Chelles ► Campagne d’information sur le dépannage à domicile : « Faites vous dépanner, pas arnaquer »

Chelles ► Campagne d’information sur le dépannage à domicile : « Faites vous dépanner, pas arnaquer »

Une campagne d’information sur le dépannage à domicile a été lancée, jeudi 26 septembre,  en gare de Chelles-Gournay sur le thème : « Faites-vous dépanner, pas arnaquer ».

Les accidents ou incidents tels que porte claquée ou clé perdue, canalisation bouchée, panne électrique, vitre brisée…demandent une intervention rapide. Les entreprises indélicates prolifèrent dans le secteur du dépannage à domicile et une vaste campagne d’information est lancée par la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes en direction du public, en association avec la Direccte Ile-de-France (direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi) et les directions départementales de la protection des populations.

C’est dans le cadre de l'action de prévention qu’Anthony Breuil, inspecteur à la DDPP de Seine-et-Marne a distribué avec trois autres personnes, de 8 heures à 10 heures, aux portes de la gare de Chelles, des tracts donnant dix conseils anti-arnaque.

Anthony Breuil déclare : «  En Ile-de-France, on a enregistré trois mille six cents plaintes en 2018 dont 66% des contrôles ont abouti à une infraction ».

Nathalie, distributrice, commente : « Ça se passe très bien. Les gens sont réceptifs. J’ai diffusé presque mille exemplaires du tract ».

La campagne de communication comprend des prospectus, des insertions pour les journaux,une affiche qui est adressée aux préfectures, aux mairies, aux maisons de la justice et du droit, aux agences départementales d’information sur le logement et aux associations de consommateurs. Plus de quarante mille flyers seront distribués dans les trente-cinq gares et stations de métro les plus fréquentées de Paris et de la petite couronne.

Les conseils donnés peuvent sembler de bon sens, mais on peut les oublier en raison de l’urgence ou de la panique. Avant toute intervention, il faut faire établir un devis écrit, conserver les pièces remplacées ou annoncées comme défectueuses, n’accepter que les travaux d’urgence, pas de travaux annexes qui pourront être effectués plus tard, se méfier des prospectus d’aspect officiel, ne pas se laisser berner par la promesse de remboursement ultérieur par l’assureur, le propriétaire ou le syndic de l’immeuble, etc….

Anthony Breuil tient à préciser : « Il ne faut pas en déduire que tout le secteur est malhonnête. Il y a de nombreux professionnels qui effectuent correctement leurs interventions et les facturent au juste prix ».

 

 

 

 

 

Dernière modification le mardi, 01/10/2019

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.
J'accepte Je refuse