Thorigny-sur-Marne ► Atelier AHA : Isabelle et Antoine font, de leur passion pour le bois, de l’artisanat 2.0 [Diaporama]

Thorigny-sur-Marne ► Atelier AHA :  Isabelle et Antoine font, de leur passion pour le bois, de l’artisanat 2.0 [Diaporama]

Isabelle et Antoine commercialisent depuis dimanche 14 juillet les stylos en bois qu'ils conçoivent et fabriquent dans leur atelier de Thorigny-sur-Marne. Les modèles haut-de-gamme sont taillés à la mesure de leur passion pour le bois et l’artisanat.

 

Isabelle et Antoine se sont lancés il y a trois ans dans l'artisanat du bois, et plus spécifiquement dans la fabrication de stylos haut de gamme, depuis leur maison de Thorigny-sur-Marne. Dimanche, leur micro-entreprise, l’Atelier Aha (trigramme d’Antoine Hazard), a pris un nouveau tournant : celui du e-commerce, avec aussi en magasin des horloges, des porte-smartphones, des porte-clés et des étuis en liège, tous entièrement fait main. 

Futur ex-cadre » chez Nestlé (ndlr : il ne souhaite pas suivre le déménagement de l’entreprise dans l’ouest parisien qui aura lieu en mars 2020), Antoine explique comment l’idée a germé : « J’ai toujours aimé le bois. A douze ans, avec mon mini tour, j’ai commencé à fabriquer des pièces de jeu d’échec. Lycéen, j’ai visé l’école Boule. Adulte, à chaque emménagement, je m’attaquais au gros œuvre de notre nouvelle maison : un escalier, un parquet. Il y a trois ans, j’ai eu besoin de renouer avec ce savoir-faire, avec l’intimité du bois, pour en faire quelque chose de plus concret. J’appelle ça la nostalgie des copeaux ». 

Le père de famille a donc pris plaisir à fabriquer des toupies, des horloges, des décorations de Noël, des bilboquets pour les offrir à son entourage. Et l’Atelier AHA est né. « Ca ne m’intéresse pas de reproduire cinquante pièces à l’identique. J’aime innover, créer, marier les couleurs. Tous les bois sont massifs, il n’y a pas de plaquage sur mes stylos ». 

 Jusqu’à dix heures de travail pour un stylo

Doré, chromé, en titane, à plume, à bille, roller ou porte-mine … il existe une soixantaine de stylos différents. Chacun porte un nom : Camouflage, Amarante, Chocolat curaçao, Pulpe d'orange, Ténèbre, Ecume, Hadès, Planètes, Morta le jeune...  Les prix varient de 50 à 135 euros mais chaque pièce est unique et a pu nécessiter jusqu’à dix heures de travail. Installé dans la cave de la maison, le couple se partage les tâches : Antoine tourne et fraise le bois pendant qu’Isabelle travaille la texture, les motifs et la couleur du polymère.

Leur matière première se trouve dans leur jardin où sèchent des rondins de noisetier, de merisier, de lilas, dans les forêts seine-et-marnaises mais aussi dans les marais de Loire-Atlantique où ils dénichent de la morta, bois noir en cours de fossilisation. Les boîtes de coffrets cadeaux, elles, sont fabriquées par une entreprise de Faremoutiers. Isabelle précise : « Sensibles à l’écologie, nous privilégions le circuit court, le respect de la matière mais demande oblige, nous travaillons aussi le bois exotique comme l’ébène, le padouk. On ne sait pas tout ce qui se cache derrière leur provenance, c’est difficile de connaître leur hemin. Faire plaisir aux clients en ayant un impact écologique minimum, c’est toute une réflexion que nous avons engagée »

 

 

 

 

 

Dernière modification le mardi, 16/07/2019

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.
J'accepte Je refuse