Imprimer cette page

Vaires-sur-Marne ► Base de loisirs : les visiteurs pourront profiter des installations en toute sécurité

Vaires-sur-Marne ► Base de loisirs : les visiteurs pourront profiter des installations en toute sécurité

Des contrôles de sécurité se sont déroulés à la base de loisirs de Vaires-Torcy, mercredi 17 juillet, dans le cadre de l’opération interministérielle vacances (OIV). Les installations ont été déclarées conformes. 

Les installatinos de la base de loisirs de Vaires-Torcy ont été déclarées conformes. Les contrôles OIV doivent garantir aux usagers la qualité et la sécurité des installations qu’ils fréquentent. Béatrice Abovillier, préfet de Seine-et-Marne, qui a participé à la visite de la base de loisirs, indique : « Pour 2019, la priorité des contrôles concerne l’hébergement collectif ou de plein-air, les activités de détente et de loisirs et les services et établissements de restauration ». Les trois domaines d’activité ont fait l’objet d’investigations des agents de la direction départementale de la protection des populations (DDPP) et de la direction départementale de la cohésion sociale (DDCS). Les contrôles sont en principe inopinés. Julien Le Naour, directeur de la base de Vaires-Torcy, était informé de la visite, mais il affirme avoir « joué le jeu » et fait comme s‘il n’était pas au courant.

Contrôle des lits superposés

Les contrôles étaient précis. Dans une chambre pour enfants comportant deux lits superposés, Mathieu d’Herbes, de la DDPP, a vérifié si les lits respectaient les normes de sécurité : profondeur des barreaux de l’échelle, hauteur et écartement des barres, épaisseur des matelas… Les lits étaient conformes mais il a relevé deux manquements : "Les lits superposés doivent comporter un marquage indiquant que le couchage en hauteur ne convient pas à un enfant de moins de six ans et l’indication des coordonnées du fabricant du lit".

Dans le domaine de la restauration, les règles sont strictes et concernent aussi bien les prestations offertes par le site que celles des commerçants extérieurs (food-truck). Les contrôles sont menés par le DDCS. Ils s’étendent aux activités sportives et de détente et s’appliquent à l’information du public, à la sécurité des installations et du matériel et à la compétence du personnel d’encadrement qui doit avoir les diplômes nécessaires.

Bilan 2018

Les OIV concernent les départements touristiques. La Seine-et-Marne est le deuxième département touristique d’Ile-de-France après Paris.

Dans le cadre de l'opération en 2018, la DDPP a effectué 357 visites dans 292 établissements dont 180 présentaient des anomalies, mais seul un commerce, une rôtisserie de Lagny-sur-Marne, a fait l’objet d’un arrêté de fermeture administrative. De son côté, la DDCS a fait trente-neuf contrôles dans des accueils collectifs de mineurs et 47 pour des établissements d’activités physiques et sportives. Les manquements constatés consistaient en des problèmes de déclaration, des fiches peu ou mal remplies et des constats de sous-encadrement et de personnels non diplômés.

 

 

 

 

 

 

 

Dernière modification le mardi, 23/07/2019

Publié dans Vie locale