Imprimer cette page

Vaires-sur-Marne ► Vaires-Plage annulé à cause de la prolifération des chenilles processionnaires

Vaires-sur-Marne ► Vaires-Plage annulé à cause de la prolifération des chenilles processionnaires

Les activités de Vaires-Plage, qui devaient avoir lieu samedi 13 juillet, ont dû être annulées à la suite de la détection de nids de chenilles processionnaires du pin au solarium de la piscine. 

Les lépidoptères ont été de nouveau aperçus aux abords de la piscine. Le maire de Vaires-sur-Marne, Isabelle Recio, a décidé d’annuler les activités de plage qui devaient commencer samedi. En plus d’être dangereux pour les arbres, les chenilles possèdent sur leur face dorsale des poils urticants et peuvent provoquer démangeaisons, boutons voire lésions oculaires et respiratoires aux personnes. 

Isabelle Recio précise : « J’ai fait intervenir récemment une entreprise pour la destruction de trente nids pour un coût de 3 585 euros TTC et le prestataire n’a pas pu finir car, malgré leur équipement, ses employés ont subi de grosses irritations ». L’accès à la crèche a été restreint et le bois de Vaires, infesté, a dû être fermé, lundi 24 juin. 

Isabelle Recio a écrit au président de la communauté d’agglomération Paris-Vallée de la Marne, Paul Miguel, pour demander que les communes se saisissent de la question : « De nombreuses espèces endémiques et nuisibles arrivent dans notre département : la chenille processionnaire mais aussi le frelon asiatique, la pyrale du buis, la renouée du Japon ou encore le moustique tigre. Ces espèces ne tiennent pas compte des frontières communales et je me vois mal attendre que notre territoire soit envahie avant que, collectivement, nous commencions à nous demander ce que nous pourrions faire »

La méthode la plus efficace seraient de brûler les cocons ou de couper les nids. 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dernière modification le mardi, 16/07/2019

Publié dans Vie locale