Villeneuve-sous-Dammartin ► Le maire, Gilles Chauffour, a succombé à un malaise cardiaque

Villeneuve-sous-Dammartin ► Le maire, Gilles Chauffour, a succombé à un malaise cardiaque

 

Le maire de Villeneuve-sous-Dammartin a succombé à un malaise cardiaque, lundi 26 août. Ses obsèques ont eu lieu samedi 31. 

La nouvelle du décès de Gilles Chauffour a ébranlé les habitants et élus de la région. Gilles Chauffour avait 63 ans et était maire depuis 2008, après avoir été adjoint au maire chargé de l'urbanisme. Ses homologues, collègues et amis sont sous le choc. Rien ne laissait présager du drame. 

Gilles avait toujours un mot sympa, un regard beinveillant sans toutefois renoncer à ses idées bien affirmées. Sa ténacité lui faisait tenir son rôle de délégué communautaire de Roissy Pays de France de manière déterminée, et c'est aussi ce qui le guidait dans l'administration de son village qu'il avait fait évoluer, faisant, par exemple, bâtir un groupe scolaire ouvert en septembre 2018  et divers travaux d'aménagement. 

Gilles avait de réelles valeurs humaines, il était discret sans être effacé. Ceux qui le connaissaient s'accordent à dire qu'il était "gentil", non pas fade, loin de là, mais doté d'un véritable altruisme et une considération non feinte pour les autres. 

Dans la commune, les élus qui le cotoyaient, comme ceux d'autre villes et villages du secteur, ne cachent pas le fait qu'il va leur manquer, non seulement en raison de sa compréhension pour les choses et les gens, mais également en tant que "co-équipier". Gilles avait en effet la qualité d'un esprit d'analyse hors du commun, souvent plus penché vers les réalités du quotidien que vers la politique elle-même. Il le disait d'ailleurs lui-même : "Je ne suis pas un homme politique. Je veux juste faire avancer les choses correctement, dans le bon sens et avec le moins d'erreurs possibles".  

C'est vers un métier technique qu'il s'était orienté. Il était conseiller en sécurité et formateur en transport de matières dangereuses et collaborait avec des entrepreneurs de la région comme DI Services, qui s'était d'abord implantée à Villeneuve avant de partir pour Saint-Pathus au mois de mai. Gilles était d'ailleurs venu à l'inauguration des nouveaux locaux de l'entreprise avec laquelle il travaillait. Le patron, Cédric Nadotti, témoigne : "Gilles était un conseiller hors normes. On pouvait le joindre au quotidien, toute l'année. Il se donnait beaucoup pour le travail et prenait vraiment à cœur ce qu'il faisait. Il était d'une aide précieuse. En plus d'un collaborateur d'une qualité sans pareille, c'était aussi un ami. Il va nous manquer tant au plan professionnel que personnel".

En plus de ses trois filles, Gilles avait une passion : la photographie. Il partait avec son camping-car et se baladait, l'appareil prêt à immortaliser les vues qui le séduisait, tout particulièrement les monuments aux morts qu'il découvrait au gré de ses pérégrinations. Sans doute par respect pour l'histoire représentée par les édifices et plaques commémoratives, il avait développé un réel enthousiasme pour son passe-temps favori. 

Ses obsèques ont eu lieu samedi, en l'église de Dammartin-en-Goële. 

Communiqué du maire d'Othis et conseiller départemental, Bernard Corneille

C'est avec émotion et tristesse que j'ai appris le décès de mon collègue, Gilles Chauffour, maire de Villeneuve-sous-Dammartin, qui pendant plus de dix ans a occupé cette fonction, avec efficacité, compétence et un grand sens du service rendu à ses administrés.
Dans ces douloureuses circonstances, je veux adresser à tous ses proches, à ses filles Cécile, Sophie et Laëtitia, aux élus du conseil municipal et à tous les Villeunevois mes condoléances attristées.

 

Communiqué du député Rodrigue Kokouendo

 

 

  

 

Dernière modification le mardi, 03/09/2019

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.
J'accepte Je refuse