Courtry ► Vidéoprotection : la sécurité dans le viseur

La sécurité est dans le viseur de la mairie de Courtry. L'installation de la vidéoprotection se fera sur cinq ans. Une réunion publique s’est tenue, mardi 27 septembre, à l’espace Jacobsen.

Le maire, Xavier Vanderbise, pour la troisième fois depuis son élection en 2014, a dressé un bilan avec le commissaire de police de Chelles. Il a également dévoilé son plan pluriannuel sur la vidéoprotection.
Un programme jusqu'en 2020
Le maire avait fait de la sécurité l’une de ses priorités électorales. Devant une quarantaine de Courtrysien, il a révélé son programme sur la vidéoprotection qui, budget oblige, sera étalé sur cinq ans. De nouvelles caméras vont compléter celles déjà installées quartier Frassati (école Michel-Lefèvre), au rond-point du collège Maria-Callas et place du général-Leclerc.
Sites bientôt sous surveillance
  • D’ici fin décembre, le rond-point de l’Ile-de-France, le stade Pierre-Graff et le parking du gymnase
  • 2017 : les entrées de villes, avec les avenues Pasteur et Chantereine, la rue Désiré-Lefèvre et l’allée du Bois de l’étang. Le magasin Diagonal, l’angle de la rue des Saules, les rues des Marronniers et des Onze-arpents, le chemin de l’Arange et le bois Raffeteau
  • 2018 : les rues du général-de-Gaulle, de la Fontaine, la place de l’Abime. La zone d’activité de la Régale (au sein de laquelle la mairie réfléchit à l’implantation d’un hôtel trois étoiles) et le centre technique municipal
  • 2019 : l’ancienne mairie, les rues des Métier et Jean-Paul Sartre, les avenues des Linas et de l’Europe
  • 2020 : la route du Chat, la rue des Charmes, l’avenue du Fond-de-Berçon, l’allée des Lavandières
Cent-mille euros par an
L’investissement annuel s’élève à 100 000 euros. Les subventions obtenues en 2016 se chiffrent à 43 255 euros au titre de la DETR (Dotation d’équipement des territoires ruraux) et à 30 716 euros pour la Région Ile-de-France. Il restera un solde de 26 000 euros à la charge de la commune. Le maire sollicitera en 2017 la réserve parlementaire du député et des sénateurs. « C’est un programme ambitieux, peut-être coûteux, mais très nécessaire. Je voudrais savoir comment ça marche » questionne un habitant.
Douze policiers municipaux
Les caméras fonctionneront 24 heures sur 24 et une permanence sera assurée par la police municipale (PM) derrière les écrans du pôle sécurité, selon un planning aléatoire et confidentiel. La PM compte douze agents, soit sept policiers et cinq ASVP (Agent de surveillance de la voie publique), ces derniers affectés prioritairement aux trois groupes scolaires de la commune. Les policiers sont armés depuis le mois d’avril et suivent des formations. Ils travaillent six jours sur sept jusqu’à 1 heure du matin et disposent, depuis juin, d'un second véhicule. Deux patrouilles peuvent ainsi tourner simultanément lorsque l’effectif le permet.
Éradiquer le trafic de drogue
Le maire avait promis d’éradiquer les trafics de drogue sur la commune. Il déclare : « Grâce à la vidéoprotection, mais aussi au travail mené avec les polices municipale et nationale, il n’y a plus de deal de drogue à l’îlot Frassati. Un article sur la sécurité paraîtra dans le prochain "Vivre à Courtry" de novembre ; mais je souhaitais, ce soir, vous donner les informations en avant-première. 

"Il y a beaucoup moins de trafic de drogue, certes, mais je peux vous dire qu’il y en a encore, le soir, devant chez moi, avenue des Linasainsi que du rodéo » objecte Helena, Courtrysienne depuis 16 ans. Le maire a pris acte de la remarque, rappelant que pour les rodéos, les motos des contrevenants sont saisies lors des contrôles de police et passées au broyeur.

Cambriolages en hausse
Cédric Gambaro, commissaire de police de Chelles, a noté une baisse globale de 15 % de la délinquance sur la voie publique. « Grâce à la police scientifique, on progresse. Sur un total de quatre-vingt cinq délits, on est passé de cinq à dix faits élucidés. Mais on doit rester vigilant car, depuis janvier, on enregistre une hausse des cambriolages sur Courtry. On a eu trente cambriolages en 2015, contre trente-sept cette année. Ce sont des chiffres cumulés sur huit mois ».
Vols de voiture en baisse
Il rappelle également l’existence d’un trafic de pièces automobiles, principalement sur les modèles Twingo, Clio, Mégane, 207... « Sur la circonscription de Chelles, hélas, c’est historique. En revanche, on commence à enregistrer une baisse sur ce type de délinquance. Les trafiquants vont de plus en plus dans des communes moins surveillées pour désosser les véhicules sur place ».
Moins de violences
Les atteintes à la personne, pour l’essentiel des violences conjugales, sont en baisse, passant de 34 à 26. Enfin, pour tout comportement suspect, le commissaire en appelle à la vigilance et aux témoignages des habitants pour faire aboutir les enquêtes.

Une permanence d’accueil personnalisé a été mise en place au commissariat de Chelles tous les mardis, avec ou sans rendez-vous, de 17 à 19 heures. Le public est reçu par un responsable de la sécurité publique avec qui il peut librement évoquer, et de manière confidentielle, tout type de problème, de difficulté ou d’interrogation sur la sécurité dans un quartier, l’aide aux victimes, les conseils juridiques et le suivi d’un dossier en cours.

Tél : 01 60 93 20 00 - Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Pour déposer une plainte en ligne, uniquement pour les biens (vol, dégradation, escroquerie) : www.pre-plainte-en-ligne.gouv.fr

[gallery type="slideshow" size="large" ids="31725,31727,31729"]

 

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.
J'accepte Je refuse