que cet incident soit venu perturber le deuil des familles. »

Une plainte a été déposée contre la passagère à la morale indécente.

#indeepsorrow

Crash d'avion ► Un Airbus A 320 s'écrase dans les Alpes de Haute-Provence

Une catastrophe s'est produite en fin de matinée dans les Alpes de Haute-Provence, dans le secteur de Barcelonnette. 150 personnes qui étaient à bord d'un l'Airbus A320 effectuant la liaison entre l'Espagne et l'Allemagne, ont trouvé la mort. L'appreil de la compagnie low-cost Germanwings, filiale de la Lufthansa a d'abord perdu de l'altitude, pendant une minute. Il s'est déclaré en état de détresse à 10 h 47 et a littéralement explosé en touchant la montagne qui culmine à 3 000 mètres. Les secours, encore sur place, n'ont trouvé aucun survivant.

Horoscope

Programme TV

Sudoku

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.
J'accepte Je refuse